Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 10:00

 

L'économiste Thomas Piketty réagit vivement à la "prime"

décidée par Sarkozy

 

Interrogé par Nouvelobs.com sur le partage de la valeur ajoutée, mercredi 20 avril, lors d'un débat à la Bellevilloise à Paris, l'économiste et co-auteur de "Pour une réforme fiscale", Thomas Piketty, réagit vivement à la "prime" décidée par Sarkozy, qu'il qualifie de "pseudo proposition, totalement poudre aux yeux". 

 

Thomas Piketty : "La prime, une proposition... par Nouvelobs

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 09:00

SR et l'image de la France 

Royal : Sarkozy est "très en deçà"

de ses promesses

Source : L'Express.fr  -  le 20 avril 2011

 

Ségolène Royal, candidate aux primaires PS, a estimé ce mercredi que Nicolas Sarkozy en voulant imposer aux entreprises distribuant des dividendes de verser une "prime" aux salariés, était "très en deçà" de ses promesses antérieures en matière de répartition des profits. 

Se disant d'accord "sur le principe", Mme Royal a estimé sur RTL: "Qui pourrait être contre ce constat? Cela dit, le président de la République est bien en deçà de ce qu'il avait promis". 

Nicolas Sarkozy avait "promis la règle des trois tiers, un tiers des résultats pour les salariés, un tiers des résultats pour les actionnaires et un tiers des résultats pour réinvestir dans les entreprises", a rappelé l'ex-candidate à l'Elysée. 

"Donc, on est très en deçà", a-t-elle estimé. 

Rappelant sa proposition, pour soutenir le pouvoir d'achat, de bloquer le prix de l'essence, la présidente de Poitou-Charentes a affirmé que "chaque fois que le prix du baril augmente, Total augmente ses marges". 

Les entreprises du CAC 40 "font la loi"

"Total ne paie aucun impôt sur les sociétés en France. Qu'elle ne dise pas qu'elle perd de l'argent en France!. (...) C'est faux", a-t-elle lancé. 

"Ces gens sont des cyniques qui se moquent du peuple français avec des dirigeants à la tête de l'Etat qui sont en connivence avec ces grands patrons et le pouvoir en France, et le gouvernement n'a pas le courage ni la volonté politique parce qu'ils ont des intérêts liés, de mettre d'autres règles sur l'organisation de l'économie", a assuré Mme Royal.

 

Jugeant nécessaire de "remettre des règles", évoquant les suicides de producteurs laitiers, elle a également fustigé le rachat de l'entreprise Yoplait "par des Américains, notamment par un fonds de pension en étant valorisée à 3,5 milliards d'euros". "Est-ce normal? Comment se fait-il que la France laisse acheter une industrie comme ça cruciale, moi je n'aurais pas laissé partir une industrie laitière", s'est-elle indignée.

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 08:00

 

Sarko-et-son-conte-de-1000-euros.jpg

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Humour - Dérision
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 11:00

michele-delaunay---blog-ch-tis.jpg 

 

Sur le blog de Michèle DELAUNAY, le 20 avril 2011 :

 

Sarkozy à son pire

 

 

Le même jour, confirmer la prime de 1000 euros dans le privé et annoncer le gel une année de plus des salaires des fonctionnaires, c'est avoir perdu le sens politique le plus élémentaire; ou bien assumer que, décidément, il n'y a plus de limites.

Repost 0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 10:00

prime-de-1000-euros---le-Medef-pas-content.jpg

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Humour - Dérision
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 09:00

 

Selon les éminents commentateurs du système politico-médiatique toujours prompt à propager le verdict d'une Ségolène ROYAL "à terre" -- comme en 2007 et 2008 --  et à déniger au passage sa personnalité (à défaut de s'attaquer à ses propositions), la candidate aux primaires serait "disparue des radars" !

 

Comme ils vont être contents ! Elle revient peu à peu en répondant aux invitations des médias, pour parler des français, et des solutions qu'elle considère comme positives pour atténuer leurs difficultés. 

 

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 08:00

 

- Propositions concernant la "vie chère"

- Salaires des fonctionnaires

- Lutter contre les idées du FN

 

- Primaires :

Contestation des merveilleux sondages, que voici, que voilà !

Les primaires, ce n'est pas un jouet dans les mains du système politico-médiatique,

c'est un appel au peuple pour venir voter ...

 

Enfin, pour ceux qui aimeraient la voir disparaître de la compétition :

"Je n'ai pas le droit d'arrêter" !!! 

 

Ségolène Royal invitée du "19h Ruth Elkrieff"  par segolene-royal

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Rendez-vous sur les médias
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 07:00

sarko-dans-les-ardennes---jamais-de-sa-faute.jpg

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Humour - Dérision
commenter cet article
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 12:00

 

Misère, ils sont encore trop nombreux, si on en croit les enquêtes d'opinion, ceux qui font encore confiance à cette caricature de président !

Qui se souvient de la visite éclair de l'arnaqueur en chef en Moselle, dans un lieu qui s'appelle GANDRANGE ? Son baratin du 4 février 2008 : je vais la sauver, moi, votre usine !!!!!

Les ouvriers d'ArcelorMittal, à coup sûr. Ils n'ont pas oublié les belles paroles de Sarko, annonçant que l'Etat était "prêt à prendre en charge tout ou partie des investissements nécessaires" pour pérenniser l'aciérie menacée par une restructuration."

"Nous sommes prêts à faire le nécessaire, quel que soit le propriétaire car notre objectif c'est de garder des usines ouvertes en France".

Avec ça, je vous rajoute quoi, un tube de vaseline ??? 

sarko-pinocchio.jpg 

Sarkozy réendosse les habits du candidat

du pouvoir d'achat...

5 ans après, ça marche toujours ?

par La Rédaction du Post.fr  -  le 19 avril 2011

 

Le président de la République est de retour dans les Ardennes, où il avait prononcé en 2006 son fameux discours sur "la France qui souffre".

"Le président a fini par comprendre qu'il ne pouvait pas laisser son flanc gauche découvert". Ca, c'est pour le constat politique, la raison de ce voyage à Charleville-Mézières, résumée par un proche de Nicolas Sarkozy dans Le Figaro. Politiquement, après avoir abordé des thèmes qui parlaient à son "flanc droit" (au choix: immigration, insécurité, laïcité), on s'occupe du flanc gauche avec une valse en deux temps: une offensive sur le pouvoir d'achat au niveau gouvernemental avec des mesures concrètes (enfin, qui devraient l'être), le panier hebdomadaire à moins de 20 euros, la fameuse prime de 1000 euros... Et en rab, le président qui occupe le terrain.
Charleville-Mézières n'est pas un lieu choisi au hasard pour le président qui visitera une fonderie et fera un discours vers midi. 5 ans plus tôt, il avait lancé sa campagne de "candidat du pouvoir d'achat', avec des formules choc comme "travailler plus pour gagner plus". L'Humanité rappelle les formules qui avaient su donner l'espoir aux classes populaires, socle de son élection en 2007: "je suis venu vous dire que je n'accepte pas que la France soit un pays où l'on s'appauvrit en travaillant, parce que le travail ne paie plus assez, n'est plus assez récompensé. Ou encore "je suis venu réconcilier la France qui gagne et la France qui souffre". Avant de conclure: "je sais que vous vous êtes souvent sentis trahis. Je ne vous trahirai pas, je ne vous abandonnerai pas".

Dans l'usine où a été prononcé ce discours, les salariés sont assez déçus. "Il nous a donné beaucoup d'espoirs" se souvient l'un de ceux qui avait assisté aux discours. "Je suis très amer, j'ai voté pour lui, et je suis déçu. Plutôt que de payer les chômeurs, pourquoi ne pas investir dans nos usines" résume un ouvrier de la fonderie, sur RTL. "J'espérais avoir une vie meilleure. On est toujours au même point" lâche un autre.

Le président Nicolas Sarkozy sera aussi bien moins accueilli. Le maire de Charleville-Mézières a appelé au boycott, refusant de participer au "Sarkoshow", forme de prélude à la campagne électorale. Une campagne électorale qui se jouera entre les "bobos" et les "prolos", d'après son conseiller social, note RTL. Nicolas Sarkozy cherche à tout prix à séduire les "prolos".

Repost 0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 10:00

sarkoland---logo.jpg

 

Le 7 avril Jean-Louis Borloo, ex-numéro deux du gouvernement, a annoncé son départ de l'UMP, et s'est déclaré "prêt" à représenter le centre lors de la présidentielle en 2012.

 

Ce 19 avril sur i>Télé, le porte-parole du gouvernement François Baroin, a ironisé :

 

"Il faudra que Jean-Louis Borloo explique qu'il y a trois mois, il aimait tellement Nicolas Sarkozy qu'il voulait être son Premier ministre, après avoir fait dix ans au gouvernement, et qu'aujourd'hui, il s'en est lassé et que, s'en étant lassé, dans un désamour, il s'en va."

la girouette politique

Repost 0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande