Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 11:00

Oh là, où vas-tu Benoît ?
Le docteur Fabius va t'expliquer que c'est mal ce que tu fais si tu te présentes aux primaires ! Il l'a dit, le monsieur : on ne gagne que dans l'unité, et le trio qu'il forme avec DSK et Aubry se présente en sauveur.
primaires ouvertes 68 pour cent
Ce qui veut dire que, en dehors de ce choix (un seul se présentera parmi cette sainte alliance) toute candidature serait un facteur (ou une factrice) de division.
Bref, des primaires ouvertes fermées, très fermées !

Bon, c'est vrai, le trio a déjà oublié que les militants avaient voté le 1er octobre 2009. On ne leur avait pas tout dit, apparemment. Un détail de l'histoire, quoi.


Hamon en route pour les primaires du PS ?
"Je ne prépare rien du tout !"

Source : La Rédaction du Post  -  le 9 mars 2010

Sur Le Post, le porte-parole du PS dément un confidentiel de Libération, selon lequel il se "prépare en secret".

Qui va participer aux primaires du PS ? On sait que François Hollande, Ségolène Royal et des quadras comme Manuel Valls et Pierre Moscovoci ont envie d'y participer. On sait aussi qu'il y aura un seul candidat au sein du trio DSK-Fabius-Aubry.

Par contre, ce que l'on ne sait pas, c'est que Benoît Hamon aurait aussi envie d'y participer. C'est du moins ce que croit savoir Libération, qui publie ce mardi une brève intitulée: "Benoît Hamon se prépare pour les primaires socialistes de 2011".

Selon le quotidien de gauche, généralement bien informé sur les coulisses de la rue de Solférino, le porte-parole du PS "prépare en secret sa candidature pour les primaires socialistes à la présidentielle de 2012".

Benoît Hamon, leader de l'aile gauche du parti, "a chargé ses lieutenants de recruter une équipe en vue de monter un dispositif de campagne et d'activer son réseau militant" et "pourrait, le cas échéant, abandonner son poste auprès de Martine Aubry afin de retrouver sa liberté de parole", selon Libération.

Alors, quelle crédibilité donner à ce confidentiel de Libération, non signé ?

Contacté par Le Post, Benoît Hamon dément totalement. "Je ne prépare rien du tout... Il faut arrêter avec les confidentiels", confie-t-il.
"Je suis à fond dans les régionales. Un point, c'est tout", conclut celui qui est candidat aux régionales dans les Yvelines.

A suivre...
Repost 0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 10:00

Militants du parti Socialiste,
le 1er octobre 2009 vous avez voté  très majoritairement
pour  la mise en place de primaires ouvertes ...

dindons


... on vous a couillonné !!!         




Voilà ce qu'a déclaré Laurent FABIUS sur Europe1 le 7 mars :
"A partir du moment où quelqu’un est élu premier secrétaire, qu’elle réussit, et a les qualités pour briguer la fonction suprême, il faudrait être vraiment aveugle ou sans expérience pour ne pas voir que ça peut se produire."



Ne pas oublier que le même Laurent -- qui a une haute estime de son "expérience", voyez-vous --  a fait partie de ces donneurs de leçons qui, en 2008, clamait qu'il ne fallait pas choisir un ou une présidentiable pour occuper le poste de 1er secrétaire du PS !

Dans l'interview, interrogé sur ce point, il ose même contester cela, avec une superbe assurance.
Mais finalement, pourquoi s'étonner d'une telle pirouette, avec ce personnage qui a bafoué le vote militant de 2005.
Et qui aurait donc pu -- si sa copine Martine avait été aux manettes -- être "réputé exclus" du PS .
Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 19:00

Total - au piquet de grève - 8 mars 2010
J'ai passé une bonne partie de la journée avec les salariés restés sur le site, alors que se déroulait le CCE à Paris.
J'y ai d'ailleurs retrouvé Jean-Luc (militant PS de Dunkerque, comme moi  toujours présent dans le mouvement social, accompagnant les salariés dans leur combat)


Nous avons pu entendre la colère. Par dessus tout, c'est le sentiment d'être pris pour des imbéciles qui domine; notamment sur l'annonce relative au terminal méthanier (un précédent post, reprenant la position du député-maire Michel Delebarre, est très explicite)

L'attente, au piquet de grève ...

Nous n'avons pas pu assister au retour des bus, mais aurons des nouvelles demain. Il semble que des AG se tiendront prochainement sur l'ensemble des sites de raffinage .
La solidarité envers le site de Dunkerque, qui s'était clairement manifesté fin février, reprendra t-elle et sous quelles formes ?

Les annonces de Total ne calment pas les salariés des raffineries
Source : LIBERATION.FR  -  le 8 mars 2010

 

La direction a décidé ce lundi l'arrêt de l'activité raffinage à Dunkerque, mais projette d'installer sur le site un centre d'assistance technique et une école de formation, ainsi que sa participation à la construction d'un terminal méthanier avec EDF.

«Les annonces de Total, c'est zéro.» Thierry Dufresne résume le sentiment des centaines de salariés de Dunkerque et d'autres raffineries, venus manifester devant les tours de Total de La Défense (Hauts-de-Seine) alors que s'y déroule un comité central d'entreprise. «Tout ce qu'ils proposent, c'est une plateforme technique avec environ 200 emplois», ajoute ce syndicaliste CGT membre du comité central d'entreprise, qui se tenait dans la matinée.

Total a annoncé l'arrêt de l'activité raffinage à Dunkerque, un projet d'y installer un centre d'assistance technique et une école de formation, et une participation à la construction d'un terminal méthanier avec EDF.

Ce dernier projet vise à créer une cinquantaine d'emplois directs, alors que le site nordiste en compte 370, mais le groupe assure que l'emploi sera garanti pour tous ses salariés à travers les autres activités.

Pourtant, au pied des bureaux de Total à La Défense, l'amertume a envahi les salariés partis en cars de Dunkerque au petit matin, ainsi que leurs collègues venus d'autres sites.

«C'est très difficile depuis septembre (date d'arrêt provisoire de la raffinerie de Dunkerque, ndlr), témoigne David, 32 ans, en charge de la sécurité des installations. Tout ce qu'on veut, c'est bosser et on a encore des moyens de pression pour les faire plier», ajoute-t-il, alors que les salariés nordistes sont en grève depuis deux mois.

«L'école de formation, on nous a déjà dit ça le 1er février, mais on est pas des formateurs nous, on est des raffineurs,Et le centre technique, cela veut dire passer 70% de notre temps en déplacement, loin de nos familles. On ne veut pas de ça.» s'exclame Joël, chez Total depuis vingt-sept ans.

Son collègue Vincent se dit, lui, «très en colère». Quelques minutes plus tôt, les manifestants sont allés du siège de l'activité raffinage à une autre tour abritant le siège de l'ensemble du groupe, distant de quelques centaines de mètres.

Les salariés ont voulu entrer dans le hall et se sont fait refouler par les gaz lacrymogènes des gendarmes. Quelques vitres ont été brisées.

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 18:00

Genevieve Tapié - son blog

Comme je l'ai indiqué dans de précédents billets, le  Parti Socialiste français s’est opposé à la remise du  Prix de l’européenne ayant le plus œuvré en 2009 pour renforcer la place des femmes dans la vie publique et promouvoir les valeurs de démocratie : la française Geneviève TAPIE.


Laquelle a semble t-il un gros défaut : elle était , et reste sur la liste de Georges FRECHE, cette liste qui a été ... approuvée par les militants dans le Languedoc-Roussillon, approbation dont Solférino n'a que faire !!!


Le samedi 6 mars à Budapest (Hongrie), Geneviève Tapié, présidente de l’Observatoire de la Parité du Languedoc-Roussillon,  n'a donc pu recevoir son prix.

Cependant, Mme Zita Gurmaï, Présidente du PSE Femmes (Parti des socialistes européens Femmes), a souhaité que Geneviève Tapié soit son invitée personnelle.



Passage modifié, suite au commentaire du 26 mars :


Dans la "COOPOL" du PS, où militants et sympathisants peuvent s'inscrire, intervenir, s'informer (et reprendre des informations, sans être tenus à une obligation de secret me semble t-il),  j'ai trouvé cette information :

"Geneviève était bien à Budapest hier".
Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 17:00
-galit--h-f.jpg


Les femmes gagnent
toujours moins
que les hommes

  NOUVELOBS.COM  -  le 8 mars 2010

Un rapport sur le travail des femmes en Europe, publié à l'occasion de la journée internationale de la femme, souligne de nombreuses inégalités.
 

Les femmes ayant des enfants gagnent en moyenne un tiers de moins que les hommes, et rencontrent des obstacles dans leur carrière, d'après une étude globale des syndicats publiée lundi 8 mars.

Le déséquilibre dans la participations aux corvées du ménage a un effet sur la progression professionnelle, souligne l'étude de la Confédération internationale des syndicats (International Trade Union Confederation). Les mères reçoivent 68% du salaire des hommes de même qualification, et les femmes en général 74%.


Temps partiel

Le rapport publié lors de la journée internationale des droits des femmes des Nations unies, demande des actions "à tous niveaux" précise Diana Holland, qui préside le comité sur la condition des femmes de la confédération.
Les femmes avec des enfants acceptent plus souvent que les hommes ou les femmes sans enfant des emplois à temps partiel, un signe de la difficulté à mener de front les deux activités. 

 

Tests de grossesse illégaux
Les employeurs n'hésitent pas à défier les lois en payant les femmes moins que les hommes, et en rognant sur les congés maternité, d'après l'enquête.
Les femmes ayant des enfants sont moins promues, et certaines doivent passer des tests de grossesse illégaux avant l'embauche.
Les plus flagrantes inégalités sont constatées dans le monde rural ou l'agriculture.

Le rapport se base sur des données provenant de 40 pays à travers le monde. L'ITUC représente 176 millions de travailleurs de 155 pays.

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 15:00
maison PS en ruine

Bof, il semble que des gens ont ri. Chacun ses goûts.
Si j'étais méchant, je dirais que le spectacle donné par Martine AUBRY a été consternant.

Je préfère relever le côté pingre du cadeau à Georges FRECHE.
Avec Sarko, elle avait été plus généreuse : un beau vélo !

A rénover !!! 
      


Pour la Journée de la femme, Aubry offre un "panier garni" à Frêche
Source : LEXPRESS.fr  -  le 8 mars 2010

Venue ce lundi à Montpellier soutenir la candidate officielle du PS, Hélène Mandoux, Martine Aubry a offert à Georges Frêche le CD de Julien Clerc, "Femmes, je vous aime", deux DVD de Brad Pitt, un magazine gay et un cassoulet languedocien.

Après la bouteille de genièvre pour Xavier Bertrand, un fliet garni pour Georges Frêche! La numéro un du PS Martine Aubry multiplie les gestes d'attention à l'égard de ses adversaires.

Ce lundi 8 mars, Journée de la Femme, la patronne du PS est venue à Montpellier soutenir Hélène Mandroux, investie par les socialistes contre le président sortant, exclu du parti pour ses multiples dérapages.

Pour l'heure, la candidate PS est largement distancée par Georges Frêche, grand favori pour se succéder à lui-même.

Un magazine gay et un CD de Julien Clerc

A la fin de sa conférence de presse au coté de la maire PS de Montpellier, la première secrétaire a dit en arborant un grand panier en rotin: "Nous avons apporté un panier garni à Georges".

Dépouillant ledit panier de son papier transparent, elle a énuméré devant la presse les "cadeaux" pour le président sortant (DVG) de la région, notamment deux DVD de films du comédien Brad Pitt : "Il a dit récemment 'je ressemble à Brad Pitt'. On a regardé plusieurs films. On n'a pas vu la ressemblance!", s'est-elle exclamée sous les rires de l'assistance.

Ensuite "pour lui rendre service", la patronne du PS lui offre un livre "La communication non-violente au quotidien".

"Comme c'est la journée des femmes", il s'agit "de l'aider à ne pas être le macho qu'il veut être", a-t-elle aussi commenté, en montrant un CD du chanteur Julien Clerc ("Femmes, je vous aime") et un autre de Renaud "Miss Maguy", "une chanson formidable".

Cadeaux à Mandroux

La maire de Lille avait également apporté un cassoulet languedocien, "pour qu'il mange à notre santé", et du vin de noix "pour qu'il prenne des forces".

Assurant que Mme Mandroux remettrait ces cadeaux à son adversaire, elle a également sorti du panier un exemplaire des magazines homosexuel Têtu et de ballon rond France Football : "ça va l'occuper quand Mme Mandroux aura pris la présidence".

Georges Frêche avait affirmé récemment dans une interview : "J'ai été élevé par des femmes: j'aurais dû devenir soit homosexuel, soit macho. Je suis devenu macho!".

Par ailleurs des élues femmes qui accompagnaient Mme Aubry depuis Paris, en cette journée mondiale de la femme, ont donné chacune un cadeau à Hélène Mandroux.

Valérie Fourneyron, députée-maire de Rouen, lui a offert une encyclopédie sur le féminisme en lançant indirectement une pique à Georges Frêche : en le dédicaçant elle a rappelé la définition d'histrion, "mauvais comédien qui se cantonne au genre grossier".

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 08:00
journée des femmes 2010 - site DA


Tant qu’il y aura les femmes !
Site Désirs d'Avenir  -  7 mars 2010



A l’occasion de la 100 ième édition de la Journée Internationale de la Femme, l’équipe de Désirs d’avenir salue toutes les femmes du monde, toutes les combattantes de la vie.

Celles qui se battent pied à pied pour élever dignement leurs enfants, celles qui luttent contre la précarité pour survivre, celles qui résistent partout où leurs droits sont bafoués, celles qui prospèrent aussi aux prix d’efforts considérables.

Aung San Suu Kyi

Celles qui affrontent le monde des affaires, de la politique, des médias, un monde encore trop souvent masculin, celles qui transmettent, patiemment, aux générations futures, celles qui se réparent après avoir subi l’irréparable, celles qui cherchent à reprendre appui, celles qui reconstruisent, et reconstruisent encore, celles qui aspirent à la paix sociale, civile, économique, celles qui créent dans l’ombre ou la lumière, celles qui trouvent la joie et l’espoir dans l’obscurité la plus profonde, celles qui rient, chantent, méditent, celles qui restent debout, regardent devant et continuent à marcher… celles qui protègent la vie.

Aung San Suu Kyi     


Dans un monde où les droits des femmes restent bien souvent à conquérir, à nous d’agir au quotidien, dans nos quartiers, nos villes, nos entreprises pour parvenir à cette égalité parfaite homme-femme, qui seule peut forger un destin commun pacifié.

"L’admission des femmes à l’égalité parfaite serait la marque la plus sure de la civilisation et elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain"  Stendhal

Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 07:00

Michel Delebarre - mon blog
Michel DELEBARRE :
"J'accuse le Gouvernement de vouloir tromper les Dunkerquois"

En présentant l’investissement de Total dans un futur terminal méthanier à Dunkerque comme l’une des principales contreparties à la fermeture possible de la raffinerie des Flandres à Dunkerque, le Gouvernement veut tromper l’opinion publique.

Nous assistons actuellement à la télévision et à la radio à une véritable campagne de désinformation sur ce thème.

Or, il faut rappeler :

  • que cela fait plus de 2 ans que EDF, le Port de Dunkerque et les responsables du Dunkerquois ont élaboré et défendu le projet d’un terminal méthanier dans l’agglomération dunkerquoise ;
  • que ce projet est reconnu comme le projet de terminal le plus crédible sur le territoire français ;
  • qu’une décision définitive doit être prise très rapidement indépendamment de l’avenir de la raffinerie des Flandres.

Si le groupe Total décide aujourd’hui d’investir dans ce projet c’est certainement parce qu’il juge que celui-ci est un bon investissement pour lui en termes financiers et de diversification.

Il faut savoir :

  • qu’en termes d’emplois permanents (au delà de la période de chantier) ce terminal créera moins de 100 emplois, à comparer aux quelques 400 emplois de la raffinerie actuelle et plus encore d’emplois en sous-traitance ;
  • que le terminal méthanier – si la décision est prise rapidement - ne sera en fonctionnement que dans 4 ans ;
  • que pendant ce temps Total n’a toujours pas annoncé ce qu’était le véritable projet industriel pour sauver les emplois directs et indirects sur le site de Dunkerque en cas de fermeture de la raffinerie
  • que rien n’est indiqué pour ce qui concerne les pertes financières du Port dès la fermeture envisagée ;
  • que rien n’est précisé s’agissant du soutien indispensable au développement de l’agglomération en contrepartie de l’éventuelle fermeture de la raffinerie.

Si le Comité Central d’Entreprise de Total lundi, qui doit traiter du devenir du site dunkerquois, devait se voir annoncer que le terminal méthanier est la contrepartie principale à la fermeture du raffinage, il y a fort à parier que cette réunion sera considérée par les salariés comme un leurre, une tromperie et l’annonce d’un véritable gâchis.

A force de répéter que le terminal méthanier serait la compensation à la fermeture de la raffinerie des Flandres, le Gouvernement entraînera inévitablement le Dunkerquois à réclamer le maintien en activité de la raffinerie de Dunkerque jusqu’à la mise en service effective du terminal, c’est à dire pendant au moins 4 ans.

Repost 0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 20:00
logo TOTAL
Selon plusieurs médias, TOTAL pourrait annoncer lundi en comité central d'entreprise la construction avec EDF d'un terminal méthanier à Dunkerque pour compenser la fermeture de sa raffinerie des Flandres.

Maigre consolation pour les salariés, pour leurs familles, pour le territoire dunkerquois ... et véritable arnaque, puisque le projet est déjà lancé depuis 2 ans, porté par EDF et les acteurs économiques et politiques du dunkerquois !

 

Total pourrait donner son feu vert à un terminal méthanier
Source : lepoint.fr  -  le 7 mars 2010

 

Total pourrait annoncer lundi en comité central d'entreprise la construction avec EDF d'un terminal méthanier à Dunkerque pour compenser la fermeture de sa raffinerie des Flandres. Le projet de terminal méthanier dans le port accueillant des navires transportant du gaz naturel liquéfié (GNL) - dont les importations devraient augmenter dans les années à venir - sera porté par EDF, mais Total s'associera à hauteur de 10 % , sur un investissement d'un milliard d'euros, a avancé vendredi le quotidien Le Télégramme .

La CGT et Sud jugent bien maigre cette compensation à la fermeture de la raffinerie qui devrait être confirmée lundi. Le terminal pourrait créer 50 à 90 emplois directs et 100 indirects alors que la raffinerie en compte respectivement 370 et plus de 400.

"S'ils veulent éviter la guerre, ils n'ont pas intérêt à nous annoncer ça", tempête Philippe Wullens (Sud). La CFDT, plus modérée, a souligné le bénéfice pour la région de Dunkerque en termes d'aménagement du territoire, mais a estimé que le projet n'était "pas énorme". Pour sa part, le député-maire PS de Dunkerque Michel Delebarre a accusé le gouvernement et Total de "tromper" la population avec ce projet préparé depuis deux ans.

Appel à manifester
Une intersyndicale CGT-Sud-FO de la raffinerie ainsi que la CGT de Total et Solidaires (dont le syndicat Sud) ont appelé à une manifestation à La Défense en milieu de journée, peu après le début du comité central d'entreprise où Total dévoilera ses intentions. La réunion, initialement prévue le 29 mars après les élections régionales, a été avancée à lundi sous la pression conjuguée fin février des salariés et du gouvernement. Les employés de Dunkerque, dont l'activité est en arrêt provisoire depuis septembre, sont en grève depuis près de deux mois, et occupent les locaux administratifs du site depuis le 16 février. En soutien, les salariés de l'ensemble de la branche raffinage, inquiets d'un possible "désengagement" du groupe pétrolier de l'activité en France, étaient entrés le lendemain en grève durant une semaine. "Si nous faisons le constat que les engagements pris par Total et le gouvernement pendant le mouvement ne sont pas respectés, alors la grève redémarrera", a prévenu Charles Foulard (CGT).

Total, confronté à des surcapacités face à une consommation de carburants en baisse, a promis "la pérennité de l'établissement des Flandres" au sein du groupe, mais pas nécessairement avec une activité de raffinage, et a garanti un reclassement interne à chaque salarié. À l'occasion du précédent comité central d'entreprise le 1er février, le groupe s'était engagé en cas de fermeture à créer sur le site un centre d'assistance technique et une école de formation qui emploieraient deux tiers des salariés. En outre, Total a certifié qu'il "n'y aura ni fermeture, ni cession" de ses cinq autres raffineries françaises "au cours des cinq prochaines années". Une table ronde sur l'avenir du raffinage français est prévue le 15 avril sous l'égide du gouvernement.

À six jours du premier tour des régionales, celui-ci sera également attentif lundi aux décisions, alors que la grève récente a menacé les approvisionnements des stations-service. Le ministre de l'Industrie Christian Estrosi a averti que la raffinerie de Dunkerque devrait rouvrir s'il n'y avait pas "un vrai projet de substitution". L'intervention des pouvoirs publics est allée dans ce dossier jusqu'à la convocation à l'Élysée du président du conseil d'administration de Total, Thierry Desmarest, et du directeur général, Christophe de Margerie.

Repost 0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 17:00

Retour sur le concert : dommage que les socialistes locaux ne se soient pas déplacés en masse pour cette preuve de solidarité ... Bon, nous étions quand même ... cinq !

Ce n'est pas pour "taper" sur notre équipe nationale de foot, mais je pense que beaucoup d'absents se seraient davantage éclaté dans la salle du concert que devant le match !!!


concert pour total - 3 mars 2010

Raffinerie des Flandres : les notes de la solidarité
Source : La Voix du Nord  -  le 5 mars 2010

Environ trois cents personnes ont assisté, mercredi soir, au concert de solidarité organisé au profit du personnel de la Raffinerie des Flandres.


Parmi eux, des salariés du site venus se changer les idées en famille après deux longs mois de grève.

"Un piquet de grève, ce n'est pas évident. Aussi, nous considérons cette soirée comme un moment de détente et de réconfort, qui nous permet de prendre un peu de recul par rapport à la situation difficile que nous vivons." Ce témoignage, signé Philippe Wullens, Marc Pigeon et Philippe Leclaire, respectivement délégués SUD, CGT et FO de la Raffinerie des Flandres, résume bien l'émotion qui régnait mercredi soir au Palais du littoral, où une dizaine d'artistes se sont produits pour soutenir les salariés de Mardyck. "Nous sommes vraiment très touchés par l'élan de solidarité qui s'est formé autour de nous, notamment au niveau de la ville de Grande-Synthe, qui nous soutient alors que la raffinerie n'est pas sur son territoire", insistent les trois syndicalistes.

Au programme de la soirée : du blues et du funk, avec notamment de superbes reprises de Stevie Wonder, Prince et Mickaël Jackson. Exemple de solidarité démontré par les musiciens : le bluesman dunkerquois Éric Liagre reversera une partie des ventes de son CD réalisées le soir du concert au profit des salariés de la Raffinerie des Flandres. « Il est important de montrer que la population est derrière eux. Il faut que toute l'agglomération se mobilise », estiment trois spectatrices, Catherine, Sandrine et Nelly.

Musique et solidarité : à quelques jours d'un CCE décisif pour leur avenir, le cocktail a apaisé les esprits des salariés de Total. Mais pas dissout leur détermination.

Repost 0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande