Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 16:00



Une vidéo proposé par le site du journal "le Parisien" :

Entre 5.000 et 6000 personnes avaient pris place au Zénith de Paris ce Samedi 27 Septembre 2008 pour l'évènement "La Fraternité à son Zénith". Dans un discours de 45 minutes, souvent interrompu par des salves d'applaudissements et des "Ségolène... Ségolène....".

"Je suis là aujourd'hui, je serai là demain. Rien ne me fera reculer" "Nous avons en commun de vouloir un autre monde", a-t-elle lancé, faisant scander le mot "fraternité" par ses partisans. "On commence à comprendre qu'il faut radicalement changer le système", a-t-elle dit, sans jamais citer le nom du président Nicolas Sarkozy. "A quand l'interdiction de délocaliser et de licencier avec obligation de rembourser les aides publiques si l'entreprise fait des bénéfices ?".

Elle s'est posée en victime du pouvoir mais aussi de certains de ses camarades du parti, évoquant "la riante primaire, la courtoise présidentielle, les gentils coups bas, les tendres attaques, les doux cambriolages, les amicales pressions et les charmantes épreuves personnelles". A propos du cambriolage de son appartement, elle a stigmatisé "les porte-flingues de l'Elysée".

Durant quatre heures, les artistes se sont succédé sur scène: Trust, Benjamin Biolay, Hervé Vilard, Da Silva, Cali, Ridan, Neg' Marrons, Mohamed Lamine, Patrice Maktav, Alexis Rault, Trade d'union. De courts sketches notamment du Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine, Phil Darwin ou encore Ali, de petits films ryhtmaient la soirée. Le chanteur Yannick Noah a adressé un message de soutien, depuis les Etats-Unis. Un lâcher de confettis devait clore en couleurs ce show politique d'un type nouveau.


Celles et ceux qui n'ont pas assisté au concert (il y en a !), doivent se contenter des commentaires mensongers des flingueurs médiatiques. Vous avez entendu France Info, vous avez donc appris ceci :
"... heureusement il y avait ça (la musique) pour chauffer la salle ... il faut dire que l'assemblée n'est pas toute jeune ... on a ressorti les vieilles banderoles de la campagne présidentielle..."  et j'en passe !!!
.
Mensonge, mensonge, mensonge
.
Beaucoup, beaucoup, beaucoup de jeunes.
Et pour les banderoles, est-ce par saturation "danyboonienne" que les caméras n'ont pas voulu saisir l'image de notre étendard "LES CH'TIS SONT LA" !
.
Banderole de la présidentielle, peut-être ?
Je crois plutôt que c'était un témoignage gênant :


DES CH'TIS SE PERMETTENT DE NE PAS SUIVRE MARTINE ?
DE QUOI, DE QUOI, ON TRANSGRESSE LES ORDRES !!!
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 15:00

Venus de toutes les régions, les militants ... les petits, les sans-grade,
ceux que les baronnes et les barons prennent uniquement pour des machines à voter ...
quand ils ne les méprisent pas !


Et parmi ces militants : les CH'TIS !!!

Quelques photos :
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 12:00
A celles et ceux qui affirment de façon péremptoire qu'il n'y a pas eu de discours politique, je dis : les oreilles, ça se nettoie !!!


LA FRATERNITE A SON ZENITH - 27 septembre 2008
Discours de Ségolène ROYAL - partie 1




Discours de Ségolène ROYAL - partie 2

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 10:00

  Samedi 27 septembre au Zénith de Paris  -  "Concert de la Fraternité"

  Ségolène ROYAL ?

"Mais ! ... elle est encore debout !

Et en plus, elle continue !"


Vidéo envoyée par   ZappeurLePost


Vidéo envoyée par  Rue89

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 22:00

La Fraternité a son Zénith !

par l'équipe de Ségolène ROYAL

Allez découvrir les chanteurs, les humoristes, les comédiens qui partageront

ce moment de réflexion politique et de fête. 

.

Rendez-vous le 27 septembre au Zénith, de 18 heures à 22 heures

(ouverture des portes : 17 heures).

 



Ségolène ROYAL : "Mon équipe a travaillé sur ce rassemblement avec deux objectifs : d’abord, donner du plaisir et de l'émotion artistique. C'est essentiel pour que la politique ne se dessèche pas. Nous nous sommes trop souvent contraints à des codes un peu désuets, à des rites presqu'archaïques qui assèchent la créativité, la spontanéité, et, au final, la pensée politique. Le chant, la littérature, la danse, sont de merveilleux moyens d'ouvrir nos coeurs."
Beaucoup d’artistes se joindront à nous pour vous offrir une soirée chaleureuse, festive et riche en réflexion.

Vous aurez également l’occasion de visionner des courts métrages engagés sur les enjeux auxquels notre société est confrontée. Des humoristes, comme Phil Darwin, vous feront rire et des comédiens du théâtre du Soleil, d’Ariane Mnouchkine, nous présenteront deux petites pièces de théâtre, mises en scène par Hélène Cinque.

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 21:00

Sommaire

 

1- Inventer un monde nouveau : combattre et proposer 

1.1. La mondialisation est là, nous devons l’affronter

1.2. Mettons fin à la dérive spéculative

1.3. Aller vers une économie de pointe : oui à l’innovation des PME, non à l’économie de rente

1.4. Faire le pari de l’enseignement supérieur et de la recherche 

2. Réconcilier dynamisme économique et progrès social : un Etat préventif, un Etat innovateur

2.1. Agir vraiment contre la vie chère
2.2. Rééquilibrer le rapport capital/travail : mettre l’économie au service de l’humain
2.3. Enfin une fiscalité juste !
2.4. Le droit des travailleurs à être bien formés, des entreprises compétitives
2.5. L’éducation, encore l’éducation, toujours l’éducation
2.6. Repenser sans tabou la sécurité sociale pour la sauver
2.7. Bâtir un système de retraite transparent, universel et personnalisé 

3. Faire d’urgence l’excellence environnementale 

3.1. Préparer dès maintenant l’après pétrole

3.2. Réduire notre consommation d’énergie

3.3 Modifier notre rapport à l'espace 

4. Aller vers une société apaisée et favoriser l’émancipation

4.1. Favoriser la mixité sociale pour éviter la ghettoïsation

4.2. Assurer les solidarités numériques

4.3. Un nouveau regard sur l’immigration

4.4. Prévenir la violence

4.5. Lutter contre les discriminations

4.6. Redonner leur place aux artistes et à la culture
4.7. Reconnaître la diversité comme une chance, la France métissée comme un atout et l’harmonie des générations comme notre garantie

4.8. La laïcité, garante de la République 

5- Oser enfin "la démocratie jusqu’au bout " 

5.1. Moderniser le Parlement

5.2. Faire confiance aux élus locaux

5.3. Encourager la démocratie participative

5.4. Garantir la liberté de la presse
5.5. Porter haut l’exigence de justice et des Droits de l’Homme

5.6. La démocratie au secours de l’Europe
5.7. Pour un ordre mondial juste : des institutions internationales à la hauteur de leurs missions 

6- Faire du socialisme une force neuve dans le siècle 

6.1. Un grand parti porteur d’espoir

6.2. Un parti décentralisé

6.3. De nouvelles formes de militantisme

6.4. Le respect des militants

6.5. Fédérer la gauche et attirer les démocrates
6.6. L’augmentation massive du nombre d’adhérents et l’organisation de primaires 

Le socialisme, une idée neuve pour le XXIè siècle 


Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 12:00

Motion: l'espoir à gauche, fier(e)s d'être socialistes"


 


.
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 18:00
Voici venu le temps des motions. Je reviens un moment sur les réunions de militants, autour des contributions, qui devaient (selon le calendrier officiel du PS) se dérouler du 25 août au 22 septembre.

Je n'évoquerai ici que la situation sur le territoire Flandre-Littoral.
Mais disposant de plusieurs informations sur le NORD, des constats  me semblent avoir un caractère général.

Que retenir de cette phase du Congrès ?
Verre à moitié vide, verre à moitié plein !

.
Début juillet, connaissant l'organisation mise en place en fédéral, on pouvait être optimiste :

- des réunions prévues avec les mandataires de motions (sur les 21 textes, 9 disposaient d'un relai départemental)
- une diffusion de résumés de ces 9 contributions était prévue, en direction des  adhérents ( des militants avaient donc travaillé, passé du temps pour rendre plus accessible ces textes ...)
- les dates des AG organisées par les secrétaires de section devaient être transmises à la fédération, laquelle en informait les mandataires (afin de déléguer sur chaque territoire des militants pouvant présenter la contribution qu'ils soutenaient) 


Mauvaise volonté ou organisation laissant à désirer, la suite ne fut pas à la hauteur :


- diffusion des résumés : très insuffisante ... même des secrétaires de section n'en ont pas vu la couleur
- nous n'avons eu connaissance ,quant à nous, que de 6 réunions  de section, ce qui est très peu :

- 3 septembre : Fort-Mardyck
- 16 septembre : Canton d'Hondschoote
- 17 septembre : Dunkerque
- 17 septembre : Loon-Plage
- 18 septembre : Saint-Pol / Mer
- 19 septembre : Téteghem

Concernant les AG de Fort-Mardyck et Canton d'Honschoote,
où ont eu lieu de véritables débats, j'ai pu relever :


- un certain désarroi des militants ... qui ne date pas d'hier  ... on est revenu sur 2005, le non respect du vote des militants, le manque de discipline dans le parti, les petites phrases ...

- une certitude : que valent toutes nos propositions, si on continue de montrer une si grande cacophonie ... "y a t-il un pilote dans l'avion ?" ...
 

- une méconnaissance du dispositif de congrès, de la possibilité pour des militants de participer aux contributions, ...

J'ai tenté pour ma part de valoriser la contribution "Combattre et proposer" (j'étais là pour ça !). Quelques points, entre autres :


- les conditions d'élaboration de notre contribution : une
implication militante, des adhérents de la base qui participent, qui réalisent -- et se réalisent -- en petits groupes thématiques

- l'accent mis sur la question économique, le rôle des PME, la nécessité d'une démocratie sociale rénovée, ...

- la cohérence de certains principes énoncés : le respect des décisions prises, oui, mais aussi le besoin de dire quelles conséquences pour les "contrevenants" ... la  limitation du cumul des mandats, crédible si on l'applique à soi-même ...

- sur la question du "leadership", mise en évidence du côté artificiel de l'argument "surtout pas un présidentiable"

Concernant l'AG de DUNKERQUE, organisée par thèmes, toutes contributions :

Autre style de réunion, assistance beaucoup plus nombreuse. Les adhérents ont pu avoir un résumé "transversal" des constats et propositions, réalisé par plusieurs intervenants. Exercice difficile, ils ont fait preuve d'un esprit de synthèse qu'on peut saluer !

Un regret, cette réunion ne se prêtait pas véritablement au débat, à des réactions "spontanées", du type de celles qui surgissent dans de petites assemblées ...

Comme dans les réunions précédentes, j'ai formulé l'espoir que le PS suscite davantage l'engagement militant, le travail à la base, organise au mieux l'information et la formation des militants ...
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 10:00
.
Ségolène Royal joue l'effacement...
Source : LEPOINT.FR  -  24 septembre 2008
.

.

Ségolène ROYAL est restée en retrait, mardi soir lors du conseil national du Parti socialiste, préférant mettre en avant son équipe qui incarne à ses yeux "le Parti socialiste de demain".

.

L'ex-candidate à l'élection présidentielle de 2007 n'apparaît symboliquement qu'en dernière position sur la liste des signataires de sa "motion" intitulée "Tous ensemble, fiers d'être socialistes".

Sur le papier, le maire de Lyon, Gérard COLLOMB, figure en première position de cette équipe paritaire de seize personnes, dont Vincent PEILLON, Julien DRAY, mais également trois jeunes collaboratrices, Delphine BATHO, Najat BELKACEM et Aurélie FILIPPETTI.

.

"C'est une équipe soudée, capable de travailler ensemble, de rassembler et d'incarner (...) le PS de demain, celui du futur, celui qui va dire aux Français qu'il ne faut pas baisser les bras (...) et que des solutions, il y en a", a déclaré la présidente de Poitou-Charentes à son arrivée à la salle de La Mutualité, à Paris.

.

Elle a pris place au premier rang mais a envoyé à la tribune un trio composé de Najat BELKACEM, Vincent FELTESSE, président de la communauté urbaine de Bordeaux et François REBSAMEN défendre leur texte d'orientation.

"Nous avons voulu présenter notre motion en trois parties pour se faire applaudir trois fois plus", a ironisé le sénateur-maire de Dijon.

.

Visuellement, la stratégie tranchait avec celles de Bertrand DELANOE et Martine AUBRY, qui ont défendu leur texte en personne.

En descendant de la tribune, le maire de Paris a salué sa consoeur de Lille, serré la main de l'ancien Premier ministre Pierre MAUROY avant d'ignorer ostensiblement le camp ROYAL.

.

Pour celle qui a déclaré mettre sa candidature au poste de premier secrétaire "au Frigidaire" pour l'instant, il s'agissait de "donner l'exemple" afin que le congrès de Reims ne soit pas "une guerre des chefs".

.

"Ce qui m'intéresse, c'est de pousser en avant une nouvelle équipe de futurs dirigeants du pays, de les mettre en valeur, de les faire parler", a-t-elle justifié à sa sortie.

"Je mets en avant cette équipe mais je suis là, bien présente", a-t-elle toutefois lancé à l'adresse de ceux qui douteraient de sa détermination.

Celle qui organise dès samedi un "meeting de la fraternité" au Zénith, à Paris, prévient: "Je prendrai toute ma place dans les débats, bien évidemment".

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 09:00

Lu sur le blog de Gaëtan GORCE,
auteur de la contribution "Aux Militants"

23 septembre 2008

En cohérence...

L'an passé au Conseil national de juin, j'avais dénoncé une méthode, celle des contributions et des motions, obsolète, dépassée, qui ne sert plus que de paravents à des querelles de personnes. 18 mois plus tard, cette triste mécanique tourne à plein : nul bilan de nos défaites ou de leurs causes; nulle amorce de véritable réflexion politique sur ce que peut et doit être une gauche d'aujourd'hui... Soit!

.

Parce que la politique est d'abord tournée vers l'action, l'on ne peut cependant se résigner à ce constat. Le réquisitoire est utile pour permettre une prise de conscience mais il ne peut suffire! Aussi, et quoi qu'on en pense, convient-il désormais de tout mettre en oeuvre pour que Reims, à défaut d'être réussi, ne soit pas un échec collectif.

Peut-être même peut-on espérer en faire le modeste point de départ d'un changement nécessaire. Notre but doit être par conséquent d'exercer une pression suffisante au cours des prochaines semaines :

.

- pour que la voix de la rénovation ne soit pas étouffée;

- pour que nous soyons suffisamment nombreux à exiger une démocratisation de notre parti, par exemple en réduisant le plus possible la place des clans et des courants;

- pour que les votes militants viennent ponctuer, dans le cadre de consultations et de conventions thématiques chaque étape de notre réflexion collective;

- pour que vive l'idée d'assises de l'alternative ouvertes non aux états-majors, mais à tous les citoyens désireux de changement;

- pour qu'enfin, sur cette base élargie d'un parti rénové, soit élu un leader qui puisse incarner l'opposition et préparer l'alternance.

.

Je ne suis pas de ceux qui croient ou font semblant de croire qu'il suffira pour y parvenir de constituer une majorité arithmétique. Le changement viendra non d'une stratégie d'alliance interne mais d'une dynamique à créer qui seule pourra, au soir du congrès, bouleverser les accords de façade pour réunir ceux qui aspirent à une véritable régénération.

.

C'est la raison pour laquelle, j'ai choisi d'apporter mon soutien à la démarche politique engagée autour des signataires de la motion présentée par Gérard COLLOMB et Ségolène ROYAL.

Non pour appuyer telle ou telle personnalité, mais par cohérence avec mes prises de position depuis plus d'un an. C'est en effet dans le cadre de leur motion que s'exprimera avec le plus de force et de détermination la volonté de renouvellement idéologique, démocratique, générationnel sans laquelle rien ne sera possible.

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande