Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 21:08

 

  Aurélie FILIPPETTI :

Les mesures pour le pouvoir d'achat sont

"une mystification" 

PARIS (AFP) Le groupe PS à l'Assemblée nationale a jugé mardi que les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy sur le pouvoir d'achat étaient une "mystification, une contradiction, et une régression".

"Le président n'ose pas abroger les 35 heures et préfère des mesures de contournement qui sont en fait une mystification", a déclaré la porte-parole des députés PS, Aurélie FILIPPETTI, à l'issue de la réunion du groupe.

"Nous allons continuer notre bataille contre la politique inefficace et injuste de Nicolas Sarkozy", a-t-elle dit, en jugeant que les annonces du chef de l'Etat sur le pouvoir d'achat étaient "une mystification, une contradiction par rapport à la politique menée précédemment et une régression sur le plan social".

Selon elle, c'est une "mystification car cela repose sur l'idée fausse que les salariés pourront arbitrer et choisir entre loisirs et travail, une contradiction parce qu'on ne sait à quel taux vont être rachetées les RTT et une régression par rapport à la durée légale du travail".

En revanche, "le PS a des propositions immédiates et concrètes", a-t-elle dit en citant l'augmentation de la prime pour l'emploi, la baisse ciblée de la TVA et les chèques transports.

"Nous demandons la suppression immédiate de la redevance TV pour les 780.000 ménages qui ne payent pas l'impôt sur le revenu mais payent la taxe d'habitation et devront payer à partir de cette année la redevance télé", a-t-elle ajouté.

 

Pour André Vallini, autre porte-parole du groupe PS, Nicolas Sarkozy "propose du lointain et de l'aléatoire".

Repost 0
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 11:57

Je viens de trouver l'article qui suit, dans lequel Jean-Louis BIANCO reprend (plus brillamment que moi sans doute !) certains aspects que j'avais abordé dans mon billet de lundi : "Le PS est inaudible ... inaudible ... inaudible ... changez le disque, il est rayé"

.

 

PS - Jean-Louis BIANCO :

"Le blues ne durera pas" 

Selon l'ex-directeur de campagne de Ségolène ROYAL, la crise au PS s'explique par le jeu médiatique et le blues post-présidentiel. Il ne saurait donc être que très passager.

.

Pourquoi le PS est-il "inaudible" ?
Jean-Louis Bianco :
Ces critiques sont entretenues de l'extérieur et de l'intérieur pour servir une stratégie politico-médiatique claire de Nicolas Sarkozy : faire croire qu'il n'y a rien entre lui et Besancenot. On est en présence d'un pouvoir très arrogant. Il n'y a qu'à voir comment il traite nos propositions à l'Assemblée. Les députés PS proposent beaucoup de choses ? sur la baisse de la TVA sur les produits de première nécéssité, sur le pouvoir d'achat en général? Nous sommes toujours traités par le mépris.

Vous parlez de "stratégie politico-médiatique". Pensez-vous que les médias sont responsables du "trou d'air" que traverse le PS ? 
Ce n'est pas un trou d'air, je suis d'accord avec l'analyse d'Henry Weber : nous avons perdu une bataille électorale, nous sommes simplement en train d'accuser le coup. Mais concernant les médias, et plus précisément la télévision, leur façon de traiter les socialistes est frappante. 
 
A partir du moment où le CSA refuse de décompter le temps de parole d'un Président qui est aussi Premier ministre, ministre de l'Intérieur, de l'Education nationale, etc., il ne nous reste environ que 10% du temps de parole politique. Et comme nous en utilisons la moitié pour étaler nos querelles internes, ça ne fait plus que 5%... Alors forcément, nous sommes "inaudibles" !

Justement, vous évoquez les "querelles internes". Est-ce que ce n'est pas plutôt cela qui trouble vos sympathisants ? 
Je ne crois pas. Que les socialistes ne soient pas d'accord entre eux sur un certain nombre de sujets prouve la vitalité de l'expression dans notre parti. Evidemment, les gens préfèrent souvent voir une seule tête. Mais les réflexions qui se mènent actuellement au sein du PS sur la nation et sur la mondialisation me paraissent très utiles. Même si ça n'intéresse pas forcément les Français, c'est un travail essentiel pour nous. On ne peut pas nier que nous ayons un aggiornamento à faire !

Ségolène ROYAL s'est tenue, jusqu'à présent, à distance d'un parti qui ne l'avait peut-être pas assez soutenue pendant la campagne? 
Dire que le parti n'était pas derrière elle est exagéré. La base du PS, les premiers fédéraux et même les secrétaires nationaux ont vraiment joué le jeu, y compris des gens qui ne l'aimaient pas ou qui lui préféraient FABIUS ou DSK. 
 
Aujourd'hui, tout en gardant sa liberté, Ségolène ROYAL veut jouer collectif. Si on lui propose des tâches dans la rénovation du PS, elle ne les refusera pas. Une fois passée le moment de la parution de son ouvrage Ma Plus belle histoire, C'EST VOUS (Grasset), elle va également limiter ses interventions dans les médias. La campagne est terminée.

Comment comprendre alors "Désirs d'avenir" : comme un nouveau courant, un club, un parti? ? 
Non, Désirs d'avenir n'est surtout pas un parti bis, ni rien de tout cela. C'est une structure de réflexion et un lieu de réunion. Pendant la campagne, elle a pu décevoir quelques-uns de ses membres, des gens qui n'ont pas compris qu'une campagne présidentielle est une guerre éclair, qu'on n'a pas toujours le temps de prendre connaissance du travail de chacun, de féliciter les uns et les autres parce qu'on est dans l'urgence? 
 
Mais depuis la rentrée, Désirs d'avenir est devenu un lieu où, à l'inverse, on prend le temps de réfléchir sur tous les sujets, et pas seulement entre gens du PS puisqu'un tiers des membres ne sont pas des militants socialistes.

Qu'est-ce qui est le plus important pour redresser la barre : la refonte idéologique ou se doter d'un leader ? 
D'ici un an, il y aura le Congrès. Est-ce que le premier secrétaire que se choisira le parti socialiste sera aussi son candidat pour 2012 ? Je n'ai pas de religion arrêtée sur la question. Est-ce qu'il s'appellera Bertrand DELANOË, Ségolène ROYAL, est-ce que François HOLLANDE souhaite, à l'issue de son mandat, être candidat à la présidentielle? Toutes ces questions sont secondaires. Ce qui est certain, c'est que la période difficile que nous connaissons ne durera pas, d'une part parce que le travail de rénovation idéologique est en train de se faire, d'autre part parce qu'on voit déjà que la popularité de Nicolas Sarkozy s'essouffle.

Pour être plus efficace face à Nicolas Sarkozy, est-ce que l'opposition, et pas seulement la gauche plurielle mais aussi, à votre gauche, la LCR ou à votre droite, le Modem, ne devraient pas resserrer leurs liens ? 
Besancenot, c'est "faut qu'on, y a qu'à". Il tient un discours facile : refuser les licenciements, augmenter tous les salaires, etc. C'est sympathique, mais ce n'est pas une position responsable. 
 
Concernant la gauche plurielle, il faut, bien sûr, travailler ensemble, mais pour cela il faut que chacun sache qui il est et précise son projet. Cela vaut pour les Verts, le PC, LO ou même le PS. 
 
Enfin, concernant le Modem, je partage l'analyse de François Rebsamen : il ne faut pas s'interdire d'alliances électorales s'il s'avère que nous sommes d'accords sur certains points. Il faudra avoir des discussions et, avant cela, il faut surtout que le Modem sache lui aussi qui il est.
 

 
Propos recueillis par Anna Borrel
Pour
Marianne2.fr
Repost 0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 21:12

 

Cette AG de Désirs d'Avenir s'est tenue à PARIS le samedi 17 novembre.

En compagnie de camarades des régions de LILLE, ARRAS et AMIENS, j'ai donc fait le déplacement, pour y représenter notre Comité local FLANDRE-LITTORAL.

L'Assemblée Générale concernait l'exercice 2006. On comprend aisément que ce décalage est dû principalement à l'activité des campagnes présidentielles et législatives ...

Si l'ordre du jour était essentiellement statutaire (rapport d'activité, rapport financier, orientations et élections du nouveau Conseil d'Administration), les questions sur le fonctionnement actuel et futur de DA et de ses comités locaux ont été abordées, évidemment.

 

 

Il serait fastidieux de rapporter ici l'ensemble du déroulement.

Je peux mettre naturellement à la disposition de tout adhérent de DA, situé dans le périmètre Flandre-Littoral, un compte-rendu détaillé.

On peut simplement indiquer que, dans l'esprit de Désirs d'Avenir, il appartient à chaque comité local (ou groupe de comités) de développer son activité, de prendre des initiatives, sans attendre des "consignes" venues du sommet ...

C'est ainsi que l'idée est venue  d'organiser une groupe régional, composé d'animateurs des comités présents sur LILLE, FLANDRE-LITTORAL, ARRAS et sans doute AMIENS.

Cela dit,après l'intense période vécue lors de la campagne présidentielle,

Désirs d'Avenir est maintenant rentré dans une nouvelle phase.

La ligne générale de DA, le rôle des comités locaux, tout cela fera l'objet d'une future AG au cours de 2008. Cette Assemblé sera préparée par le nouveau Conseil d'Administration qui a été élu, composé

- des fondateurs : C Chantepy, N Rastoin, S Bouchet-Petersen, JL Fulachier, Leroy, Maury

- de 6 nouveaux membres : JP Mignard, D. Bertinotti, D. Batho, N. Vallaud-Belkacem, P. Talon, M. Saliou

.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 19:36

On se croirait au temps du disque vinyl ...

Beaucoup de commentateurs de la vie politique, les plus "accro" à la sarkomania sans doute ... ou amoureux malheureux  du PS, qui sait  ? ... ne cessent de nous passer ce leitmotiv, le tube 2007 : "Le PS est inaudible" !

Enlevez les bouchons ! Par la même occasion, frottez un peu vos verres de lunettes, aussi !

Soit, il est imparfait. C'est vrai, les querelles internes deviennent lassantes.

Soit, il n'est pas encore en ordre de marche pour une future alternance.

Soit, il n'est pas toujours dans le "tempo". J'en veux pour preuve le contretemps sur la "grande" campagne sur le pouvoir d'achat, annoncé il y a plusieurs semaines sur son site internet, que personne ne voyait se déployer, et qui va enfin commencer. Sur LE thème de préoccupation essentiel chez les français. 

Mais de là à chanter sur tous les toits qu'il est moribond ! Ca suffit. 

Qui a fait tout ce qui était en son pouvoir pour s'opposer à la xième loi immigration, à l'amendement ADN ? Avec le travail parlementaire, avec la mobilisation, avec le meeting-concert, etc ... Le PS. Inaudible ? 

Qui a dénoncé depuis des semaines la dérive et les dangers de l'hyper présidence ? Qui a demandé le changement des règles de comptabilisation des temps de présence dans les médias ? Le PS. Inaudible ? 

Qui est intervenu pour rappeler à Sarkozy qu'il était trop facile de faire porter la responsabilité des problèmes de la banlieue aux seuls gouvernements auxquels il ne participait pas ? Le PS. Inaudible ? 

Qui a dénoncé les méthodes de la Droite, et sa responsabilité, dans les sinuosités constatées lors du conflit social sur les régimes spéciaux de retraite ? Le PS. Inaudible ? 

Qui a déposé à l'Assemblé ses dix propositions pour le pouvoir d'achat ... dont la majorité UMP / Nouveau Centre n'a même pas voulu débattre ? Le PS. Inaudible ? 

A la botte du pouvoir, beaucoup se plaisent à répéter, répéter le même couplet.

Certes, c'est Sarko qui a été élu. Il ne faut pas attendre de lui, évidemment, qu'il souligne que telle idée, telle initiative, il l'a piquée aux propositions du PS et de Ségolène ROYAL pendant la campagne présidentielle..

Mais les commentateurs de la vie politique, qui redoublent de claivoyance, pourraient de temps en temps con ... con ... con... con ... constater que le PS, après 6 mois de digestion de l'échec,

... disposent de nombreux élus qui travaillent

... et de militants, qui ne sont pas tous partis !!!

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 11:02

   

 Chères amies, chers amis

et membres de Désirs d'Avenir, 

Comme vous le savez je publie le livre récit de la campagne : 

"Ma plus belle histoire, c'est vous" en début de semaine.

Vous qui restez fidèle à Désirs d'Avenir, je vous envoie en premier les raisons pour lesquelles j'ai écrit le livre ainsi que la table des matières. Nous aurons l'occasion d'en débattre sur le site. Bien fidèlement,

  

Ce que j'ai à vous dire

Je dois cette réflexion à toutes celles et à tous ceux qui m’ont fait confiance, dont j’ai porté les espoirs et qui ont souffert de la défaite. Mais aussi à tous les autres qui ont glissé dans l’urne un autre bulletin que le mien . C’est aussi une façon de se tourner résolument vers l’avenir avec une détermination retrouvée. Sans nostalgie mais sans oubli. 

Cette histoire que nous avons vécue ensemble ne m’appartient pas. Elle est inscrite désormais dans l’histoire de notre pays, elle appartient à tous les Français qui l’ont écrite, c’est-à-dire non seulement aux dix-sept millions d’électeurs qui ont espéré ma victoire mais aussi à tous les autres qui ont participé à ce formidable instant démocratique. J’en veux pour preuve l’exceptionnelle participation électorale dans un contexte de doute profond à l’égard de la politique. 

Je crois qu’il était nécessaire – et cela m’a été demandé, d’ailleurs, de toutes parts – de tirer des leçons pour l’avenir, de transmettre ce que j’ai compris du pays pendant cette période. 

Je crois que livrer cette réflexion peut servir à ceux qui gouvernent comme à ceux qui s’opposent – à ceux qui ont des certitudes comme à ceux qui n’en ont pas. 

Il y a eu au cours de cette campagne une mobilisation inouïe des Français, des débats intenses dans tout le pays, y compris sur les lieux de travail, devant les distributeurs à café, au coeur des familles toutes générations confondues, dans les cours de récréation, etc. Finalement, une forme de réhabilitation du débat public. Des milliers d’interrogations ont été posées, des questions simples et d’autres complexes, et même des sujets qui cherchent aujourd’hui encore leur réponse : la juste répartition des richesses, les effets de la mondialisation, la valeur du travail, la nation, le vivre ensemble, l’avenir de la France, et bien d’autres. 

L’exercice auquel je me livre aujourd’hui répond, bien sûr, à une démarche personnelle puisque je donnerai mon éclairage, mon point de vue. Il n’a pas vocation à être totalement exhaustif mais c’est un témoignage fait de franchise, d’honnêteté, de probité. Mais je le conçois, aussi, comme une contribution à la construction des victoires futures de la gauche au service de la réussite du pays. On me dira que je suis juge et partie ? Non, car ce n’est pas moi qui rends le verdict.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 09:33

 

L'ex co-directeur de campagne

de Ségolène Royal

juge les propositions annoncées

par Nicolas Sarkozy

 

Source : Laprovence.com   30.11.2007

 

"Il n'a pas annoncé de mesures réalisables maintenant, rien de concret, son discours n'est pas convaincant. Quant à la conférence sociale qu'il propose d'organiser avant la fin de l'année, Ségolène ROYAL l'avait déjà annoncée dans son programme. Mais il aurait fallu l'ouvrir dès le mois de juillet. On a perdu six mois."

Autant sur le fond que sur la forme de l'intervention du chef de l'État, Jean-Louis Bianco ne mâchait pas ses mots  : "Il est son propre avocat. Je trouve stupéfiants les propos sur les banlieues lorsque Nicolas Sarkozy parle de laxisme depuis trente ou quarante ans, alors qu'il a été lui-même ministre de l'Intérieur. Il y a là une forme d'indécence par rapport à la réalité des événements."

À propos du pouvoir d'achat, sujet très attendu sur lequel le Parti socialiste a fait des propositions cette semaine, même critique du député PS : "Il caricature les propositions de l'opposition, et je ne vois pas comment il va pouvoir mettre en place les mesures d'une conférence sociale qui seront discutées à la mi-décembre. C'est irréalisable, même si, sur le principe, cette idée d'agenda social et de dialogue social est évidemment une bonne chose."

Sur les heures supplémentaires, le
logement, Jean-Louis Bianco estime que le président de la République "n'apporte pas de vraies réponses à la hauteur des attentes des Français". 
 
Il précise : "Nicolas Sarkozy renvoie à une négociation, mais il ne parle pas de ce qui inquiète les Français aujourd'hui, du prix du carburant par exemple. Concernant les retraites il avait annoncé une augmentation étalée de 25 % des petites retraites, elles sont de 1,1 % : on est loin du compte."

Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 22:39

 

(Source : sites amis  La Chaloupe  &  Moselle d'Avenir)

 

Nicolas Sarkozy, a indiqué qu'il n'était pas normal que les loyers soient indexés sur le coût de la construction et qu'il décidait que ce soit sur les prix.
Depuis le premier janvier 2006 les loyers ne sont plus indexés sur les prix de la construction, mais sur un panel dont 60% sont déjà les prix.
Il est également très fort en calcul puisqu'il a indiqué que l'indice de révision des loyers allait deux fois plus vite alors que les chiffres de l'INSEE indiquent :

IRL : 2,76% 
PRIX : 2% !


Pour aller vérifier :   http://www.insee.fr/fr/indicateur/indice_loyer/indice_loyer.asp 

 

 

 

Il est sans doute faché

avec d'autres chiffres

concernant le logement ... social :

.

Peut-être a t-il oublié

son expérience de maire

à NEUILLY ?

Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 15:05

 

Beaucoup de choses ont été dites après les prouesses télévisées de Sarkozy le 29 novembre.

Notamment sur les mesures supposées favorables au pouvoir d'achat.

Parmi les analyses qui peuvent être faites, je retiendrai ici le "credo" sur la responsabilité des partenaires sociaux, qui devront en quelque sorte accorder la bonne musique aux divines paroles présidentielles.

 

MOI-JE  va donc lancer la grande conférence sociale.

 

J'entends encore ses ricanements, ses propos ironiques, le mépris avec lequel il traitait les idées émises par Ségolène ROYAL en matière de démocratie sociale, et de la nécessaire rénovation du dialogue social en France.

Souvenez-vous, c'était du genre :

 

"Un président, ça doit décider ...

Vous, Mme Royal, pour tous les problèmes, vous demandez aux syndicats qu'ils se réunissent, et vous attendez qu'ils trouvent les solutions à votre place" !

SARKO TRUQUEUR,

SARKO ARNAQUEUR,

SARKO MENTEUR ...

Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 09:32

 

 Sans commentaire !

 
 
 
Hommage de RENAUD à COLUCHE
 

Putain de camion
envoyé par veit29
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 21:39

 

 

Le 30 novembre, c'était en principe,

la journée sans ... lui !

Quelques médias ont réussi l'exploit ...

Sur notre blog DA Flandre-Littoral,

youpi, son nom n'est pas apparu !!!

 SI CA POUVAIT ETRE

 TOUS LES JOURS COMME CA !

  

 

 

 

 

 

 

 

 DEMAIN AVEC ELLE ...

 

Sortie du livre de Ségolène ROYAL

prévue le lundi 03/12/2007

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande