Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 11:12

Encore une  bourde du gouvernement !

Après la grève de la pêche et les annonces présidentielles,l'heure est à la mise en musique des promesses de Sarkosy et du ministre Barnier.

La commission européenne a mis en garde le gouvernement  contre les aides qui ont été proposées, et qui ont fait cesser le mouvement de colère des pêcheurs.

Selon Bruxelles, le mécanisme envisagé par la France pour aider les pêcheurs à faire face au coût du gasoil pourrait être assimilé à une "aide d'état " donc  illégale au regard du droit communautaire.

Encore, et encore des promesses...

Le ministre s'est engagé à mettre en oeuvre un mécanisme permettant de compenser le prix du combustible au delà de 30 centimes d'euro le litre.

.

Les pêcheurs doivent aussi bénéficier d'une exonération totale des charges mais que pendant 6 mois !

Ils doivent également bénéficier d'un plan de modernisation de flotte, avec des bateaux dont les moteurs seront moins gourmands en carburant.

Ouverture des discussions la semaine prochaine ou il risque d'avoir du roulis et du tangage

Repost 0
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 23:57

Vous pouvez signer la pétition

sur le site Réseau Education Sans Frontières

.

en cliquant ici : Non à l'expulsion de Xiaoli

 

N'hésitez pas diffuser l'information dans votre entourage.

Repost 0
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 22:16

 

 

Voici un résumé des dernières informations

sur le blog de Jean SCHEPMAN

et le site RESF : 

 

 

Suite aux multiples démarches  ( merci à tous ) XIAOLI va être reçue seule par les services du préfet le jeudi 22 novembre à LILLE.

Il faut cependant continuer la mobilisation, car rien n'est gagné !!!

La pétition : plus de 2000 signatures déja !

il faut arriver à 5000 signatures avant le 22 novembre !!! 

 

Mercredi 21 novembre, une manifestation est prévue dans le calme et la dignité :

. 

12H  devant la sous-préfecture,

puis jusqu'à  la stèle des Droits de l'Homme

               NE LAISSONS PAS FAIRE CETTE INFAMIE !!!

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 22:20

 

 C'était il y a tout juste un an.

Après six semaines de campagne interne,

Ségolène était désignée par les militants socialistes.

 

Remportant la primaire au premier tour avec 60 % des voix, elle devenait la candidate du PS à l'Elysée en 2007. 

On se souvient de la très forte participation (environ 80 %) des 218 771 adhérents. 

Les militants avaient fait un choix clair. 

Au terme d’une campagne courageuse, menée avec les militants du PS, avec les militants de Désirs d’Avenir, le résultat victorieux n’a pas été au rendez-vous.

L’analyse de la défaite est toujours en cours …

Mais un an après, contre vents et marées, malgré les attaques les plus basses, face à la contestation même du choix des adhérents, contre les procès en sorcellerie (en idolâtrie … c’est pareil !), malgré les coups bas et procès en incompétence, malgré les efforts littéraires de détracteurs souvent injustes,

je continue de soutenir Ségolène ROYAL, qui reste bien présente (ce blog a relaté ses dernières interventions), qui reste une chance pour les étapes à venir, pour la suite du combat politique auquel, avec beaucoup d’autres, je crois.

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 22:00

 

"Le Conseil constitutionnel a

totalement vidé de sa substance

l'amendement sur les tests ADN" 

(Source LEMONDE.FR    15.11.2007)

Le Conseil constitutionnel, la plus haute juridiction française, a validé, dans une décision rendue publique le jeudi 15 novembre, "sous certaines réserves",  le recours aux tests ADN pour des candidats au regroupement familial dans le cadre de la loi sur la maîtrise de l'immigration du ministre Brice Hortefeux.

. 

Le Conseil, où siège désormais l'ancien président Jacques Chirac, a en effet assorti sa validation de "réserves précises", ce qui signifie que sa lecture s'imposera aux autorités judiciaires et administratives. L'article 13, qui fixe les conditions dans lesquelles un demandeur de visa peut recourir à des tests ADN pour prouver une filiation maternelle, n'a pas "pour effet de créer un droit spécial réservé aux étrangers", a jugé le Conseil présidé par Jean-Louis Debré.

"La filiation de l'enfant étranger reste soumise à la loi personnelle de la mère étrangère", a-t-il rappelé. En clair, l'enfant d'une mère ghanéenne ou salvadorienne, par exemple, reste soumis à la loi du pays de sa mère. La preuve de sa filiation ? adoption ou autre ? se fait selon les modalités reconnues dans ce pays maternel. "Sous ces réserves, qui assurent l'égalité entre tous les modes d'établissement de la filiation, la loi" n'est pas contraire "au principe d'égalité", a jugé le Conseil.

Autre réserve du Conseil : l'article 13 "ne dispense pas les autorités diplomatiques ou consulaires de vérifier au cas par cas les actes d'état-civil produits" par les demandeurs. Saisies d'une demande de regroupement familial, ces autorités devront faire ? et prouver qu'elles ont fait ? un travail de vérification des pièces présentées et non pas proposer d'emblée le test ADN. Le Conseil a voulu ainsi interdire "une application systématique du recours aux tests ADN dans les Etats où se déroulera cette expérimentation".

Selon Dominique Rousseau, professeur de droit à l'université Montpellier-I, le recours aux tests ADN pour les candidats au regroupement familial "ne pourra jamais être appliqué", le Conseil constitutionnel ayant multiplié les réserves d'interprétation".

.

Par ailleurs, le Conseil constitutionnel a censuré l'article 63 sur les statistiques ethniques, un autre point litigieux de la loi. Pour les Sages, établir des statistiques ethniques est en contradiction avec l'article 1 de la Constitution. Celui-ci stipule que "la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion". Le Conseil a donc jugé que des études statistiques "ne sauraient reposer sur l'origine ethnique ou la race".

Pour Dominique Rousseau, si le Conseil constitutionnel avait validé l'amendement sur les statistiques éthniques, il y aurait eu un risque de voir ce type de pratique être appliquée à d'autres domaines que des enquêtes sociologiques.

.

                                               JT France2 du 15.11.2007

                                         

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 05:58

 

 

Que disait Sarkozy, déjà, de ceux qui n'avaient pas besoin

de papiers, de procédures administratives pour être accueillis par la FRANCE ?

 

 

 

"L'idée que je me fais de notre pays, la France, c'est que, chaque fois que quelqu'un est injustement opprimé, ce quelqu'un-là devient français immédiatement. Non pas par les papiers, non pas par l'administratif mais il devient français parce que sa souffrance devient une souffrance qui doit être portée par la France.

C'est ça la mission de notre pays : porter les valeurs universelles du respect des Droits de l'Homme"

 

C'était lors de son voyage en BULGARIE.

Voir la vidéo   :   article du 11 octobre

.

Juste un petit commentaire sur la photo de Xiaoli LIN (captée dans le reportage de France3), qui traduit parfaitement la détresse de cette jeune fille.

Belle image aussi du baiser que lui donne l'une de ses camarades. Ils la soutiennent, et la soutiendront encore dans les autres opérations de solidarité qui viendront sans doute.

Camarades ... solidarité ... voilà ce que nous dit cette jeunesse. A méditer.

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 05:54

 

Un rassemblement a eu lieu le mercredi 14 novembre, devant la gare de DUNKERQUE, dans le cadre des manifestations "Régimes spéciaux de retraite"

Personnels SNCF bien sûr, mais aussi EDF-GDF ... entre autres.

 

"De notre envoyé spécial DA Flandre-Littoral", quelques photos :

 

Repost 0
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 14:50

Mobilisation pour

Xiaoli  LIN

 

 

.

Lettre de Jean SCHEPMAN

au président de la République

Monsieur le Président de la République,. 

 

Je me permets d’attirer votre attention sur la situation de Mademoiselle Xiaoli LIN jeune chinoise, âgée de 20 ans, menacée d’expulsion du territoire.

Cette jeune fille a été emmenée en France plus ou moins contre son gré par un réseau de travail clandestin. Mademoiselle LIN se voit aujourd’hui contrainte par un arrêté préfectoral de retourner dans son pays alors que sa famille l’a "offerte" à un réseau de trafiquants.

Je suis très étonné de cette décision qui ne semble pas correspondre à certains critères fixés par votre gouvernement en matière de protection des étrangers arrivés en France par un réseau de travail clandestin.

Tout d’abord, ne serait-il pas plus judicieux de s’attaquer à ces réseaux qui prospèrent en France et en particulier à Paris ?

D’autre part, dans l’arrêté il est stipulé que "Mademoiselle LIN n’a été confiée au service à l’Aide Sociale à l’Enfance qu’en aout 2005, au-delà de ses 16 ans" alors que les justificatifs fournis par Mademoiselle LIN stipulent "qu’elle a été placée à l’Aide Sociale à l’Enfance confirmée le 3 septembre 2003 par le Tribunal pour enfants".

Je signale ce point puisque dans la notification, il est à constater une contradiction importante pour ne pas dire une erreur. La Légalité du document est ainsi mise en cause.

Aujourd’hui, Mademoiselle LIN parle français couramment, poursuit des études avec succès, elle vient d’obtenir son CAP Commerce Multiservices avec une moyenne de 17, 22 sur 20, les premiers résultats de ce premier trimestre en BEP sont très encourageants. Elle souhaite réellement rester en France et en veut énormément à sa famille qui l’a abandonnée et ne lui a jamais donné signe de vie !

Connaissant votre souhait de protéger des personnes en danger (ce qui est le cas puisqu’elle est vendue par un réseau de travail clandestin, et votre souhait d’accueillir en France des immigrés ayant un certain niveau intellectuel et ayant prouvé leur adaptation rapide à notre beau pays.

Je suis persuadé que vous allez pouvoir faire bénéficier Mademoiselle LIN de la mesure dérogatoire "ayant pu être victime de réseaux de travail clandestin ou d’exploitation sexuelle".

Je sais pouvoir compter sur votre soutien,

Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, en l’assurance de ma haute considération..

 

Jean SCHEPMAN

Vice-président du Conseil  Général du Nord

Repost 0
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 14:24

Repost 0
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 12:37

.

Une majorité de français

juge mauvaise

la politique économique du gouvernement

.

Une majorité relative de Français juge mauvaise la politique économique du gouvernement, pour la première fois depuis l'élection du président Nicolas Sarkozy.

.

Selon le baromètre mensuel de l'institut BVA pour BFM, The Phone House et Les Echos, 49% (+7) des personnes interrogées la jugent mauvaise (14% très mauvaise et 35% plutôt mauvaise), contre 46% (3% très bonne et 43% bonne). 
En deux mois, l'indice de popularité de la politique économique du gouvernement est passé de +8 à -3.

"La politique économique gouvernementale est pour la première fois impopulaire avant même que les mouvements sociaux n'aient réussi leur (éventuelle) coagulation", note BVA.
Selon l'institut, ces données reflètent non seulement une augmentation de l'insatisfaction des classes populaires mais surtout "le désaveu nouveau" des classes moyennes.

Largement favorables (57%) au gouvernement en septembre, une partie des professions intermédiaires ainsi que des cadres au revenu moyen-supérieur sont revenus sur leur position : 54% se disent désormais insatisfaits contre 40% favorables pour les premiers, tandis qu'il y a 58% de défavorables contre 41% parmi les seconds.
Les seules catégories à soutenir désormais la politique du gouvernement sont les cadres supérieurs (58% contre 40%) et les Français les plus riches (59% contre 36%).

Par ailleurs, plus de six Français sur 10 estiment que leur situation personnelle est restée inchangée depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, alors que 32% considèrent même qu'elle s'est dégradée. Seuls 3% pensent qu'elle s'est améliorée.

Ce sondage a été réalisé par téléphone les 9 et 10 novembre 2007 auprès d'un échantillon de 1.005 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.

Repost 0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande