Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 16:00

 

"Prime de 1000 euros" ... ça cafouille dans la communication ministérielle (encore et toujours) après l'idée géniale de Sarko !


Pour la répartition des bénéfices, il nous avait déjà fait le coup avec sa règle des 3 tiers.

Et on allait voir ce qu’on allait voir : les ministres étaient priés de se mettre au boulot, l’affaire devait cette fois-là aussi être bouclée "avant l’été" !

 

Une occasion de rappeler à l’arnaqueur en chef son crédo de 2007 : "Ma conviction, c'est qu'une des questions centrales pour la France, c'est celle du Pouvoir d'Achat des français. Les salaires sont trop bas, les revenus sont trop faibles".

C’est vrai ça, les salaires sont trop bas, il faut qu’il demande rendez-vous à Parisot pour lui en toucher deux mots !

 

Comme je l’avais lu quelque part, Sarko maîtrise bien sa propre règle des 3 tiers :

Un tiers d’effet d’annonce, un tiers d’approximation et un tiers d’ignorance !!!

 

l-arnaque-de-la-prime-de-1000-euros.jpg

Repost 0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 15:00

sarkoland---logo.jpg

 

La "prime de 1000 euros" fond à vue d'oeil

Source : LIBERATION.FR  -  le 18 avril 2011

 

La ministre de l'Economie est favorable à une négociation obligatoire dans les entreprises. Mais ne souhaite pas définir une somme précise pour la prime liée aux dividendes, dont le gouvernement déballe les contours depuis la semaine dernière.

Christine Lagarde douche les promesses de Baroin. La semaine dernière, le ministre du Budget évoquait une «prime d'au moins 1000 euros» pour tous les salariés des entreprises qui versent des dividendes à leurs actionnaires.

Ce matin, sa ministre de tutelle corrige: «Je ne pense pas qu'on puisse lui donner un caractère obligatoire dans son montant».

«Ce à quoi nous réfléchissons actuellement, c'est la chose suivante: un mécanisme d'exonération de charges sociales (...) pour que les entreprises puissent payer des primes exceptionnelles à leurs salariés, à titre négocié», a précisé la ministre de l'Economie.

«C'est très important de mon point de vue que les montants, les modalités, la façon dont tout cela s'organise soit négocié entre d'une part les patrons et d'autre part les représentants des salariés», a dit Christine Lagarde.

Le patronat rassuré

Des propos «tout à fait rassurants», pour Laurence Parisot. «Reste à voir le mécanisme qui pourrait être envisagé par le gouvernement dans cette idée de lien avec la distribution de dividendes», a toutefois ajouté la présidente du patronat français.

La patronne du Medef avait exprimé la semaine dernière sa «stupéfaction» devant une mesure «incompréhensible». Et demandait au gouvernement de laisser les partenaires sociaux négocier sans pression.

Rassuré aussi, le président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME). «Tous les jours, c'est un petit peu mieux», a réagi Jean-François Roubaud.

Les syndicats pas convaincus du tout

Les syndicats restent sceptiques. Ils fustigent une prime qui ne concernera pas des millions de salariés, la mesure ne devant s'appliquer ni au service public, ni aux entreprises ne distribuant pas de dividendes, ni aux sous-traitants qui participent à la création de la valeur ajoutée des grosses sociétés.

«L'idée de redistribuer une partie des bénéfices aux salariés est une bonne idée», concède François Chérèque sur France Info, ce matin. Avant d'ajouter: «L'annonce du gouvernement va faire beaucoup de déçus, il y aura très peu d'élus», prévient le secrétaire général de la CFDT, qui réaffirme la priorité des négociations salariales. Même discours à la CGT, ou encore à Force ouvrière.

Ce week-end, François Chérèque jugeait même que cette mesure risquait «d'alimenter une forme de populisme» en «créant une opposition entre salariés de grands entreprises qui font des bénéfices et salariés de petites entreprises».

Le gouvernement continue d'esquisser son projet

Le gouvernement, développant une idée de Nicolas Sarkozy, a dévoilé la semaine dernière qu'il travaillait pour mettre sur pied un tel mécanisme, afin de mieux répartir les bénéfices des entreprise.

Le projet n'est pas clairement défini, les membres du gouvernement en dressent les contours au fur et à mesure. Hier dimanche, le ministre du Travail Xavier Bertrand indiquait qu'il pourrait y avoir «avant l'été» une loi. «Les arbitrages vont avoir lieu dans les jours qui viennent», a-t-il précisé.

Ce pourrait être «une prime directe» ou «une prime d'intéressement» ou encore une «prime de participation» par exemple, a-t-il énuméré. «On peut imaginer des exonérations, fiscales pour l'entreprise et sociales pour les salariés, à hauteur de 1000 euros», a-t-il encore suggéré.

Cette mesure concernerait «les entreprises dans lesquelles il y a des dividendes qui progressent», a-t-il ajouté, tout en précisant: «On sait pertinemment que celles qui sont principalement concernées sont les grandes entreprises». Pour «les autres entreprises, il faut que ce soit les salaires qui bougent», a précisé le ministre. 

[ Voeu pieux ????? ]

Repost 0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 09:00

bandeau lettre SR avril 2011

Chers amis,

 

Le précédent message décortiquait les manipulations sondagières de la dernière enquête "Opinionway" / Le Figaro / LCI.

Cette enquête vient de faire l’objet d’une vérification par l’Observatoire des sondages et la réalité dépasse la fiction ! . ( A lire en cliquant ICI )

Qu’on en juge. L’échantillon soi-disant représentatif est en fait constitué de 171 sympathisants de gauche déclarant qu’ils iront voter aux primaires, c’est à dire 18% du panel total des sympathisants de gauche ( voir analyse complète).

 

Et ce sondage a été abusivement repris sur les médias nationaux pour expliquer, entre autre, que j’étais hors jeu.

Je remercie chaleureusement ces 17 personnes qui, malgré le matraquage, tiennent bon , contre vents et marées . Passer de 17 millions de voix à 17 personnes, çà surprend !

Au delà de cette note d’humour, il s’agit d’une atteinte grave à la démocratie et je suis satisfaite d’apprendre qu’un groupe d’internautes a décidé de saisir la Commission Nationale des Sondages. 


Très amicalement,

Ségolène ROYAL

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 07:00

bandeau lettre SR avril 2011

Chers amis,

Vous êtes nombreux à protester contre certains sondages concernant les primaires et vous êtes nombreux également à me demander un avis sur cette question.

Comme vous le savez, je l’ai toujours dit : les sondages ne font pas l’élection mais vous avez raison, nous n’avons pas à accepter une forme de manipulation de l’opinion.

Le dernier exemple provient de l’inénarrable institut "Opinionway" lié au Figaro et à LCI eux- mêmes vraisemblablement en ligne directe avec l’Elysée.

Ce nouvel exemple me permet de vous donner plusieurs arguments.

 

1) La campagne électorale n'a pas commencé et les sondages veulent imposer un résultat avant même le vote.

2) Un sondage crédible doit se faire à partir d’une base électorale stable . Or, aujourd’hui des millions de Français ,ne savent pas qu’ils ont le droit de venir voter aux primaires donc l’échantillon est forcément manipulable.

3) 50% des personnes interrogées qui répondent à la plupart des enquêtes déclarent en même temps qu’elles ne sont pas sûres de leur choix et qu’elles ne connaissent pas tous les candidats.

4) Le sondage "Opinionway" porte sur un échantillon auto-administré dans lequel les gens sont incités à répondre par des cadeaux voire de l’argent.

5) Quant à l’institut "Opinionway", plusieurs analystes ont décrypté longuement sa méthode pendant la campagne présidentielle en 2007 , notamment sur les questionnaires, particulièrement orientés.
6) Je le répète encore une fois : ne laissons pas la presse de droite manipuler la primaire socialiste . Pourquoi d’ailleurs le Figaro ne fait-il pas tous les deux jours un sondage sur la primaire UMP entre Nicolas Sarkozy, François Fillon et Alain Juppé ? L’équipe de l’Elysée aurait-elle du mal à formuler les questions ?


Seul le peuple décidera par son vote et dans les urnes qui sera choisi pour le représenter et le défendre .

Comme toujours, le peuple fera mentir les sondeurs.

Comme toujours les sondeurs et les commentateurs jureront, mais un peu tard, qu’on ne les y reprendra plus.

Mobilisez -vous !

Expliquez autour de vous que tout le monde peut venir voter à la primaire car beaucoup de gens ne le savent pas.

Et ne vous laissez pas ballotter par des sondages qui veulent fabriquer l’opinion.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 16:00


la centrale de Fessenheim 

Ségolène ROYAL (Facebook - 12 avril 2011) :

 

Le Conseil Municipal de Strasbourg a demandé aujourd'hui, à la quasi unanimité, la fermeture de la centrale de Fessenheim.

Lors de la campagne présidentielle, en Janvier 2007, je m'étais prononcé favorablement pour la fermeture de cette centrale dans une lettre adressée à l'association "Stop Fessenheim" , pour des raisons de sécurité de ces installations, exploitées bien au delà de la durée initialement prévue.

Le débat sur l'aprés pétrole et l'après nuclaire est plus que jamais d'actualité.

Nous le poursuivons en Région.

 

Vous trouverez ici un lien vers la lettre de Ségolène ROYAL du 15 janvier 2007.

Cette lettre, qui s’inscrivait dans un contexte spécifique, permet d’esquisser certaines des grandes lignes possibles de discussion du débat national "sur l’après-pétrole et l’après-nucléaire"  qui aura lieu sur le sujet fin mai dans le lycée régional Kyoto à Poitiers :

 

- risque d’accident (2006 avait marqué le 20ème anniversaire de l'accident de Tchernobyl)

- politique énergétique : économies d’énergie, efficacité énergétique

- politique énergétique : développement dynamique des énergies renouvelables diversifiées et décentralisées

- afin de rééquilibrer le "mix" énergétique

- développement de l’emploi et de l’activité économique (énergies renouvelables, économies d’énergie, …) et gestion de la reconversion des emplois.

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 14:00

bandeau blog Segolene Royal 2012

le 15 avril 2011 

Le gouvernement peut, contrairement à ce qu’il dit,

bloquer l’augmentation du prix de l’essence

 

Chers amis, chères amies, 

Comme je vous l’avais indiqué, j’étais hier l’invitée de l’émission Elysée 2012 sur Itélé.
Au cours de cette interview, j’ai fait une proposition très simple, très concrète et immédiatement perceptible par les Français, pour lutter contre la vie chère au moment où les prix des carburants atteignent des montants insupportables : que le Premier Ministre prenne un décret bloquant le prix de l’essence.

 

Cette possibilité, utilisée en 1990 par Pierre Bérégovoy, est ouverte pour une durée de 6 mois par l’article L 410-2 du code du commerce : "Le gouvernement arrête, par décret en Conseil d’État, contre des hausses ou des baisses excessives de prix, des mesures temporaires motivées par une situation de crise, des circonstances exceptionnelles, une calamité publique ou une situation manifestement anormale du marché dans un secteur déterminé.".

Il est évident que la situation actuelle dans les pays arabes justifie pleinement le recours à ce blocage des prix. Au gouvernement d’avoir le courage de s’en saisir. 

Ce serait une bonne réponse aux propos scandaleux du PDG de Total qui annonce le litre d’essence à deux euros alors que son entreprise ne paie pas un centime d’euro d’impôt sur les sociétés en France. 

Et ce serait surtout le seul moyen de soulager les Français obligés de prendre leur voiture pour aller travailler, notamment dans les zones rurales et péri-urbaines. 

 

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 12:00

la sorcière au balai

Le ségophobe saute sur toutes les occasions pour se défouler frénétiquement, c'est connu.

Sur l'article de l"Express "Dans l'ombre, Royal assure qu'elle avance" (repris dans mon précédent billet), j'ai trouvé ce commentaire assez navrant d'un intervenant expliquant doctement qu'il y  avait peut--être une autre raison au  silence de Ségolène ROYAL :

"Lors des cantonales en Charente-maritime, Ségolène Royal a vraisemblablement fait "perdre à la gauche 3 cantons touchés par Xynthia a cause de son refus de la participation de la région Poitou-Charentes au plan digues ... ce qui a permis a la droite de Bussereau de conserver la gestion du département ... ayant fait perdre la gauche il fallait qu'elle se fasse oublier un moment."

 

Ah, la vilaine sorcière !

Pour ceux qui aurait raté cette actualité (17 mars 2011) :

Plan digues : Ségolène Royal "indignée" des accusations de Dominique Bussereau

 

On y apprend que cette polémique a été lancée par Bussereau, accusant Ségolène ROYAL de "manquer de solidarité" 

Ségolène avait noté que le sieur Busserau "se réveille à la veille des élections cantonales pour porter des accusations sans fondement". Elle ajoutait : "les habitants du littoral n'oublient pas que la région Poitou-Charentes a été la première à se porter au service des sinistrés". 

La ministre de l'Environnement Nathalie Kosciusko-Morizet étant venue sur place "en annonçant un plan de 500 millions d'euros", Ségolène ROYAL estimait que "ce n'est ni juste ni honnête de venir maintenant les réclamer au contribuable régional".


Parlons maintenant d'arithmétique : en réalité, le ségophobe en question oublie de mentionner que si la gauche perd 3 cantons, elle en gagne 4 autres ! Bilan +1

Conclusion, pour reprendre l'argument foireux sur la vilaine sorcière qui ferait perdre des cantons : Ségolène aurait donc fait progresser la gauche !!! 

Cela dit, la droite de Bussereau reste majoritaire ... et cela fait 26 ans que cela dure !


Si on suit le raisonnement du même ségophobe, c'est Martine Aubry qui a son tour devrait se faire oublier !!! : dans le Nord, le PS a perdu 6 cantons. Pas 3, mais 6 ! Etonnant, non ? Avec perte de la majorité absolue pour le PS. Et en prime, une progression très forte du FN (en voix, certes non concrétisée par des sièges), tout ça dans un bastion -- ou plutôt ex-bastion -- du PS de Jospin, Hollande et Aubry. 

Belle victoire que celle-là, n’est-il pas ?

Repost 0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 10:00

SR et l'image de la France

 

Dans l'ombre, Royal assure qu'elle avance

Source : L'EXPRESS.fr  -  le 14 avril 2011

Ségolène Royal a retrouvé le chemin des plateaux télé, après des semaines d'absence médiatique. Ses soutiens affirment que ce silence découle d'une stratégie délibérée. Et qu'elle saura prendre la parole quand il le faudra.

Que personne ne panique! Ségolène Royal s'est éclipsée des médias, mais c'est volontaire. "C'est un choix délibéré. Elle ne veut pas participer au brouhaha médiatique, mais plutôt défendre et expliquer le projet PS, qu'elle a participé à rédiger", explique Guillaume Garot, député-maire de Laval et proche de l'ancienne candidate.

Pourtant, elle a retrouvé le chemin des plateaux télé tout récemment. Mercredi soir, elle était l'invitée d'I-Télé pendant plus d'une demi-heure. Dimanche, elle aura droit au même type de tribune sur BFM. Ségolène Royal tient en fait à ne participer qu'à des émissions "où elle peut aller au fond des choses, où l'on privilégie le débat de fond", confie Guillaume Garot.  

Un objectif flagrant, lorsqu'on regarde l'émission d'I-Télé. "Les Français attendent beaucoup de sérieux", lâche en conclusion la présidente de la région Poitou-Charente. Et tout l'entretien aura été rythmé par ce principe.

Ségolène Royal veut donner l'image d'une responsable politique, qui fuit la petite phrase pour se jeter dans l'action: "Je me suis rendue compte pendant mon tour de France du fossé de plus en plus grand entre l'image caricaturale de la politique, notamment dans les conflits de personne" et l'action sur le terrain. Plus loin, elle ajoute: "Il ne faut pas se laisser ballotter par ce système médiatique, qui dévore, qui jette aussi vite qu'il a encensé." 

La stratégie du rassemblement

En 2006, elle avait construit sa victoire à la primaire grâce aux sondages et à sa popularité médiatique. Cinq ans plus tard, changement de stratégie. "Il faut être dans une économie de parole, conseille Guillaume Garot. Elle n'est pas là pour commenter les candidatures des uns et des autres."  

Effectivement, mercredi soir, elle s'est bornée à saluer l'ensemble du PS. A la question "Martine aubry a-t-elle rassemblé le PS?", elle répond, sans citer le nom de la première secrétaire: "Bien sûr, mais nous avons tous fait ce travail. Nous sommes tous en contact avec la France qui souffre." 

Ségolène Royal poursuit donc son travail de l'ombre. Aux visites hebdomadaires, s'ajoute les "universités populaires participatives". Mercredi prochain, elle animera celle consacrée à la fiscalité avec le think tank Terranova. Puis, ce sera au tour de la vie chère et du pouvoir d'achat. Avant un débat sur l'énergie et le nucléaire.  

Cette stratégie d'un travail sur le terrain, loin des caméras, peut-elle payer dans le cadre d'une primaire? Pour l'instant, la réponse est évidente: non. Selon un sondage LH2 paru ce jeudi dans Le Nouvel Obs, Ségolène Royal pointe en quatrième position des présidentiables socialistes avec 11%. Derrière DSK (32%), Martine Aubry (15%) et François Hollande (14%). 

Un travail en toute discrétion

Ce dernier a choisi une stratégie complètement différente. Depuis de longues semaines, il enchaîne les déplacements et les réunions. Avant même l'ouverture officielle de la campagne socialiste. Mais, l'objectif pour lui est différent: l'élu corrézien cherche à combler son retard sur Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn avant le dépôt des candidatures le 28 juin. Il espère ainsi convaincre le patron du FMI de se retirer de la course.  

Ségolène Royal, elle, semble attendre le début officiel de la campagne pour se mettre en marche. "Aujourd'hui, la situation est très opaque. Nous sommes dans une drôle de guerre et cela durera jusqu'à ce qu'Aubry et DSK révèlent leurs intentions, analyse Gaëtan Gorce, député de la Nièvre. La présidentielle induit un rapport direct entre une personnalité et les Français, qui ont besoin d'identifier les traits de caractère, les grandes lignes de la politique du candidat. Ségolène Royal doit poursuivre son effort sur le second point." 

Jusqu'en juin, la candidate de 2007 devrait continuer de travailler dans la discrétion pour abattre son jeu pendant la campagne officielle. "Elle veut restituer tout son travail au moment de la primaire, confie Guillaume Garot. Mais le moment venu, elle s'exprimera avec beaucoup de force."

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 10:00

bandeau lettre SR avril 2011

par l'Equipe de Ségolène ROYAL, le 14 avril 2011

 

Chers amis, chères amies, 

 

Pour répondre à vos nombreuses demandes, voici quelques informations sur les prises de parole de Ségolène Royal.

Vous pouvez regarder l'émission d'hier soir de 45 mn sur le site de I télé ( ICI ). 

 

Les autres invitations acceptées par Ségolène Royal sont :

- mardi 19 avril à 19 heures sur BFM TV 

- mercredi 20 avril, débat public sur la réforme fiscale de 19 à 21 heures dans la salle de la Belleviloise, 19 rue boyer, Paris 20ième. Venez nombreux. 

- mardi 26 avril, université populaire participative sur "la vie chère" à la mairie du 4ième . Venez nombreux. 

- dimanche 1er mai sur France 5. Emission C politique de 17.50 à 18.50.

 

Sa volonté est de maîtriser l'équilibre du temps de parole, du temps d'action dans sa région, du temps d'écoute et du temps de réflexion, et uniquement sur les sujets de fond. La densité des messages n'en sera, selon elle, que plus forte. Inutile de se disperser en petites phrases.

 

Abonnez vous au compte twitter, facebook et consultez régulièrement son blog. Apportez y vos avis, toujours précieux pour elle.

 

Blog : http://www.leblogdesegoleneroyal.fr

Compte Facebook: http://www.facebook.com/segoleneroyal

Compte twitter: http://twitter.com/royalsegolene

Repost 0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 14:00

 

Lancé le 6 avril 2011,

Le nouveau blog de Ségolène ROYAL :

bandeau blog Segolene Royal 2012

  (Placé dans la liste des "Liens" ce jour)

 

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande