Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 09:30

 


Lettre aux militants
.

Chers toutes et tous,


On voudrait nous faire croire que le vote que nous allons faire jeudi est anodin, comme si les élections américaines devaient absorber tous les regards.

Mais non ! Ce vote est très important, historique même, et vous avez une responsabilité essentielle. N’oublions jamais que dans de nombreux pays des hommes et des femmes risquent leur vie pour créer des partis libres. Nous qui avons la chance de pouvoir agir, faisons-le, et je vous appelle à participer très nombreux à ce vote.

Car même si les Français ne comprennent pas toujours nos procédures, ce vote du Congrès va dire ce que l’avenir de la gauche sera.


Oui ou non, voulons-nous écrire une nouvelle page de notre histoire, vibrante et populaire ?

Oui ou non, notre parti va-t-il enfin bouger ?

Oui ou non, la nouvelle génération que nous poussons en avant va-t-elle pouvoir prendre ses responsabilités ?

Oui ou non, le peuple que j’ai vu tellement présent et attentif au cours de ces derniers mois, va-t-il venir vers nous parce que nous saurons lui redonner de l'espoir ?

L'histoire nous enseigne que les civilisations sont mortelles. Pourquoi en serait-il autrement pour un parti ? Comme l'ont dit les femmes salariées de la Camif, les ouvriers de Ford et bien d’autres : "Le PS peut disparaître s'il s'éloigne du peuple."

Même si ces mots nous secouent, il faut les entendre. Alors secouons-nous. Ne retournons pas à la case départ. Choisissons l’avenir. Donnons-nous un temps d’avance.

Nous n’avons pas le droit d’être faibles ou de disparaître au moment où la France a besoin de nous. N’oublions jamais la confiance que dix-sept millions de Français ont placée en nous, et pensons aussi à toutes celles et ceux cruellement déçus par une droite dont l’insolence le dispute à l’incompétence.

Aujourd’hui l’Amérique métissée assume son histoire. Et nous? Pourquoi renoncer à tendre la main à la France métissée qui a tant cru en nous et ne demande qu’à revenir vers nous ? N’y renonçons pas. Nous le ferons.


Imaginons que les Français, grâce à nous, se ré-intéressent à la politique.

Imaginons qu’on leur donne, nous socialistes, les clefs pour comprendre le monde et donc peser sur les choix de société.

Imaginons que nous apportions au mouvement social notre énergie pour inverser les rapports de force entre le capital et le travail.

Imaginons un parti dans lequel le coût de l’adhésion, désormais très modique, permettrait à la jeunesse, aux employés, aux ouvriers, aux petits retraités, de venir nous rejoindre.


Il faut oser un parti tellement uni et où les militants sont tellement respectés que lorsqu’ils désignent un ou une candidate, tous les autres font campagne pour la victoire. C’est possible, comme viennent de le montrer les forces qui se sont rangées autour de Barack Obama.

Il faut oser tout transformer pour mieux atteindre notre objectif. Quel est cet objectif ? Humaniser le monde. Agir pour que les valeurs humaines s’imposent toujours sur le cynisme financier. Un bout de changement ne suffira pas. Les tumultes actuels le prouvent.

Deux millions d’Italiens se sont levés contre Silvio Berlusconi et sa politique de destruction de l’éducation publique et laïque.

Je vous assure que nous sommes capables d’en faire autant. A condition de le vouloir.


Jeudi 6 novembre, vous pouvez le faire : votez pour une transformation radicale, sereine et utile.

Cette transformation que la droite redoute. Mais une transformation que les Français, notamment ceux qui souffrent, attendent de nous, parfois désespérément.

Oui, nous le voulons ! Oui, nous le pouvons ! En avant !


Fidèlement,

Amitiés socialistes,



Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 09:00

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Humour - Dérision
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 07:00

Les syndicats, qui ont été reçus lundi à l'Elysée avant un sommet du G20 sur la crise économique internationale, sont sortis remontés après que l'assemblée ait voté un amendement qui instituait le relèvement de l'âge maximal de la retraite à 70 ans. Ils envisagent la possibilité d'une action commune pour rappeler au gouvernement que les salariés ne doivent pas être les victimes de la crise.


Sans toucher à l'âge légal de départ à la retraite, qui est maintenu à 60 ans, les députés ont voté samedi un amendement au budget de la Sécu (PLFSS) repoussant de 65 à 70 ans l'âge à partir duquel une mise à la retraite d'office est possible.


"C'est du volontariat, on arrête de mettre d'office dehors les gens comme c'était le cas auparavant", a plaidé lundi le ministre du Travail Xavier Bertrand, qui avait proposé dans le PLFSS initial de supprimer la mise à la retraite d'office, sans préciser de limite.


Le PS a jugé lundi "particulièrement choquant" que "Nicolas Sarkozy se serve de la crise actuelle" pour "remettre en cause le droit des salariés". Ségolène ROYAL a qualifié le texte de "sorte de cruauté sociale", estimant qu'"un jour ou l'autre, ce choix va se transformer en contrainte". "On sait très bien que quand on annonce une mesure comme ça, c'est parce que, demain, on va réduire les retraites et qu'on va dire : que tout le monde travaille jusqu'à 70 ans!", avait réagi la veille Martine Aubry.

Repost 0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 18:00

Extrait d'une interview de François HOLLANDE dans Le Parisien  -  4 novembre 2007

D'accord sur certains points ... pour le reste, QUI ETAIT AU GOUVERNAIL ???

"Le PS risque d’être ingouvernable"

Les militants socialistes votents jeudi sur les différentes motions en lice. Selon François HOLLANDE, aucune ne franchira la barre des 50 %.
Du coup, les négociations entre les leaders vont occuper la fin de la semaine.

A deux jours du vote des militants, François HOLLANDE, encore premier secrétaire du PS, espère qu’une motion "se détache nettement" pour donner au parti socialiste une orientation forte.

"Si tel n’est pas le cas, le PS risque d’être ingouvernable et réduit aux combinaisons et aux arrangements."

Il ajoute : "Une fois prononcé, le vote doit être respecté" ...

"Il ne peut être question de diluer l’orientation qui aura eu la faveur des militants".

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En effet, non aux combinaisons et arrangements .... style "LA ROCHELLE" !

Et oui au respect du vote ... mais peut-on lui faire confiance ?


Comment se fait-il que le PS, avec Hollande, a été ingouvernable ?

Comment se fait-il qu'il n'a pas pu (ou voulu) faire respecter les militants ?

Comment expliquer qu'à plusieurs reprises le vote des militants n'a pas été respecté par certains membres éminents du PS. Pourquoi ceux ci n'ont ils pas été sanctionnées ?

Comment se fait-il qu'on en soit arrivé à certaines déroutes électorales, dont le 21 Avril 2002 ?

Comment se fait-il que les français ont la nette impression que le PS est "mou" en tant que principal opposant à la politique de l’UMP ? Comment se fait-il que le PS est inaudible ?

La réponse est évidente : depuis que François Hollande est à la tête du PS , la cacophonie règne au sein du parti, et c’est pourquoi les militants doivent se poser la question : pouvons-nous encore avoir confiance dans cette équipe qu'ont rejoint HOLLANDE, JOSPIN, ROCARD, ...

Non, il faut choisir une nouvelle équipe, celle de la Motion E, afin que l’on retrouve de la discipline, que ce parti soit gouvernable, et incarne un socialisme du 21ème siècle.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 08:00


Alliances , cohérence et transparence :

pas pour tout le monde !

par Yvon GRAIC
, "Fiers d'être socialistes 76"
le 30 octobre 2008



Pour plus de clarté il serait bon que nos camarades des motions A, C et D qui ne cessent de nous reprocher notre stratégie d'alliances admettent les paradoxes de leur position.
Notre motion souhaite justement régler cette question pour plus de transparence et de lisibilité politique.
Nous avons envie de leur dire "assez de l'hypocrisie et des postures stériles", ne nous battons pas sur des points sur lesquels, dans les faits, nous nous rejoignons et travaillons ensemble. 

Rappel :


Motion A : 
* Michel Rocard soutenait une alliance avec le MoDem dès le 1er tour ; 
* Michel Destot a fait liste commune avec le MoDem à Grenoble, en excluant les Verts et une partie du PCF.

Motion C : 
Exemple moins connu, Olivier Dussopt, député-maire d'Annonay et l'un des quinze titulaires du "Pack de la Rose" constitués par Benoît Hamon.
Présentant sa liste, il écrivait : "Issus de la gauche
mais aussi du centre, ces hommes et ces femmes ressemblent à Annonay" ...

Motion D :
* Martine Aubry bien sûr;
* Claude Bartolone : certains de nos camarades fabiusiens nous expliquent que seules les alliances avec nos alliés traditionnels nous permettront de gagner. Or, Bartolone et ses amis s'escriment depuis de nombreuses années (et ils y sont parvenus) à évincer le PCF de Seine-St-Denis. Des duels PS/PCF ont même eu lieu aux cantonales et aux municipales (Aubervilliers par exemple), avec la bénédiction du futur président du Conseil général.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 18:00
Aucun nom n’est cité dans cet article, volontairement, mais le respect que l’on doit aux personnes n’exclut aucunement la critique des comportements politiques, au moment où il s’agit de dresser le bilan et d’en tirer les leçons.

Oui, enfin de la discipline au PS,

dans le respect et la fraternité !


par Gérard Denecker,
socialiste qui a vécu Epinay
et participé à la reconstruction du PS dans les années 70


Soyons sérieux ! Parler aujourd’hui de discipline au PS n’est-ce pas une gageure ? Alors que ces dernières années ont été marquées par de si nombreuses manifestations d’égo en prises de position et en gestes qui partaient dans tous les sens et qui n’ont qu’exceptionnellement été sanctionnés… Les "pyromanes" seraient ils l’espace d’un congrès devenus "pompiers" ?

 

  • Rappelons-nous la campagne dissidente menée en 2005 pour le référendum sur la constitution européenne au point de rendre inaudibles les choix démocratiquement effectués par les militants ! On a même vu, sur les marchés, des socialistes distribuer des tracts sauvages pour le "non" à quelques dizaines de mètres d’autres socialistes qui faisaient campagne sur les positions de leur parti ! Quelle image d’incohérence politique !
  • Rappelons nous aussi le capharnaüm  des élections présidentielles. Les railleries, les sarcasmes, les coups bas, les déclarations machistes et de suspicion, les sifflets organisés au Zénith, qui ont jalonné en 2006 la pré-campagne interne à la désignation. Les éléphants et sous-éléphants, déchaînés dans leur mauvaise foi, ne se privaient pas de railleries publiques, sans complexe ni retenue, oubliant que le respect et la fraternité sont des valeurs socialistes …
  • Rappelons nous la campagne présidentielle proprement dite, parsemée encore de quelques petites phrases et surtout marquée par les silences, le peu d’engagement militant manifesté par la plupart des indisciplinés et des déçus de la désignation qui ont ostensiblement traîné les pieds et négligé de mouiller la chemise dans une campagne dont ils sont frileusement restés à l’écart.
  • Rappelons-nous enfin les livres au vitriol que se sont empressés d’écrire nombre d’entre eux. Le plus féroce émanait d’un ex premier ministre devancé par Le Pen en 2002… Le même, un revenant après avoir quitté la vie politique, ne se privait pas de déverser sans scrupule ses critiques et sa bile à l’encontre de celle qui avait  été capable en 2007 de rassembler deux fois plus de voix que lui en 2002 ! Le même qui apparaît aujourd’hui comme l’inspirateur de la motion de la continuité. Voudrait-on encore prendre les mêmes et recommencer ?


Et ce sont ces indisciplinés de la voix, de la plume, alliés à ceux qui ont eu la faiblesse de les laisser faire, qui oseraient aujourd’hui se faire les chantres de la discipline au PS ! Un tel positionnement n’est pas tolérable ! Puissent les militants socialistes, ainsi offensés de se voir pris pour des naîfs, sanctionner ce discours et offrir à ces éléphants et éléphanteaux fatigués une paisible retraite …

 

Quant à celle qui a été ces dernières années la cible de tant de ces comportements, elle apparaît, en contrepoint de l’état déplorable dans lequel les éléphants ont entraîné leur parti, comme porteuse de l’indispensable novation. Puissent les militants en avoir pleinement conscience : c’est autour de Ségolène Royal que commencent à se regrouper les jeunes équipes qui l’entourent déjà, aux côtés de celles et ceux qui acceptent de jouer sainement le jeu de leur parti.

 

Un parti qui retrouve l’esprit de discipline, une discipline consentie dans le respect mutuel et la fraternité. Un parti qui retrouve enfin de saines conditions de travail pour élaborer une réponse cohérente aux nouveaux défis d’un monde en crise. Un parti qui  se prépare, sereinement et dans la cohésion retrouvée, aux difficiles combats qu’il va lui falloir mener pour reconquérir la crédibilité que tant d’erreurs et de dérapages lui ont fait perdre.


Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 09:00



Pour nous, c'est "E"
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 12:00

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Des affiches - des tracts
commenter cet article
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 08:00
Sarko va t-il porter plainte ???


envoyé par  nicolasbling
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Humour - Dérision
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 20:00

Le mot du jour : "POUVOIR D'ACHAT"


Delphine BATHO pour la motion (E) s'exprime sur le pouvoir d'achat :

Au coeur du projet PS : la société du travail bien rémunéré ...
Spécificité de la motion E : la révolution fiscale





envoyé par  PartiSocialiste
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande