Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 21:30

 

Source : LA LIBRE BELGIQUE   -  le 23/09/2007

 

 Villepin se livre à une attaque contre Sarkozy

 ... et sa frénésie

 

Politique étrangère, BCE, politique sociale, effacement du Premier ministre, Clearstream... Dominique de Villepin s'est livré dimanche à une attaque sur tous les fronts contre son ancien rival Nicolas Sarkozy, en lui conseillant au passage de sortir de sa "frénésie".

 

Très présent ces dernières semaines dans les médias pour, officiellement, promouvoir son dernier livre consacré à Napoléon, l'ancien Premier ministre s'est montré très offensif, au micro de Radio J, vis-à-vis du président de la République.

Tout en prenant soin de répéter à maintes reprises qu'il souhaitait le succès du locataire de l'Elysée, il a estimé que ce dernier devait sortir "de la frénésie actuelle" car "les Français ne peuvent pas vivre dans un tourbillon permanent".

"Nicolas Sarkozy a une ambition, il faut qu'il apprivoise cette ambition et qu'il s'apprivoise lui-même pour atteindre la sérénité" et "être dans un rapport avec la nation qui évite les divisions", a-t-il insisté. S'il se défend d'être le "chef de l'opposition" et se voit plutôt en "chef des propositions" qui entend "dire ce qu'il en pense" dans "l'esprit de cour" ambiant, M. de Villepin s'est inquiété de certaines dérives et a volé au secours de son successeur, François Fillon, qui ne doit pas être "court-circuité" mais au contraire "jouer tout son rôle".

"Chacun doit prendre sa place, le gouvernement, les ministres, les administrations, et alors on pourra peut-être rentrer dans le vif du sujet, c'est-à-dire le début des résultats", a-t-il asséné.

"Est-ce que l'UMP occupe aujourd'hui toute sa place pour animer le débat gouvernemental? ", s'est-il interrogé, avant de répondre: "insuffisamment".

S'agissant des priorités sociales affichées par M. Sarkozy, l'ancien locataire de Matignon a égrené "des tas de domaines" où le gouvernement doit être "davantage présent": lutte contre la pauvreté, hébergement d'urgence, famille, santé... "Ce n'est pas parce que la forme donne le sentiment d'une hyper-présence" du chef de l'Etat "que l'ensemble des problèmes est traité", a-t-il encore lâché.

 

M. de Villepin s'est en outre "inquiété" d'un certain "alignement" de la France en matière de politique étrangère sur une administration américaine "finissante" et qui "s'est beaucoup trompée", notamment sur l'Irak. Autre pique en direction de l'Elysée, il a dit n'être "pas sûr" que les critiques émises contre la politique de la Banque centrale européenne fassent "avancer les choses". "Il ne faut pas se tromper de cible (...) Trop souvent, l'Europe a été le bouc émissaire de nos plaintes et de nos critiques", a lancé M. de Villepin.

Sur le dossier Clearstream, à l'origine de la tension extrême entre les deux hommes, il a réaffirmé que Nicolas Sarkozy avait "déformé ou mal apprécié" les choses "dans, comme l'a dit Jacques Chirac, cette affaire de cornecul". "Quand je l'écoutais" jeudi soir "à la télévision, je ne savais pas si j'écoutais la partie civile ou le président de la République", a dénoncé M. de Villepin. "Cette confusion est dommageable à la sérénité du dossier et elle peut impressionner le cours de la justice", a-t-il encore martelé, faisant allusion au fait que le chef de l'Etat préside le Conseil supérieur de la magistrature.

HOU LA LA ... CA DECOIFFE !!!

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 21:04

 

Quand la gauche s'exprime sur l'omniprésence de Sarko, et ses dangers

... silence radio ... silence TV ... ou mise en sourdine !

 

Quand c'est De Villepin qui parle ... pareil !

 

Sauf sur France3, au 19/20 :

(bon, ne rêvons pas, séquence d'une minute ... mais c'est déjà ça)

 

                                          

 

 

"Sortir de la frénésie actuelle ... les Français ne peuvent

pas vivre dans un tourbillon permanent"

 

 

Sur TF1 ? ...   je ne regarde plus

Sur France2  :  RIEN!

 

Il est vrai que ces médias ne peuvent pas tout faire, occupés qu'ils sont

à nous servir la "bile" d'un autre 1er Ministre, qui lui aussi

sort un certain bouquin !

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 10:23

le 20 septembre 2007 ... vous étiez toujours en ...

L'équipe gouvernementale, d'après le

 TV  SARKO  SHOW :

 

IL EST REMARQUABLE ...

ELLE FAIT UN TRAVAIL REMARQUABLE ...

 

 

(Source :  desourcesure.com)

 

Alors que le Canard Enchainé nous apprend toutes les semaines les noms d'oiseaux ("nuls", "cons", "connards") dont le Président affublent ses ministres, hier, il n'y en avait qu'un pour les désigner : "remarquable". Le mot a été employé 10 fois pour qualifier le travail de ses ministres dont le Premier. Pourtant, il y a deux semaines, Sarkozy ne machait pas ses mots sur son "collaborateur" : "Fillon est à Matignon  parce que j'ai bien voulu l'y nommer. S'il voulait avoir ma liberté de parole, il n'avait qu'à se présenter à l'Elysée. S'il n'est pas content, je le remplace par Guéant,et on n'en parle plus." Hier, marche arrière toute donc : "Nous travaillons main dans la main, nous sommes parfaitement interchangeables". Et impayables.

 
"Remarquable", c'est le mot de la soirée. Un monteur s'est amusé à les regrouper. Il s'est aussi attardé sur ce qui suivait l'interview du président de la république : Une enquête sur les violeurs, et une sur les femmes pédophiles. Pour valider les remèdes précédemment prescrits ?

 

 (Vidéo  2' 06") 


Remarquable !!!

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 21:27

 

(Source   :  NOUVELOBS.COM  -   Jacques JULLIARD  -  le  18.09.2007)

 

 Et les régimes spéciaux... des riches ?  

 

Il serait évidemment "indigne" de rogner quelques avantages aux petits sans retirer quelques privilèges aux grands.

 

Quand il s'agit des privilèges des pauvres, les riches sont intraitables. Entre les défavorisés, ils ne tolèrent ni différence, ni discrimination. A l'idée que l'OS de chez Renault contribue, sans murmure, à l'avantageuse retraite du cheminot de la SNCF, leur sens de la justice s'insurge. Il faut donc au plus vite faire une nuit du 4 août chez les petites gens, et commencer par abolir ces abominables "régimes spéciaux" de retraites qui sont injustes, dit l'UMP, et même "indignes" selon Nicolas Sarkozy. Devant tant de sollicitude, mes yeux s'embuent et mon coeur tressaille de tendresse.

Que les choses soient bien claires. Je suis, depuis 1995, favorable à la réforme des régimes spéciaux ainsi qu'à celle de la Sécurité sociale. C'est pourquoi, avec d'autres personnalités de gauche, j'ai soutenu alors le plan Juppé. Que n'avons-nous entendu, y compris ici même, de la part de cette "gauche brasero", composée d'intellos et de bobos bien décidés à résister jusqu'au dernier prolétaire ! Ce n'est donc pas aujourd'hui, quand presque tout le monde a compris le caractère inévitable de cette réforme, que je vais changer d'avis. Pour réussir, elle a besoin d'être négociée, comme le réclame François Chérèque, et même au cas par cas, comme le préconise Michel Rocard.

Mais ! Mais, Monsieur le Président de la République, quitte à vous agacer encore, je voudrais vous dire ceci : qu'il serait en effet indigne de rogner quelques avantages aux petits sans retirer quelques privilèges aux grands. Tenez, Philippe Séguin, qui préside avec talent la Cour des Comptes, vient de vous donner une bonne idée. Il a remarqué que ... 

les "stocks options" ainsi que les indemnités de départ parfois monumentales dont bénéficient les grands dirigeants d'entreprise ne sont pas soumises aux cotisations sociales, alors qu'il s'agit bel et bien de revenus du travail. Un privilège dans le privilège en somme. On prétend souvent que les avantages consentis aux caciques du CAC 40 sont peut-être excessifs mais qu'ils ne portent pas à conséquence compte tenu du petit nombre des bénéficiaires. Or remarquez bien ce qui suit. L'assujettissement des stocks options et des indemnités de départ aux cotisations sociales produirait, au dire de la Cour, environ six milliards et demi d'euros. Ce chiffre est à rapprocher de celui du déficit des régimes spéciaux : 6,2 milliards. Concluez vous-mêmes.

Vous tenez là une occasion en or, si j'ose dire, de vous élever au-dessus de votre électorat, comme il sied au Président de la République. Réduire simultanément les petits avantages et les gros privilèges authentifierait -- plus que l'attribution de ministères et de postes honorifiques à des hommes de gauche en fin de carrière -- ce désir d'ouverture que vous proclamez. Car jusqu'ici, tandis que vous avez fort légèrement attribué quinze milliards de gratifications à vos électeurs des classes aisées, les classes populaires n'ont reçu, en termes d'ouverture, que la perspective d'être moins remboursées en cas de maladie et d'être plus encadrées en cas de grève.

Prenez-y garde. Prenez garde à votre tropisme du côté de l'argent, que François Bayrou stigmatisait avec éloquence dimanche dernier. Il est faux que l'argent n'ait pas d'odeur. C'est le contraire qui est vrai, jam olet. Il monte des allées du pouvoir le fumet caractéristique de l'argent roi. En dehors de quelques intellectuels cosmétiques, il n'y a autour de vous que les grandes fortunes de ce pays. Je ne vous le reproche pas. Au moins pourriez-vous profiter de cette familiarité avec les plus opulents de nos concitoyens pour les convaincre de sacrifier un peu de leur superflu.

Certes, votre popularité reste grande. Mais elle est due à votre style plutôt qu'à vos résultats. Quand viendra l'heure de la rigueur -- c'est pour bientôt, dit justement Christine Lagarde --, les Français sortiront de leur fascination. Ils n'accepteront les sacrifices que s'ils ont la certitude qu'ils sont partagés. La France n'est pas l'Amérique. La justice y est la condition de l'efficacité. Il faudra bien que vous en preniez votre parti.

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 17:55

 

 

D'accord, en guise d'analyse c'est un peu court.

 

Mais est-ce par lassitude, à force de courrir derrière l'actualité, c'est-à-dire derrière le lapin Duracell ?

 

Ce qu'il veut, ce qu'il dit vouloir (car c'est un lapin qui parle, qui parle beaucoup !), vous le savez tous, à peu près : son "nouveau contrat social" :

   

                                           

 

                                          

UN CONSTAT, PARMI D'AUTRES :

 

Laurence PARISOT, présidente du MEDEF, si prompte à applaudir à cet ensemble de chantiers, devrait y regarder de plus près, car il n'a pas été tendre avec le patronat, Sarko ! En effet, "ça c'est extraordinaire" :

 

- des MINIMA SALARIAUX en dessous du SMIC !!!

- des négociations obligatoires

(salaires, temps de travail, égalité professionnelle Homme / Femme, ...)

qui ne se dérouleraient pas dans les entreprises !!!

 

- des seniors qu'on dégage à l'occasion des plans sociaux !!!

 

C'EST INDIGNE, NON ?

  

MAINTENANT, IL S'AGIT DE SAVOIR

CE QUE L'ON VA FAIRE !!!

 

Prochainement : quelles réponses de la Gauche et des Partenaires sociaux à cette entreprise de démolition ?

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 23:34

 

 

Allez la France

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 13:12

 Est-ce à dire que Kouchner ne travaille que la moitié du temps ?

Non, je m'explique :

 

 

 1ère mi-temps : JE DIS QUE ...

 

IL PARLE, IL PARLE ...

Il avait dit que le 1er Ministre irakien devrait démissionner ...

Cette fois, il dit que les états-majors se préparent à la guerre avec l'Iran ... mais qu'avant il faut négocier, négocier, toujours négocier ...

 

Août 2007 - La bourde sur l'IRAK

(vidéo de 6 mn) 


 

 

 

 2ème mi-temps : NON, J'AI VOULU DIRE QUE ...

 

IL RECTIFIE LE TIR, IL RECTIFIE LE TIR ...

Pour l'IRAK, il tente d'expliquer qu'on l'a mal compris ... il voulait dire que ceci ... que cela ...

 

Pour l'IRAN, il dit qu'on l'a mal compris (tiens, il se répète) et il dénonce, c'est nouveau, une "manipulation" de la presse ... 

                                

 

C'est cocasse.

Manipulateur manipulé.

Arroseur arrosé.

 

Voilà que la presse veut son indépendance,

mais où va t-on !

 

  

 

 

Une rétrospective intéressante sur la question de l'IRAN

 (vidéo de 7 mn 38) 


 
 
Une explication sur la dernière séquence :
 
Alan GREENSPAN (ancien président de la Banque centrale américaine) :
"Ce que tout le monde sait ... la guerre en Irak
est largement une question de pétrole"

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 12:35

 

 

Peut pas mieux faire pour parler de l'Iran

Sans commentaire

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 10:53

 

Un article paru dans NOUVELOBS.COM m'inspire un commentaire.

Mais d'abord, l'info :

 

Benoît Hamon : Royal "donne du crédit" aux propos de Jospin

 

Invité des forums de nouvelobs.com, le jeune député européen, considéré comme une figure montante du PS, revient sur la polémique entre les deux derniers candidats PS à la présidence.

Le député socialiste européen Benoît Hamon a regretté, mardi 18 septembre, la polémique autour du livre de Lionel Jospin et ses critiques à l'égard de Ségolène Royal, estimant toutefois qu'à "observer la réponse d´outre-Atlantique de Ségolène Royal, [il se] demande si elle ne vient pas donner du crédit aux critiques formulées" par l'ancien Premier ministre.

L'ex-candidate à la présidence à cité lundi un passage du Nouveau Testament, "pardonnez-leur parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils font", pour justifier le "pardon" qu'elle octroie à ses détracteurs.

"J´attends du PS qu´il redevienne un parti laïc, ni idolâtre, ni arc bouté dans le tout sauf Ségolène", a souligné Benoît Hamon.

 

  Allons  Benoît,  un peu d'humour ! Tu prends tout au premier degré !

Tu es au PS, tout de même ... !

 

 Faites gaffe, ne dites plus : 

 

"Dieu seul le sait"

"Tu es comme St Thomas, toi ? "

"Je ne travaille pas le Lundi de Pentecôte, non mais ! "

"Tout ce que dit Sarko n'est pas parole d'Evangile, tout de même"

"Le Sarko, il n'était pas dans les vignes du Seigneur, au G8 ?"

"Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu ... pour des adhérents au PS ! "

"Passez devant, je vous en prie"

"Ciel, mon mari ! "

Sinon, Benoît vous prendra pour un mystique, un curé,

ou bien (oh, quelle horreur !) pour un ségolâtre !!!

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 21:45

  

 

Invité de France3 le lundi 17 septembre, pour la parution de son livre consacré à la Communauté Urbaine de LILLE,

 

"IMAGES D'UNE METAMORPHOSE"

 

Pierre MAUROY n'a pas échappé à la "question qui tue" en ce moment, relative à la parution d'un autre livre ...

 

... un autre livre beaucoup moins CONSTRUCTIF, celui de L. Jospin ! 

 

Une occasion pour Pierre MAUROY

de réaffirmer son soutien à Ségolène ROYAL :

 

"J'ai soutenu Ségolène ROYAL, j'ai participé à sa campagne, je trouve qu'elle a fait une bonne campagne. Tout n'a pas été parfait ... et par conséquent je trouve que l'on n'a pas le droit de la poursuivre ainsi ...

 

Je crois qu'elle a fait son travail, un bon travail. On l'a reçue ici à Lille, et elle a accaparé tout de même ces millions de voix. Et je crois que ça la rend tout de même respectable, ça la rend un personnage au milieu de nous, au Parti Socialiste."

 

Partager cet article

Repost0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande