Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 10:00

 

Réaction de Ségolène ROYAL à l'annonce de candidature de Sarkozy

au "goufre entre le discours et les actes",

notamment sur sa conversion au référendum : 

 

.

.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 09:00

 

François Hollande sur TF1 - le 16 février 2012 :

"Le candidat sortant est l’homme de la crise.

Moi, je dois être le président de la sortie de crise"

Source : site du PS

 

Banques

Aujourd'hui des banquiers, qui n’ont pas voulu financer l’économie, qui ont fait de la spéculation, sont en situation d’imposer aux États leurs règles ? Je ne le veux pas. Mais en même temps, nous avons besoin de banques quand elles financent l’économie ! D’où ma proposition, une banque publique d’investissement, des fonds régionaux qui permettront d’aller vers les PME qui attendent des crédits pour se développer.

Croissance

Il faudra agir au plan européen – c’est le sens de ma proposition sur la négociation du traité – et il faudra agir en France. En permettant que l’épargne puisse aller vers l’investissement. D’où ma proposition d’un livret d’épargne pour que les Français qui placent leurs économies sachent bien que cet argent-là va aller vers les entreprises qui en ont besoin.

Droit de vote des étrangers

Ceux qui sont depuis longtemps en France, qui payent leurs impôts locaux, ne sont pas des citoyens, ce sont des résidents. Donc ils ne pourront voter qu’aux élections municipales et rien d’autre. Et ils ne peuvent pas devenir maires ou adjoints. 

Jeunesse, éducation

J’ai dit douze mille (postes) par an pour les personnels de l’école parce que moi, mon projet, c’est la jeunesse.

Dans une situation de crise il faut faire le choix de l’éducation et de la jeunesse. Je ferai donc cette réforme nécessaire avec ce qui suivra, notamment les rythmes scolaires, l’accompagnement par les enseignants des élèves les plus en difficulté, la lutte contre l’échec scolaire. Combien ça coûte ? Cinq cents millions d’euros ! À la fin du quinquennat, 2,5 milliards. 2,5 milliards, c’est exactement l’allègement que Nicolas SARKOZY a accordé sur les grandes fortunes pour la dernière année de son mandat.

Il y a trois administrations qui seront prioritaires : l’éducation, la police – et donc la gendarmerie – et également la justice. Ces trois administrations auront donc non seulement un remplacement des effectifs partant à la retraite, mais des créations de postes. On redéploiera les effectifs et on créera un certain nombre de postes dans la police et dans la gendarmerie et dans la justice. 

Transition énergétique

Pour 2025, il s’agit de réduire la part du nucléaire de 75 à 50 % pour la production d’électricité. Parce que nous devons faire monter les énergies renouvelables. C’est un gisement d’emploi, d’activité. Parce que nous devons avoir des centrales les plus sûres possibles. Parce que nous devons aussi économiser l’énergie. Donc ce que je propose c’est un grand plan industriel pour le nucléaire, une nouvelle génération, mais aussi un grand plan pour les énergies renouvelables. Et un effort d’économie d’énergie. 

Travail

Mais la valeur "travail" où en est-elle ? Quand il y a eu un million de chômeurs supplémentaires depuis cinq ans. Où est la valeur "travail" quand celui qui a commencé tôt sa carrière professionnelle, à dix-huit ans, est obligé d’attendre soixante-deux ans pour partir à la retraite ? Quand les revenus du capital sont moins imposés sur le plan fiscal que les revenus du travail ? Moi je suis pour la valeur "travail". C'est-à-dire que, quand je fais une proposition pour qu’il y ait plus d’emplois d’avenir, c'est-à-dire des emplois jeunes ; quand je dis le contrat de génération.

Voilà ce que je veux. C’est qu’il y ait plus de Français au travail et une France qui se redresse et qui croit en elle. Je veux redonner confiance aux Français. Nous sommes un grand pays. Nous sommes une grande nation. Nous méritons mieux que ce qui a été fait depuis cinq ans.

.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 08:00

la France forte --- du CAC40

.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Humour - Dérision
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 18:00

 

Ségolène Royal sur RTL  -  le 16 février 2012 :

"J'ai trouvé Nicolas Sarkozy artificiel" 

 

"Chaque mot, chaque phrase, chaque intention politique était le contraire de ce qu'il a fait et de ce qu'il a incarné pendant 5 ans."

 

"La France forte", un bon slogan ?

"Il en manque la moitié ! Plus juste, la France serait plus forte". Ca ne vous rappelle rien ?"

SR-fond-rouge.jpg

L'affiche 2007 

Le thème du referendum ?

"Il a eu peur du peuple pendant 5 ans !"

(et Ségolène rappelle sa demande d'un référendum d'initiative populaire sur les retraites)

.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 15:00

 

le-slogan-de-Sarko--faut-assumer-maintenant.jpg

.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Humour - Dérision
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 10:00

un pinocchio

 

Voici l'une des embrouilles lors de son entrée en campagne sur TF1 :

"Chaque fois qu'il y aura blocage, je ferai trancher les français"

 

Evidemment, ce serait à lui de décider souverainement s'il y a "blocage" ou non !

 

La parole au peuple, chose qu'il a obstinément refusé pendant son présent mandat (et seul mandat, espérons-le).

Que ce soit sur le thème de l'Europe ou la réforme des retraites.

 

Sur ce point des retraites, il faut se souvenir que seuls Jean-Luc MELECHON et Ségolène ROYAL réclamait un référendum d'initiative poulaire. On ne peut pas dire que les forces politiques (à gauche, s'entend) avaient relayé ce message, je me souviens aussi.

 

Pour revenir à Sarkozy, il est vrai qu'il n'arrivait pas à voir les manifestaions dans les rues de notre pays.

Et d'ailleurs, il en est persuadé, il a même bien fait rire son auditoire (parmi lequel s'était esclaffé le président de la Commission européenne Barroso) je me souviens :

"Désormais, quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit !"

 

en-2012-faut-pas-que-sarkomence.jpg

 

 

                                 NON, DECIDEMENT, ...

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 08:00

 

L-affiche---La-France-morte.jpg

.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 18:00

 

"Il" est passé sur TF1 ce soir pour "annoncer" sa candidature,

il nous a chanté la même chanson ...

 

.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 15:00

 

Député du Nord, Christian Vanneste s'est déjà illustré par son sens profondément social en soutenant les projets gouvernementaux ... normal, il appartient à l'UMP, plus précisément à la "Droite Populaire", et donc il se préoccupe du peuple, hein ?

à vomir - guéant, vanneste, le pen

 

Mais ce n'est pas son principal fait d'armes, il est davantage connu par ses multiples dérapages et provocations en matière d'homophobie.

Ses récents propos sur la déportation des homosexuels lors de la seconde guerre mondiale ont -- enfin ! -- choqué certains de ses petits camarades UMP : 

L'UMP va exclure le multirécidiviste Vanneste

 

Mais le parti ira t-il jusqu'au bout ? Il a encore d'ardents défenseurs :

Lionnel Luca : "Hors de question de virer" Christian Vanneste

 

Bon, comme le candidat Sarkozy vient de condamner les propos homophobes, qu'il a "en horreur", le sort du député est peut-être scellé !

 

Najat BELKACEM, porte-parole de François HOLLANDE :

En réaction aux propos de Christian Vanneste

 

Très au-delà de l’homophobie : Vanneste est un négationniste.

Il déshonore bien plus que l’UMP qui a perdu son âme et ses valeurs, il déshonore l’Assemblée Nationale, la République, la France: c’est une honte qui rejaillit sur tous ceux qui se taisent, et baissent les yeux.

Nier les faits historiques de déportation des homosexuels n’est pas une opinion, c’est un délit. Je pense à tous les anciens déportés et leurs familles dont la mémoire vient d’être violée par un élu de la nation dans l’impunité et le silence complice de son camp, de son parti : on paie le prix d’une libération de la parole discriminatoire, non seulement tolérée par les plus hautes autorités, mais encouragée, suscitée au plus haut niveau: ou s’arrêtera-t-on?

Marine Le Pen aurait sans doute exclu Christian Vanneste du FN pour sa respectabilité de façade quand Jean-François Copé laisse faire.

L’UMP ne chasse plus sur les terres du fn mais sur les vieilles friches abandonnées par Jean-Marie Le Pen.

.

Repost 0
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 14:00

 


Ségolène Royal  par franceinter

 

Crise grecque : Ségolène Royal dénonce la "lâcheté" de l'Europe

Source : LeMonde.fr  -  le 13 février 2012

 

Ségolène Royal s'en est pris violemment aux institutions européennes pour dénoncer leur "inertie" face à la crise grecque.

L'ancienne candidate à la présidentielle de 2007 a ainsi déclaré, lundi 13 février sur France Inter, qu'"il y a de la lâcheté des institutions européennes dans ce qui est en train de se passer en Grèce". "Ce qui est choquant dans cette démocratie européenne, c'est [leur] absence et [leur] inertie", a insisté Mme Royal.

Adoptant un ton ressemblant beaucoup à celui Jean-Luc Mélenchon, la présidente de la région Poitou-Charente a attaqué plus précisément les figures de la Commission européenne : "Ça flambe à Athènes où est M. Barroso, l'ultralibéral que les dirigeants ont remis à la tête de la commission européenne, que fait le Parlement européen, où sont les ministres du conseil des ministres européens ?", a lancé Mme Royal.

Et de demander dans la lancée : "Si le smic baisse de 20 % en Grèce, pourquoi les salaires de la bureaucratie européenne ne baissent pas de 20 % ?"

"LE SYSTÈME FINANCIER DICTE SES RÈGLES"

Mme Royal a estimé que les événements de Grèce sont dus à "la dégradation de la démocratie, un pouvoir contrôlé par quelques uns,  la collusion entre les intérêts financiers et politiques". "Ce qui se passe aujourd'hui en Grèce est dramatique, a-t-elle insisté. On voit 20 % de diminution du smic et, à aucun moment, il n'est demandé à la Grèce de lutter contre la fraude fiscale qui atteint des sommets vertigineux de la part des grandes fortunes."

Pour s'en sortir, la Grèce aurait besoin de l'aide de l'Europe. Or, pour un pays qui exporte 20 % de sa production, l'euro fort est un frein, a-t-elle expliqué : "Aujourd'hui, elle ne peut exporter à cause de l'euro qui est beaucoup trop fort." Mme Royal a fustigé la politique d'austérité qui est imposée aux Grecs. "C'est encore le système financier qui dicte ses règles au peuple grec, qui va imposer de nouveaux sacrifices dont on sait à l'avance qu'ils ne produiront rien car c'est un nouveau plan d'austérité qui va aggraver la récession européenne. Et personne ne dit rien !", a dénoncé la socialiste.

"C'est absolument intolérable ce qui est en train de se passer au cœur de l'Europe", a conclu Mme Royal.

.

Repost 0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande