Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 09:00

Vidéo (31 minutes)


Fête de la Fraternité: le Discours de Ségolène Royal
envoyé par  segolene-royal

Le texte intégral :  ICI

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 16:00

Sur le blog de Jean-Louis BIANCO  -  20.09.2009

Je n’étais “pas à Montpellier”


… Du moins c’est ce qu’avaient affirmé, me dit-on, France-info et BFM -TV.
Comme je leur ai ensuite donné des interviews sur place, ils ont dû pouvoir rectifier !
La seule question des médias, ou presque, c’était "Ségolène Royal est seule".


La solitude à 3000, ce n’est pas mal !

Mais surtout, pratiquement aucun media ne s’est intéressé à ses propositions fortes et claires, sur la régulation du capitalisme. Vous la grande majorité des journalistes français, quand, oui quand allez-vous vous intéresser d’abord au fond des choses ?

Jean-Louis BIANCO "qui-n'était-pas-à-Montpellier",
photographié à la Fête de la Fraternité à MONTPELLIER le 19 septembre 2009
avec des ch'tis responsables de DA dans le Nord :
Frédéric DEBEFFE, Philippe HARQUET, Daniel CORDIEZ

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 12:00

J'ai déjà souligné la justesse des propos de Gaëtan GORCE à maintes occasions, sa capacité à émettre des propositions en matière de réelle et efficace rénovation du PS.

Il faut se souvenir qu'à l'occasion du Congrès de Reims, il était porteur de la contribution "AUX MILITANTS", que j'aurais signé des deux mains si elle n'avaient été occupées à soutenir la contribution "Combattre et proposer" !

Bravo à Gaëtan pour la confirmation de son soutien.
"Non, Ségo t'es pas toute seule !"




Lu sur le blog de Gaëtan GORCE
le 21 septembre 2009

Fraternité ?


Il est curieux de constater combien chaque sortie de Ségolène Royal peut susciter de réactions et surtout de controverses. Est-elle utile au PS ? Ses appuis la délaissent-elle ? L'on en finit plus de gloser là où devrait s'imposer un constat simple :

Ségolène Royal constitue par sa ténacité, sa détermination, son énergie et sa réactivité "une force qui va" !

Et plutôt que de chercher à l'affaiblir ou à peser ses soutiens au trébuchet, ne vaudrait-il pas mieux lui reconnaître toute sa place et le rôle irremplaçable qui est le sien ? Le moment n'est-il pas venu d'additionner nos forces plutôt que de chercher à affaiblir quiconque en témoigne ? La publication d'un livre récent a fait trop de mal à notre crédibilité collective pour que nous continuions à alimenter la chronique des faits divers.


Ségolène Royal, ce week-end, a fait de la politique :

Elle a parlé d'avenir et c'est en cela qu'il faut l'aider ! Elle a proposé de dépasser le PS, ce que seuls pourront permettre des Assises de l'Alternative que je réclame sans désemparer depuis un an !


Appliquons-nous une règle simple : écartons les "malins", les faiseurs d'embrouille professionnels, ceux qui ont depuis longtemps confondu la fin et les moyens ! Et apportons notre appui à celles et ceux qui se sont remis en mouvement :


A ce titre je réaffirme à Ségolène ROYAL tout mon soutien !

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 10:00

Lu sur le blog de Michèle DELAUNAY
le 20 septembre 2009


Ségolène, une femme qui en a


Je sais, c'est un peu familier, ou du moins ça le laisse imaginer. La symbolique qui assimile le courage à la virilité a pourtant le mérite d'être simple et plus encore d'être universelle. Appliquée aux femmes, elle ne manque pas en plus d'un brin de militantisme féministe qui n'est jamais à dédaigner.


"Jamais subir, jamais faiblir", Ségolène partage ces deux éminentes qualités avec un certain nombre de femmes politiques. Elle vient de le montrer à Montpellier.

"Seuls, vous sentez-vous seuls ?" a-t-elle demandé aux 3000 militants qui étaient venus l'écouter. La réponse ne s'est pas faite attendre et elle dit en écho "moi non plus !"


La rénovation se fera-t-elle sans elle ? Non, au contraire, elle reprend la main et se situe à l'avant du mouvement.

Le site, il est raté ? Elle le reconnaît, il a été fait trop vite. On passe à autre chose. Au demeurant, ça ne mérite pas davantage.

Je n'étais pas à Montpellier, mais les échos qu'en donnent tous les médias sont plutôt roboratifs.


Qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, Ségolène a un caractère solide et du courage. Est-ce si répandu en politique, où la fragilité et l'art de contourner ou d'éviter les situations difficiles sont menu quotidien.

Décidément, ça ne fait pas de doute, les femmes en ont !

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 08:00


discours ségolène royal montpellier partie 1
envoyé par  Cyril-CIBERT



discours Ségolène Royal montpellier partie 2
envoyé par  Cyril-CIBERT

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 17:00



Les fraudes pro-Aubry seraient avérées en Guadeloupe
Source : LEPOINT.fr  -  le 16 septembre 2009


Le député Victorin Lurel (PS, Guadeloupe) a affirmé mercredi qu'il y avait eu des fraudes constatées en faveur de Martine Aubry lors des élections socialistes dans son département, tout en souhaitant l'unité du parti et en regrettant le silence de la première secrétaire.

"Je confirme que des constats d'huissier ont été faits dans deux sections de la Guadeloupe, prouvant la réalité de la fraude et le sens de la fraude", a déclaré Victorin Lurel, président du conseil régional de Guadeloupe, confirmant ce qu'il avait dit aux auteurs de l'ouvrage Hold-uPS, arnaques et trahisons.

Dans ce livre ( dont lepoint.fr a publié les bonnes feuilles ), Victorin Lurel précise : "La fraude dans la seule Guadeloupe a assuré à Martine (Aubry) bien plus de voix que les 102 officielles établies par les résultats arrêtés par le parti." Dans les sections d'Anse-Bertrand et de Pointe-à-Pitre, Martine Aubry était arrivée très nettement en tête, alors que dans l'ensemble du département, Ségolène Royal avait gagné largement, selon le livre.

Victorin Lurel a dit "regretter" que Mme Aubry n'ait pas répondu aux courriers et messages électroniques qu'il lui a envoyés pour apaiser la situation née des conditions du vote. Il lui avait pourtant écrit "très rapidement trois courriers successifs restés sans réponse".

Victorin Lurel lui a proposé notamment que des cadres nationaux du parti viennent constater "sur pièces et sur place le fonctionnement de la fédération et les différents instruments qui ont servi durant les votes".
Il a aussi cosigné avec trois autres députés socialistes d'outre-mer un courrier à Mme Aubry "pour faire le point" sur leur "situation", le parti, leurs "rapports" et leurs "méthodes". "Jusqu'ici, rien."
Affirmant que l'honneur des socialistes guadeloupéens "a été piétiné, sali" sans avoir "jamais entendu la défense", Victorin Lurel le "regrette", tout en déclarant : "C'est derrière nous. L'honneur des socialistes a été rétabli."

"On est satisfait que l'opinion publique sache que la Guadeloupe n'est pas souillée d'opprobre et que d'autres ont fait des fautes organisées, préparées avec des logiciels matriciels ", a-t-il ajouté. Quant à Ségolène Royal, "elle demande que des sanctions soient prises ou un recours introduit, c'est son affaire", a observé celui qui fut un de ses grands soutiens.

Mardi soir, l'ancienne prétendante à la tête du PS a en effet clarifié sa position . "Soit les faits relatés dans ce livre sont vrais, et c'est d'une extrême gravité et rien ne justifie la loi du silence (...), soit ils sont faux et je demande à la direction du parti qu'elle engage une action contre les auteurs du livre afin que l'honneur du PS et de ses dirigeants soit rétabli."
Une attitude qui n'effraie pas Victorin Lurel. "Je n'aime pas celles et ceux qui donnent l'impression de laver plus blanc que blanc que d'autres. Je dis que le parti doit retrouver toute son unité."

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 15:00


Fraudes au PS :
"Si le parti veut contester,
il lui appartient de saisir les tribunaux"
Source : 20minutes.fr  -  le 16 septembre 2009

Ils "ont fait leur boulot, avec beaucoup d'éléments et d'infos. L'enquête est finie." L'éditeur des deux auteurs du livre Hold-uPS, arnaques et trahisons s'est montré ferme ce mercredi.
Yves Derai, directeur des Editions du Moment, a indiqué que les deux journalistes n'avaient pas l'intention de participer à une quelconque confrontation avec le Parti socialiste en présence de journalistes.

Cinq proches de la première secrétaire du PS (Claude Bartolone, Christophe Borgel, Jean-Christophe Cambadélis, François Lamy et Christian Paul) ont proposé à Antonin André (Europe 1) et Karim Rissouli (Canal+) "d'organiser sans délai une confrontation devant des journalistes". Ils entendaient ainsi démontrer "point par point que les allégations et accusations portées par ce livre sont mensongères". Le livre remet en cause les résultats du congrès de Reims, affirmant que des fraudes auraient été commises lors du vote pour désigner le premier secrétaire du parti.

"Une idée saugrenue"
"C'est une idée saugrenue", a réagi Yves Derai. "Il n'est pas question qu'ils [les auteurs] aillent devant une sorte de tribunal rue de Solferino, avec des confrères journalistes pris comme juges", a-t-il ajouté.

Un avis partagé par Jean Castelain, avocat spécialiste du droit des médias, joint par 20minutes.fr. "Ce procédé est d'une curieuse originalité. Si le parti veut contester les affirmations de ce livre, il lui appartient de saisir les tribunaux dans les conditions de la loi."

La procédure est simple.

"Ceux dont l'honneur et la réputation sont mis en cause, qu'il s'agisse d'une personne physique ou d'une personne morale, sont fondés à agir en diffamation pour obtenir réparation du préjudice moral", explique-t-il. Dans le cadre de cette procédure, les journalistes peuvent faire valoir "l'exception de vérité" ou leur "bonne foi", en défendant le travail d'enquête mené, quitte à produire des preuves tout en protégeant leurs sources.

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 11:00

Sur le blog de
Jean-Louis BIANCO
le 17.09.2009



Il n’y a pas que Hortefeux


Le nouveau président de l’Olympique de Marseille (OM), Jean-Claude Dassier, dont on connaît l’engagement politique à droite, a déclaré aux salariés de l’OM :

"Je ne serai pas un président à la libanaise et à l’africaine".

Quoi qu’il a pu raconter par la suite, ses propos visent évidemment le précédent président Pape Diouf dont tout le monde s’accorde à reconnaître que c’est un grand monsieur.


 

Au commentaire d "oreste", que voici :

"Il serait peut-être plus opportun de commencer à créer un projet socialiste crédible plutôt que de chercher à commenter les divers actes des personnalités de droite de notre pays.

Que de travail sur votre bureau pour que vous puissiez perdre du temps à écrire ce genre de posts inutiles !"

 

j'ai répondu :

"Je signale à “oreste” que le racisme (sous diverses formes) est hors-la-loi en France !
Un dispositif législatif permet de lutter contre sa ba-na-li-sa-tion !!!
Contrairement à ce qu’il pense, ce n’est pas du temps perdu que d’agir et d’être vigilant.

Ma connaissance des lois sur le racisme et toutes sortes de discriminations est sans doute insuffisante. Toutefois, je note que la loi du 13 juillet 1990, dite “loi Gayssot” a été votée … par les groupes PS et PC … la droite s’est prononcée contre !!!
(sauf erreur de ma part)

Les députés de droite avaient sans doute leurs bureaux submergés par d’autres dossiers ?"

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 10:00

ATTENTAT DE KARACHI,
LA COLERE DES FAMILLES
CONTRE L'ÉLYSÉE

Source : MEDIAPART - le 15.09.2009

Dans une lettre ouverte adressée à Mediapart et destinée au président de la République, le Collectif des familles des victimes de l’attentat de Karachi, qui a coûté la vie à onze employés français de la DCN en mai 2002, dénonce "le soutien inexistant" de l’Etat et exige que Nicolas Sarkozy les reçoive, comme il s’y était engagé.
Nous révélons par ailleurs que le site internet de l’Elysée a fait disparaître du compte-rendu intégral d'une conférence de presse du président, en juin 2009, à Bruxelles, un passage embarrassant : celui où M. Sarkozy évoquait "la douleur de familles et de trucs comme ça"


Pour l'avocat des parties civiles, Me Olivier Morice, il s'agit d'un "aveu de faiblesse" du président de la République.
.."

Collectif des familles de victimes de l'attentat de Karachi

La lettre des familles de victimes, adressée à Nicolas Sarkozy :

Monsieur le Président de la République,

Depuis le début de votre mandat, vous êtes, à maintes reprises, intervenu dans divers dossiers touchant à la liberté comme la libération des infirmières bulgares ou celle d'une désormais célèbre otage des farc, la prise en charge des victimes de crashs d'avions, ou encore l'avenir socio-professionnel de nos compatriotes comme en ce moment avec l'affaire Molex pour laquelle l'Etat s'immisce dans la reprise d'une entreprise privée.

Ce type d'intervention est bien sûr indiscutable et le but de ce texte n'est absolument pas de les contester, mais lorsqu'il s'agit des familles de victimes de l'attentat de Karachi, morts en mission pour une entreprise à l'époque détenue à 100% par l'Etat et aujourd'hui société privée à capitaux publics pour près de 75% de son capital, le discours n'est plus le même et le soutien inexistant.

Nous nous permettons de vous rappeler que notre courrier daté du 8 mai 2009, peu de temps avant votre entretien avec Azif Ali Zardari, est aujourd'hui resté lettre morte... Vous prônez le besoin de sécurité, d'égalité et de justice, dans votre discours de politique étrangère. Vous avez d'ailleurs déclaré le 27 août 2007 : « [...] Je suis enfin de ceux qui pensent que la France demeure porteuse d'un message et de valeurs qui résonnent à travers le monde, ceux de la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, de l'humanisme [...] »

Monsieur le Président de la République, si ce discours était sincère, si vous ne souhaitez pas que les jolis messages humanistes français ne soient décrédibilisés par l'indifférence à l'égard de familles de victimes aux revendications légitimes, si les propos que vous avez tenus lors de votre discours à Bruxelles en juin dernier (*) n'étaient qu'une piètre erreur de communication, si vos promesses de justice et de respect des victimes ne sont pas que des promesses électorales, alors vous n'avez d'autre choix que de recevoir notre Collectif, afin de nous assurer de votre soutien indéfectible dans cette affaire.

Nous ne sommes pas des "trucs", nous sommes citoyens français et, à ce titre, l'Etat nous doit la vérité et le respect. Il y a peu, l'une d'entre nous a pensé "Apparemment, Monsieur Sarkozy préfère serrer la main de Kadhafi plutôt que celle d'une veuve de Karachi" … prouvez lui qu'elle se trompe...

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 14:00

Fraudes au PS : "Les auteurs du livre n'iront pas
devant un tribunal rue de Solferino"

Source : La rédaction LePost.fr  -  le 16 septembre 2009


Royal met la pression sur Aubry... qui défie les auteurs du livre. Mais ces derniers refusent la confrontation que leur propose la direction du PS. 
Après les accusations de fraudes au PS, le parti et Ségolène Royal contre-attaquent.
1. Royal met la pression sur Aubry
Ségolène Royal a demandé mardi soir sur TF1 à la direction du PS d'engager une "action" contre les auteurs du livre "PS, arnaques et trahisons", si leurs accusations sont fausses.

Ce livre affirme que l'élection de Martine Aubry à la tête du PS -qui a devancé Ségolène Royal de 102 voix- n'a pu être possible que grâce à un système de fraudes organisées. "Hold-u
Ségolène Royal a aussi exigé des sanctions en interne, au PS, contre les fraudeurs si les faits sont avérés. 

2. Les proches d'Aubry mettent la pression sur les auteurs
Du coup, pour ne pas se laisser enfermer dans la tactique de Ségolène Royal, cinq membres de la direction du PS -très proches d'Aubry- proposent aux auteurs du livre  d'"organiser sans délai une confrontation devant des journalistes". Le but: "démontrer que les allégations et accusations portées par ce livre sont mensongères".

Claude Bartolone, Christophe Borgel, Jean-Christophe Cambadélis, François Lamy et Christian Paul ont privilégié cette initiative à "des procédures juridiques", qui "prennent beaucoup de temps".
3. Royal riposte...
Une initiative qui ne satisfait pas Ségolène Royal: "C'est un échappatoire", a-t-elle lâché au JT de TF1.
4.
Cambadélis aussi !
Ce mercredi matin, Jean-Christophe Cambadélis écrit sur son blog: "La déclaration de guerre faussement ingénue de Ségolène Royal contre Martine Aubry abime la gauche et isole son auteur. Ce combat sans fin, sans raison, hors du temps, hors de propos, n'a aucun sens. Ségolène Royal doit se reprendre."

5. Les auteurs... sous pression !
Les journalistes Karim Rissouli (Canal +) et Antonin André (Europe 1), auteurs du livre, vont-ils accepter la confrontation que leur propose la direction du PS?
Leur éditeur a fait savoir qu'ils n'accepteront pas. "C'est une idée saugrenue. Les auteurs ont fait le choix de ne pas polémiquer avec le PS. Il n'est pas question qu'ils aillent devant une sorte de tribunal rue de Solferino, avec des confrères journalistes pris comme juges", a déclaré Yves Derai, directeur des Editions du Moment.

Contacté par Le Post ce mercredi matin, Antonin André a refusé de se prononcer dans un premier temps. Se montrant très gêné par notre question, il lâchait de manière laconique: "Pas de commentaire" et finit par raccrocher...
Ce mercredi après-midi, Antonin André tient à apporter ces précisions au Post: "Je ne suis pas du tout gêné", assure-t-il. Avant d'expliquer :
"Je pose juste un refus absolu de débattre avec les cinq membres de la direction du PS. Le seul cadre dans lequel nous accepterions de débattre, c'est si le PS nous attaquait. Dans ce cas, nous sortirions les preuves."

Partager cet article

Repost0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande