Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 20:00

 

avec les sinistrés de Xynthia 

 

XYNTHIA

Après les déclarations de Borloo,

Royal demande "la suspension du plan de zonage"

Source : lepoint.fr  -  le 16 avril 2010

 

La présidente de la région Poitou-Charentes Ségolène Royal (PS) a estimé vendredi que les "paroles d'apaisement" pour les sinistrés de la tempête Xynthia ne suffisaient pas et que l'État devait maintenant "suspendre le plan de zonage" définissant les périmètres inhabitables.

"Ça bouge déjà, donc ne nous en plaignons pas", a-t-elle déclaré sur France Inter en référence aux réunions qui se sont tenues jeudi en Charente-Maritime et en Vendée et au cours desquelles Jean-Louis Borloo a affirmé que les habitants des zones noires pourront demander à rester. Mais "ça n'est qu'un changement de vocabulaire, ce qu'il faut maintenant c'est suspendre ce plan de zonage", a-t-elle ajouté.

 

Il a eu "une parole d'apaisement" de la part du ministre de l'Écologie Jean-Louis Borloo, mais "le problème reste entier" et "maintenant il faut franchir l'étape suivante qui est la suspension du zonage, l'ouverture de discussions et des expertises contradictoires", a-t-elle insisté.

 

"Ce que nous demandons, c'est d'abord de connaître les expertises qui ont fondé le zonage". Il faut ensuite que "l'État tienne sa parole", a-t-elle dit indiquant que "les aides d'urgence" promises par Nicolas Sarkozy "ne sont toujours pas arrivées sur le territoire".

Enfin, selon Ségolène Royal, "il faut engager les travaux sur les digues".

Partager cet article

Repost0

commentaires

Paneloux 28/04/2010 23:54



Daniel Cordiez le 21/04/2010 à 09h46


La fin de ton message ne peut pas te conduire à penser que je suis un procureur.


Ma fureur (pas courante) s'explique par une pratique du sujet pendant des dizaines d'années.


A chaque fois, j'ai entendu les mêmes promesses, les mêmes mensonges et les mêmes conneries, sans que rien ne bouge d'un milimètre, sauf une fois, la MACIF... je crois me souvenir que ça n'a pas
duré bien longtemps !



Daniel Cordiez 21/04/2010 09:46



Ah, le procureur baillergeau s'énerve : "ne joue pas au con ..."


 


Cette considération me concernant est "parcourue d'une fesse distraite", comme il a écrit dans un précédent commentaire à la con.


Il peut continuer de baver, qu'il se délecte; en principe, je ne censure pas, sauf si les intervenants atteignent des sommets ... dont je suis sur ce blog le seul "juge", c'est ma règle du jeu à
moi.



baillergeau 20/04/2010 23:59



@Daniel Cordiez aujourd'hui à 23h42


Ne joue pas au con, il ne 's'agit pas de défendre les positions de Sarko, dont je me fous.


Ne pas comprendre qu'il y a des règles du jeu à respecter devient infantile ou criminel



Daniel Cordiez 20/04/2010 23:42



... et baillergeau ne peut avoir tort, c'est bien connu.


Le préfet, les supposés experts, tous ne peuvent se tromper, quand même ! On se demande pourquoi Borloo a apporté un bémol. Sans doute pour déminer, avec son "malentendu" ... dit autrement : vous
n'avez pas bien compris, baillergeau et moi on va vous expliquer que vous avez tort de vous plaindre. Je vous demande de vous taire ! Les avocats, ouste !!!



baillergeau 20/04/2010 00:18



@Daniel Cordiez aujourd'hui à 23h36


"les habitants, Ségolène, les maires ..." peuvent avoir tort, c'est le cas.


Je ne veux pas confondre le nécessaire secours et la reconnaissance de droits qui n'existent pas.



Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande