Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 08:00

 

Allez, on va dire que c'était pour montrer les capacités télévisuelles de Demi-sot  Denisot à s'esclaffer pour une plaisanterie plus ou moins lourdingue.

Car l'autre soir sur Canal+, là (accent sur le "a" ... virgule) Martine nous a joué un bien mauvais numéro. 

 

Elle qui nous avait habitué à des passages TV dans le style sérieux, voire austère, là voilà qui tacle inutilement Ségolène.

Inutilement, car les rieurs de droite (mais aussi de gauche, si-si il y en a), ceux que l'on est censé vouloir battre en 2012, n'attendent que ces petites phrases pour démontrer que rien n'a vraiment changé au PS !

Par certains côtés, si on réfléchit bien ...

 

Je donne crédit à la version "accent sur le a, virgule".  C'est mon jour de bonté.

Imaginons maintenant que Ségolène se soit risquée à ce genre d'exercice. Le délire, déversement de bile garanti !!!!!

 

L'essentiel n'est pas là. C'est la pique sur "l'impatience" qui est révélatrice.

N'ayant sans doute pas digéré le coup d'avance, comme souvent, pris par Ségolène ROYAL avec son annonce de candidature aux Primaires le 29 novembre 2010, Martine AUBRY me semble avoir fait éclater sa tactique au grand jour : endormir tout le monde, étouffer les primaires ou tout au moins les dénaturer. Toujours ce fameux "pacte" supposé la lier à DSK.

Les dénaturer avec l'aide de Fabius, Bartolone et Cie, avec cette autre plaisanterie de primaires de "confirmation", sur laquelle on n'a pas entendu réagir la 1ère secrétaire. Ou si peu.

 

Non, vraiment ça n'est pas drôle.

VIVEMENT SEGOLENE.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 19:00

 

 Ségolène ROYAL invitée d'Europe1, ce mardi 25 janvier 2011 :

envoyé par segolene-royal

 

- répartition de la croissance, G8, G20, G24 ...

- régulation du système bancaire

- débat sur l'euthanasie

- situation en Tunisie

- primaires : la phrase inopportune  de M. Aubry sur son "impatience"

Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 16:00

alain-delbecq.jpg

 

ALAIN  (ici dans la salle, avant la cérémonie) :    

 

Le 20 janvier 2011, en région Nord Pas-de-Calais ex-pays minier, lors de la cérémonie des voeux, à l'invitation de François Lemaire, maire de Bully-les-Mines, Ségolène Royal a exprimé lors d'un émouvant discours, davantage qu'un programme, mais tel le Général de Gaulle une "certaine idée de la France"

 

... celle des travailleurs que n'aurait pas reniée Jean Ferrat.

Comme il l'a chanté, l'espoir est qu'elle puisse un jour en tenir "l'avenir serré dans ses mains fines".

 

 

helene-et-jeannine.jpg

 

    HELENE, notre benjamine  (ici au centre de la photo) :


J'ai apprécié dans le beau discours de Ségolène le fait qu'elle ait cité des exemples concrets de ses différentes rencontres de la journée, lorsqu'elle s'est imprégnée de la vie locale et associative.

Je constate qu'aucun maire de notre agglomération dunkerquoise  n'a eu le "courage" de l'inviter, comme l'a fait le maire de Bully-les-Mines, alors qu'il y a un certain temps -- pas si lointain que ça -- ils la soutenaient.

Hier j'ai regardé son interview sur LCI ... on se rendait bien compte que les journalistes étaient franchement de droite, et voulaient semer la zizanie !
Et leurs questions rituelles ! "Vous êtes moins bien placée qu'en 2006 dans les sondages ... " alors là, ça m'énerve !!!

Je souhaite que Ségolène soit désignée candidate à la présidentielle; nous devons nous battre encore davantage
Evidemment je n'ai qu'une envie : la retrouver à une prochaine manifestation dans la région.
Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 15:00

 

Après la réunion à BULLY-LES-MINES, j'ai demandé aux amis dunkerquois qui ont fait le déplacement avec moi de rédiger un texte sur leur "ressenti", et de relater le cas échéant les échanges qu'ils ont eu avec des journalistes ... il y en avait beaucoup !

SR-avec-Jean-Luc.jpg 

JEAN-LUC (ici avec Ségolène, à la fin de la cérémonie) :


- Je pense que la venue de Ségolène Royal à Bully les Mines est une bonne chose pour notre région : cet endroit du Pas-de-Calais est une terre depuis toujours ancrée bien à gauche, où malheureusement le  FN aujourd'hui en a fait son terreau. Profitant de la misère et la faiblesse des plus démunis, que ce parti endoctrine avec des idées néfastes pour l'avenir de la France. Elle est venue afin que ce terreau ne devienne racine en quelque sorte.
- Ségolène Royal a compris pourquoi les citoyens souffrant du chômage, du manque de moyens pour survivre et non à vivre, s'orientent vers ce parti d'extrême-droite.

 

Car les ouvriers et les couches populaires, et  maintenant de plus en plus  les couches moyennes de ce bassin minier sont totalement abandonnés par ce président et ce gouvernement, qui ne cessent de creuser les inégalités financières et sociales.

Cette population, le "travailler plus" elle connaît, mais le "gagner plus", jamais.
Madame Royal est venue sur ce territoire pour rappeler avec ardeur et conviction qu'une autre orientation politique est possible.

C'est  pourquoi elle a, de par l'histoire, rendu hommage à tous les secteurs d'activités, mode associatif et tout spécialement aux mineurs dont le combat permanent a permis jusqu’à présent, en déployant un énorme courage, de résister malgré les difficultés. 

 

- Cette invitation aux voeux de Bully-le-Mines a mobilisé beaucoup de personnes de la commune et d'autres endroits ... et de médias, qui nous ont posé quelques questions.

Entre autres : "que pensez vous de la position de DSK ?"
Ma réponse : elle est actuellement la position d'un président du FMI. Et concernant son engagement ou non dans les primaires, il est de son ressort d'y participer, comme Martine Aubry si elle le souhaite.

Aujourd'hui, je suis venu voir et écouter Ségolène Royal, comme militant de base, afin de pouvoir en toute connaissance de cause choisir le candidat qui permettra de battre N.S et sa politique destructrice.
Si DSK ou d'autres candidats aux primaires viennent rencontrer les Français les plus démunis, et ont des propositions intéressantes, j'irai également les rencontrer afin de forger mon idée.
Une chose est sûre, quel soit le candidat des socialistes, cette fois-ci nous devrons tous être derrière lui  pour gagner 2012.

Même si je pense que DSK ne représente pas la gauche pour les couches populaires.

 

- La venue de Ségolène Royal sur "les terres de Martine Aubry" n'a rien d'anormal, compte tenu qu'elle est candidate déclarée aux primaires.
Il faut bien se souvenir qu'en 2007 elle a réuni 47% des Français au deuxième tour des présidentielles. Elle a depuis acquis davantage de maturité politique, et d'expérience.

Elle reste sur sa ligne politique, celle de rendre "LA PAROLE DU PEUPLE AU COEUR DE LA DECISION POLITIQUE"

Repost 0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 20:00

 

Ségolène ROYAL a réaffirmé au cours de cette émission  sa volonté d'interdire les licenciements boursiers. Elle inscrira dans la loi le principe selon lequel toute entreprise dont la croissance économique est bonne ne pourra prétendre faire des licenciements économiques.

 

Au Grand Jury, Ségolène ROYAL s'engage pour

l'interdiction des licenciements boursiers

par L'Equipe de Désirs d'avenir  -  le 23 Janvier 2011

Invitée du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, Ségolène Royal s'est à nouveau engagée à interdire les licenciements boursiers, comme elle l'avait fait devant les salariés de LU-Danone en décembre dernier.

Evoquant ses discussions à Bully-les-Mines avec les associations caritatives de la ville, Ségolène Royal a expliqué :

"Il se passe quelque chose en France qui n'existait pas, il y a encore quelques mois (...). Ceux qui s'adressent aujourd'hui aux associations caritatives, au Secours Ouvrier dans le Nord, au Secours Catholique, au Restaurants du Coeur, ceux qui s'adressent à eux sont des salariés, des salariés qui n'arrivent plus à faire vivre leur famille avec leur salaire, ce sont des retraités qui n'arrivent plus à vivre avec leur retraite. C'est à dire qu'une fois qu'ils ont payé le loyer, les charges, l'essence, ils n'arrivent plus à boucler les fins de mois alors qu'ils ont un travail, une retraite qui est le fruit d'un travail de toute une vie.
On n'est plus dans le déclassement social, on est dans le chaos social. Et l'inquiétude monte. (...) En face de cela, on voit des comportements qui sont intolérables de la part des grandes entreprises, de la part des multinationales qui pratiquent ce que j'appelle, ce que les tribunaux appellent des licenciements boursiers."

Ségolène Royal a ensuite lu le jugement du tribunal en faveur des salariés de LU et précisé que ses principes devaient être inscrits dans la loi pour qu'à l'avenir :

"Toute entreprise qui est en phase de croissance, dont les profits augmentent ne [puisse] en aucun cas prétendre à des licenciements pour cause économique."

Repost 0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 19:00

sur-RTL-le-23-01-2011.jpg

 

Dimanche soir, au Grand Jury RTL, Ségolène ROYAL a été longuement interrogée sur la Révolution tunisienne. Elle a salué le courage du peuple tunisien qui continue de protester parce qu'il y a encore des ministres de l'ancienne équipe dans l'actuel gouvernement :

 

"Aujourd'hui si le peuple tunisien continue de protester, c'est parce qu'il y a encore des ministres de l'ancienne équipe dans l'actuel gouvernement et les choses ne se calmeront pas tant que ces ministres ne partiront pas."

 

Ségolène ROYAL a souhaité que "tous les responsables de bonne volonté (fassent) comprendre à ce gouvernement provisoire le message très simple du peuple tunisien : ils ne veulent pas voir des membres de l'ancienne équipe organiser les élections".

 

Elle a souligné qu'elle était la "première responsable politique" à dire des choses aussi simples, aussi évidentes, à savoir "que les ministres de l'ancienne équipe quittent le gouvernement tunisien".

Repost 0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 15:00

 

Ségolène ROYAL au Grand Jury RTL / LCI / Le Figaro :

envoyé par segolene-royal

Repost 0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 14:00

bannière Lettre d'actualité de Ségolène

Chers amis, 

Jeudi dernier, Ségolène Royal s'est rendue à l’invitation du maire François Lemaire à Bully-les-Mines, au cœur de cette terre ouvrière du nord de la France. Elle est  allée au contact des Français, de ces hommes et des femmes qui s'engagent au service des autres, que ce soit au sein de l’association Le Cheval Bleu où le docteur Jacques Louvrier et son équipe font un travail remarquable pour les personnes en situation de solitude extrême et de fragilité mentale, ou au sein d’une association qui aide les mamans avec leurs bébés et jeunes enfants.

Devant plus d’un millier de personnes, dans une ambiance chaleureuse et humaine, elle a insisté sur la volonté qui est la sienne de donner la parole à ceux qui ne l'ont pas ou ceux qui ne l'ont plus. Au cœur de cette région ouvrière où, à l’image de millions de Français, de nombreux concitoyens se retrouvent dans des situations de plus en plus dures, elle a tenu à réaffirmer les valeurs de solidarité et de résistance.

Résistance et solidarité face à la marginalisation des ouvriers et des classes populaires qui se retrouvent non seulement privés de leur travail, privés de salaires décents, mais privés aussi de leur droit de parole et du pouvoir démocratique. Aujourd’hui, jamais la légitimité du peuple, des ouvriers des usines, des ouvriers de la terre, que sont les petits agriculteurs, des ouvrières du tertiaire, des petits retraités du monde ouvrier et employé, des petits chefs d'entreprises, jamais cette légitimité n’a été autant ignorée, méprisée, abandonnée.

Plus que jamais, face à la brutalité de ce pouvoir, il est nécessaire de réhabiliter la dignité et le respect envers tous et chacun.

la salle à Bully

 

A Bully, elle est  venue dire, dans ce bassin minier où l'on sait ce que signifie travailler dur, souffrir et lutter, que le peuple français n'est pas condamné à subir et qu'en 2012 nous redonnerons au peuple français le pouvoir de décider.

Avec les Français, nous écrirons un nouveau chemin, qui soit une alternative réelle au système prédateur et cupide dont nous constatons tous les jours les dégâts et les gâchis. Si cupide, ce système, qu'il a même inventé le médicament qui tue.


A Bully, elle a fait le vœu que l’année 2011 soit une année de résistance pour protéger tout ce qui peut l’être et dynamiser tout ce qui veut produire et créer.

Ségolène Royal s'est engagée à :

- redonner la retraite à ceux qui ont travaillé dur. Ce n’est que justice,

- faire un pacte de confiance avec les jeunes, pour que chaque jeune ait une bonne raison de se lever le matin parce que la société lui tendra la main au lieu de lui fermer les portes par un emploi, une formation, un contrat d'apprentissage, un service civique.

- interdire les licenciements boursiers comme les ouvriers de Lu viennent de l’obtenir,

- faire rembourser les aides publiques par les entreprises qui délocalisent alors qu’elles font du profit,

- faire la sécurité sociale professionnelle pour que les mutations économiques ne sacrifient pas toujours les mêmes,

- créer une banque publique d’investissement pour que les PME qui sont le véritable tissu productif de la nation et de l’Europe puissent investir et créer des emplois.

- redonner à l’Education ses moyens pour que l’égalité des chances ne soit pas un vain mot,

- faire une plus juste répartition des richesses, seule condition d’un redressement du pays.

- mettre fin aux tarifications bancaires abusives,

- donner à l’Etat, en partenariat avec les régions, les départements et les villes, obligation d’intervenir pour faire respecter les droits et les devoirs de chacun, et les nouvelles règles du jeu.

- revenir aux fondamentaux de la démocratie : le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple !

Repost 0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 12:00

bannière Lettre d'actualité de Ségolène


Lundi 24 janvier - Université Populaire Participative sur "Crise de l'Euro, crise de l'Europe : quelles solutions ?" organisée par Ségolène Royal et Désirs d’Avenir – Théâtre Dejazet, Paris, à 18H30

Avec la participation de :

- Susan GEORGE, présidente d'honneur d'Attac

- Philippe AGHION, professeur d'économie à l'université de Harvard

- Jacques ATTALI, économiste, écrivain, directeur de PlaNet Finance

- Jean-Louis BIANCO, député et président du conseil général des Alpes de Haute Provence


Mardi 25 janvier - invitée d'Europe 1 à 8 h 20


Mercredi 26 janvier - invitée de l’émission "Face aux Français" sur France 2 à 22h10

Jeudi 27 janvier - conférence sociale régionale sur le pacte de solidarité pour l'emploi des jeunes – Maison de la Région, Poitiers, à 11h


Vendredi 28 janvier - visite de quartiers populaires à Grenoble le matin. Débat  à 15h dans le cadre des Etats-Généraux du Renouveau organisés par Marianne et Libération sur le thème "2012. Quel nouveau souffle pour la Vème République ?"

Repost 0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 08:00

luc-chatel-et-les-carences-de-l-ecole.jpg

Pour Luc Chatel, trop de profs tue les profs

Source : LePost - 23 janvier 2011

Trouvé ce commentaire :

"Et trop de politiques arrogants, incompétents...tuent la démocratie à petit feu"

 

NB : en décembre, dans un classement de l'OCDE sur les systèmes éducatifs, la France est en position moyenne.

Le ministre de l'éducation nationale, Luc Chatel avait annoncé qu'il présenterait "certainement début janvier" un "plan sciences" à l'école qui visera "à faire en sorte que tout au long de leur scolarité, les élèves soient davantage inspirés par les sciences et aient plus de possibilités de s'engager dans ces filières".

A suivre ...

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Humour - Dérision
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande