Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 10:00


Ils ont la mémoire courte, les donneurs de leçons.


Priorité au rassemblement de la Gauche !
La vilaine Ségolène qui serait opposée à cela !
 
Sauf que ... souvenez-vous :


2002

Jean-Pierre CHEVENEMENT se présente...

Christiane TAUBIRA se présente ...

Lionel JOSPIN ... OUT !!!



2007

Jean-Pierre CHEVENEMENT et Christiane TAUBIRA
soutiennent Ségolène ROYAL dès le 1er tour !


CE N'EST PAS TOUT DE LE DIRE,
IL FAUT LE FAIRE !!!

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 09:00
Non, il ne faut rien laisser passer. C'est trop gros !

Quelle tartuferie, cette affaire sur les alliances, le faux débat du congrès.

Martine AUBRY, mars 2008 :

"Nous avons à coté de nous des hommes et des femmes
QUI PARTAGENT NOS VALEURS" !





Rien moins que ça !

Non décidément, nous ne pouvons pas laisser
le mensonge et la duplicité prospérer au PS !!!
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 08:00



Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 13:00
Tout ça pour ça !

Bertrand s'est-il rendu compte que le Congrès de REIMS était terminé ???


Bertrand DELANOE appelle finalement

à voter Martine AUBRY

NOUVELOBS.COM  -  17.11.2008


Le maire de Paris a envoyé une lettre aux militants pour faire connaître sa position pour le vote interne des militants jeudi. Bertrand Delanoë avait annoncé avant le congrès qu'il ne soutiendrait ni la maire de Lille, ni Benoît Hamon.

Leader d'une motion arrivée deuxième derrière celle de Ségolène Royal dans le premier vote des militants le 6 novembre, le maire de Paris avait renoncé à briguer la succession de François Hollande.

"Voter massivement en sa faveur"

"Notre responsabilité est immense", souligne Bertrand Delanoë dans cette lettre ouverte.
"Jeudi soir, chaque militant est en effet appelé à s'exprimer, par son vote, sur ce qui est l'enjeu décisif de ce scrutin, comme l'ont démontré les principaux discours prononcés à Reims : l'identité même du Parti socialiste", poursuit-il.
"Au nom de mes convictions politiques, j'ai donc décidé de soutenir la candidature de Martine Aubry et j'appelle à voter massivement en sa faveur", ajoute le maire de Paris.


Alliances
"Plus que jamais, nous considérons que les Français ont besoin d'un instrument capable de proposer des réponses opérationnelles à leurs souffrances sociales, à leur perte de confiance et de repères, et à ce qu'ils éprouvent face à une politique gouvernementale brutale et injuste", poursuit Bertrand Delanoë dans sa lettre.
Il évoque à nouveau la question des alliances avec le centre, leitmotiv du Congrès de Reims, appelant de ses voeux "une stratégie d'alliances claire, qui implique de s'ouvrir à toutes les formations de gauche, mais à rejeter l'ambiguïté d'alliances avec un parti qui se refuse à différencier la droite de la gauche". Une allusion claire au MoDem, vers lequel Ségolène Royal prône une ouverture.
"Dans les circonstances graves qu'affrontent notre parti et notre pays, il faut choisir. De ce vote dépend manifestement l'avenir et la conception même du Parti socialiste", lance encore le maire.


"Une stratégie d'empêchement"
Après l'annonce de ce soutien, François REBSAMEN a dénoncé "une stratégie d'empêchement" contre Ségolène ROYAL.
Le maire de Dijon, partisan de l'ex-candidate à la présidentielle, a estimé sur BFM radio que cet appel est "une surprise puisque Bertrand Delanoë n'avait pas donné de consigne de vote" dimanche à l'issue du congrès de Reims.
"Je vois bien qu'il y a là une stratégie d'empêchement pour empêcher les socialistes de donner une majorité à celle qui est avec son équipe en capacité de porter un rassemblement dans le Parti socialiste", a-t-il affirmé.


Rebsamen confiant

Il s'est toutefois voulu rassurant sur le sort de Ségolène ROYAL notant que "jusqu'à présent les appels des grands élus n'ont pas été trop entendus". "Je pense que les militants sont assez libres pour, en conscience, faire un choix par delà les consignes de vote qui peuvent être données", a-t-il dit.
"Je ne pense pas que cela modifie profondément la structure du vote", a-t-il insisté affirmant avoir "confiance dans les militants".
Selon François REBSAMEN, face à cette stratégie d'obstruction, Ségolène ROYAL "ne doit pas dévier de sa route".
Martine AUBRY avec Laurent FABIUS "c'est presque le vieux parti", a-t-il jugé, notant que ceux qui sont "rassemblés autour" de la maire de Lille "sont ceux déjà qui étaient les acteurs du congrès de Rennes".
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 10:00



 
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 09:00


Il est reproché à la motion E arrivée en tête, à Ségolène ROYAL, à Vincent PEILLON et toute notre équipe de vouloir opposer les militants à "l'appareil" du parti.


C'est toute l'ambiguïté que l'on relève chez nos détracteurs au sein même du parti : ils affirment que la force du PS, ce sont les militants ... mais jusqu'à un certain point, ils  se réservent le droit de fixer les limites !


Vous voulez une preuve manifeste de leur état d'esprit ? Un tenant de la motion "D", le député Daniel Goldberg (Seine-Saint-Denis) aurait préféré que le scrutin du 20 novembre n'existe pas.

Voici ce qu'il a déclaré dimanche :


"Si nous n'avions pas introduit cette élection directe du premier secrétaire, nous aurions été forcés de trouver un accord hier soir et de prendre nos responsabilités. Il faudra revenir sur cette présidentialisation du parti et supprimer cette élection."

 

LA RENOVATION DU PARTI EST EN MARCHE ... ARRIERE !!!
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 08:00

"Ils" avaient sans doute décidé de marquer contre leur camp.
C'est réussi :

MoDem  .   -   PS  .
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 20:00

Ségolène ROYAL a été la première à rendre publique dimanche soir sa profession de foi en vue du vote de jeudi des militants socialistes pour le poste de premier secrétaire du PS.


Ce texte parviendra aux militants d'ici le vote :



Chèr-e-s camarades,


Au moment où la crise financière aggrave les souffrances, ici et dans le monde, la France attend les socialistes. Elle les appelle. Nous devons répondre, forts, déterminés, audacieux, vigoureux, énergiques.


La parole vous est aujourd'hui redonnée. Immense responsabilité, car c'est vous qui, par votre vote, allez forger l'unité du Parti socialiste et donc sa capacité à se faire entendre et à agir dans le tumulte.


Oui ou non voulons-nous ensemble écrire une nouvelle page de notre histoire, vibrante et populaire ?
Oui ou non voulons-nous bâtir ensemble le socialisme du XXIème siècle ?
Oui ou non, notre parti va-t-il s'ouvrir à toutes les diversités et devenir meilleur que la société qu'il prétend transformer ?
Oui ou non le peuple que j'ai vu tellement présent et attentif au cours de ces derniers mois va-t-il venir vers nous car nous aurons su lui redonner l'espoir ?


Notre avenir est à portée de main. A nous de le saisir. Nous avons les talents individuels. A nous de tisser le talent collectif.


Je veux mettre en valeur une nouvelle génération d'hommes et de femmes, de toutes origines et de tous les territoires. A nous de leur ouvrir les responsabilités et de demander aux anciennes générations d'être là et de leur transmettre l'expérience.
Vous savez que le Parti socialiste peut devenir un grand parti populaire. A nous d'accueillir toutes celles et ceux qui veulent combattre les dégâts du sarkozysme et construire un autre futur.


On nous a fait un procès intellectuellement déloyal sur la question des alliances. Pourtant notre motion est parfaitement claire : l'union de la gauche d'abord, la main tendue à tous les humanistes pour battre la droite, ensuite. Cette question sera soumise à une consultation directe des militants. Je m'y engage.


Vous savez que les jeunes des quartiers populaires et de toutes les couleurs sont massivement venus voter pour nous à l'élection présidentielle. Je les espère au Parti socialiste. A nous d'inventer de nouvelles formes de militantisme.


Les Français nous attendent. La gauche nous attend. La force d'être nous-mêmes et la force de changer dépendront de la force que par votre vote, chacune et chacun d'entre vous nous donnera jeudi prochain. Donnez-nous cette force et cette légitimité qui nous permettront de reprendre l'ouvrage, pour que tous les talents de toutes les motions se rassemblent pour combattre la droite, pour proposer et pour se faire entendre, ici, mais aussi en Europe et sur la scène internationale.


Je vous appelle toutes et tous à venir voter. Car aujourd'hui c'est vous, militantes et militants, qui détenez les clés de notre avenir commun et donc de celui de millions de citoyens qui nous attendent, parfois désespérément. C'est vous qui pouvez donner l'élan de la transformation. Alors, allons-y. Nous pouvons le faire. Nous devons le faire. Nous sommes les socialistes. Nous allons retrouver la fierté de l'être tous ensembles, unis et offensifs. Vous pouvez compter sur moi comme nous comptons sur vous.


Amitiés socialistes,

Ségolène ROYAL, Vincent PEILLON et toute l'équipe

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 12:00


On me dira dimanche soir : "Alors, raconte !"


Je n'y manquerai pas.

.
A très bientôt.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 11:00

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Congrès PS 2008
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande