Sur le blog de Michèle DELAUNAY

le 20 janvier 2012

 

Depuis des mois, avec l'ensemble des députés socialistes, nous dénonçons l' "année de trop" de notre présence en Afghanistan. Lors du débat sur le sujet à l'Assemblée, nous avons demandé l'anticipation du retrait (2014 n'est pas tenable) sans être entendus.

 

Malheureusement et une fois encore, les faits, les chiffres nous donnent raison. Vingt-huit morts en cette seule dernière année, dont 4 ce matin, 4 qui ont été littéralement assassinés par un soldat Afghan qui s'entrainait avec eux. Vingt-huit morts sur un total de 82 depuis le début de notre engagement il y a dix ans.

 

L'accélération de ces drames, où ne sont pas comptés les blessés graves, suffit à la démonstration de cette année de trop. La situation s'aggrave au lieu de s'apaiser, la guerre civile gagne et notre place est-elle dans une guerre civile ?


Notre candidat se positionne en tant que candidat après l'avoir fait en tant que député. Il demande un retrait total avant la fin 2012.

Rien d'autre n'est envisageable, ne serait-ce que pour respecter l'engagement de chacun de nos soldats. Ils ont accepté de mourir pour la France, ils n'ont pas accepté de mourir pour rien.

.