Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 09:00

 

Hello chers téléspectateurs. Ne croyez pas que vous avez raté cette information, que vous supposez avoir été largement diffusée sur les antennes, et commentée par les journalistes très friands des "coups" de Ségolène ROYAL.

Bein non, ils ont fait silence. Ca aurait probablement trop valorisé son image de "femme debout", dont ils se gaussent en d'autres occasions.

réunion à Montpellier - 18 juin 2011

Samedi 18 juin, Ségolène Royal rendait visite à Sète aux "forçats de la mer" , artisans-pêcheurs en souffrance et puis aux habitants et associations des quartiers populaires de Montpellier de la Paillade, au cours notamment d’une visite de marché.

Alors que Ségolène Royal prononçait devant plus de 700 personnes  un discours sur le rétablissement des valeurs républicaines et présentait ses propositions concrètes pour enfin amorcer le renouveau du pays, 7 personnes dont 2 femmes voilées ont tenté de perturber la réunion.

Ségolène Royal avait notamment ironisé sur la visite du chef de l’Etat dans sa région où, "dès la veille, toutes les routes étaient bloquées". Elle a lancé: "Moi je suis la candidate du peuple et demain je veux être la présidente de peuple français".

 

Alors qu’elle déclinait ses "nouvelles règles de la République" (ordre social juste, ordre économique juste, ordre éducatif juste), un brouhaha s’est formé sur le côté de la salle. 5 hommes et 2 femmes voilées ont voulu se rapprocher de la scène en criaient. La salle a tenté, avec des "Ségolène ! Ségolène !", de couvrir les cris de la poignée de manifestants. 

 

Ségolène Royal n’a pas cédé à la provocation et est intervenue pour ramener le calme, en appelant à la "liberté d’expression" et en rappelant les "principes de la République française" et le "respect de la démocratie".

A l’issue de la réunion publique par ailleurs formidablement chaleureuse, Ségolène Royal a assuré ne pas vouloir "laisser le champ libre à des intégristes qui n’ont pas leur place dans la République française s’ils se comportent comme cela. La République française, c’est la liberté, la fraternité, l’égalité" .

"Ce qui les embête en effet, c’est que je puisse venir dans les quartiers pouplaires, y être bien accueillie par les associations parce qu’ils voudraient que la République laisse à l’abandon ces quartiers et qu’ils puissent y faire la loi" , a ajouté notre candidate à l’élection présidentielle.


"Ces gens ne feront pas la loi dans les quartiers de la république francaise" , a encore averti Ségolène Royal.

Dans un message téléphonique, les perturbateurs avaient rappelé, que Ségolène Royal "s’est opposée à l’excision, aux femmes voilées" , et dénonçait un soi-disant "soutien inconditionnel de Ségolène Royal à Israël" ainsi qu'au mouvement "Ni putes, ni soumises".

Repost 0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 17:00

 

Soutiens ... ralliements ...

"L’élection présidentielle, ce n'est pas le congrès du Parti Socialiste"

 

Invitée de Soir 3 politique sur France 3 à 22h15 le dimanche 19 juin, Ségolène ROYAL a été interrogée sur la primaire socialiste. 

Elle a rappelé les valeurs de cette élection nouvelle. Elle a remis les pendules à l’heure en ce qui concerne les attaques de l’UMP et du gouvernement, "un prétexte" :


"Je comprends l’inquiétude de l’UMP sur le risque de réussite des primaires"

"Devant les Français, nous, nous apparaissons comme mettant en place la démocratie participative, alors que l’UMP se voit imposer un candidat sans même que les militants UMP ou les sympathisants UMP n’aient le droit de choisir".

 

Interrogée sur les soutiens et les ralliements en cours au PS, la candidate socialiste a tenu le rôle qu’elle s’impose depuis des mois, celui de garante de l’unité du parti face à ceux qui peuvent vouloir le diviser :

"Tout ce qui peut diviser le Parti socialiste n’est pas conforme à l’esprit des primaires, ni à l’esprit de l’élection présidentielle."

 

"Moi je considère que l’élection présidentielle, ce n’est pas le congrès du Parti socialiste.

Les Français rejettent les opérations d’appareil, nous devons nous adresser à eux"

Primaire PS : manoeuvres d'appareil ou appel aux citoyens  - par daniel-c

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 16:00

 

Ségolène Royal était l’invitée de Soir 3 politique sur France 3 le dimanche 19 juin.

 

Elle a traité, à partir de l’actualité sur la Grèce, de la moralisation du capitalisme financier, proposant une réforme bancaire en deux volets :

- que les pays européens ensemble "obligent les banques à consacrer une partie de leurs fonds à financer les entreprises, c’est-à-dire l’économie réelle"

- et que "sur la spéculation", on prélève "une taxe, puisque les socialistes européens ont proposé une taxe de 0,005% qui permet de produire 200 milliards d’euros".

 

La candidate aux primaires socialistes a également proposé "que l’Europe protège, de façon ciblée et circonstanciée, son industrie", notamment lorsque "les pays concurrents ne respectent pas les normes sociales".

Elle a ensuite souligné "qu’il ne s’agit pas de mettre des barrière de protectionnisme sur toute l’Europe, mais ciblées sur les industries qui sont injustement concurrencées par les pays émergents".

 

Interrogée sur le refus de donner un coup de pouce de François Fillon à donner un coup de pouce au SMIC au 1er juillet, Ségolène Royal a martelé : "Je pense que c’est scandaleux"; rappelant que dans le même temps le gouvernement faisait un cadeau fiscal aux plus riches – un allègement de l’ISF de 2 milliards d’euros. Face à l’inaction du gouvernement, Ségolène Royal a fait des propositions concrètes :

 

"Moi je propose un coup de pouce au SMIC bien évidemment,

mais surtout le blocage de 50 produits de première nécessité alimentaires et d’entretien, dans tous les réseaux de distribution, pour que les Français puissent faire leurs courses sans voir leur pouvoir d’achat diminuer et je propose le blocage du prix de l’énergie."

 

Ségolène Royal invitée de "Soir 3 Politique" - par  segolene-royal

Repost 0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 10:00

bandeau blog Segolene Royal 2012

Chers amis, Chères amies,


La presse de droite en relais avec le désormais bien connu institut de sondage Opinion Way publie ce matin [18 juin] un nouveau sondage dans lequel bien évidemment Ségolène Royal serait irrésistiblement distancée.
Cette publication bafoue une nouvelle fois de plus en plus les règles d'éthique élémentaire parce qu'il fait silence sur une indication essentielle concernant les sondages sur la primaire :


- Un tiers des électeurs déclare qu'il n'est pas sûr de son vote et qu'il peut en changer.
- Un quart des électeurs qui se dit prêt à aller voter à la primaire déclare ne pas avoir encore décidé de son vote.

Ségolène Royal est la plus forte face à la droite, il faut donc par un matraquage sondagier malhonnête, chercher à influencer les électeurs .


La loi fait pourtant obligation aux instituts de sondage de publier les pourcentages des indécis et de ceux qui peuvent changer d'avis. Ces manipulations constituent une atteinte à la démocratie.


Ne vous laissez pas faire; diffusez l'information autour de vous; mobilisez vous pour les primaires des 9 et 16 octobre prochain. Beaucoup de sympathisants de gauche ne savent pas qu'ils peuvent venir voter, ils pensent qu'il faut être adhérent du Parti Socialiste. Mobilisez-vous pour les informer .


Expliquez leur qu'il suffit d'être inscrit sur les listes électorales et de verser un euro. Mettez en place des idées de mobilisation à nous faire remonter.


Venez nombreux écouter le discours de candidature de Ségolène Royal le dimanche 26 juin à partir de 15 h à Arçais dans le marais poitevin.


Sans aucun doute pourra-t-elle d'ailleurs à cette occasion répondre au discours de François Fillon et Nicolas Sarkozy qui seront comme par hasard réunis la veille dans la Sarthe (comment se fait-il qu'ils soient en campagne au lieu d'être au travail au service des Français qui n'en peuvent plus de la baisse du pouvoir d'achat et du chômage?).

Très amicalement,
L' Équipe de Ségolène Royal

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 13:00

fou---la-tronconneuse.jpg 

Coucou, me revoilou. Le stalinien de service qui ose répliquer à un commentateur de mes billets tellement aveuglé qu'il minimise à tout-va les résultats électoraux de mon "idole" dans sa région Poitou-Charentes. Essayant de ridiculiser le score de celle qui hante ses jours et ses nuits, on va commencer à le croire !

 

Ceci avec des moyens malhonnêtes au possible, en mettant en parallèle les voix obtenues et les inscrits, sans même rappeler le niveau de l'abstention. Mais peut-être ira t-il jusqu'à lui en faire porter la responsabilité !

J'en connais des élus aux cantonales 2011 qui, mal élus avec ce raisonnement vicié, ne peuvent donc avancer qu'ils ont le soutien de leurs concitoyens !

 

Mais je reviens aux régionales 2010. Je doute qu'un tel ségophobe suive ma suggestion mais bon, je me lance : et pourquoi ne s'intéresse t-il pas à d'autres régions, pour changer un peu ? Et au passage dire du mal (c'est ce qu'il fait de mieux ... je devrais dire de pire) de certaines autres personnalités.

 

Il pourrait examiner les résultats du NORD / PAS-DE-CALAIS, non ?

En reprenant ses appréciations péjoratives, cela donnerait : au 1er tour des régionales seuls 358 204 électeurs sur les 2 870 281 inscrits ont choisi la liste du président sortant Daniel PERCHERON.

Compte tenu de la participation (44,5%) cela représente un score magnifique de 29,16% des votants. Soit 10 points de moins que la sorcière du Poitou.

Quant aux écologistes, ils recueillaient 126 982 voix. Je ne me risquerai pas quant à moi à classer leurs électeurs dans une catégorie, dociles ou rebelles.


Certes, Daniel PERCHERON n'est pas candidat à la primaire. Mais il menait une liste dans un "fief socialiste" selon l'expression consacrée ... sauf que ça n'est plus tout à fait ça !

 

Mais ce qui est une réalité (et là je vais être mauvaise langue, si si) c'est que l'appareil socialiste est tout acquis à une élue d'une grande ville du Nord, et qui plus est, 1ère secrétaire.

Au tableau de chasse électoral du PS, on peut trouver mieux. Du côté du Poitou, par exemple, ça me semble évident.

 

Monsieur pourrait aussi décortiquer les résultats de la région LIMOUSIN, et trouver que l'influence d'un élu éminent du département de la CORREZE n'est pas aussi importante que cela : pensez donc, au 1er tour seuls 106 203 électeurs ont soutenu la liste socialiste, sur 548 016 inscrits !

106 202 + 1 électeur célèbre, ancien président de la République, et humoriste corrézien , qui sait ? 

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 12:00

fou---la-tronconneuse.jpg 

Administrateur de ce blog, je ne laisserai pas passer n'importe quoi dans les commentaires déposés sur mes billets. 

Ainsi, avec fariboles et crachats, un intervenant qui semble avoir choisi pour cible la présidente de la région Poitou-Charentes (pourquoi autant de prose pour une personnalité insignifiante et incompétente à ses yeux) y déverse sa bile et ses mensonges depuis quelques jours. 

Ayant réagi comme bon me semble, il vient de me qualifier de "stalinien". De la part de cet individu, c'était attendu. Ce monsieur n'admet pas que l'on se défende, que je défende celle qu'il appelle mon "idole" (toujours le même disque rayé), alors qu'il abonde dans le procès permanent.

 

Il a cru bon de montrer ses connaissances politiques (c'est lui qui le dit) en minimisant les résultats électoraux de Ségolène ROYAL en Poitou-Charentes. Selon lui, sa bête noire essaierait d'accréditer l'idée que la population de la région lui "appartient". il a vu ça où, ce ... j'hésite parmi un large choix de qualificatifs ... 

Et de sortir ses chiffres, supposés nous interloquer :

"Le 21 mars 2010 sur 1 284 411 électeurs potentiels inscrits  (source Wikipedia, il dit le monsieur, qui s'est documenté) seuls 240 885 votants sont acquis à ses idées, et 73 644 écologistes très complaisants"

 

A noter que cet éminent expert politique se trompe dans les dates : le 1er tour, car ses chiffres concernent le 1er tour, s'est déroulé le 14 mars. 

Et puis monsieur le juge a décrété : des électeurs écologistes votant pour Ségolène ROYAL sont forcément "complaisants". Son argument - si on peut le qualifier ainsi - tombe misérablement quand on apporte la précision suivante :

Les 73 644 électeurs écologistes n'ont pas voté au 1er tour pour les idées de Ségolène ROYAL, ils ont voté sur une liste "verte".

 

Alors, 240 885 électeurs aveuglés ont quand même accordé à Ségolène ROYAL un score de 39% des votants à ce 1er tour. Une misère, quoi.

Ce monsieur occulte bien sûr la participation au scrutin :  50,09 % (d'ailleurs supérieure au résultat national de 46,33 %). Moi aussi je me suis documenté, sans me targuer d'être un expert.

 

Et si on parlait du second tour : Ségolène ROYAL l'a emporté avec 60,6% des suffrages, le second meilleur score après la région Midi-Pyrénées ... mais pour ce monsieur, sans doute que ça ne compte pas.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 10:00

bandeau blog Segolene Royal 2012

Revoilà fleurir depuis quelques jours les mêmes mots à propos de l’action de Ségolène Royal pour dénigrer et disqualifier. 

Défendre des causes et faire des propositions ce n’est pas faire des "coups". 

Avoir du courage, ça se réduit au "culot" et son action politique serait une "mayonnaise".


Ainsi donc, "Ségolène Royal ferait  des coups". Ségolène Royal aurait  du "culot". Sans vouloir faire offense à certaines plumes, parfois éminentes,  il faut singulièrement manquer de vocabulaire ou d’objectivité pour s’en tenir à ces sempiternels clichés.
 


- Pourquoi parler de "coup", lorsque Ségolène Royal, Présidente de la Région Poitou-Charentes, participe à une table ronde en présence du Chef de l’Etat pour défendre les agriculteurs de sa région  et proposer des mesures concrètes comme le blocage du prix du fourrage, et la réquisition de l’exportation des céréales.
- Est-ce un coup que de vouloir dialoguer de façon républicaine avec le Président de la République, dans sa propre région ?
- Est-ce un coup d’avoir anticipé et débloqué une prime d’urgence de 1000 euros pour aider les agriculteurs à faire face à la sècheresse ?
- Est-ce un coup de faire face à ses responsabilités, de tenir sa place ? Pourquoi parler de "culot" alors qu’il fallait du courage , de la ténacité, de la persévérance  pour participer à un événement qui tenait plus d’un meeting de l’UMP que d’une table ronde ?

- Et que n’aurait-on dit si Ségolène Royal ne s’était pas déplacée ? Les mêmes se seraient faussement étonnés : "mais où est donc passée Ségolène Royal ?"


- Pourquoi parler de "coup" pour qualifier  la rencontre avec José Bové, le 14 Juin à Poitiers alors que c’est la défense des faucheurs d’OGM, il y a plusieurs mois,  qui a sollicité le témoignage de Ségolène Royal. Pour quelles raisons? Parce ce que la région Poitou Charente a été dès 2004 la première région sans OGM à s’engager dans l’agriculture durable.


- Pourquoi parler de "coup" pour la venue de Jean-Pierre Chevènement à une Université Populaire? Jean-Pierre Chevènement a été l’un des plus fidèles alliés de Ségolène Royal en 2007. Ils partagent tous les deux des valeurs fortes : la République, l’idée de Nation , la volonté de transformer la mondialisation et non pas de se contenter de l’accompagner. Dix-huit Universités populaires ont eu lieu, ce ne sont pas des "coups" mais un travail considérable de Ségolène Royal.

- Est ce un "coup" ou bien la rencontre publique de deux personnalités politiques qui ont des idées à faire partager aux citoyens ?


Qu’est-ce que c’est qu’une candidate "jusqu’au-boutiste" ?  Une candidate, par définition dépose une candidature. Point.

- La "mayonnaise" qui prend ou pas ? Mais de quoi parle-t-on ? Cuisine ( la place des femmes) ou d’une élection présidentielle ( le temps des femmes).

- Pourquoi ces clichés ,  ce mépris , cette condescendance,  comme s’il fallait toujours réduire les actions de Ségolène Royal à des "improvisations" légères . En seraient-ils capables , tous  ces esprits si sûrs d’eux ?


Evidemment Ségolène Royal dérange comme tous ceux qui bougent, qui avancent, qui réforment, qui défendent ceux qui souffrent. Quand on ne fait rien, on ne dérange personne.  

Ce que les Français doivent savoir, c’est qu’avec Ségolène  Royal, ils seront écoutés, protégés, défendus,  et que son souci  n’est pas de se protéger elle, ni de vouloir le pouvoir pour le pouvoir, mais d’être là pour agir, avec eux et pour eux.

A la regarder, tous ceux qui la critiquent, s’habitueront.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 08:00

 

exit-Areva---anne-lauvergeon.jpg

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Humour - Dérision
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 23:00

les-3-singes.jpg 

Avant les cantonales, pour le PS il n'était pas approprié de parler de cette "affaire" Guérini.

Le scrutin est passé, depuis longtemps. On va donc avoir des nouvelles de l'enquête interne ... Oui mais non !

Comme la "bataille" des primaires se profile (terme utilisé par la presse, en lieu et place de "débat", c'est significatif !), il ne serait pas opportun de trop remuer ce dossier.

La rénovation, la transparence sont en marche !!!

 

Aubry n'est plus pressée de traiter l'"affaire Guérini"

Source : L'EXPRESS.fr  -  le 10 juin 2011 

 

La décision de la commission d'enquête du PS sur la gestion de la fédération des Bouches du Rhône vient d'être repoussée d'une semaine. Une volonté d'enterrer l'affaire ?

Le Parti socialiste a décidé de prendre son temps avec l'affaire Montebourg-Guérini. La commission d'enquête interne, présidée par Alain Richard, ancien ministre de la Défense, a repoussé au bureau national du 28 juin prochain la remise de ses conclusions.  

La date correspond au début du dépôt des candidatures à la primaire, à laquelle Martine Aubry devrait, selon toute vraisemblance, prendre part. La première secrétaire devrait donc laisser à son successeur le soin de trancher la confrontation entre le député de Saône-et-Loire et le patron du conseil général des Bouches-du-Rhône. 

Fin 2010, Arnaud Montebourg avait remis à la direction du PS un rapport à charge contre la gestion de la fédération PS des Bouches-du-Rhône par Jean-Noël Guérini. Ce dernier a d'immédiatement intenté une action en diffamation à l'encontre du secrétaire national à la rénovation et candidat lui aussi à la primaire. 

La querelle avait poussé Martine Aubry à confier à une commission d'enquête le soin de tirer les choses au clair. L'ancien ministre de la défense, réputé très rigoureux, a piloté les investigations, et auditionné fin avril les deux protagonistes.  

Lever les doutes avant le vote d'octobre

Selon des informations révélées par Le Parisien ce vendredi, l'enquête avait mis à jour des pratiques surprenantes. Surprenantes mais qui ne seraient pas une originalité marseillaise et auraient cours dans d'autres fédérations socialistes, auxquelles il faudrait du coup appliquer le même traitement. 

[ Là, pour une surprise, c'est une surprise ! ]

Un grand chambardement que Martine Aubry semble hésiter à mettre en oeuvre, à la veille de se lancer dans la bataille de la primaire. 

Ce changement de dernière minute "risque de ne pas vraiment aider à la médiatisation de la décision" de la commission, selon un de ses membres. Il ajoute qu' "il est possible que Martine Aubry ait l'arrière-pensée d'étouffer l'affaire" afin de ne pas se mettre à dos une fédération déterminante dans la course à l'investiture.  

Si Arnaud Montebourg se "refuse à spéculer sur des suppositions", son directeur de campagne Thierry Mandon, ne s'émeut pas de ce report d'une semaine. Il précise que "la véritable échéance n'est pas le 28 juin, mais le vote d'octobre (date du vote à la primaire socialiste) et il est impératif que toutes les suspicions planant sur cette fédération soient levées d'ici là".

Repost 0
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 08:00

DA37-090404.jpg 

 

 

Royal réplique à ceux qui l'accusent

de faire "des coups" médiatiques

Source : publicsenat.fr  -  le 15 juin 2011

 


 

Ségolène Royal a fermement répliqué mercredi à ceux qui l'accusent de monter "des coups" médiatiques dans sa campagne pour les primaires PS, demandant "un minimum de respect" pour son action politique.

"On dit 'Ségolène Royal fait des coups' mais c'est un vocabulaire assez disgracieux, vous en conviendrez, surtout par les temps qui courent", a dénoncé Mme Royal lors de sa conférence de presse hebdomadaire.

"J'ai une route droite (...). Je ne me suis pas tourné les pouces depuis 4 ans, en attendant de faire des 'coups', comme disent certains observateurs, dans les 15 jours précédant le dépôt d'une candidature à l'élection présidentielle!", a lancé la présidente de Poitou-Charentes, entourée de micros et caméras.

"J'aimerais bien qu'il m'en soit donné acte et qu'il y ait un minimum de respect pour l'action politique que je conduis", a poursuivi l'ex-candidate à l'Elysée.

"J'ai l'habitude, puisque durant toute la campagne présidentielle de 2007 c'était pareil. Tous les jours c'étaient pas des propositions que je faisais, c'étaient des coups", a-t-elle ironisé.

"Mais ça va changer", a prévenu Mme Royal.


"Je m'obstine à être candidate et j'empêche, me dit-on, le duel consacré entre deux autres personnalités. Eh bien oui, je vais m'obstiner à être candidate".

"Je tenais à préciser les choses parce que j'ai le droit de me défendre et surtout de me battre pour convaincre une fois de plus du sérieux de ce que je dis", a-t-elle insisté.

"Les choses ne sont pas improvisées, ce n'est pas moi qui ai fixé la date du procès de José Bové, ce n'est pas moi qui fixe, je vous assure, le calendrier du président de la République", a-t-elle lancé en allusion à sa présence remarquée au procès de M. Bové mardi et à la table ronde du chef de l'Etat sur la sécheresse le 9 juin en Poitou-Charentes. "Ce n'est pas un happening".

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande