Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 13:00

Discours aux agriculteurs ... ulteurs ... teurs ... teurs ...

Le Petit Journal de Canal+ a révélé que le discours qu'a tenu Nicolas Sarkozy aux agriculteurs mardi dernier était en partie un copié-collé d'un autre discours, prononcé huit mois plus tôt, en février 2009.

Bon, je vais l'avouer : contrairement au Petit Journal, je n'ai pas ce haut niveau de vigilance, je n'écoute que très rarement les ... biiiip.... que le résident de l'Elysée nous assène régulièrement à la télévision.
Bravo donc à Canal +, ce média tant apprécié du monarque.

Le comique de répétition, ça marche ! Mais, comme avait dit COLUCHE, "rigolez pas, c'est avec vot' pognon" !
En effet, je me suis laissé dire que le monsieur était assez dépensier !!!

Mais ça commence à faire beaucoup quand même, tous ces déplacements coûteux, pour l'entendre dire la même chose ...


Discours de Sarkozy : il n'y aurait pas de l'écho?
envoyé par  LePostfr
Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 08:00

Interview de Ségolène Royal sur Europe 1 :

 "Je suis en phase avec moi-même et avec mes convictions profondes"


Royal : "Chirac mérite d’être tranquille"
envoyé par  Europe1fr

Ségolène Royal confirme avoir rencontré François Bayrou

AFP PARIS - Ségolène Royal qui a confirmé vendredi avoir rencontré François Bayrou, leader du MoDem, a jugé que le dialogue était "indispensable" avec républicains et démocrates, qu'il fallait rassembler la gauche, les écologistes et s'ouvrir "en même temps au centre".

Interrogée sur Europe 1, l'ex-candidate à la présidentielle a affirmé: "Il faut que ces convergences se fassent et se fassent le plus tôt possible: qu'on rassemble bien évidemment la gauche et les écologistes et qu'on s'ouvre en même temps au centre", a fait valoir, la présidente de Poitou-Charentes.

Alors que Martine Aubry préconise d'abord la "maison commune" de la gauche, Mme Royal a répondu: "La maison commune, elle devrait déjà être mise en place. En 2004 (aux précédentes régionales), nous sommes partis ensemble au premier tour. Il y a quand même une difficulté, un affaiblissement".


"La direction actuelle qui a voulu cette direction par tous les moyens -et c'est un euphémisme- est aujourd'hui à la tête du Parti socialiste et doit absolument empoigner la question de la rénovation, la question des alliances, la question du projet", a-t-elle lâché.

"Ce dialogue est absolument indispensable", a jugé la présidente de Poitou-Charentes.


"Je suis en phase avec moi-même, avec ma vérité et avec mes convictions profondes", a assuré Mme Royal à propos de ce dialogue avec Francois Bayrou ayant "toujours dit que l'alternance contre la droite ne pouvait se faire qu'avec une alliance de l'ensemble de tous les républicains, de tous les démocrates qui pensent que le pays doit être gouverné autrement".

"S'il y a des alliances politiques, ce n'est pas pour conserver des postes, c'est pour mettre en place des politiques auxquelles nous croyons", a-t-elle assuré.

Repost 0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 11:00

La France, la Nation, l'identité nationale :
ce que Ségolène ROYAL en a dit
Par Sophie BOUCHET-PETERSEN, équipe de Ségolène ROYAL
Site Désirs d'Avenir, le 28 octobre 2009


La France, la Nation, l'identité nationale : pour Ségolène Royal, ce n'est pas d'aujourd'hui...

Ségolène Royal porte de longue date une vision de la France, de la Nation et de l'identité nationale. Son mérite n'est pas seulement d'avoir été la première à en parler, pas seulement d'avoir reconquis un terrain abandonné à tort à la droite, pas seulement d'avoir assumé cette cohérence au fil des ans, mais aussi d'avoir dit avec constance des choses profondes et fortes en phase avec les interrogations légitimes des Français confrontés à une mondialisation anarchique, à une Europe souvent décevante et aux mutations accélérées de la société française.

Elle a eu raison contre ceux qui confondent Péguy et Pétain, le patriotisme populaire et le nationalisme obtus. Elle a eu raison, à rebours des conformismes d'une certaine gauche, de défendre depuis longtemps une conception de la Nation qui tient compte du visage de la France d'aujourd'hui.

Alors, parce que nous sommes fier(e)s d'affirmer avec Ségolène Royal l'actualité d'une conception fraternelle de la Nation, voici, dans l'ordre chronologique, divers extraits de ses discours, écrits et déclarations qui témoignent qu'elle n'a attendu ni 2007 ni 2009 pour porter une vision de l'identité nationale qui rime avec solidarité, hospitalité et ouverture au monde.

Nous aurions pu commencer plus tôt et poursuivre au-delà mais nous avons choisi de démarrer avec son discours de Cambrin, prononcé en avril 2006 devant une assistance majoritairement ouvrière, et de nous arrêter un an plus tard, en avril 2007, avec son grand discours sur Jaurès.

Quant à la droite sarkozyste qui vient d'accumuler couacs et désaveux jusque dans les rangs de sa majorité, il est clair qu'elle tente, une fois de plus, de faire diversion. On sait l'Elysée consommateur effréné de sondages en tous genres et, si l'on en croit la Cour des Comptes, peu regardant sur leur coût. On imagine donc sans peine qu'au fait de la défiance croissante de l'opinion, la droite a fait le calcul d'un opportun tintamarre sur cette question sensible. Faire, en vue de prochaines échéances électorales, le plein des voix de droite et d'extrême-droite n'est sans doute pas étranger à la soudaine promotion d'un sujet sur lequel, c'est le moins qu'on puisse dire, les approches divergent.

La ficelle, c'est sûr, est de taille, alors même que des politiques désastreuses minent la Nation en dressant les Français les uns contre les autres et portent atteinte à l'image internationale de la France.
Comme pour faire oublier combien les injustices – fiscales, sociales, scolaires territoriales et autres – la défigurent et la fragilisent.
Comme pour faire oublier ce mauvais parfum d'Ancien Régime qui flotte avec insistance sur la France où l'on fit une Révolution pour en finir avec les privilèges héréditaires qui reviennent au galop.

Raison de plus pour ne céder aucun pouce du terrain.
Raison de plus pour relire ou découvrir ce que Ségolène Royal en a dit.
Raison de plus pour ouvrir le débat sur Désirs d'Avenir.

Tous les discours et déclarations de Ségolène Royal sur la Nation :  ICI

30 avril 2006 : discours de Ségolène Royal à Cambrin (Pas de Calais), "aimer son pays c'est d'abord avoir le souci de le servir et non pas de se servir".

9 mai 2006 : discours de Ségolène Royal à Villeurbanne, "ce qui fait France ? Avancer ensemble avec nos différences et la multiplicité de nos talents".

27 juin 2006 : discours de Ségolène Royal à Soissons, évoquant la mémoire de Louis, fils de Jean Jaurès, tombé au front avant d'avoir 20 ans, et de tous ceux, nés ici ou ailleurs, de toutes origines et de toutes les couleurs, qui vinrent défendre le pays menacé.

20 août 2006 : discours de Ségolène Royal à Frangy, "quand le lien social se délite, c'est la Nation qui se fragilise".

29 septembre 2006 : discours de Ségolène Royal à Vitrolles, annonce officielle de sa candidature à la candidature, "ce n'est pas en trahissant la République qu'on relève la Nation".

17 novembre 2006 : discours de Ségolène Royal à Melle, après le vote d'investiture des militants socialistes, "c'est toujours quand le peuple s'y met que la France avance et bâtit un nouvel avenir".

17 janvier 2007 : discours de Ségolène Royal à Toulon, "une France qui accepte ce qu'elle est devenue – plurielle, diverse, colorée – et qui sache s'en réjouir et en tirer parti".

6 février 2007 : discours de Ségolène Royal à Paris (Halle Carpentier), "aimer son pays, c'est le vouloir meilleur".

11 février 2007 : discours de Ségolène Royal à Villepinte (présentation du pacte présidentiel), "la France, c'est ce drôle de pays qui, comme disait André Malraux, n'est jamais aussi grand que lorsqu'il l'est pour tous les hommes".

Mars 2007 : dans son livre « Maintenant », Ségolène Royal évoque l'importance de La Marseillaise, "ce n'est pas un chant sanguinaire et xénophobe mais un hymne révolutionnaire et patriotique".

23 mars 2007 : discours de Ségolène Royal à Marseille, "cette garantie d'une égalité réelle, c'est le premier fondement de notre identité nationale"; les 8.000 participants à ce meeting entonnent, à sa demande, la Marseillaise.

24 mars 2007 : à Correns, dans le Var, Ségolène Royal estime qu'il faut "reconquérir les symboles de la Nation" et que tous les Français devraient avoir chez eux le drapeau tricolore.

28 mars 2007 : interview de Ségolène Royal à Libération, "la Nation, telle que je la conçois, ne demande pas aux gens d'où ils viennent mais où ils veulent aller ensemble".

6 avril 2007 : discours de Ségolène Royal sur Jean Jaurès, à Carmaux, "Jaurès avait l'amour de la France, de la République et de la Nation".

Repost 0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 10:00

Nicolas Sarkozy très remonté par les Guignols de l'Info de Canal+  ?
Source : LePost.fr  -  le 29 octobre 2009

Le président de la république Nicolas Sarkozy semblerait très remonté contre les Guignols de l'Info. C'est en tout cas ce que raconte Le Canard Enchaîné dans son édition du jour.
Et plus particulièrement sur le traitement de l'élection à l'EPAD de son fils Jean Sarkozy.

 

 

Il souhaiterait demander a Bertrand Méheut, le PDG de Canal+, la tête de son directeur adjoint Rodolphe Belmer.

Le président le jugerait responsable des "outrances" des Guignols selon Le Canard Enchaîné.

Canal + n'a pas souhaité réagir selon Ozap.

Jacques Chirac, le prédecesseur de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, avait jugé "sympathique" sa marionnettes en latex.

Repost 0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 09:00

Ségolène ROYAL était ce mercredi 28 octobre 2009 l'invitée politique de France Info. Elle a commenté l’actualité du jour :

- levée du secret défense, ventes d’armes mieux encadrées, rétro-commissions
- la tenue de l'Université Populaire Participative sur la souffrance au travail
- mais aussi l’avenir du PS



Segolene Royal sur France Info [28/10/2009]
envoyé par  segolene-royal-videos
Repost 0
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 08:00

Toutes les vidéos  :  ICI

L'introduction par Ségolène ROYAL 

L'intervention d'Hélène CIXOUS, écrivain et philisophe
L'intervention de Paul MOREIRA, journaliste et auteur du livre "Travailler à en mourir"

Les interventions de Dominique DUVAL & Guy EYERMANN, salariés de l'entreprise Fabris

L'intervention d'Yvan du ROY, journaliste, auteur du livre "Orange Stressée" 

L'intervention d'Yves PERROT, chef d'Entreprise, Président du Centre des Jeunes Dirigeants Paris (CJD) 

L'intervention d'Anna SAM, caissière de super-marché, auteur de "Les tribulations d'une caissière" 

L'intervention de Michel GOLLAC, sociologue du travail, Centre de recherche en économie et statistique (CREST) 

Les interventions du public 

La conclusion et le résumé des propositions, par Gaëtan GORCE, deputé de la Nièvre


Ségolène ROYAL s'attaque au stress au travail
Source : 20minutes.fr  -  le 28 octobre 2009


REPORTAGE - Elle animait ce mercredi soir une "Université populaire et participative" sur le mal-être dans les entreprises...
Dès son arrivée, à la mairie du 4e arrondissement de Paris, Ségolène Royal est assaillie par une nuée de journalistes. Elle est aussitôt interrogée sur le débat sur l'identité nationale. Il s'agit pour elle d'une "opération de diversion et une opération de conquête d'un certain électorat avant les élections régionales" de mars, mais ce débat "fondamental" doit avoir lieu, ajoute-elle avant d'entrer dans la mairie.
 
Des bonus-malus dans les entreprises
Elle anime, ce mercredi soir, une "Université populaire et participative" sur le travail. L'occasion, selon elle, de sonder les raisons profondes du mal-être et de la souffrance que les travailleurs vivent aujourd'hui au quotidien. La présidente du Poitou-Charente réclame la mise en place de bonus-malus dans les entreprises.
Retrouvez tous nos articles sur France Télécom en cliquant ici

La salle, au premier étage de la mairie, est pleine à craquer. Les sympathisants de Désir d'avenir peinent à trouver un siège. Ségolène Royal entre, suivie par les caméras. La salle se lève. Véritable ovation pour la présidente de la région Poitou-Charente. "Je viens de Bourges, mais je suis en vacances à Paris, alors je suis venue l'écouter", confie Amélie, 32 ans, "Pour moi, il est logique qu'elle s'exprime sur ce sujet", ajoute-t-elle.  
Un thème qui nous concerne tous
Souriante, dans un tailleur gris, l'ex-candidate à la présidence française prend place derrière le pupitre. A ses côtés, des chefs d'entreprises, des syndicalistes, des chercheurs, mais aussi des écrivains et journalistes, spécialistes du mal-être dans les entreprises. Mais aucune tête connue du parti Socialiste.
 
"C'est un thème d'actualité qui nous concerne tous", confie un des sympathisants, faisant référence aux récents suicides chez France Telecom. «Je suis venu écouter Ségolène Royal bien sûr, mais aussi les spécialistes qui sont venus débattre sur le sujet», ajoute-t-il. Le calme se fait dans la salle. Les débats qui doivent durer jusqu'à tard dans la soirée, commencent par la projection d'un extrait du film "J'ai très mal au travail", de Jean-Michel Carré.
Repost 0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 19:00

Une vidéo "amateur", fabrication maison, du début de cette UPP consacrée au travail à laquelle j'ai assisté hier soir à PARIS.
Debout (bel effort !), comme une partie des participants dans cette belle salle du 4ème arrondissement.

Les différentes vidéos sont en cours de publication sur le site Désirs d'Avenir. Et, de bien meilleure qualité que mes extraits, je les reprendrai ultérieurement sur ce blog.


Vidéo UPP du 28 octobre 2009 - ambiance

envoyé par  daniel-c

C'est dans une salle comble et dans une atmosphère très studieuse que s'est tenue cette' Université Populaire et Participative.

Animée par Gaëtan Gorce, député de la Nièvre et en présence de Ségolène Royal, l'Université a réuni chefs d'entreprises, syndicalistes, chercheurs et journalistes autour notamment de Michel Gollac, sociologue, Yvan du Roy, journaliste, Paul Moreira, journaliste, Yves Perrot, chef d'entreprise (CJD), Guy Eyermann et Dominique Duval salariés de l'entreprise Fabris (Chatellerault) et Anna Sam, caissière de super-marché.

 

Vidéo UPP du 28 octobre 2009 - introduction de Gaëtan GORCE
Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 10:00

Pour cause de déplacement, votre administrateur de blog préféré (!)
ne publiera aucun billet aujourd'hui.
Comme annoncé ces derniers jours se déroule ce soir l'Université Populaire Participative



"Souffrance au travail, salariés bridés, chômage explosif :
les salariés peuvent-ils encore croire en la valeur travail ?"

à la mairie du 4ème arrondissement  -  75004 Paris
Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 08:00

Quand le Karachigate s'invite à l'Assemblée Nationale

Question du socialiste Bernard CAZENEUVE.
Michèle Alliot-Marie répond qu'une enquête préliminaire a été ouverte,
et "toutes les hypothèses sont ouvertes"
.

Quand Karachi s'invite à l'Assemblé Nationale...
envoyé par  politistution

Repost 0
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 21:00


Présentation des UPP par Ségolène Royal
envoyé par  segolene-royal
Repost 0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande