Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 21:08

 

  Aurélie FILIPPETTI :

Les mesures pour le pouvoir d'achat sont

"une mystification" 

PARIS (AFP) Le groupe PS à l'Assemblée nationale a jugé mardi que les mesures annoncées par Nicolas Sarkozy sur le pouvoir d'achat étaient une "mystification, une contradiction, et une régression".

"Le président n'ose pas abroger les 35 heures et préfère des mesures de contournement qui sont en fait une mystification", a déclaré la porte-parole des députés PS, Aurélie FILIPPETTI, à l'issue de la réunion du groupe.

"Nous allons continuer notre bataille contre la politique inefficace et injuste de Nicolas Sarkozy", a-t-elle dit, en jugeant que les annonces du chef de l'Etat sur le pouvoir d'achat étaient "une mystification, une contradiction par rapport à la politique menée précédemment et une régression sur le plan social".

Selon elle, c'est une "mystification car cela repose sur l'idée fausse que les salariés pourront arbitrer et choisir entre loisirs et travail, une contradiction parce qu'on ne sait à quel taux vont être rachetées les RTT et une régression par rapport à la durée légale du travail".

En revanche, "le PS a des propositions immédiates et concrètes", a-t-elle dit en citant l'augmentation de la prime pour l'emploi, la baisse ciblée de la TVA et les chèques transports.

"Nous demandons la suppression immédiate de la redevance TV pour les 780.000 ménages qui ne payent pas l'impôt sur le revenu mais payent la taxe d'habitation et devront payer à partir de cette année la redevance télé", a-t-elle ajouté.

 

Pour André Vallini, autre porte-parole du groupe PS, Nicolas Sarkozy "propose du lointain et de l'aléatoire".

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 11:57

Je viens de trouver l'article qui suit, dans lequel Jean-Louis BIANCO reprend (plus brillamment que moi sans doute !) certains aspects que j'avais abordé dans mon billet de lundi : "Le PS est inaudible ... inaudible ... inaudible ... changez le disque, il est rayé"

.

 

PS - Jean-Louis BIANCO :

"Le blues ne durera pas" 

Selon l'ex-directeur de campagne de Ségolène ROYAL, la crise au PS s'explique par le jeu médiatique et le blues post-présidentiel. Il ne saurait donc être que très passager.

.

Pourquoi le PS est-il "inaudible" ?
Jean-Louis Bianco :
Ces critiques sont entretenues de l'extérieur et de l'intérieur pour servir une stratégie politico-médiatique claire de Nicolas Sarkozy : faire croire qu'il n'y a rien entre lui et Besancenot. On est en présence d'un pouvoir très arrogant. Il n'y a qu'à voir comment il traite nos propositions à l'Assemblée. Les députés PS proposent beaucoup de choses ? sur la baisse de la TVA sur les produits de première nécéssité, sur le pouvoir d'achat en général? Nous sommes toujours traités par le mépris.

Vous parlez de "stratégie politico-médiatique". Pensez-vous que les médias sont responsables du "trou d'air" que traverse le PS ? 
Ce n'est pas un trou d'air, je suis d'accord avec l'analyse d'Henry Weber : nous avons perdu une bataille électorale, nous sommes simplement en train d'accuser le coup. Mais concernant les médias, et plus précisément la télévision, leur façon de traiter les socialistes est frappante. 
 
A partir du moment où le CSA refuse de décompter le temps de parole d'un Président qui est aussi Premier ministre, ministre de l'Intérieur, de l'Education nationale, etc., il ne nous reste environ que 10% du temps de parole politique. Et comme nous en utilisons la moitié pour étaler nos querelles internes, ça ne fait plus que 5%... Alors forcément, nous sommes "inaudibles" !

Justement, vous évoquez les "querelles internes". Est-ce que ce n'est pas plutôt cela qui trouble vos sympathisants ? 
Je ne crois pas. Que les socialistes ne soient pas d'accord entre eux sur un certain nombre de sujets prouve la vitalité de l'expression dans notre parti. Evidemment, les gens préfèrent souvent voir une seule tête. Mais les réflexions qui se mènent actuellement au sein du PS sur la nation et sur la mondialisation me paraissent très utiles. Même si ça n'intéresse pas forcément les Français, c'est un travail essentiel pour nous. On ne peut pas nier que nous ayons un aggiornamento à faire !

Ségolène ROYAL s'est tenue, jusqu'à présent, à distance d'un parti qui ne l'avait peut-être pas assez soutenue pendant la campagne? 
Dire que le parti n'était pas derrière elle est exagéré. La base du PS, les premiers fédéraux et même les secrétaires nationaux ont vraiment joué le jeu, y compris des gens qui ne l'aimaient pas ou qui lui préféraient FABIUS ou DSK. 
 
Aujourd'hui, tout en gardant sa liberté, Ségolène ROYAL veut jouer collectif. Si on lui propose des tâches dans la rénovation du PS, elle ne les refusera pas. Une fois passée le moment de la parution de son ouvrage Ma Plus belle histoire, C'EST VOUS (Grasset), elle va également limiter ses interventions dans les médias. La campagne est terminée.

Comment comprendre alors "Désirs d'avenir" : comme un nouveau courant, un club, un parti? ? 
Non, Désirs d'avenir n'est surtout pas un parti bis, ni rien de tout cela. C'est une structure de réflexion et un lieu de réunion. Pendant la campagne, elle a pu décevoir quelques-uns de ses membres, des gens qui n'ont pas compris qu'une campagne présidentielle est une guerre éclair, qu'on n'a pas toujours le temps de prendre connaissance du travail de chacun, de féliciter les uns et les autres parce qu'on est dans l'urgence? 
 
Mais depuis la rentrée, Désirs d'avenir est devenu un lieu où, à l'inverse, on prend le temps de réfléchir sur tous les sujets, et pas seulement entre gens du PS puisqu'un tiers des membres ne sont pas des militants socialistes.

Qu'est-ce qui est le plus important pour redresser la barre : la refonte idéologique ou se doter d'un leader ? 
D'ici un an, il y aura le Congrès. Est-ce que le premier secrétaire que se choisira le parti socialiste sera aussi son candidat pour 2012 ? Je n'ai pas de religion arrêtée sur la question. Est-ce qu'il s'appellera Bertrand DELANOË, Ségolène ROYAL, est-ce que François HOLLANDE souhaite, à l'issue de son mandat, être candidat à la présidentielle? Toutes ces questions sont secondaires. Ce qui est certain, c'est que la période difficile que nous connaissons ne durera pas, d'une part parce que le travail de rénovation idéologique est en train de se faire, d'autre part parce qu'on voit déjà que la popularité de Nicolas Sarkozy s'essouffle.

Pour être plus efficace face à Nicolas Sarkozy, est-ce que l'opposition, et pas seulement la gauche plurielle mais aussi, à votre gauche, la LCR ou à votre droite, le Modem, ne devraient pas resserrer leurs liens ? 
Besancenot, c'est "faut qu'on, y a qu'à". Il tient un discours facile : refuser les licenciements, augmenter tous les salaires, etc. C'est sympathique, mais ce n'est pas une position responsable. 
 
Concernant la gauche plurielle, il faut, bien sûr, travailler ensemble, mais pour cela il faut que chacun sache qui il est et précise son projet. Cela vaut pour les Verts, le PC, LO ou même le PS. 
 
Enfin, concernant le Modem, je partage l'analyse de François Rebsamen : il ne faut pas s'interdire d'alliances électorales s'il s'avère que nous sommes d'accords sur certains points. Il faudra avoir des discussions et, avant cela, il faut surtout que le Modem sache lui aussi qui il est.
 

 
Propos recueillis par Anna Borrel
Pour
Marianne2.fr

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 09:33

 

L'ex co-directeur de campagne

de Ségolène Royal

juge les propositions annoncées

par Nicolas Sarkozy

 

Source : Laprovence.com   30.11.2007

 

"Il n'a pas annoncé de mesures réalisables maintenant, rien de concret, son discours n'est pas convaincant. Quant à la conférence sociale qu'il propose d'organiser avant la fin de l'année, Ségolène ROYAL l'avait déjà annoncée dans son programme. Mais il aurait fallu l'ouvrir dès le mois de juillet. On a perdu six mois."

Autant sur le fond que sur la forme de l'intervention du chef de l'État, Jean-Louis Bianco ne mâchait pas ses mots  : "Il est son propre avocat. Je trouve stupéfiants les propos sur les banlieues lorsque Nicolas Sarkozy parle de laxisme depuis trente ou quarante ans, alors qu'il a été lui-même ministre de l'Intérieur. Il y a là une forme d'indécence par rapport à la réalité des événements."

À propos du pouvoir d'achat, sujet très attendu sur lequel le Parti socialiste a fait des propositions cette semaine, même critique du député PS : "Il caricature les propositions de l'opposition, et je ne vois pas comment il va pouvoir mettre en place les mesures d'une conférence sociale qui seront discutées à la mi-décembre. C'est irréalisable, même si, sur le principe, cette idée d'agenda social et de dialogue social est évidemment une bonne chose."

Sur les heures supplémentaires, le
logement, Jean-Louis Bianco estime que le président de la République "n'apporte pas de vraies réponses à la hauteur des attentes des Français". 
 
Il précise : "Nicolas Sarkozy renvoie à une négociation, mais il ne parle pas de ce qui inquiète les Français aujourd'hui, du prix du carburant par exemple. Concernant les retraites il avait annoncé une augmentation étalée de 25 % des petites retraites, elles sont de 1,1 % : on est loin du compte."

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 22:39

 

(Source : sites amis  La Chaloupe  &  Moselle d'Avenir)

 

Nicolas Sarkozy, a indiqué qu'il n'était pas normal que les loyers soient indexés sur le coût de la construction et qu'il décidait que ce soit sur les prix.
Depuis le premier janvier 2006 les loyers ne sont plus indexés sur les prix de la construction, mais sur un panel dont 60% sont déjà les prix.
Il est également très fort en calcul puisqu'il a indiqué que l'indice de révision des loyers allait deux fois plus vite alors que les chiffres de l'INSEE indiquent :

IRL : 2,76% 
PRIX : 2% !


Pour aller vérifier :   http://www.insee.fr/fr/indicateur/indice_loyer/indice_loyer.asp 

 

 

 

Il est sans doute faché

avec d'autres chiffres

concernant le logement ... social :

.

Peut-être a t-il oublié

son expérience de maire

à NEUILLY ?

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 15:05

 

Beaucoup de choses ont été dites après les prouesses télévisées de Sarkozy le 29 novembre.

Notamment sur les mesures supposées favorables au pouvoir d'achat.

Parmi les analyses qui peuvent être faites, je retiendrai ici le "credo" sur la responsabilité des partenaires sociaux, qui devront en quelque sorte accorder la bonne musique aux divines paroles présidentielles.

 

MOI-JE  va donc lancer la grande conférence sociale.

 

J'entends encore ses ricanements, ses propos ironiques, le mépris avec lequel il traitait les idées émises par Ségolène ROYAL en matière de démocratie sociale, et de la nécessaire rénovation du dialogue social en France.

Souvenez-vous, c'était du genre :

 

"Un président, ça doit décider ...

Vous, Mme Royal, pour tous les problèmes, vous demandez aux syndicats qu'ils se réunissent, et vous attendez qu'ils trouvent les solutions à votre place" !

SARKO TRUQUEUR,

SARKO ARNAQUEUR,

SARKO MENTEUR ...

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 10:39

L'actualité, la diffusion de la vidéo d'Ingrid BETANCOURT, nous apparaissant affaiblie, me conduit à publier à nouveau cette page (déposée le 7 octobre) :

 

Ingrid BETANCOURT otage des FARCS depuis février 2002

Renaud : "La jungle"    

(Vidéo  8mn 35)


 
 

Et aussi ...   (Vidéo de 3mn 35) :



L'interprétation d'un jeune artiste ...
Si vous avez un peu de temps, allez le découvrir :  jouk_tarakanovitch
 

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 10:25

 

En début de semaine, Didier Gautier-Sauvagnac devait s'expliquer auprès de la Brigade Financière, dans le cadre de l'enquête sur des retraits de fonds suspects :

JT France2 le 27.11.2007   (vidéo  2mn 12)


Affaire UIMM - Ca traîne... ça traîne
envoyé par daniel-c

 

Le président démissionnaire de l'UIMM a donc été placé en garde à vue le mardi 27 novembre. La chef-comptable avait été également être placée en garde à vue dans cette même enquête.

M. Gautier-Sauvagnac admet en garde à vue "un concours financier à des organismes qui participent à notre vie sociale"

LEMONDE.FR   30.11.07

Libéré jeudi 29 novembre de sa garde à vue à la brigade financière, l'ancien patron de l'UIMM, Denis Gautier-Sauvagnac, n'a pas lâché prise devant les enquêteurs. Il a démenti avoir reversé à des partis politiques ou des organisations syndicales tout ou partie des 26 millions d'euros retirés en liquide des comptes de l'UIMM depuis 2000. Il a reconnu, simplement, sur procès-verbal, "un concours financier à des organismes qui participent à notre vie sociale".

Il a admis avoir demandé à Dominique Renaud, la chef comptable de l'organisation patronale, de retirer de fortes sommes d'argent sur les comptes de l'UIMM. Il n'a pas su expliquer aux enquêteurs les raisons pour lesquelles l'expert-comptable de l'UIMM n'avait eu connaissance que de 4 comptes bancaires, alors que l'organisation patronale en détenait 39. M. Gautier-Sauvagnac a assuré ne pas avoir été alerté par la BNP du caractère suspect de ces retraits sur les comptes bancaires. Enfin, il a reconnu l'existence de compléments de retraite versés à des collaborateurs de l'UIMM, en liquide.

Le procureur de Paris, Jean-Claude Marin, a annoncé jeudi l'ouverture prochaine d'une information judiciaire. "J'ai demandé à récupérer le dossier très rapidement pour en faire une analyse factuelle et juridique avant de pouvoir saisir un juge d'instruction d'une qualification crédible", a-t-il ajouté, en faisant état de difficultés pour qualifier certains faits qui se situeraient "au confins de l'éthique et du pénal".

Dominique Renaud a rapporté de son côté comment elle retirait l'argent liquide de la banque, le plaçait dans un coffre de l'UIMM et le mettait ensuite dans des enveloppes, à la demande du délégué général. Elle a affirmé ne pas connaître les bénéficiaires de ces fonds à l'exception de certains membres de l'organisation patronale, dont des délégués régionaux, a expliqué le procureur.

L'enquête du parquet a montré que des prélèvements d'espèces, d'un montant de 26 millions d'euros, avaient été faits entre 2000 et 2007 sur quatre comptes de l'organisation patronale et dans deux établissements bancaires.

Conclusion : on ne sait pas grand-chose de plus !

 Les fonds servaient à "fluidifier les relations sociales" !!!

.

Ce qui est nouveau : des compléments de retraite "sous la table"

C'est proche de la VOYOUCRATIE, comme dirait un certain ...

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 19:17

 

 François HOLLANDE  -  le 27 novembre 2007

.


envoyé par  Parti Socialiste   (Vidéo  5mn 49) 

 

Dans ce carnet d’actu du 27 novembre, François Hollande aborde les thèmes suivants :


- le forum de la rénovation sur "Les socialistes et la nation"
- les conséquences des heurts à Villiers-le-Bel
- le projet de loi sur le pouvoir d'achat déposé par le groupe socialiste

à l'Assemblée nationale

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 15:03

 

France 3 - le 27.11.2007    (vidéo 2mn 09)

 

 

Pouvoir d'achat : le PS fait dix propositions, dont une hausse des salaires 

 

PARIS (AFP) — Le Bureau national du PS a adopté mardi dix propositions pour soutenir le pouvoir d'achat des Français, tentant ainsi de mettre sous pression la majorité sur un sujet que doit aborder jeudi Nicolas Sarkozy et que l'opinion juge prioritaire, selon tous les sondages.

Le numéro deux du PS François Rebsamen a énoncé les quatre directions dans lesquelles il faut agir : "augmenter les salaires, baisser les prix des produits alimentaires, diminuer le coût du logement, maîtriser le prix de l'énergie".

D'un coût de six milliards d'euros, ces mesures seraient financées pour moitié par "une taxation des super-profits pétroliers" et pour l'autre par "une taxation des stock-options", a précisé le maire de Dijon.

Une campagne sera menée la semaine prochaine par les militants et responsables PS pour populariser ces mesures, grâce à la diffusion d'un tract (3 millions d'exemplaires) et d'une affiche (500.000 exemplaires), et mettre en évidence qu'avec Nicolas Sarkozy, "c'est gagner moins et payer plus".

Par ailleurs, les députés PS défendront jeudi une proposition de loi comprenant onze mesures en faveur du pouvoir d'achat, dont la plus importante est une majoration de 50% de la prime pour l'emploi, ont-ils annoncé séparément par le biais de leur porte-parole Aurélie Filipetti.

La majorité UMP à la commission des Finances a décidé de ne pas discuter des articles de ce texte, ce qui équivaut à un rejet.

Au chapitre des salaires, les socialistes préconisent "une conférence pour augmenter le SMIC et les rémunérations" et qui aurait pour objet de consentir des exonérations de charges sociales aux entreprises qui "augmentent effectivement les salaires", selon M. Rebsamen.

Sont aussi prônés "un plan de rattrapage des traitements dans la Fonction publique" et "une revalorisation des petites retraites" (*), alors que la loi sur la sécurité sociale tout juste votée au parlement limite cette hausse à 1,1%.

Pour faire baisser les prix alimentaires, le PS propose notamment une réduction d'un demi-point de la TVA (qui serait ramenée à 5%) sur les produits de première nécessité.

Le parti de François Hollande réclame aussi "l'encadrement des loyers pour l'année 2008" qui seraient "indexés sur le coût de la vie", une diminution des taxes sur l'essence par le biais du rétablissement de la TIPP flottante, ou encore "la généralisation du chèque transport" pour aider à financer les déplacements des salariés.

Cette dernière mesure, jamais vraiment entrée en vigueur, avait été créée par l'ex-Premier ministre Dominique de Villepin et son successeur François Fillon la considère comme un échec.

Secrétaire national du PS à l'Economie, Michel Sapin a affirmé que non seulement le paquet fiscal de 15 milliards d'euros de juillet n'avait "eu aucun effet sur le pouvoir d'achat", mais qu'en plus le gouvernement avait "pris des décisions qui diminuent le pouvoir d'achat" (franchises médicales, paiement de la redevance audiovisuelle par les personnes âgées...).

.

(*) c'est une des propositions de campagne présidentielle de Ségolène ROYAL (+5%) ...

Partager cet article

Repost0
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 10:21

 

 Quelques informations concernant Villiers-le-Bel,

sur le plan de l'avancement de l'enquête :

 

Interview de Didier VAILLANT, Maire PS de Villiers-le-Bel

JT France2 - le 28.11.2007    (vidéo  2mn 57)


 

 

 Vers la nomination d'un juge d'instruction

Jean-Pierre MIGNARD (*), avocat des familles   (vidéo 58")


envoyé par daniel-c

 

 

Une certaine vidéo contredit certains aspects de l'enquête de l'IGPN

(Inspection Générale de la Police Nationale)   vidéo 2mn 03


envoyé par daniel-c
.
(*) J'ai rencontré Jean-Pierre MIGNARD le 17 novembre, à l'occasion de l'AG de l'association Désirs d'Avenir. Je comptais lui consacrer un article sur ce blog, puisqu'il occupe désormais la présidende de DA.
Actualité oblige (les actions pour XIAOLI), j'ai différé cet article.
Sa diffusion s'effectuera prochainement.

Partager cet article

Repost0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande