Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 17:00


Julien DRAY rejoint la motion
de Ségolène ROYAL

Source LEMONDE.FR  -  23.09.2008


Le porte-parole du PS Julien DRAY a annoncé mardi qu'il rejoignait la motion de Ségolène ROYAL qui porte, selon lui, "toutes les idées nécessaires à un rassemblement novateur".


"J'appelle toutes celles et tous ceux qui, au long des derniers mois, ont partagé mon combat à s'engager dans cette même démarche, pour que le seul gagnant de ce congrès soit le Parti socialiste et qu'enfin une opposition digne de ce nom puisse exister", poursuit le député de l'Essonne dans un communiqué.


M. DRAY avait joué un rôle essentiel dans la campagne de l'ancienne candidate à la présidence de la République, avant de s'éloigner d'elle.

Celle-ci est soutenue par plusieurs grands barons locaux de la "Ligne Claire": le maire de Lyon Gérard Collomb, le patron de la puissante fédération PS des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, ainsi que par l'eurodéputé Vincent Peillon.

Sa motion, "tous ensemble, fiers d'être socialistes", est en compétition en vue du congrès de Reims avec, en particulier, celles

- du maire de Paris Bertrand Delanoë, soutenu par François Hollande,

- de Martine Aubry, soutenue par Laurent Fabius et des strauss-kahniens,

- et de Benoît Hamon, qui fait équipe avec Henri Emmanuelli et Jean-Luc Mélanchon.


Les motions en vue du congrès de Reims du PS devaient être déposées mardi devant le conseil national, son "Parlement" qui se réunissait à 17H00 à la salle de la Mutualité, à Paris.
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 18:00
Lu sur le site Désirs d'Avenir  -  22 septembre 2008 :

La contribution
"Unité et Refondation(s)"
rejoint la dynamique
de rassemblement
portée par Ségolène ROYAL


Voici leur communiqué :

.

"Le 23 septembre, les motions seront déposées au Conseil national du PS et proposées au vote des militants. Dans le cadre de la dynamique de rassemblement et de renouvellement portée par Ségolène Royal, la contribution Unité et Refondation(s) ! appelle les militants socialistes à participer à la motion qui sera déposée par Ségolène Royal.

 

En effet, les grandes questions portées lors de la campagne présidentielle, notamment, sur la vie chère, le travail, le renouvellement de la vie démocratique, la République métissée doivent être au cœur d'un nouveau projet socialiste.


Convaincus que les questions qu'ils ont portées, telle que la question du travail, de la mondialisation, de la laïcité trouveront leur prolongement dans la motion qui sera déposée par Ségolène Royal, nous estimons important, qu'au-delà des querelles souvent subalternes et des compétitions de personne, ce qui s'est levé, dans le parti comme dans le pays, ne s'arrête pas.


C'est l'enjeu du congrès de Reims !"


Frédéric Léveillé, Premier Secrétaire Fédéral de l'Orne, conseiller délégué d'Argentan,

Charles Fiterman, ancien ministre d'Etat,

Pascal Joseph, délégué national à la coordination, adjoint au maire du 20ème arrondissement de Paris,

Hugues Manouvrier, Premier Secrétaire Fédéral de la Savoie, Vice-président de l'agglomération chambérienne


Partager cet article
Repost0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 16:00

Je vous prie de bien vouloir trouver le texte de la motion, finalisé en équipe, à l'issue d'un travail coordonné par Jean-Louis BiIANCO, Jean-Pierre MIGNARD  et Vincent PEILLON.
.
Je vous rappelle que nous sommes les seuls à avoir élaboré ces idées de façon participative, avec plusieurs milliers de contributeurs et plus de 7 500 signataires de notre contribution sur le site internet "Congrès utile et serein".
.
Bien sûr, la motion sera complétée en fonction des convergences possibles avec d'autres contributions d'ici mardi 23 septembre.




Amitiés socialistes,


http://accel23.mettre-put-idata.over-blog.com/0/19/15/20/signature3.gif

le 19.09.2008



Pour des raisons techniques, le texte de la motion n'est pas directement visible sur ce blog.

Fort heureusement, des liens semblent fonctionner sur des sites amis.
Notamment : "Les Pyrenees avec Ségolene"


Télécharger la motion en cliquant ici
    
   
Le 19 septembre, des représentants de "Combattre et proposer" et de "La ligne claire" (regroupement de grands élus locaux du PS derrière les maires de Lyon et d’Evry, Gérard Collomb et Manuel Valls, et le patron du conseil général des Bouches du Rhône Jean-Noël Guérini),

constatant "la proximité et la convergence des textes" de leurs contributions ... "ont décidé d’en prendre acte en rédigeant une motion commune".

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 08:00

Les notables PS jouent le vaudeville,
aux militants de faire le ménage !


par Gérard DENECKER, un ancien d'Epinay


A La Rochelle, et depuis, notre parti donne de lui une image désastreuse, son discours est inaudible et ceux qui se prétendent ses dirigeants continuent à s’agiter, comme sur un champ de bataille en rivalités cacophoniques. A l’arrière-plan, les éléphants pointent encore leurs trompes, même s’ils sont en hibernation à Washington, Rouen, voire à l’ïle de Ré. Quant aux éléphanteaux et sous-éléphanteaux, ils s'occupent en tractations de moins en moins discrètes, en déclarations et fuites de presse de plus en plus contradictoires …

Une presse qui suit leurs aventures avec délice en feuilletons au quotidien sur l’évolution chaotique de ces confrontations et marchandages en vue d’hypothétiques alliances : un jour elles pourraient se nouer entre tels et tels, puis il nous revient le lendemain qu’elles se seraient aussitôt dénouées, au rythme de rapprochements et d’éloignements successifs, un véritable vaudeville riche en intrigues et en rebondissements …

Quel spectacle désolant face aux milliers de militants désireux de voir le congrès de Reims redonner à leur parti sa cohésion, sa force représentative et sa modernité ! Il est rude de s’exprimer en ces termes, je le reconnais, mais plutôt que de céder à l’hypocrisie, mieux vaut dire les choses telles qu’on les voit, telles que les Français les voient et surtout telles que les militants socialistes les voient. Après les critiques assassines qui ont jalonné la campagne interne au PS en 2006 et qui lui ont fait tant de mal, voilà que ça a repris de plus belle aujourd’hui ! Un spectacle des plus destructeurs !

Le parti fraternel d’Epinay est pris en mains par ses "notables-éléphants"
Des centaines de pages de "contributions" ont inondé nos boites à lettres que la grande majorité des militants n’ont sûrement pas pris la peine de lire … Ces contributions émanaient d’éléphanteaux et sous-éléphanteaux, les mêmes qui jouent depuis leur vaudeville, considérant sans doute que les militants ne sont que le "vulgum pecus" qui n’a d’autre rôle à jouer que de les approuver et de les suivre.

Le cycle d’Epinay, si novateur en ses débuts, s’est progressivement délité. Il est à bout de souffle, miné par les rivalités, la hargne et même la haine  … Le parti fraternel que nous avions construit est devenu la propriété de ses notables et le champ clos de leurs rivalités … Nous avons connu en 2002 un premier signe annonciateur de la fin du cycle d’Epinay avec l’effondrement de Jospin derrière Le Pen et l’appel à voter Chirac au 2éme tour ! Un deuxième a marqué notre incapacité à défendre ensemble en 2005 le choix démocratique que nous avions fait sur la constitution européenne. Oui, le cycle d’Epinay s’achève en crise de projet et de fonctionnement.

N’y aurait-t-il pas de notre part une collective hypocrisie à refuser de voir cette réalité en face ? A refuser de voir que ce vaudeville fait éclater au grand jour, à travers ces tractations-chamailleries, le conservatisme de ceux qui ne veulent rien toucher à leurs habitudes, juste se limiter à un ravalement de façade qui ne les bouscule pas…

Alors, pourrait-on encore prendre les mêmes et recommencer ? Pourrait-on garder les mêmes tendances, les mêmes clans, les mêmes éléphants, quitte à recommencer à la première occasion le même vaudeville ? Pourrait-on accepter que ce soit par la coalition de leurs ambitions divergentes que l’on réalise un congrès novateur ? Pourrait-on bâtir un programme qui résulterait d’un mauvais compromis entre les clans, les égos, et leurs rivalités idéologiques antagonistes ?

Priorité au leadership pour vaincre le clanisme
Nous avons depuis 18 mois une gauche émiettée , tandis que s’accentue la présidentialisation du régime. Face à Sarkozy, il n’y a que cacophonie ! Le PS est à la fois en mal de leadership et réticent à l’idée de leadership. Et si la priorité à accorder au leadership était la seule façon de rompre avec le clanisme qui nous asphyxie ? Et si notre parti avait besoin d’un leader qui se place au dessus des clans et dispose ainsi d'une réelle autorité pour reconstruire et pour répondre aux défis d’une société en pleine mutation ?

.
Restée à l’écart du vaudeville de La Rochelle, Ségolène apparaît comme la seule à avoir le courage de voir les réalités en face, la seule à accepter de remettre en question nos habitudes de facilité, la seule à prendre ses distances avec les pratiques du passé, la seule qui ait la volonté de rénover notre vieille maison !
.
Encore faudrait-il que nous, militants socialistes, sonnions la fin de l’hégémonie claniste et prenions sur nous d’assainir notre parti, et osons le dire, d’y "faire le ménage". Puisse le vaudeville auquel nous assistons avoir convaincu le plus grand nombre qu’il s’agit maintenant d’un devoir militant !
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 11:00

Suite à mon billet reprenant un article sur blog.lefigaro, un résumé :

 

              Contributions              1er signataire
  Nbre signatures      %
COMBATTRE ET PROPOSER           Ségolène ROYAL          7340    43 %
RECONQUETES
  B. HAMON, H. EMMANUELLI          3040
   18 %
CLARTE, COURAGE, CREATIVITE
         Bertrand DELANOE
         1700
   10 %
REINVENTER LA GAUCHE
      Jean-Luc MELENCHON
         1680
   10 %
BESOIN DE GAUCHE
         Pierre MOSCOVICI
         1400
     8 %
VISION POUR ESPERER ...             Martine AUBRY
           840
     5 %
LA LIGNE CLAIRE
    M. VALLS, G. COLLOMB
           630
     4 %
RECONSTRUIRE A GAUCHE
           Laurent FABIUS
           300
     2 %
                                                                                                                                          16930

Comme c'est triste, quand on lit le journal ou qu'on regarde la télé ...  Ségolène ROYAL est de plus en plus esseulée !!!

C'est vrai, quoi, beaucoup d'élus l'ont fui !
Et je ne vous parle pas de la situation dans le département du NORD ! (tout acquis à Martine ... enfin, c'est La Voix du Nord qui le dit et le redit) :

Personne pour l'accueillir lors de sa venue à ROUBAIX.
Pas tout à fait juste, toutefois :
A noter la présence d'une vice-présidente du Conseil Général, Danièle THINON , de DUNKERQUE (ayant signé tout récemment la contribution "COMBATTRE ET PROPOSER")


Bref, ce serait la déprime, mais il reste encore un peu d'espoir : il paraîtrait que le PS, ce n'est pas seulement les élus, qu'ils soient "grands" ou petits (c'est quoi encore, cette hiérarchie ?).
.

Non, figurez-vous que 80% des adhérents ne sont pas des élus ! C'est fou, non ?
Ils étaient là, à ROUBAIX, pour accueillir Ségolène ROYAL ... enfin,  j'exagère, une partie seulement !

Il y avait Brigitte, infatigable Brigitte ... il y avait
Christiane, Corinne, Hélène, Isabel, Jacqueline, Louise, Michèle, Valérie, ...
I
l y avait Bernard, Cédric, Hugo, Jean-Claude, Marcel, Philippe, Richard, Vincent, ...
Et toutes celles et tous ceux que je connais moins, qui ont fait de cette rencontre un succès.

Et qui par leur présence ont contredit tous les sempiternels commentaires  sur la solitude de "l'ex-candidate à la présidentielle", comme ils disent !!!
Partager cet article
Repost0
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 09:00

Et il faut aller sur un blog du Figaro pour le lire !!!


Ségolène Royal domine la course aux signatures



Elles ne font pas office de sondage. Elles ne préfigurent pas non plus l’issue du résultat des urnes. Mais à deux semaines du dépôt des motions en vue du congrès de Reims du PS, le nombre de signatures recueillies par les contributions des ténors du parti peut servir de thermomètre. Depuis le 2 juillet, hauts responsables, petits élus et simples militants ont pu s’inscrire en ligne pour afficher leur préférence entre les 21 contributions générales déposées.

Rappelons que ce sont les militants - et eux seuls - qui voteront pour les motions le 6 novembre, puis, quatre jours après le congrès, le 20 novembre, choisiront leur nouveau premier secrétaire. Il n’était donc pas inutile de comptabiliser ces soutiens déclarés, grâce à chacun des sites des principaux acteurs du PS, et d’établir un rapport de force sans surprise différent des enquêtes d’opinion.

"Sans surprise" ? Ah, quel aveu ! Ces "enquêtes d'opinion" , avec la litanie de ce qui apparaît bien comme une vaste campagne d'intox : elle est en perte de vitesse !


Qui a rassemblé le plus grand nombre de signatures ? Qui a suscité l’enthousiasme des militants du PS avec son projet ? A ce petit jeu estival et traditionnel d’avant-congrès, Ségolène Royal s’impose incontestablement comme la grande gagnante.

Au 10 septembre, date à laquelle nous avons arrêté nos chiffres, l’ex-candidate à la présidentielle pouvait compter sur plus de 7340 signatures en faveur de sa contribution intitulée Combattre et proposer.



Sa présence dans la blogosphère, avec Désirs d’avenir, et la sympathie qu’elle conserve auprès d’une grande partie de la base, lui offrent un boulevard d’avance sur ses concurrents. Distancée dans les enquêtes d’opinion,
(on remet ça !)
durement critiquée cet été par la majorité pour ses ripostes systématiques à l’action de Nicolas Sarkozy, elle montre qu’il ne faut pas l’enterrer.

Sur la deuxième marche du podium avec plus de 3040 signatures pour leur texte Reconquêtes, Benoît Hamon et Henri Emmanuelli peuvent savourer leur performance. Dans l’entourage du premier, jeune député européen qui a fusionné sa contribution avec celle de Marie-Noëlle Lienemann, on y voit «un bon thermomètre. Nous approchons en réalité les 4000 signatures aujourd’hui. Nous ne sommes pas dans le débauchage de stars, mais proches des militants». Cette performance «témoigne de la porosité de nos idées, grâce à l’existence du Nouveau parti socialiste (NPS) depuis 2002. On est assez confiants, notre force a vocation à être majoritaire». Hamon et Emmanuelli confirment la poursuite des discussions avec Jean-Luc Mélenchon en vue d’un rapprochement, «même si rien n’a avancé depuis l’université d’été de La Rochelle». Le sénateur de l’Essonne, bien que très minoritaire au sein du parti, pèse au moins 1680 signatures avec son texte Réinventer la gauche.

Et Bertrand Delanoë ? Bas, très bas. Si le maire de Paris caracole en tête des sondages, il ne semble susciter d’engouement ni sur le terrain en province, ni à travers sa contribution Clarté, courage, créativité. A peine 1700 signataires l’ont rejoint, malgré la sortie de son livre et une présence médiatique très large. L’édile parisien fait toutefois nettement mieux que Martine Aubry qui, à travers sa contribution Une vison pour espérer, une volonté pour transformer, n’a recueilli que 840 signatures, auxquelles il faut ajouter les quelques centaines d’autres de son soutien, Laurent Fabius. Une très maigre moisson qui n’inquiète pas l'un de ses proches, comme il l’a confié au Figaro.fr : «Nous ne sommes pas dans une course aux signatures, mais dans une logique d’adhésion à un projet, à une contribution très nourrie, à une ligne claire». Il sourit et se reprend : «une ligne claire, mais tout en minuscule…» Allusion à la contribution La ligne claire du maire de Lyon Gérard Collomb et du sénateur Jean-Noël Guérini, qui incarnent l’aile droite du parti avec Manuel Valls.

Ces «barons locaux» ne peuvent revendiquer que 630 signatures, mais là encore, pas d’affolement. «Nous n’entrons pas dans une logique de chiffres et restons ouverts, mais sur des principes clairs. Il ne faut pas oublier que Jean-Noël Guérini fait partie de la puissante fédération des Bouches-du-Rhône, indispensable pour le futur premier secrétaire», sourit l’entourage de Gérard Collomb.

Un atout sur lequel Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg espèrent bien s’appuyer pour décrocher la direction du PS. Les deux nouveaux alliés de la rentrée, le premier ayant invité fin août le second à sa Fête de la rose de Frangy-en-Bresse, affichent 1400 signatures au compteur avec Besoin de gauche. Un chiffre médiocre, mais ils sont visiblement passés à une autre étape. Ils enchaînent les réunions de travail avec Collomb et Guérini afin de «rédiger une motion commune». Une alliance avec Martine Aubry ? «C’est l’option préférée, mais pas unique», indique Pierre Moscovici, peu emballé par le rapprochement de la maire de Lille avec l’ex-premier ministre Laurent Fabius. Encore une autre signature à obtenir !
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 10:00






Réaction de Najat BELKACEM

à l'intervention de Ségolène Royal


Mardi 16 septembre 2008

 

Communiqué de Najat Vallaud-Belkacem,
Adjointe au Maire de Lyon, Conseillère Nationale du Parti Socialiste,

adressé aux animateurs de Désirs d'Avenir :


Les militants socialistes qui sont les seuls à décider de l'avenir du Parti le disent depuis des semaines : ils ne voteront pas pour adouber une personne, mais pour choisir une équipe de dirigeants capable de reconstruire une opposition à gauche, de renouveler la pensée socialiste, et de remporter les prochaines échéances électorales.
 
Je suis très heureuse de constater que l'intervention de Ségolène Royal hier soir, fidèle à sa volonté d'ouverture, s'inscrit une nouvelle fois dans cette vision exigeante, juste et claire, des enjeux à venir.

En confirmant que sa candidature au poste de Premier Secrétaire n'était pas un préalable au rassemblement sur une motion commune le 16 novembre prochain, elle est la première à appeler courageusement à un cessez-le-feu dans le combat stérile qui oppose les principaux leaders du parti.
 
J'espère qu'elle sera suivie par d'autres dans cette attitude car une motion ne doit pas être pas une bannière personnelle, mais la définition d'une ligne politique pour l'avenir, pour tout le parti.  Ensuite seulement, nous serons amenés à choisir le Premier Secrétaire qui sera le mieux placé pour défendre les idées qui auront remporté l'adhésion des militants.
 
C'est à ce moment-là, et dans un contexte assaini, que pourront se poser à nouveau les questions de personnes.


Pour l'instant, respectons les enjeux,

respectons les échéances,

respectons les militants

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 17:00


Vincent PEILLON :
"Delanoë-Hollande, c'est l'alliance
des forces du passé "

Source : Le Post

 

Sur Le Post, Vincent Peillon, proche de Ségolène ROYAL, l'affirme haut et fort: il veut "l'émergence d'une nouvelle génération à la direction du PS".

À six jours de la date limite du dépôt des motions, en vue du congrès, les rapports de forces sont en train de se clarifier au Parti socialiste.

Mardi, Le Post a appris que l'alliance entre le camp Royal et les tenants de la "Ligne claire" était "en bonne voie".

Hier soir, François Hollande et Bertrand Delanoë ont officialisé leur alliance lors d'un meeting à Cergy-Pontoise, dans le Val d'Oise.

.

L'alliance entre Delanoë et Hollande fragilise-t-elle Ségolène Royal ?

"Non, elle illustre l'enjeu majeur du congrès de Reims."

"D'un côté, il y a ceux qui veulent reproduire l'ancien, qui ne veulent rien changer dans leur manière de gérer le Parti socialiste : c'est la motion Delanoë, Jospin, Hollande. Ils dirigent le parti depuis 20, 30, voire même 40 ans pour certains... Pour moi, Delanoë-Hollande, c'est l'alliance des forces du passé."

"Cette motion regroupe ceux qui font le contraire de ce qu'ils disent. Delanoë disait qu'il allait être maire de Paris à plein temps... Hollande disait: 'Il faut rassembler et ne pas faire un choix entre Delanoë et Royal'. On voit bien qu'il fait le contraire en s'alliant avec le maire de Paris."

.

"De l'autre côté, il y a ceux qui font ce qu'ils disent, qui veulent porter la rénovation du Parti socialiste de manière collective : c'est la motion de Ségolène Royal."

"Finalement, ce qui se passe au PS en ce moment, c'est très bien : cela permet de voir les différences entre les motions. Toutes les clarifications sont positives."

.

Pourquoi les militants socialistes voteraient-ils pour votre motion ? Qu'est-ce qui la différencie des autres ?

"Car nous allons continuer à appeler au rassemblement, sans préalable, tous ceux qui veulent la rénovation du PS. Il faut changer nos comportements, nos dirigeants, nos façons de travailler et de répondre aux problèmes des Français. Le moment est venu de changer notre façon de faire de la politique."

"Le congrès doit être la première étape d'un nouveau cycle politique, qui doit permettre de faire émerger une nouvelle génération. C'est d'ailleurs la première des préoccupations de Ségolène Royal."

Vous souhaitez donc chasser les 'éléphants' du Parti socialiste...

"Non, pas vraiment. On aura des 'éléphants' avec nous : Guérini [le chef des socialistes marseillais, ndlr], Collomb [le maire de Lyon, ndlr] et peut-être Mauroy [ancien Premier ministre, ndlr]. D'ailleurs, nos 'éléphants' sont également favorables à l'émergence d'une nouvelle génération à la direction du PS."

"On ne peut pas accepter de syndicat de propriétaires du parti,

le Parti socialiste appartient aux militants."

 

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 15:00

Tout d'abord, un article de presse, où Martine ironise sur les déclarations de Ségolène , qui a toujours été pour elle une grande amie, comme chacun sait :

"Frigidaire" : Aubry préfère "donner de la chaleur"
NOUVELOBS.COM  -  17.09.2008
.

Interrogée sur les propos de Ségolène Royal, qui a appelé à mettre "au Frigidaire" la question des candidatures au PS, la maire de Lille a répondu: "à un moment où il faut au contraire donner de la chaleur à notre peuple et aux militants, je ne suis pas sûre que le Frigidaire soit la meilleure solution".


Ségolène Royal "n'est plus candidate tout en étant candidate. On ne comprend plus rien, ou on le comprend trop bien", a un peu plus tard glissé la maire de Lille.
Pressée de questions sur une éventuelle candidature au poste de première secrétaire, l'ancienne ministre de Lionel Jospin a éludé: "je suis candidate à un travail collectif pour redonner espérance aux Français".
Interrogée sur le rapprochement de François Hollande et Bertrand Delanoë, en meeting commun la veille à Cergy-Pontoise, Martine Aubry a assuré: "rien de nouveau dans tout cela. C'est totalement légitime et inscrit depuis longtemps". (AFP)

"Inscrit depuis longtemps" ?
OK, je comprends, c'est déjà un ancien CALCUL !!!


Maintenant, un article très ironique (lui aussi, y'a pas d'raison), lu sur le blog  Intox2007. Retour de flamme, attention, chaud devant ! :

Thermodynamique...

Par Rva, le mercredi 17 septembre 2008 - elephants en délire

On peut lire que Titine nous parle de chauffage plutôt que de réfrigérateur... Petite correction avec rappels, qui montrent que l'élève Martine Aubry mérite un zéro pointé.


Vous allez sans doute rire, mais un réfrigérateur est un chauffage : mettez la main au dos du votre: il chauffe.  Logique, c'est un principe de thermodynamique : on ne peut fabriquer que de la chaleur ( entropie tout et ça: vous vous souvenez de vos cours au lycée? ), et donc pour faire du froid on doit prendre de la chaleur et l'évacuer. Votre frigo est froid à l'intérieur par ce que sa chaleur est sortie via son radiateur externe ou sa structure. De facto, il chauffe la pièce où il est installé, et on ne doit pas le mettre trop près d'un mur , sous peine de nuire à son fonctionnement.

Donc si on refroidit l'intérieur du PS (solferino) on réchauffe l'extérieur, c'est à dire les militants. C'est un peu l'effet demandé. Il faut donc bien refroidir l'intérieur et les ardeurs de certains qui ne sont que dans la posture.

Elève  Royal : 20

Elève Aubry : 0 pointé, ne connait pas ses principes de thermodynamique.

Eleve Delanoe : 0 pointé, s'amusait à raconter des conneries avec un redoublant absent des cours et dont les histoires drôles ne font plus rire, après 11 ans de cours, n'arrive toujours pas à faire quoi que ce soit de bien!

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 09:00



J’ai le plaisir de vous annoncer le grand Concert de la Fraternité au Zénith de Paris, le samedi 27 septembre, de 18 à 22 heures.


Y seront évoqués les grands défis de notre temps et les valeurs qui nous rassemblent : France métissée, écologie, justice, culture, intégration, école, mondialisation…


Avec des artistes :


Trust, Cali, Alpha Blondy, Princess Aniès, Neg’Marrons, Hervé Vilar, Da Silva, Adrienne Pauli, Georges Moustaki, Patrick Fiori, Julie Delpy, Mohamed Lamine, Rost, Trait d’union, Phil Darwin, Thomas N’Gijol du Jamel Comedy Club, etc.


Avec des court-métrages, comme, entre autres :

"Il n’y a pas de Colin dans le poisson", "Vos papiers" ou encore des extraits de "Entre les murs" de Laurent Cantet (Palme d’or au Festival de Cannes 2008) et une création d’Ariane Mnouchkine.


Avec toutes les générations et toutes les musiques dans la diversité de ce qui fait la France et le monde.


Soyez nombreux à nous rejoindre pour ce grand moment de fraternité et de plaisir d’être ensemble.

 

 

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande