Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 07:00

 

Ca continue : petits arrangements entre amis, négation du vote militant sur les Primaires ...

 

la girouette politique

 

Source : LePoint.fr  -  le 2 mai 2011 :

Gérard Collomb : "Si DSK revient, Hollande se retirera sans problème"

.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 10:00

 

Ségolène ROYAL soutient activement le mouvement citoyen, tel le combat actuel des parents d'élèves occupant des écoles, pour protester contre les fermetures de classes.

 

Claude Askolovitch (qui n'est pas spécialement un ségoléniste, mais qui constate les actions de terrain ...) le relève dans son édito politique sur Europe1 :

 

"Sa vraie différence avec ses 'petits camarades' ?

Tous les politiques classiques fonctionnent selon le modèle d'un mouvement du haut vers le bas, là où 'le grand chef à plumes' nous balance son programme ...

 

Ségolène ROYAL fait le contraire : un mouvement du bas vers le haut ...

Elle se nourrit de la société, porte la parole des gens.

 

De tous les leaders socialistes, Ségolène ROYAL est la seule à ne pas avoir l'air ridicule quand elle va accompagner les gens en lutte, la seule à être la plus à l'aise avec 'les gens ordinaires' ... c'est un atout".

 

 

"La meilleure à gauche pour porter les diagnostics ou pour porter les colères" 

 

Ségolène Royal dans plusieurs écoles occupées par Europe1fr

Repost 0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 09:00

bandeau blog Segolene Royal 2012

 

Chers amis, Chères amies,

Ségolène Royal, à la rencontre de parents d’élèves girondins mobilisés contre la suppression d’une classe maternelle, a déclaré vendredi qu’en 2012 "nous redonnerons à l’Éducation nationale les moyens de fonctionner".

"J’encourage les parents d’élèves à se mobiliser et s’ils n’ont pas gain de cause, chacun prend date et en 2012 nous rendrons à l’Éducation nationale les moyens de fonctionner", a déclaré la Présidente de la Région Poitou-Charentes en visite à Ambarès-et-Lagrave, accompagnée par la députée de Bordeaux Michèle Delaunay, la députée de Floirac, Conchita Lacuey, le maire d’Ambarès-Lagrave Michel Heritié et la maire de Parempuyre Béatrice De François.

"Les gens sentent bien qu’il y a une dégradation du niveau scolaire à cause de la suppression des postes et c’est la même mobilisation partout en France", a déclaré Ségolène Royal.

"Pour un adulte seul, s’occuper de près de trente élèves par classe ce n’est pas acceptable. Et qui vont être les victimes de cette coupe portée à l’Éducation nationale ? Ce sont les élèves déjà en difficulté et même les élèves moyens. On observe de plus en plus d’échec scolaire chez les élèves moyens", a-t-elle estimé.

Ségolène Royal, qui avait rencontré mardi à Paris des parents d’élèves qui réclament l’ouverture d’une classe supplémentaire et avait demandé "aux Français de résister, de tenir bon, de continuer les occupations d’école, de continuer les protestations, d’exiger les non-fermetures de classe", espère qu’à Ambarès-et-Lagrave "ils obtiendront gain de cause".

Des parents d’élèves sont mobilisés depuis le mois de janvier contre la fermeture d’une des six classes de l’école maternelle du bourg et d’un poste de Rased.

 

L’Equipe de Ségolène ROYAL

Repost 0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 15:00

 

De grands moments d'enthousiasme,

pour soutenir notre candidate Ségolène ROYAL ...


Sur 30 minutes de ma vidéo, extraits :


Stade Charléty - 1er mai 2007 par daniel-c

 

Moments inoubliables, un peu ternis par la pensée de l'avance

prise au 1er tour par Sarko-l'arnaqueur,

qui le 6 mai -- jour funeste -- allait remporter l'élection ...

et se rendre le soir même au Fouquet's !

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 10:00

 

Ségolène ROYAL : "Je n'ai pas disparu de la vie politique !"

 

Invitée de "Bourdin Direct" sur RMC le  jeudi 28 avril, Ségolène ROYAL s'est montrée plus que jamais déterminée à se relancer pour 2012, après plusieurs mois de "recul" sur la vie politique. 

 

Certains appellent cela une traversée du désert. Ségolène Royal préfère parler de prise de "recul". Après plusieurs mois de relative discrétion médiatique, elle s'est montrée bel et bien déterminée à se battre pour la primaire socialiste.
Interrogée notamment sur sa "disparition des sondages", elle rétorque:

"D'abord je n'ai pas disparu de la vie politique. J'ai peut-être à un moment pris du recul par rapport à l'expression sur les médias, c'était volontaire (...) pour être au contact des Français, pour savoir de quoi l'on parle, pour être près de ceux qui n'ont jamais le droit à la parole, les petits, les sans-grade, les écrasés (...).

Et ensuite je reprends la parole avec le seul souci de démontrer qu'il y a des solutions (...).

 

Ce ne sont pas les sondages qui font une élection et je dis aux Français qui nous écoutent de ne pas se laisser voler leur droit de vote" 

 

S. Royal n’a "pas disparu de la vie politique" par BFMTV

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 09:00

 

par l’équipe de Ségolène ROYAL  -  le 29 avril 2011

 

Deux informations aussi choquantes l’une que l’autre viennent d’être publiées et de s’entrechoquer pour démontrer le niveau d’injustice inacceptable dans lequel se trouve la société française  : 

- Les patrons du CAC 40 ont gagné en moyenne 152 fois le Smic en 2010, soit 2,46 millions d'euros (fixe et variable, hors stock-options et actions gratuites), soit 208.300 euros par mois. Le total des rémunérations des dirigeants du CAC 40 a  ainsi atteint 98,3 millions d'euros, en hausse de 24% par rapport à 2009.

A titre de comparaison, le salaire moyen d'un dirigeant de PME est de 50.000 euros par an et le SMIC est actuellement à 1365 euros bruts mensuels. Pour rappel, en 2008, après plusieurs scandales autour d'indemnités de grands patrons, le Medef avait adopté un code éthique, qualifié de "révolution" par la patronne des patrons Laurence Parisot…

- Un rapport récent de la Banque de France que vient de révéler la presse relève qu’en février 2011, le nombre de dossiers de surendettement est en augmentation de 17% par rapport à décembre 2010.

900 000 ménages sont concernés. La Banque de France pointe les principales raisons de cette explosion : stagnation des retraites et explosion des loyers, de l’énergie et des frais de santé.

 

S’exprimant ce matin, Ségolène Royal a fait trois propositions concrètes pour lutter contre le surendettement qui frappe de plus en plus de personnes :

- Supprimer les intérêts sur les découverts bancaires lorsque les comptes ont été en excédent une partie de l’année. Parce qu’il n’est pas juste que les banques ne rémunèrent pas un compte en excédent alors qu’elles frappent avec des taux d’intérêt très lourds les comptes à découvert.

 

- Interdire les publicités quasi-mensongères sur le crédit facile

 

- Lutter contre la hausse des prix, en gelant le prix de l’essence et de l’électricité, et en bloquant le prix de cinquante produits alimentaires et d’entretien de première nécessité.

 

L’intervention de Ségolène ROYAL sur BFM-TV / RMC :

Repost 0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 08:00

 

Ségolène ROYAL à Paris le 26 avril : 

 

 

Le 26 avril dans la matinée, le ministre Luc Chatel avait annoncé la suppression de 1 500 classes dans le primaire dès la rentrée prochaine.

Ségolène Royal était dans l'après-midi en visite dans une école primaire occupée par les parents d’élèves manifestant contre les suppressions de postes, dans le XIIIème arrondissement de Paris, place Jeanne-d’Arc. Tout un symbole de résistance, relevé par l’ensemble des médias, pour la candidate à la primaire organisée par le Parti socialiste, qui martelait :

"Je dis aux Français de résister, de continuer les occupations d’école, d’exiger les non-fermetures de classes et les réouvertures de classes.".


Devant les caméras de BFM TV, Ségolène Royal a souligné :

"Vous vous rendez compte ? Un plan de licenciement de 62 000 personnes en 4 ans ? Quelle entreprise privée se serait permis cela, il y aurait eu une émeute."

"Je pense que tous les socialistes et toute la gauche sont en révolte par rapport à ce qui se passe dans l’école de la République." 

Au micro de RTL elle a développé :

"Vraiment, c’est un mépris pour l’école. Je vous le dis en 2012, l’éducation sera au cœur du projet que je présenterai. C’est un appel à la résistance."

Pourquoi placer l’éducation au cœur de son projet présidentiel ? Mais parce que l’éducation est au cœur des problèmes de notre société, explique en substance Ségolène Royal devant les caméras de Public Sénat :

"Et là ce qui se passe dans l’école est révoltant, et ça doit cesser, il faut rendre à l’école ses moyens de fonctionner, il faut donner aux élèves l’égalité des chances, il faut diminuer le nombre d’élèves par classe, il faut assurer la réussite scolaire, surtout en période de crise économique, où plus que jamais la France doit investir dans son intelligence, et donner aux enfants toutes les chances de réussir, donner aux enfants la chance de comprendre que derrière l’effort scolaire, il y a la réussite scolaire, et derrière la réussite scolaire, il y a l’accès à l’emploi et à l’épanouissement personnel.


Or aujourd’hui avec les coupes sombres qui sont portées, les coups qui sont portés contre l’école de la République, eh bien les parents sont très inquiets parce qu’ils savent que leurs enfants n’ont plus de chances égales de réussir à l’école." 

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 12:00

 

En 2002, pas mieux !
Rappelons-nous le tapage réalisé à l’époque sur "le 3ème homme" du 1er tour : J-P Chevènement. Il est finalement arrivé en 6ème position.

Elles sont légion les manipulations "sondagières" tout au long de l’histoire du scrutin présidentiel.

Plantages systématiques.

marionnette---le-parrain.png

Lu sur le blog de Jean-Louis BIANCO  -  le 26 avril 2011  

 

Dans leur texte historique très intéressant : "On a repris la Bastille ! 10 mai 1981 " , Paul Quilès et Béatrice Marre rappellent les sondages de l’époque.

À la question : "À votre avis, de François Mitterrand ou de Michel Rocard, qui serait le meilleur candidat ?"

Septembre 1980 : François Mitterrand 25% / Michel Rocard 63%

Novembre 1980 (après l’annonce par Michel Rocard qu’il ne serait pas candidat) : François Mitterrand 35% / Michel Rocard 53%

 

Dans le même temps, les intentions de vote pour François Mitterrand le plaçaient au premier tour à environ 17 points derrière Valéry Giscard d’Estaing.

 

Toute ressemblance avec la situation actuelle serait évidemment purement fortuite.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 08:00

 

J'ai lu il y a quelques jours dans la presse régionale un compte-rendu succinct d'un déplacement effectué par Dominique de Villepin à LILLE.

Soit, ce n'est pas mon candidat. Mais un passage de l'article a attiré mon attention et aiguisé ma réflexion. Si si, ça m'arrive : 

"Dans le sillage du candidat potentiel à l'Elysée, une poignée de fidèles mais aucun élu de haut rang".

 

Ceux qui comptent n'étaient pas là, quoi. Seulement des militants, autant dire ... rien !

C'est assez révélateur de l'air ambiant, qui consacre l'élite, et seulement l'élite.

grognard-de-napoleon.jpg

Pour ceux qui ne tiennent pas le haut du pavé, je pense à ce passage fameux de notre littérature : 

"Et nous, les petits, les obscurs, les sans-grades.

Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, malades.

Sans espoir de duchés ni de dotation."

 

(dans "L'Aiglon", d'Edmond Rostand)

 

Impossible d'échapper à la comparaison avec les militants, les "simples" militants, sur le front dans les diverses campagnes, notamment depuis 2006.

Et aussi aux motivations qui les animent, éloignées de tout petit avantage mesquin et d'enjeux de pouvoir pour eux-mêmes.

 

Certes, les personnalités "de haut rang" ont un certain pouvoir. Et une capacité d'influence démesurée : à un an des présidentielles, on peut constater qu'il n'est question que d'elles, lançant des appels de soutien à tel ou tel candidat, voire non candidat.

A base de sondages qui veulent imposer un candidat avant même que les militants se prononcent, dans le cadre des primaires (d'ailleurs contestées par certains).

 

En comparaison, Ségolène ROYAL (ma candidate, cette fois !) est seule ... puisque tout le monde le dit, ça doit être vrai !

Beaucoup d'élus "de haut rang" se sont éloignés, pour certains avec "espoir de duchés ou de dotation" ! Comme avait dit Ségolène ROYAL à la Fête de la Fraternité à Montpellier en 2009, ils sont allés "faire leur marché ailleurs".

Elle n'a pas les élites répètent en choeur certains médias. Elle n'a que nous ... autant dire rien !!!

..........ts, les obscurs, les sans-grades, – Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, ma Rostand Edmond | Dico - Citations - Dico citations

Et nous les petits, les obscurs, les sans-grades, – Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, ma Rostand Edmond


Source : Et nous les petits, les obscurs, les sans-grades, – Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, ma Rostand Edmond | Dico - Citations - Dico citations

nous qui marchions fourbus blesses crottes malades - sans espoir de duches ni de dotation.


Source : Citation - Et nous les petits, les obscurs, les sans-grades, - Nous qui marchions - Dicocitations - citation

Repost 0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 17:00

 

  Un reportage sur Désirs d'Avenir,

suivi de commentaires d'un invité de l'émission, Arnaud MONTEBOURG 

Reportage C POLITIQUE Le courant Désir d’avenir...  par eric3362

 

"Plus de petites phrases assassines, rien que du fond"   commente la journaliste. 

Du fond, oui. Comme toujours depuis le lancement des Universités Populaires Participatives par Ségolène ROYAL en 2009.

Quant aux "phrases assassines", il doit y avoir maldonne (je n'ai pas écrit madone, attention !) : la journaliste serait bien en peine d'en citer une venant de Ségolène, alors qu'elles sont légion chez ses "camarades", qui la prennent fréquemment pour cible !

 

Sur les déclarations d'Arnaud Montebourg je note ce compliment, révélateur et si rare  entre camarades au PS (!)  :

"Ségolène parle à des gens auxquels les socialistes ont du mal à s'adresser, les classes populaires, il faut lui rendre cet hommage"

(sur le net, une telle phrase serait vilipendée par les ségophobes déchainés, la qualifiant d'argument fumeux des adeptes de la secte Désirs d'Avenir !!!)

 

Concernant son choix en 2008 de ne pas soutenir Ségolène Royal au Congrès de Reims,  et de rejoindre la motion de Martine Aubry, une curiosité tout de même :

"Je ne voulais pas confier le parti à un ou une personne ... présidentiable ...

qui aurait fusionné en quelque sorte la candidature à la présidentielle et le parti"

 

Soit, cet argument on l'a assez entendu en 2008, pour barrer la route à Ségolène ROYAL évidemment.

Mais quand on pense que les amis de Martine Aubry poussent maintenant la 1ère secrétaire vers l'ambition présidentielle, on voit là le côté artificiel et malhonnête de la manoeuvre !

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Rendez-vous sur les médias
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande