Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 09:00

 

gaetan-gorce---lci.jpg 

Gaëtan GORCE réagit aux déclarations

mettant en cause

Ségolène Royal et François Mitterrand

Lu sur le blog de Gaëtan GORCE  -  le 30 juin 2010 

 

L’éruption d’anathèmes dans laquelle s’est laissé entraîner le Gouvernement ces dernières heures, en mettant en cause Ségolène Royal et François Mitterrand, n’a pour but que de masquer sous un nuage de cendres la réalité des faits concernant l’Affaire Woerth.

Ce que demandent les socialistes, à l'instar des Français, c’est la vérité. Les dérapages verbaux des ministres ne font que démontrer leur embarras. Au moment où nos concitoyens doutent de leurs responsables politiques, le Gouvernement a décidé de transformer un débat légitime sur ce qu’a été le rôle d’un de ses membres en une vulgaire bataille de rue.


A cet égard, je tiens tout particulièrement à dénoncer les outrances qui ont conduit certains à comparer une ancienne candidate à l'élection présidentielle, Ségolène Royal, à la dirigeante d’un parti d’extrême-droite.


Il est enfin particulièrement choquant que des ministres aient choisi de s’en prendre à celui qui fut le dernier grand Président de la République. Les attaques contre la mémoire et l’honneur de François Mitterrand, qui n’est plus là pour se défendre, sont particulièrement lâches et indignes.

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 09:00

 

suppression 100000 postes de fonctionnaires

 

Emplois de fonctionnaires :

Cent mille postes supplémentaires seront supprimés d'ici à 2013

 

Poursuite du non-remplacement d'un agent sur deux partant à la retraite.

Économie : environ 3 milliards d'euros. Mais, au final, elle ne sera que d'1,5 milliard puisque la moitié doit être "reversée" à ceux qui restent en poste.

Selon le ministère des Finances, cela ramènera le nombre de fonctionnaires au niveau de 1990 (2,3 millions), dès la mi-2012.

Sur la période 2008-2012, près de 150 000 agents n'auront pas été remplacés, se félicite le gouvernement.

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 08:00

 

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 07:00

reprise d'Heuliez - 1er juillet 2010 L’image est symbolique. Devant la Mia, le véhicule électrique d'Heuliez. De gauche à droite : les représentants du groupe allemand de services ConEnergy (associé au groupe allemand Kohl) et Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes.

Ensemble, ils représentent désormais les intérêts d'Heuliez électrique. Et à droite, les deux nouveaux coprésidents du carrossier Heuliez SAS, également coprésidents du groupe français Baelen Gaillard Industrie (BGI).

Les salariés d'Heuliez soulagés, mais inquiets
Source : OUESTFRANCE.fr  -  le 1er juillet 2010

 

Hier, le tribunal de commerce de Niort a confié Heuliez à un trio de repreuneurs franco-allemand. De quoi sauver l'entreprise une nouvelle fois. Mais pas sans casse. Réactions :

Gilles Bineau, syndicaliste CFDT :

"C'est un soulagement. Nous avons l'impression que ce sera une solution pérenne. Nous soutenions ce projet de reprise porté par le groupe français Baelen Gaillard Industrie (BGI), et les groupes allemands ConEnergy et Kohl. Mais nous pensons aux collègues que nous laissons sur le bord de la route."

Jean-Claude Siaudeau, ouvrier au service logistique d'Heuliez

"Nous nous inquiétons pour nos emplois. C'est très tendu dans les ateliers et ça le sera encore tant que nous ne serons pas fixés. Moi-même, je ne sais pas si je reste. Nous saurons tout cela entre le 8 et le 15 juillet. Ici, tout est à reconstruire."

Emile Brégeon, syndicaliste CFDT

"Il y a encore des licenciements, c'est dramatique. Nous sommes dégoûtés. Mais on évite une nouvelle fois la mort d'Heuliez. Ça ne nous plaît pas de voir l'entreprise scindée en deux : Heuliez SAS et Mia électrique. Mais il n'y avait pas d'autre offre crédible. On ne veut plus jamais revivre tout ça."

Ginette Dosreis, syndicaliste CFDT

"Je suis contente. On sauve 485 emplois. Le tribunal a favorisé le projet industriel par rapport au projet financier. Espérons que ça tienne dans la durée. Mais la séparation de l'entreprise en deux est difficile psychologiquement pour les salariés. Faudra-t-il travailler avec un grillage au milieu de l'usine ?"

 

Reprise d'Heuliez : l'Etat apportera bien 10 millions d'euros

Source : OUESTFRANCE.fr  -  le 30 juin 2010

 

L'Etat apportera bien 10 millions d'euros dans le cadre de la reprise du constructeur et équipementier automobile Heuliez, a confirmé mercredi le ministre de l'Industrie Christian Estrosi, peu avant que la justice ne tranche entre deux repreneurs potentiels.

Partager cet article

Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 19:00

 

manif 24 juin 2010 à Marseille

 

Retraites : prochaine journée de grève

le 7 septembre

Source : LEMONDE.FR  -  le 29 juin 2010

 

La quasi-totalité des syndicats français (CGT, CFDT, FO, CFTC, Solidaires, FSU, UNSA, sauf la CFE-CGC), ont appelé mardi 29 juin à une journée de grève et de manifestations le 7 septembre, jour du début de l'examen du projet de réforme des retraites au Parlement.

 

Cette décision, à laquelle FO s'est associée après avoir fait cavalier seul pendant des mois, a été prise lors d'une réunion de l'intersyndicale mardi au siège de la CFDT, à Paris.

 

Dans un communiqué commun, les syndicats ont souligné que "ces dernières semaines, les salariés du public et du privé, les demandeurs d'emploi, les jeunes et les retraités se sont mobilisés de plus en plus massivement sur les retraites, notamment le 24 juin" et ont "réaffirmé leur opposition au projet de réforme injuste et inacceptable du gouvernement".

 

Selon eux, les manifestants ont marqué le 24 juin leur refus du "report brutal des âges légaux à 62 et 67 ans qui pénalise particulièrement les salariés ayant commencé à travailler jeunes et ceux ayant eu des carrières chaotiques et incomplètes", à une réforme "qui n'apporte pas de réponse sur la pénibilité" et "aggrave les inégalités" hommes-femmes, selon leur communiqué commun.

 

Les sept syndicats, qui dénoncent "la campagne médiatique précipitée du gouvernement qui travestit la réalité du projet""plus dures d'Europe", prévoient aussi des initiatives nationales et locales pour interpeller le gouvernement et ses représentants le 13 juillet, jour du passage du projet de loi en conseil des ministres.

 

Durant l'été, ils comptent aussi interpeller les parlementaires, avant de "poursuivre leur action tout au long du processus législatif de la réforme des retraites". Le 24 juin, la dernière journée intersyndicale de mobilisation sur les retraites a réuni 797 000 personnes selon la police et près de 2 millions selon les syndicats.

Partager cet article

Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 16:00

 

 En réaction au déchainement de violence verbale de la droite à l’égard de Ségolène ROYAL :

 

avec Najat

 

L'expression de désespoir et de perdition

des damnés du système Sarkozy

 

par Najat VALLAUD BELKACEM
Adjointe au Maire de Lyon, porte parole de Ségolène Royal

 

Ségolène Royal a simplement le tort d’avoir visé juste et, comme à son habitude, de ne pas avoir eu peur des mots. Ce qui est en train de se passer dans notre pays est une justification permanente de la corruption des valeurs et principes les plus fondamentaux de la République.

Il faut mettre fin à cette hypocrisie qui gangrène la démocratie, et mettre des mots sur les choses. Les Français doivent savoir qu’ils ne sont pas seuls, pieds et mains liés au bon vouloir d’un clan qui se partage tous les pouvoirs et tous les privilèges, en toute impunité, sans personne pour dénoncer, s’opposer et préparer la suite.


Je suis accablée et choquée par tant de brutalité, d’arrogance et de suffisance dans les propos des fantassins mercenaires du Président de la République qui ont décidé de jouer le tout le tout, quitte à tout détruire sur leur passage.

Je crois simplement qu’ils se sont reconnus dans la corruption dénoncée par Ségolène Royal, qu’ils sont touchés au vif et désespérés de se voir sombrer ainsi avec le navire, dans l’opprobre et le déshonneur.


"Malgré la continuité ininterrompue de nos vices, on trouve toujours un petit moment

pour mépriser les autres".

La formule est de Jules Renard, et s’applique bien à la situation présente.

Partager cet article

Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 15:00

imaginez-la-france-d-apres.jpg 

 

 

Jean-Louis BIANCO :

Le spectacle de la déconfiture

 

Alors même que Ségolène Royal s’est refusée à s’en prendre à un homme (Éric Wœrth) pour s’en prendre à une politique générale qualifiée avec raison d’indécente, l’UMP et ses portes-flingues réagissent avec une violence rarement égalée à l’égard de l’ancienne candidate socialiste à la présidence de la République.

 

Cette panique à droite traduit la réalité d’un pouvoir qui refuse de répondre aux questions lors même qu’il commet d’inacceptables manquements à l’éthique républicaine.

 

Les réactions faussement indignées, surjouées et totalement disproportionnées des élus UMP constituent un véritable aveu de la dérive clanique du pouvoir.

Partager cet article

Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 14:00

 

sarko-fait-la-gueule.jpg

Sarkozy découvre que l’eau mouille

Lu sur le blog de Jean-Louis BIANCO  -  29 juin 2010

 

On pensait qu’un ministre ne pouvait pas payer ses dépenses personnelles sur le budget du ministère, c’était une évidence pour tous les français. Il a fallu 3 ans à Nicolas Sarkozy pour le comprendre.

La moitié des mesures annoncées par Nicolas Sarkozy sont évidentes et auraient dû être respectées dès le départ. Il en est ainsi de la prise en charge par l’État de la location de logements, de l’utilisation de l’argent public pour des frais d’ordre privé, des déplacements abusifs et des nombreux avantage en nature.


L’autre moitié de ces mesures est constituée d’engagements de 2007 de Nicolas Sarkozy et/ou de François Fillon et qui n’ont jamais été respectés : 20 collaborateurs maximum par ministre (François Fillon en compte 57), la fin des chasses présidentielles, réduction du nombre de cérémonies, baisse des frais de bouche, réduction du parc automobile.

Les effectifs des cabinets ministériels s’élèvent à près de 3 300 personnes et leurs rémunérations ont atteint 69 millions d’euros l’an passé (en hausse de 21% par rapport à 2008), alors que dans le même temps, les rémunérations des fonctionnaires au mieux stagnent et les retraites baissent.

Nicolas Sarkozy s’était augmenté de +220% après son arrivée à l’Élysée.


Il parlait en 2007 de "République irréprochable", mais jamais nous n’avons connu autant d’indécences et de manquements à l’éthique dans un gouvernement de la 5ème République : la mission à 9.500 euros mensuels de Christine Boutin, le logement de fonction de Christian Estrosi, les cigares à 12.000 euros de Christian Blanc, le vol en jet privé à 116.500 euros d’Alain Joyandet, etc.).

Dès l’automne prochain, Nicolas Sarkozy bénéficiera pour ses déplacements d’un nouvel avion, un "Air Force One" à la française. Coût : 180 millions d’euros.

De qui se moque-t-on ?

Partager cet article

Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 13:00

dentifrice signal 

Sur France Inter, les humoristes n'ont plus droit de cité.

Heureusement, à bord d'un bateau (normal, depuis que l'UMP nous mène en bateau !),  on a eu droit  au grand retour de Frédo Lefebvre !!!

 

Il nous manquait. A court d'arguments sans aucun doute, il vient de nous sortir une grosse blague : 
Prenant la défense des somptueuses dépenses du pouvoir il nous a révélé que l'intègre président, qui veille aux économies, y compris à bord de son avion, "PAYE LUI-MEME SON DENTIFRICE" !

 

Quel "signal" fort envoyé en direction des français ! Si ça n'est pas une preuve ça ...

 

Partager cet article

Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 12:00

total - le site dunkerque - 17 fev 2010 

 

La justice ordonne le redémarrage

de la raffinerie Total de Dunkerque

Source : NOUVELOBS.COM  -  le 30 juin 2010


 

La Cour d'appel de Douai estime que Total n'a pas respecté ses prérogatives en fermant le site sans consulter le comité central d'entreprise.

 

La Cour d'appel de Douai (Nord) a ordonné, mercredi 30 juin, le redémarrage de la raffinerie Total des Flandres près de Dunkerque sous 15 jours, pour non-respect des prérogatives du comité central d'entreprise.


Selon Me Roger Koskas, avocat du comité central d'entreprise (CCE) de Total, le groupe pétrolier devra payer 100.000 euros d'astreinte par jour si la décision n'est pas exécutée. Selon les avocats des salariés, il s'agit de la première décision de réouverture d'un site industriel en France par la justice.

Total a procédé à une fermeture provisoire de la raffinerie en septembre sans consulter le CCE. La société a ensuite transformé le provisoire en définitif et ouvert la consultation alors que l'usine était déjà fermée.

La Cour a considéré qu'il y avait un "trouble manifestement illicite", selon les avocats.

Mardi, le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, avait tenté de temporiser la situation, annonçant que le projet de terminal méthanier à Dunkerque, censé compenser en partie les pertes d'emplois liées à la fermeture de la raffinerie du pétrolier, serait "entériné avant la fin de l'année".

Charles Foulard, coordinateur CGT chez Total, a qualifié la décision de la Cour d'appel de "victoire historique", tout en s'attendant à ce que le groupe "cherche tous les artifices pour se sortir de ce mauvais pas".


Philippe Wullens, délégué Sud (majoritaire sur le site), a qualifié cette décision de "grande victoire", tout en estimant qu'il s'agit d'un "sursis". "On va se battre pour que ce sursis devienne réalité", a-t-il déclaré à l'AFP.

Partager cet article

Repost0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande