Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 21:00

Vu sur le blog de Seb Musset  -  10 juin 2009

(Seb Musset, "réalisateur indépendant et écrivain pas content ...")





Retour en vidéo sur l'intox de Frédéric Lefebvre concernant le travail à domicile  pour les salariés en arrêt-maladie, lancée pour introduire dans l'opinion l'idée que le télé-travail c'est sensass.

Petit retour également sur le statut d'auto-entrepreneur


... et autres ingrédients du cocktail du nouveau monde.


 

"PERSONNE NE SE REVOLTE ... TOUT PASSE !"

 

 

TELE TRAVAIL POUR TELE ESCLAVES
Vidéo envoyée par  sebmusset

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 19:00


Chez Osram :
"tu baisses ton salaire ou tu vas pointer au chômage !"

Source : Marianne2.fr  -  le 11 juin 2009



Une entreprise qui licencie pour cause de refus des salariés de baisser leur salaire, ça se passe chez Osram et personne n'en parle, ou presque... Et dire que l'entreprise recrute en parallèle...

La direction d'OSRAM n'est pas du genre à draper son poing américain de velours : c'était la baisse des salaires ou la porte. Comme des salariés ont encore de la dignité, le fabricant d'ampoules licencie 108 employés  victimes (collatérales mon œil) de la fin des lampes à incandescence décrétée par l'Europe.

Ce fut l'objet d'une brève de 10 secondes en fin de journal sur France Inter ce matin. Après la possibilité d'une carabine à la maternelle, après l'aileron de l'airbus, après les sempiternels atermoiements dans la fosse commune du PS... Au moins, la station en aura parlé.

Un grand média à une heure de grande écoute va t-il un jour faire le constat et dresser une analyse avec des mots simples (car c'est très simple) de ce qui se joue actuellement ? A savoir :

- Le calibrage des salaires vers le bas pour la sauvegarde des marges de ceux qui ont déjà beaucoup trop.


- La destruction progressive des protections du travailleur (avec généralisation progressive à toutes les autres catégories : retraités, enfants, handicapés...)


- La lente capture des masses laborieuses dans une logique de compétition et de résultats qui étouffera toute velléité de révolte chez le faible solitaire (qui se croira fort) et profitera encore plus à la collective des forts (qui sait, elle, où et comment l'on débusque l'effort au meilleur coût) :

Que l'individu devienne un esclave privé, esclave et patron dans un même corps. Auto-entrepreneur, salarié sous-payé ou esclave à domicile via le télé-travail : seul contre les autres (donc toujours perdant).

 

Pour les courageux candidats à des salaires en récession sachez qu'Osram recrute toujours...

 

Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 11:00

Je relève dans le texte qui suit, de notre camarade Dominique (dont j'ai parlé dans le précédent biillet) qu'elle se définit comme "petite militante qui se donne à fond". Je confirme.

Et je confirme aussi que nous sommes nombreux dans ce cas, militants de base, à nous investir dans un Parti Socialiste qui nous deçoit chaque fois un peu plus. Il paraît que, dans cet échec du dimanche 7 juin, nous porterions tous une "responsabilité collective".
C'est ce qu'ILS disent, là-haut !
Donc, s'ils le disent, c'est que ça doit être vrai ! Je n'en suis pas si sûr ...



Cher-e-s ami-e-s et camarades,

Il y a une chanson de Souchon qui dit :
"Rame, rame. Rameurs, ramez.
On avance à rien dans c'canoë.
Là-haut,
On t'mène en bateau :
Tu n'pourras jamais tout quitter, t'en aller...
Tais-toi et rame."


Voilà ce que je pense aujourd'hui et à nouveau de mon parti, de ma condition de petite militante qui se donne à fond et perd peu à peu ses illusions, parce que là-haut on se moque de nous en particulier et des citoyens en général.
Pourtant, je ne partirai pas sauf si je deviens froide et sans état d'âme. Parce que le socialisme est au plus profond de moi, parce qu'il existe un autre parti dont je pourrais me sentir proche, ce sont les verts mais que pour moi, il n'y aurait pas lieu d'y avoir un parti vert si les partis traditionnels s'emparait du thème écologique.

On s'est trompé de campagne, alors qu'il y avait tant à dire sur la présence de l'Europe, quotidiennement, dans la vie de nos concitoyens et sur des avancées dont nous pouvons être fiers. Dany le rouge et Eva Joly ne s'y sont pas trompés, ils ont constitué des listes européennes, ils ont parlé d'Europe, les grands vainqueurs de ce scrutin, en réalité, ce sont eux.
On a laissé les partis d'extrême droite (et certains camarades à l'intérieur même de notre parti) marteler que le PSE votaient la plupart du temps avec le PPE, alors qu'il aurait été si simple de faire état des combats des socialistes au parlement européen. Même si ces partis se prennent une gamelle comme nous, ça n'a certainement pas été sans conséquence.

Pour la petite histoire, une camarade bruxelloise ayant fait passer un texte du PSE sur son bilan 2004-2009, je me suis dit que ça serait un document important à faire connaître, je l'ai donc diffusé à quelques camarades de ma section, espérant qu'on en ferait quelque chose. Enthousiasme de tous : "formidable, voilà de quoi nous devons parler mais pourquoi le parti ne le fait pas ?" J'ai proposé de le mettre peu à peu sur le blog. Un "spécialiste" du dossier européen m'a aussitôt dit que c'était trop important, indigeste et qu'il fallait mieux le compiler, qu'il allait le faire très vite. C'était il y a 3 semaines, j'attends encore sa compilation, malgré plusieurs relances !

Ce parti, il est urgent de le secouer, parce que les militants en ont marre de voir à chaque fois la victoire s'envoler pour les petites magouilles de ceux d' "en-haut" qui se partagent les bonnes places.

... Nous sommes en juin. Je suis prête à parier que le parti va rentrer en sommeil en évoquant la fatigue des militants après une campagne intense, la proximité des vacances, et à la rentrée, tout sera "rentré dans l'ordre". Ne les laissons pas une nouvelle une fois nous abuser.

Fraternité.
Dominique, fatiguée, secouée mais prête à la révolution !
Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 09:00


Ma camarade Dominique, qui anime le Comité local DA de Rueil-Malmaison (et ex-dunkerquoise de surcroît) nous a transmis la lettre qu'une sympathisante du PS  a adressée à une militante PS et DA92.


Avec son autorisation, je la reproduis ci-après :




Je voulais juste te dire combien j'étais touchée par les résultats. Je ne comprends pas très bien ce qui se passe dans la tête des gens quand on voit les reportages des commémorations de la veille, et que le lendemain on a le moyen de s'exprimer : comment ne peut-on pas répondre présent pour s'intéresser à ce qui est le plus magnifique depuis 50 ans, la construction de l'Europe ?
Ceci pour l'abstention.
Quant aux résultats du PS : courage, je suis sûre que le vent va tourner,. Mais je trouve que vos dirigeants ne sont pas très emballants. Je n'ai pas besoin d'être emballée mais tout de même, par fidélité, j'ai voté PS. Mais dans mon être profond, j'étais très tentée par les écologistes; pourtant Bové, bof !

Je suis vraiment triste pour vous car j'ai le cœur socialiste et je pense que dans vos rangs il y a beaucoup de personnes avec ton allant et ton dynamisme. Pourquoi ce ne sont pas ces personnes que l'on voit au premier plan, avec des idées qui nous entraînent à les suivre ? Il faut nous parler Europe et pas rivalité, dont on n'a rien à faire.

Mais je sais que tu es d'accord avec moi, et je ne veux pas t'attrister plus mais te réconforter. Quand tu additionnes toutes les voix, la France est plutôt à gauche et gouvernée à droite. Je ne sais pas si cela te console, mais cela peut être un petit espoir pour l'avenir.

COURAGE ! Le chemin est aride, mais un jour la victoire sera belle.
Je t'embrasse, et ne baisse pas les bras,.
C'est vous qui êtes dans une belle vérité.
Repost 0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 07:00


Le Conseil constitutionnel a censuré mercredi la loi Hadopi, estimant que seul un juge pouvait prononcer la suspension d’un abonnement à Internet. Même si la ministre de la Culture, Christine Albanel, a insisté sur le fait que 90 % de la loi était validé, Nicolas Sarkozy a organisé hier une réunion à l’Élysée pour chercher un moyen de trouver une parade…
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Humour - Dérision
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 19:00

par Jacques JULLIARD - NOUVELOBS.COM  -  le 10 avril 2009
"Pourquoi j'ai voté Cohn-Bendit"


La guerre interminable que les dirigeants du PS mènent contre eux-mêmes a fini par nous lasser.

Amis socialistes,
Pour la première fois depuis longtemps, je n’ai pas voté pour vous dimanche. J’ai même eu un plaisir certain à glisser dans l’urne un bulletin pour Dany Cohn-Bendit, que je connais et que j’estime depuis 1968. Au point où nous en sommes aujourd’hui, me direz-vous, cela nous fait une belle jambe. Soit. Souffrez pourtant que pour une fois, et sans narcissisme aucun, je me prenne pour symptôme et pour objet de réflexion. Je crains en effet que mon cas ne soit largement représentatif.

C’est vrai qu’au fil des années j’avais de plus en plus de mal à voter pour vous. Comme tant de vos partisans qui, à chaque élection, se demandent avec qui ils pourraient bien vous tromper. Ce n’est pas, comme vous le croyez, affaire de droite ou de gauche. Vous passez le plus clair de votre temps, vous consacrez le plus fort de votre énergie à vous échantillonner, à vous positionner les uns par rapport aux autres. Trop à gauche, pas assez à gauche. Et si je vous disais que l’on s’en fiche un peu ? Si par aventure vous reveniez au pouvoir, chacun sait bien que vous feriez tous la même politique. On a vu ça hier, de Mélenchon à Bérégovoy…

Non, voilà la chose qu’il faut bien que je vous dise : la guerre interminable que vous menez contre vous-mêmes a fini par nous lasser. Vous ne vous aimez pas. Alors pourquoi voulez-vous que l’on vous aime ? Dans vos arrière-cuisines, mijote toujours une soupe à la couleuvre. A droite aussi, me direz-vous. Sans doute. Seulement voilà : si nous avons jadis choisi la gauche, c’était dans l’espoir d’y trouver un peu de fraternité, comme dirait Régis Debray. Cela doit vous paraître bien naïf et bien sentimental. Peut-être. Mais c’est justement cette condescendance que vous affichez sans cesse à notre égard qui vous condamne à nos yeux.

Il y a des tribus primitives, forcément primitives, où l’on met à mort les vainqueurs de la course à pied ou du jeu de paume. Eh bien ! la manière dont vous vous êtes entendus – pour une fois ! – afin de liquider Ségolène Royal après la présidentielle de 2007 nous a replongés dans un univers franchement tribal et irrationnel. Ce congrès de Reims en forme d’hallali.
La nuit des longs couteaux qui a suivi : Ségolène victorieuse à minuit, miraculeusement abattue à trois heures du matin. Et Martine Aubry sortie tout armée de la cuisse de Laurent Fabius.

On peut ne pas aimer Ségolène et la trouver carrément insupportable. Imprévisible, capricieuse, autoritaire. Tout cela est vrai, mais elle a recueilli 25,87% au premier tour et près de 47% au second. Au regard des résultats d’hier, avouez donc, Martine, que ce n’était pas si mal. Parce qu’elle parlait d’amour, ce qui vous a paru d’une rare obscénité. C’est pourquoi vous n’avez eu de cesse que vous ne creviez votre tambour.

Beaucoup se demandent aujourd’hui si le PS ne va pas cesser d’exister. Mais il y a longtemps qu’il a cessé d’être ! Il y a aujourd’hui des fabiusiens, des strauss-kahniens, des royalistes, des hollandais, que sais-je ? Mais des socialistes, je n’en connais plus. Un parti, cette confédération d’écuries présidentielles ? Vous vous moquez. Alors, allez au diable ! comme dirait Jean-Luc Mélenchon.

Ou plutôt non : revenez à vous et revenez-nous. Ne croyez pas que vous renverserez la vapeur grâce à quelques invectives rituelles contre le libéralisme ou même contre Sarkozy. Ne feignez pas d’en appeler à quelque revanche sociale que vous redoutez plus que personne.

Essayez donc d’être simples – et sincères. Demandez-vous pourquoi la crise économique, qui aurait dû vous favoriser, paraît vous disqualifier aux yeux des gens. Ma réponse est que vous êtes les premières victimes d’un rejet du politique, qui est un phénomène international. Parce que vous êtes les champions toutes catégories de la langue de bois.

Ce n’est pas que ce que vous dites soit nécessairement mauvais ou inintéressant. C’est que l’on ne vous entend plus. C’est que l’on ne veut plus vous entendre. Essayez de parler simple et vrai, comme Dany, comme si vous n’étiez pas, pour l’éternité, candidats à la prochaine présidentielle. Vous verrez que cela ira déjà beaucoup mieux.
Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 17:00
2002-2009 : 7 ans de "rénovation" au PS
Source : NOUVELOBS.COM  -  jeudi 11 juin 2009

Au soir du 21 avril, Lionel Jospin, en se retirant de la vie politique, appelait les socialistes à "préparer la reconstruction de l'avenir". Le 7 juin 2009, après un score plus que décevant aux élections européennes, Martine Aubry demande de "l'unité" et de la "rénovation" au PS.





Militants, soyez patients, on vous prépare le renouveau
"de dans  6mois" !
.
Quand même, ce serait bien mieux si,
pendant cette période qui va tout changer (!),
les hautes sphères pensaient à vous consulter,
à vous mettre dans le coup !!!
Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 11:00

Jean-Louis BIANCO :  Il faut redonner la parole aux militants
et faire monter la jeune génération


Le député socialiste, président du conseil général des Alpes-de-Haute-Provence, répondait mercredi matin aux questions de Jean-Michel Aphatie :




Pour Bianco, Aubry doit aller "beaucoup plus fort et plus vite"
NOUVELOBS.COM  -  10 juin 2009

Le député proche de Ségolène Royal a également affirmé ne pas avoir senti  "d'énergie" lors du conseil national la veille.

Pour Jean-Louis Bianco, proche de Ségolène Royal, Martine Aubry doit "aller beaucoup plus fort et plus vite" pour relancer le PS. "Je fais totalement crédit à Martine Aubry de sa volonté. Elle a compris, simplement il faut aller beaucoup plus fort et beaucoup plus vite", a déclaré le député socialiste des Alpes-de-Haute-Provence mercredi 10 juin sur RTL, souhaitant que l'on n'attende pas "le mois de septembre".
Selon l'ancien ministre, il faut avoir "une démarche participative", "redonner tout de suite la parole" aux militants et arrêter "d'avoir des commissions Théodule, des comités truc, des conventions thématiques..."

"Réunions de sections enquiquinantes"

Au cours du conseil de mardi "c'est vrai qu'on n'a pas avancé assez fort, assez vite, c'est vrai qu'on n'a pas senti l'énergie", a-t-il jugé. "On ne peut pas continuer à faire de la politique avec des réunions de section enquiquinantes, avec des distributions de tracts sur les marchés".
Pour relancer le Parti socialiste, "il faut prendre la génération d'après, pas les quinquas, pas les quadras, les gens de trente ans", a estimé l'ancien secrétaire général de l'Elysée sous François Mitterrand. "C'est cette génération que j'attends", a-t-il dit.
Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 09:00

Camouflet pour Nicolas Sarkozy, la loi Hadopi a été censurée
Source : Euronews.fr  -  le 11 juin 2009


Le Conseil constitutionnel a réduit à néant la disposition qui permettait à une autorité administrative, l’Hadopi de couper internet en cas de téléchargement illégal. Seuls les juges peuvent décréter une telle coupure d’abonnement qui entrave le droit de communication inscrit dans la déclaration des droits de l’Homme.

Le PS salue cette décision : “Nos arguments, que vous aviez caricaturé, s’avèrent exacts, puisque le Conseil Constitutionnel le dit. Et pourtant, il y a un problème qui est celui du financement de la création culturelle que vous ne régliez pas”, explique Jean-Marc Ayrault, le président du groupe PS à l’Assemblée Nationale.

Les députés européens avaient eux aussi estimé le 6 mai dernier que les droits fondamentaux des internautes ne pouvaient être restreints sans décision judiciaire.

La ministre de la Culture prend acte de la décision du Conseil Constitutionnel : “J’ai bien intention de mettre en oeuvre l’Hadopi très vite, de la créer avant l‘été. J’ai bien intention que les mails, les lettres recommandées partent à la rentrée, comme prévu. Et puis, bien sûr, de revenir devant le parlement pour compléter la loi”.

Désormais, le gouvernement français peut soit promulguer la loi avec de nouvelles dispositions en stipulant que les sanctions dépendent du juge, soit demander une deuxième délibération au parlement.

Les grandes maisons de disques et des producteurs indépendants se disent consternés par la décision du Conseil Constitutionnel alors que les associations de consommateur saluent cette décision.

HADOPI censuré par le Conseil Constitutionnel (20h France2)
Vidéo envoyée par  bhmag


Vidéo du Parti Socialiste :
Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 08:00


Depuis la décision du Conseil Constitutionnel, une question me taraudait : mais que va encore nous sortir ce cher Frédo (Frédéric Lefebvre, le comique de service).
Le suspens est tombé :


"Ce texte nous le voulons, ce texte nous l'aurons", a t-il déclaré !!!

Après ce succès foudroyant du gouvernement, mais pourquoi n'a t-il pas dit :
"VENI, VIDI, VICI" ???
Repost 0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande