Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 21:49

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 18:05

 

 A 100 jours du 1er tour de l'élection présidentielle, qu'en est-il des intentions de vote des français, et aussi de l'intérêt qu'ils y portent ?

 

Une étude de l'Observatoire électoral BVA est parue le mercredi 10 janvier, et nous vous invitons à la consulter sur :

                                            http://www.bva.fr    

S'il y a des éléments positifs pour la suite des événements, le déroulement de la campagne, la réaction des Français ...

... rien n'est encore fait pour Ségolène, pour la Gauche en général, nous avons encore "du boulot", notamment pour CONVAINCRE de l'importance de ces élections ... et d'éviter de revivre un 21 avril 2002 ! 

Si l'on tente ici de faire un résumé, on peut dire que :

Les intentions de vote des Français aux élections législatives confirment la domination du Parti Socialiste et de l'UMP au sein de chaque camp (31 % chacun), en écho à la focalisation actuelle sur les candidatures de Ségolène ROYAL et de Nicolas SARKOZY.

 

 

Plus des deux tiers des Français se disent intéressés par la campagne pour la prochaine élection présidentielle  (68 %).

 

 

L'attention du public pour le scrutin de 2007 est également perceptible dans le fait que 76 % des Français jugent que la manière dont se déroule la campagne les incite plutôt à aller voter.

 

 

Que la campagne 2007 sera plus intéressante que celle de 2002 est donc une opinion largement partagée  (55 %  contre  41 %).

 

 

49 % des Français pensent également qu'elle sera "plus proche de leur préoccupation".

A ce sujet, vous pourrez trouver d'autres rubriques sur le site BVA : analyses de la demande des Français, les appréciations sur les réponses apportées par les candidats, ...   (analyses réalisées courant décembre)  

 

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 22:23

Partager cet article

Repost0
10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 09:33

 

 JUSTE POUR RIRE ! 

 

 

Nous avons dans notre équipe DESIRS D'AVENIR FLANDRE-LITTORAL un "personnage", dont certains d'entre nous ont pu apprécier la jovialité, la gentillesse ... et les qualités de photographe lors de nos rencontres.

Il s'agit de HADZIC Sakib, dit "YOU".

 

Notre ami a cette fois-çi, en rêve, réalisé un reportage-photo lors du voyage de Ségolène ROYAL en CHINE. Voici quelques prises ...

 

 

 

 

 

<---  en zoomant très fort, on pourrait apercevoir Ségolène en haut de la Muraille !

 

 

 

 

 

 

 

"YOU" avec un sage chinois !

 

 

 

 

 

 

 

Un dignitaire de la province, véritable sosie de "YOU"  !

 

 

 

 

 

 

 

 

ET POUR FINIR : 

 

 

 

 

  

Selon "YOU", Ségolène nous a envoyé une carte postale :

 

 

"A tous les membres du Comité Désirs d'Avenir Flandre-Littoral, je souhaite une bonne année 2007.

Amitiés.

 

Ségolène ROYAL"

 

Partager cet article

Repost0
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 23:35

 

L'UMP a raillé, une fois de plus, notre candidate Ségolène ROYAL, à l'occasion de son voyage en CHINE

(elle aurait fait rimer "bravitude" avec "platitude")

ON PEUT FACILEMENT RETORQUER QUE SEGOLENE ROYAL NE S'EST PAS PERMISE, QUANT A ELLE, DE CRITIQUER NOTRE PAYS ALORS QU'ELLE ETAIT A L'ETRANGER ! 

Ce qu'avait fait SARKOZY aux USA, en faisant rimer

ARROGANCE  avec INCOMPETENCE !!!

 

 

 

Etait-ce pour faire plaisir à BUSH ? Ou déplaire à CHIRAC et DE VILLEPIN ?

En tout état de cause,

EST-CE DIGNE D'UN CANDIDAT A LA PRESIDENCE ?

 

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 17:49

LES RETRAITES DES REGIMES SPECIAUX DANS LE COLLIMATEUR DE LA DROITE

 

GRAND RENDEZ-VOUS EN 2008 !!!

AVEC LES PARTENAIRES SOCIAUX

 

Le chiffon rouge agité par M.FILLON a atteint son objectif

 

il sera donc question de relancer:

 Le débat sur l'avenir des retraites

   La durée d'activité professionnelle

 Le financement

Et bien sur les régimes spéciaux !!!

 

Malgré les déclarations du gouvernement qui affirme:

"Qu'il n'a aucune intention de modifier les régimes spéciaux"

IL FAUDRA RESTER VIGILANT.

 

 

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 18:04

*** Pour le texte intégral, consultez le site national DESIRS D'AVENIR ***

     Nous avons une responsabilité particulière, léguée par l’histoire,

     celle d’être ou de redevenir la patrie des droits humains.         

Ségolène Royal a présenté ses voeux aux Français le 4 janvier, et indiqué "les urgences auxquelles il faut s'attaquer"  lors d'une conférence de presse au Parti Socialiste. 

Je vous souhaite du fond du cœur une bonne et heureuse année 2007, pour vos projets, vos espoirs et aussi beaucoup de bonheur avec vos proches. Mais aussi la capacité à surmonter les épreuves de la vie et à repartir du bon pied. 

2007 est une année exceptionnelle car nous allons choisir, dans quelques mois, dans quelle France nous voulons vivre ensemble et avec quelles valeurs nous voulons porter un nouvel élan. 

Une campagne présidentielle est un moment unique et précieux pour modifier l’image d’un pays et lui redonner de l’énergie, pour retrouver les bases qui nous font tenir et avancer ensemble. 

Aujourd’hui, je veux affirmer devant vous, en ce début d’année, les urgences auxquelles il faut s’attaquer avec l’autorité que détient la puissance publique et qui doit toujours agir au nom du peuple français.  

Mon premier combat sera pour les familles.  

Le logement est la condition première d'une vie de famille sécurisée. Les inégalités criantes dans ce domaine doivent se réduire, pour assurer à toutes les familles une sécurité logement tout au long de la vie .

Ségolène Royal a proposé " quatre mesures concrètes : 

 

- La construction des 120.000 logements sociaux dont on a besoin et qui faute d'obéissance à la loi SRU par certaines communes ne sont pas construits. L'Etat se substituera à la carence de ceux qui s'enferment dans l'égoïsme territorial en y lançant lui-même les programmes de logements nécessaires. Deux Français sur trois réunissent aujourd'hui les conditions de revenus pour accéder à un logement social à loyer modéré et pensent que leurs enfants en auront impérativement besoin.  

- La création d'un service public de la caution pour permettre d'assurer les impayés de loyers et d'éviter les expulsions. 

- Il faudra faire la mise en location des nombreux logements vacants spéculatifs. Pour cela seront surtaxés les logements inoccupés depuis plus de deux ans et sera donnée aux communes la possibilité de procéder à des acquisitions réquisitions.  

- l'accès à la propriété sera favorisé et encouragé par l'extension des prêts gratuits. Je veux que notamment ceux qui ont fait l'effort dans le logement social de payer leur loyer pendant 15 ans puissent accéder à la propriété dans des conditions dont nous discuterons avec les organismes concernés. 

- Enfin, avec les régions l'Etat aidera à la mise en place d'un programme massif de logements pour les étudiants et pour les jeunes travailleurs.   

Mon deuxième combat sera pour l'éducation et les jeunes. 

Tout enfant, au-delà de trois ans, doit pouvoir accéder à l’école maternelle et tout élève doit pouvoir bénéficier d’un accompagnement scolaire gratuit. 

Enfin, tout jeune doit pouvoir sortir du système scolaire et universitaire avec un diplôme. 

 

Aucun jeune ne doit rester au chômage plus de six mois, sans qu’une formation ou un contrat ne lui soit proposé. 

L’Etat ouvrira un nouveau droit : chaque jeune, à sa majorité, disposera d’un prêt gratuit de 10.000 euros, garanti par l’Etat, pour lui permettre de construire son premier projet de vie. 

Mon troisième combat, c’est la réconciliation des Français avec les entreprises pour permettre la création de richesses, c'est-à-dire le développement économique, social, environnemental. Car dans une économie moderne, ces trois piliers se tiennent.

Nous sommes la 5e puissance industrielle et nous devons ce rang aux au travail des Français qui conquièrent des marchés, innovent et prennent des risques. 

Nous avons la capacité à mobiliser les compétences, à motiver les salariés, à investir dans le capital humain, à créer un dialogue social qui reste en France encore très archaïque.  

Rigidité d’une culture du conflit plutôt que du dialogue, faute, entre autres, d’un syndicalisme de masse et respecté que j’appelle à construire. Et du bon fonctionnement des services publics qui contribue à l’efficacité de la France. Je l’expliquerai à nos amis européens.  

Je veux que toutes les politiques publiques prennent en compte l’impératif écologique. Le changement climatique structurera l’évolution de la société dans les années qui viennent. Il est de la responsabilité de chacun – élus et citoyens, collectivités locales et entreprises – de se mobiliser face à cette urgence. Je veux faire de cette menace une opportunité et même une chance de progrès, d’innovation, de transformation de nos pratiques de production et de consommation. 

Mon quatrième combat : je veux une France qui revient à la table d’une Europe qui protège et prépare l’avenir. 

Remettre la France d’aplomb, c’est aussi faire vivre cette Europe par la preuve qui, seule, regagnera la confiance de ses citoyens. 

Quand viendra le moment de la Présidence française, je veux réussir la réforme des institutions européennes pour que nous ayons les outils d’un fonctionnement plus démocratique et plus efficace.  

Cette société, j’y crois et je sais la France capable de la réaliser. 

Je veux que la nation se ressaisisse. 

Je veux que l’Etat soit un messager d’espoir et l’instrument efficace du redressement de la France.  

Je veux que nous osions tenter ce qui ne l’a jamais été et que l’action publique se soumette à une obligation de résultats, par un exercice du pouvoir simple, direct et authentique. 

Je ne veux pas seulement donner à la France de nouvelles chances, je veux lui donner toutes ses chances. 

Nous pouvons changer la France en réconciliant l’ordre et la justice, car seule la justice est facteur d’ordre. C’est à dire en faisant le pari de la démocratie et de notre intelligence collective, en nous respectant tout simplement.  

Nous avons pour cela des forces immenses qui n’attendent que d’être mobilisées dans l’éducation et la recherche, encore faut-il que la nation leur assigne une mission et des moyens à la hauteur de ses attentes.   

Nos interlocuteurs étrangers que je rencontre, et pas seulement les européens, me disent beaucoup attendre de la France. Car nous avons une responsabilité particulière, léguée par l’histoire, celle d’être ou de redevenir la patrie des droits humains.  

Chers concitoyens, je vous adresse tous mes vœux de bonheur pour l’année 2007

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 09:19

 

Les obsèques d'Albert DENVERS,

jeudi 4 janvier 2007

 

 

 

L'hommage rendu par plusieurs personnalités sur le perron de l'Hotel de Ville de GRAVELINES

 

  

 

 

 

Pierre MAUROY, Bertrand RINGOT, François HOLLANDE et Alain DENVERS

  

 

 

 

 

 

 

    

Ci-dessous, le témoignage de Laurent DENYS, membre de notre Comité :

Beaucoup d'émotion cet apres midi à GRAVELINES. Les témoignages de Pierre MAUROY, Laurent FABIUS, François HOLLANDE, pour ne citer que les anciens premiers ministres et le premier secretaire,  ainsi que ceux de nos personnalités régionales ont retracé sobrement la vie d'Albert DENVERS et ont pu illuster ce qu'est une vie au service d'un engagement en faveur des "petites gens", le socialisme vrai.


L'engagement précurseur d'Albert DENVERS en faveur du logement social et les actions qu'il a menées dans ce domaine pendant plusieurs décennies doivent malheureusement plus que jamais être poursuivies, et nous avons le devoir de rester force de pression : un logement décent est la base de la dignité humaine, et ne doit pas être une simple marchandise soumise aux lois du marché.


Beaucoup de monde durant la cérémonie sur la place de la Mairie, foule qui a ensuite accompagné Albert DENVERS  jusqu'au cimetière.
Beaucoup de tristesse, et je pense également beaucoup d'admiration pour la plupart en découvrant l'ampleur des réalisations durant les 120 années (cumulées) de mandat.

 

UN EXEMPLE

En annonçant ici le décès d'Albert DENVERS dans son article du 4 janvier, notre ami Jean-Claude MARTEEL mettait en parallèle la démarche de Ségolène ROYAL avec la conduite exemplaire de Monsieur DENVERS durant toute sa vie d'homme et d'élu au service de ses concitoyens :

                      LA POLITIQUE PAR LE TRAVAIL

                      ... oui, Albert DENVERS fut un travailleur infatigable  

                      LA POLITIQUE PAR LA PREUVE

                      ... oui, il faut se souvenir de ses réalisations

 

 

Et je retiendrai l'un des passages de l'hommage rendu par Pierre MAUROY, citant une des phrases d'Albert DENVERS :

 

           "CE N'EST PAS TOUT DE  DIRE ... IL FAUT  FAIRE !" 

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 00:04

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 14:58

Partager cet article

Repost0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande