Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 08:00

 

"Puisque le peuple vote contre le gouvernement  les sondeurs, il faut dissoudre le peuple"  !!!

 

najat-belkacem---son-blog.jpg 

Réaction aux résultats du premier tour

de la primaire d'Europe Ecologie - Les Verts

 

Communiqué de presse de Najat Vallaud-Belkacem

Porte-parole de Ségolène Royal


Il y a moins de 48 heures, un grand sondage annonçait après tant d’autres la victoire écrasante de Nicolas Hulot au premier tour de la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts.

Eva Joly ne pouvait que rappeler l’évidence : les sondages ne font pas un vote. Sa réaction fut accueillie par le silence habituel, glacial et méprisant des faiseurs d’opinion.
Las ! Les électeurs ont voté : c’est Eva Joly qui arrive aujourd’hui largement en tête du scrutin, dans un renversement de situation que personne n’avait voulu envisager.

Je vois au moins deux motifs, pour tout le monde, de se réjouir de cette nouvelle défaite cinglante des sondeurs, devins et autres arbitres des élégances médiatiques. 
madame-irma.jpg
.
La première concerne la critique que nous sommes quelques-uns à porter contre l’hégémonie des sondages dans l’analyse de la vie politique et ses conséquences néfastes pour le débat d’idées et la liberté d’opinion.
On peut espérer que cette leçon d’humilité forcée aura quelques conséquences vertueuses dans la présentation et le traitement médiatiques des candidats à la primaire socialiste, de leur crédibilité, de leurs propositions et de leurs capacités respectives de l’emporter.

La seconde est évidemment que le résultat de cette consultation récompense – sans préjuger de la qualité des personnes - la constance et la force de conviction contre la toute puissance supposée des cotes de popularité, états de l’opinion, intentions de vote et autres colifichets sondagiers.

Souhaitons que cette "surprise" créée par Eva Joly bénéficie au débat d’idées entre socialistes, libérant les uns et les autres du diktat du sondage quotidien au profit d’une vraie confrontation des valeurs, des convictions et des projets politiques qu’ils défendent pour la France de demain.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 19:00

da37-080916.jpg   

 

Ségolène Royal croit à sa victoire

Source : LePoint.fr  -  le 29 juin 2011 

 

La candidate socialiste à la primaire PS dispose de trois mois pour rattraper son retard sur François Hollande et Martine Aubry.

[ C'est faisable ! Eva JOLY en a fait tout autant en 9 jours,

si on se réfère aux sondages qui l'avaient considérée "larguée" !!! ]

 

Ségolène Royal est convaincue d'emporter la primaire du PS. "Je pense que je vais être désignée", lâche-t-elle, mercredi après-midi, à l'issue de sa conférence de presse hebdomadaire dans la belle salle des mariages de la mairie du 4e arrondissement de Paris. Parmi les événements du jour, la libération des journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier et le remaniement, ou encore l'excellent score d'Eva Joly à la primaire d'Europe Écologie-Les Verts.

Eva Joly était en effet distancée par Nicolas Hulot dans les sondages. L'avance de la candidate au premier tour n'est pas un "déplaisir" pour Ségolène Royal, c'est même une "bonne péripétie"...

Car pour elle, qui ne cache pas son mépris des instituts de sondage, il s'agit de beaucoup plus :

la preuve que rien n'est joué en politique, que ni Martine Aubry ni François Hollande n'ont en réalité plus de chances qu'elle de l'emporter. "Personne ne peut voler au peuple son pouvoir de voter", lance-t-elle. Celle qui avait été portée en 2006 par une dynamique sondagière souffle aujourd'hui : "Les effets d'images s'évaporent dans l'urne."

"La primaire ne sera pas un congrès"

Forte de sa maîtrise du temps, Royal ne s'accorde que peu de pause. Dimanche, elle était à Arçais (Deux-Sèvres) pour un meeting champêtre. Et, au lendemain de la déclaration de candidature de Martine Aubry, la voilà de nouveau en action. Mercredi, à 16 heures, c'est elle la première qui a fait parvenir rue de Solférino, par courrier, ses parrainages. "J'ai choisi de mobiliser les élus de base", raconte la présidente de la région Poitou-Charentes. Elle a reçu la signature de "100 conseillers régionaux et départementaux issus de 4 régions et de 8 départements différents", précise-t-elle, ajoutant : "Je ne suis pas dans la course aux signatures, car la primaire ne sera pas un congrès du PS."

"Je ne veux pas rentrer dans les polémiques d'appareils, je ne sais pas faire", dit-elle donc lorsqu'on l'interroge sur la succession de Martine Aubry, qui doit se décider jeudi matin lors d'un conseil politique. Bien sûr, elle ira, mais ne s'opposera pas à ce que le numéro deux du parti Harlem Désir, proche d'Aubry, garde la maison socialiste pendant la campagne. "Au départ, ça m'a paru bizarre, mais si ça peut arranger tout le monde, ça ne me dérange pas. Je suis complètement d'accord pour que Harlem remplace Martine", promet-elle.

Ce qui l'intéresse, c'est l'organisation de la primaire, que le PS mette en place "une campagne de mobilisation, pour donner envie aux citoyens d'aller voter". Elle exigera aussi que se tiennent des débats entre les candidats - pour l'instant, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg et Manuel Valls - à la rentrée.

"Sarcelles, ça, j'irai !"

Mais, avant cela, Royal choisit d'occuper le terrain cet été. Elle prendra du repos en juillet, mais peu. "Il faut s'adapter à la période estivale", dit-elle, car "la période est courte" avant le mois d'octobre et la primaire. Elle compte participer aux festivals de sa région, qui ouvriront par les Nuits romanes à Melle ce week-end. Les Francofolies de La Rochelle, du 11 au 16 juillet, seront une étape obligée, comme l'université d'été du PS dans cette même ville le dernier week-end d'août.

Elle effectuera sa propre rentrée en septembre : "une fête de la République", dit-elle. Et Royal promet de nombreux déplacements estivaux dans les quartiers populaires. Elle qui vient de recevoir le parrainage du très strauss-kahnien député de Paris Jean-Marie Le Guen s'exclame en riant : "J'ai même eu une invitation de Sarcelles. Ça, j'irai !"

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 18:00

Delphine-Batho---portrait.jpg

sur le blog de Delphine BATHO  -  le 29 juin 2011

 

Les résultats du premier tour de la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts démentent bien des pronostics sondagiers.

Ils résonnent comme un avertissement utile quand tant de commentateurs tirent souvent des conlusions hâtives des enquêtes d’opinion.

Ce résultat rappelle qu’en politique les sondages sont une indication et non pas une prédiction.


En matière de primaires aucun institut de sondage ne peut prévoir des intentions de vote fiables  car de trop nombreuses incertitudes existent sur ce que sera le corps électoral final.


C’est une raison supplémentaire pour que l’ensemble des candidats aux primaires socialistes soient considérés avec une stricte égalité.


A propos du sondage Viavoice pour Libération (rappelé dans le billet précédent), une amie se pose maintenant des questions :

 marionnette---le-parrain.png

 

"Mais où sont ces sympathisants écologistes( 63% ) qui soutenaient Hulot ?"


"Ils ont payé ça ? Libé pourrait demander un remboursement !!!

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 17:00

eva-joly.jpg 

Primaire écologiste :

Eva Joly frôle l'élection dès le premier tour

Source : LeMonde.fr  -  le 29 juin 2011

 

Eva Joly a finalement obtenu 49,75 % des voix au premier tour de la primaire d'Europe Ecologie-Les Verts, devant Nicolas Hulot, qui obtient 40,22 %, selon les résultats définitifs, qui étaient disponibles peu avant 17 heures, mercredi 29 juin. L'ex-juge rate donc de quelques voix seulement l'élection dès le premier tour. Elle est contrainte à un second tour, face à l'ex-animateur, que certains observateurs donnaient favori à l'issue de la campagne. 

Les résultats des plus de 15 000 votes électroniques ont réduit l'écart creusé par Eva Joly sur Nicolas Hulot lors du dépouillement des 10 000 votes papier. Mercredi midi, elle était donnée gagnante avec 10 à 15 points d'écart et un score supérieur à 50 %. Au final, elle a 2400 voix d'avance sur Nicolas Hulot.

STÉPHANE LHOMME À 4,64 %

Eva Joly a fait une campagne fondée sur une écologie de confrontation, qui n'ignore pas le "rapport de force" nécessaire pour imposer l'écologie. Nicolas Hulot, lui, a plaidé pour une écologie d'ouverture, qui cherche à convaincre plutôt qu'à imposer. Le débat s'est souvent cristallisé autour de l'ancien animateur de TF1, qui s'est déclaré tardivement.

Selon un responsable du parti, l'élu alsacien Henri Stoll obtient 5,02 % des voix et l'anti-nucléaire Stéphane Lhomme, 4,64 %. Ce dernier avait fait campagne contre Nicolas Hulot.

Cécile Duflot, la patronne du parti, soupçonnée de soutenir en coulisses Nicolas Hulot, a appelé "au rassemblement de tous les écologistes, quel que soit le candidat ou la candidate qui l'emportera".

Le débat du second tour est prévu jeudi 30 juin au soir à Grenoble.

 

Ce qu'on pouvait lire il y a quelques jours !  : 

Sondage : Hulot loin devant Joly

Source : LeJDD.fr  -  le 20 juin 2011

 

La primaire d'Europe Ecologie – Les verts approche, et le sondage publié lundi dans Libération devrait donner le sourire aux partisans de Nicolas Hulot. 

Certains appelleront ça l'effet "vu à la télé". Novice en politique, Nicolas Hulot devance pourtant très largement Eva Joly dans la course à l'investiture écologiste pour l'élection présidentielle de 2012. A dix jours de la publication des résultats du premier tour de la primaire, et alors que les débats s'étaient achevé sur un échange plus que musclé entre les deux "grands" candidats, l'ancien animateur de TF1 a le vent en poupe.

Selon un sondage Viavoice pour Libération de lundi, 52% des Français souhaiteraient en effet que Nicolas Hulot soit le candidat écologiste, 26% penchant pour la députée européenne, 22% ne se prononçant pas. L'écart est d'importance.

Il l'est encore plus chez les sympathisants écologistes, qui sont 63% à le soutenir, contre 28% pour Eva Joly. Reste une inconnue: le positionnement politique de l'animateur d'Ushuaia, assez flou, pourrai-il lui jouer des tours? Pour 62%, il n'est "ni de gauche, ni de droite", pour 18% il est "de gauche", pour 11% il est "de droite", 9% ne se prononçant pas.

Repost 0
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 16:00

bandeau blog Segolene Royal 2012 

Chers amis, Chères amies,

Depuis l’usine Heuilez de la Mia Electric Ségolène Royal a répondu aux questions des journalistes de iTélé.
Ségolène Royal a évoqué les primaires citoyennes qui débutent. Elles sont ouvertes à toutes et à tous et se dérouleront le 9 et le 16 octobre prochain :

 

 

"Je rappelle que tout le monde peut voter, tous ceux qui veulent le changement à gauche, pas seulement les adhérents du parti Socialiste".

 

"Venez choisir, venez comparer nos solutions, nos façons d’être, nos bilans dans l’exercice de nos responsabilités, nos valeurs morales.

Venez choisir parce que le candidat ou la candidate que j’espère être aura d’autant plus de force pour battre Nicolas Sarkozy et battre l’extrême-droite, si vous êtes des millions à venir voter lors de ces primaires que nous vous offrons, comme un grand moment de débat, de haut niveau."


"C’est à vous de vous en saisir, citoyens, citoyennes, dans cette force citoyenne que j’appelle de mes voeux, pour qu’il y ait un changement à gauche et que la vie quotidienne des Français change tout de suite en 2012."

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 08:00

 

Depuis la "bagarre" lancée par la direction du PS contre George Frêche et ses colistiers début 2010 lors des préparatifs des Régionales en Languedoc-Roussillon, qu'est-il advenu ?

Il y a plus d'un an en effet, ces colistiers avaient été exclus "provisoirement" du PS ... et la fédération de l'Hérault avait été mise sous tutelle. Pour 6 mois en principe !

 

(je rappelle ici que la liste en question l'avait largement emporté, laissant loin derrière une liste PS pur-jus reléguée à la 5ème place avec moins de 8% des voix au 1er tour, entraînant son élimination du second)

logo PS - flou 

Du provisoire qui dure longtemps. Pas de réintégration en vue, contrairement aux bonnes intentions, au message d'apaisement prodigué aux militants de la région .

Cela devait se faire dans le cadre d'une mission dite de "conciliation".

On peut se demander à quoi servent les statuts (sinon à y faire appel, selon le sens du vent) : ils prévoient  déjà de régler les différents par une commission des conflits.

 

Déclaration de l'époque (François Lamy) :

"Une fois les régionales passées, le PS constituera une mission de conciliation composée de membres des différents courants du PS. Cette mission sera chargée de trouver le chemin du dialogue, de la réconciliation et de la rénovation".

 

(réno ... quoi ?)

 

Concrètement, cette mission devait visiter toutes les fédérations PS de la région avant ou après l'été (2010, je précise). Objectif : "réintégrer demain les indésirables d'aujourd'hui..."

 

Des nouvelles ???

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 15:00

 

Source : lesprimairescitoyennes.fr

 


Vous voulez agir ? par PartiSocialiste

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 12:00

 

Comment se hâter lentement ... pour évacuer les problèmes qui pourraient fâcher. 

homme préoccupé par l'horloge 

Le PS reporte son rapport

sur la "fédé" Bouches-du-Rhône

Source : LEXPRESS.fr  -  le 25 juin 2011 

 

La direction du PS examinera le 5 juillet le rapport sur la fédération PS des Bouches-du-Rhône, dont la gestion est mise en cause par Arnaud Montebourg.


Ce devait être le 28 juin, jour d'ouverture des candidatures à la primaire, ce sera finalement le 5 juillet, comme l'a annoncé Alain Richard, qui dirige la commission d'enquête 

"Les membres de la commission d'enquête du PS sur la fédération des Bouches-du-Rhône, lors de la dernière session de travail, ont mis au point la présentation de leurs observations et recommandations, dont ils ont débattu avec les secrétaires nationaux chargés du dossier", indique un communiqué samedi d'Alain Richard, ancien ministre. 

"Ceux-ci leur ont demandé, en complément de leur mission, de mener les contacts et concertations nécessaires pour que le Bureau national, après débat sur le rapport, puisse mettre immédiatement en application les décisions qu'il retiendra. Par suite la présentation du rapport et les décisions à prendre seront mis à l'ordre du jour du Bureau national du 5 juillet". 

De bonnes sources, on indiquait que ce report était également dû au lancement de la primaire socialiste -le dépôt des candidatures débute mardi 28 juin- et à la candidature de Martine Aubry, première secrétaire. 

La mise sous tutelle devrait être écartée

Le rapport devrait imposer plusieurs prescriptions, notamment sur le nombre maximum d'adhérents dans les sections, sur celui d'adhérents n'habitant pas la zone géographique de la section (30 personnes ou 15%), ou sur celui d'employés de collectivités locales pouvant occuper des postes à responsabilités dans la fédération (15%). 

L'hypothèse d'une mise sous tutelle de la fédération ou de sanctions à l'encontre de Jean-Noël Guérini, ex-patron de la fédération, serait écartée. 

Jean-Noël Guérini, réélu à la tête du département en mars 2011, avait réclamé un audit en mars après avoir été mis en cause par Arnaud Montebourg. 

Le député de Saône-et-Loire avait dénoncé des pratiques clientélistes et un "système de pression féodal reposant sur l'intimidation et la peur", et réclamait la destitution de Jean-Noël Guérini, en délicatesse depuis l'incarcération de son frère Alexandre en décembre dans une affaire touchant à des marchés publics. 

La commission Richard avait auditionné à Paris en avril MM. Montebourg et Guérini, puis en mai, plus de 70 personnes à Marseille. Elle avait également consulté tous les documents sur les adhésions, les votes des scrutins internes depuis 2003 et les procès-verbaux de désignation de Jean-Noël Guérini à la présidence de la fédération, section par section.

Repost 0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 09:00

 


Déclaration de candidature de Ségolène Royal à... par segolene-royal

 

Mes chers Amis, mes chers Compatriotes,

 

Pour m’adresser aux Français, j’ai choisi d’être parmi vous, les habitants du Marais, que l’on appelle encore les maraîchins, pour vous dire la plénitude et le bonheur que je ressens en décidant de  m’engager dans la campagne présidentielle, afin de continuer à être utile à la France, à notre pays, à notre patrie.

Dans ce pays de terre et de chemins d’eau, creusé à mains d’hommes depuis le onzième siècle, pour gagner des pâturages et sortir les paysans de la misère, créant un paysage étonnant, cette Venise Verte, qui bénéficia de l’attention de l’Etat, avec la venue de François Mitterrand venu en 1992 appuyer notre volonté commune, en lançant ici les grands travaux de restauration, sur ce port d’Arçais, de ne pas laisser détruire ce monument de la nature, chargé d’histoire, paysage étonnant d’une richesse humaine et biologique extrême, qui a échappé de justesse à la destruction parce que nous nous sommes mobilisés, pour sauvegarder ce qui doit l’être.

C’est un lieu paisible et reposant, où l’on apprend à ralentir, comme il en existe aux quatre coins de notre beau pays, la France.

Ce lieu symbolise les valeurs de l’action politique telles que je les aime :

  • la fidélité à ses racines, et votre présence affectueuse, maires ruraux et anciens maires, est la preuve de cette amitié au long cours de tous ceux qui m’entourent et m’accompagnent depuis le début, ma toute première élection, ici il y a plus de vingt ans, sur ce sud Deux-Sèvres qui me rappelait mon enfance et mon adolescence rurale des Vosges ;
  • la persévérance car il nous en a fallu pour prouver qu’un autre développement, harmonieux et cohérent, respectueux de l’environnement et créateur d’emplois était possible ;
  • l’esprit visionnaire, car il en fallait pour faire, il y a vingt ans déjà, de l’excellence environnementale et de l’économie solidaire, notre feuille de route pour réhabiliter, année après année, résultat après résultat, un grand site national candidat au patrimoine mondial de l’Unesco.

J’en retiens que l’action politique doit obtenir des résultats rapides, mais en pensant toujours aux conséquences de ses actes sur les générations futures.

Enraciner, protéger, préserver pour bien rassurer les Français afin d’engager le pays dans les changements nécessaires. Voilà quelle sera la bonne façon de présider la France en 2012.

Oui, c’est à vous que je confie solennellement le sens que revêt à mes yeux le beau combat républicain qui doit rendre aux Français, en 2012, le droit à l’espérance.

A tous ceux qui sont inquiets et même angoissés, souvent pour eux et toujours pour leurs enfants.

A tous ceux qui sont révoltés par trop d’injustices, par trop d’inégalités qui se creusent chaque jour davantage entre les gagnants et les perdants du système actuel.

A vous qui êtes résignés.

A vous qui ne reconnaissez plus la France telle que vous l’aimiez.

A vous qui ne croyez plus à l’efficacité de l’action politique au point de croire que le pays est définitivement vaincu par la globalisation financière qui appelle une moralisation et les règles d’un ordre international juste, toujours promis et jamais réalisé.   

Texte intégral de la déclaration de candidature26 juin 2011  :  ICI

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 13:00

 

Ségolène Royal présentera à Arçais (dans le Marais Poitevin des Deux-Sèvres) dimanche prochain 26 juin à 15h sa déclaration de candidature à l’élection présidentielle de 2012 dans le cadre de la primaire socialiste.

François MITTERRAND le 4 février 1992 est venu lancer l’action de réhabilitation par les Grands Travaux du Marais Poitevin (20 communes rurales), Ségolène Royal étant députée des Deux-Sèvres, avant d’être nommée le 3 avril 1992  ministre de l’Environnement.

Le Marais Poitevin est un lieu fort et symbolique de l’action menée par Ségolène Royal pour la préservation de la "Venise Verte" menacée à l’époque par une autoroute. Il vient d’être labellisé "grand site de France", reconnaissance du travail effectué depuis 1990 pour la préservation du Marais. C’est une illustration des valeurs politiques qui font l’engagement de Ségolène Royal : la constance des efforts, les résultats obtenus et la vision de l’avenir.


Cette réunion publique ouverte à tous se déroulera de 15h à 17h sur le port d’Arçais.

 

invitation à Arçais, 26 juin 2011

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande