Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 21:00

Pétition initiée par    et soutenue par 

(voir les Pages Permanentes)
. 

.

"Heures supplémentaires : il faut arrêter les frais"

A cet instant, 26530 personnes ont déjà signé la pétition en ligne.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 11:30


Le "printemps des libertés" devait marquer l'apogée de la campagne socialiste contre le président de la République mais peu de militants ont finalement fait le déplacement.

C'est ce que relève la presse, qui finalement n'en a pas trop fait sur cet événement ... ou non événement pour être plus critique.
On se souvient qu'elle en avait fait des tonnes à l'occasion d'un autre Zénith, en relatant évidemment les petites phrases assassines de nos chers "camarades" .
Il s'agissait bien sûr du meeting-concert organisé par Ségolène ROYAL. Avec l'aide des nombreux comités locaux de Désirs d'Avenir, faut-il le souligner !

Ce qui m'interpelle, dans cette affaire, c'est qu'il devrait y avoir à l'avenir des conventions thématiques (ces fameuses conventions prévues dans nos statuts, mais mises "au frigidaire" depuis des lustres !)
et on peut se demander si les militants seront alors mobilisés pour y participer.
Car "le PS au travail", c'est bien de le dire, mais on a encore du mal à s'en rendre compte du côté des militants, dont on peut comprendre aisément la déception et la démotivation.


J'ai lu aussi dans la presse certaines explications de la direction du PS sur la faible participation à ce Zénith-là. Voudrait-on nous faire prendre des vessies pour des lanternes ?
Ainsi, cette désaffection serait due à la démobilisation des fédérations ... manques d'outils ... appareil du PS encore convalescent ....

Je comprends donc que tout dépendrait des appareils nationaux et fédéraux.
Et le rôle des sections PS, cellules de base et d'animation du parti, pas un mot ? Et le  dynamisme, l'envie des militants, on n'en parle pas ???

Il me revient en mémoire la force militante de notre équipe Désirs d'Avenir depuis 2006. Tous ensemble, nous n'avons pas attendu la bénédiction de telle ou telle instance pour prendre plusieurs initiatives.
(et, je le précise, aux frais de chacun d'entre nous la plupart du temps !)


Sans cet esprit, cette envie de se bouger, il n'y aurait pas eu la participation de militants de notre territoire Flandre-Littoral :

- à la plupart des "débats participatifs" lors de la campagne présidentielle début 2007
- au débat sur le logement à ROUBAIX en janvier 2007
- au grand meeting de VILLEPINTE le 11 février 2007
-
au rassemblement de VILLENEUVE D'ASCQ en mars 2007
- au grand meeting du Stade CHARLETY le 1er mai 2007

Je me limite ici aux événements qui concernaient l'ensemble du PS, puisqu'ils intervenaient dans le cadre de la campagne de la candidate choisie par les militants ... soutenue, ça va de soi, par l'ensemble des militants et de "l'appareil" ...

Mais bien entendu, nous avons aussi été mobilisés pour d'autres actions, en 2006 et en 2008, organisées par Ségolène ROYAL et Désirs d'Avenir.
Entre autres, un fameux meeting-concert en septembre 2008 ... la boucle est bouclée !
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 15:00

Pour ceux qui lisent encore la presse du PS, voici une réaction au contenu du dernier numéro de L'hebdo des Socialistes" n° 521 daté du 7 mars.

En page de couverture, un titre : Le long chemin des dames   ... Jusque là, tout va bien.

Et plouf, page 21, un troublant oubli dans la rubrique "Les grandes dates de la lutte pour les droits des femmes" ...

Dans la chronologie, on trouve donc :

"1989 : Catherine Trautmann (PS) devient la première femme maire d'une ville de plus de 100 000 habitants,
            à Strasbourg".


"1991 : Edith Cresson (PS) devient la première et unique femme nommée Premier ministre".

"1999 : La Constitution intègre le principe de parité ..."

"2001 :
Réforme de la loi de 1975 par Martine Aubry (délai de recours à l'IVG) ..."


Et voilà 2007 : "Après les élections législatives de 2007, la France figure au 58ème rang mondial et au 13ème rang en Europe pour la représentation des femmes au parlement".

(apparemment le PS assume tout à fait les résultats lamentables de la France en terme de parité. En tout cas une part de responsabilité)

Tiens, on a oublié l'année 2004 :
élue à la tête d'un Conseil Régional, une seule femme  ... Ségolène ROYAL


Ah oui, 2007 au fait : on ne va quand même pas accuser Solferino d'être anti-ROYAL, ça se saurait !

Donc, cet erratum est amplement justifié :

"2007 : Ségolène Royal (PS) est la première femme
à accéder
au second tour
de l'élection présidentielle."


J'ai titré "Un oubli facheux", parce que je suis gentil !
UN OUBLI INTENTIONNEL, OUI ! LAMENTABLE !!!
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 09:00

J'ai découvert ce "billet d'humeur" sur le site  www.lesdialoguesstrategiques.com

Animateur de blog, et allant "surfer" sur beaucoup de sites, j'ai naturellement été très attentif au contenu de cet article, consacré aux fameux "pseudos", analysé comme un véritable phénomène de société ... et de lâchété ordinaire.


Monde réel ...
monde virtuel : "une solution courageuse,
rester caché derrière son masque"


Le règne des corbeaux ?
Véronique Anger, Billet d'humeur -  mars 2008



Lorsque le ton devient haineux sur les blogs, les commentaires ressemblent de plus en plus à ces lettres anonymes envoyées au notable du village par un vilain "corbeau". Et oui, on l'a presque oublié, mais dans la vie réelle, quelqu'un qui ne signe pas ou se cache derrière un faux nom pour dénoncer ou insulter quelqu'un d'autre s'appelle un "corbeau"...

Dans le virtuel, nous acceptons de manière tout à fait étrange (du moins, moi je trouve cela étrange) de vivre sous le règne des "corbeaux"... En effet, quiconque le souhaite peut recourir à ces fameux pseudos parfaitement autorisés dans le virtuel, mais totalement prohibés dans le réel. En effet, dans la vie réelle, utiliser un faux nom pour agresser un individu reste associé à "corbeau", "délateur", "un ami qui vous veut du bien"... bref, une lâcheté.

Et bien, la même loi ne s'applique pas dans le virtuel. On peut écrire n'importe quelle méchanceté sous un faux nom sans crainte d'être traité de corbeau par le reste de la communauté. Pourquoi donc cacher sa vraie identité sous un pseudo ? L'excuse la plus répandue, notamment chez ceux qui jettent le plus de fiel, consiste à prétendre que leur employeur risque de les virer s'ils s'expriment à visage découvert. Sans blague ? J'ignorais que nous vivions dans une dictature... Cet argument pourrait éventuellement convenir pour les "hauts fonctionnaires", mais je doute que ce soit une catégorie surreprésentée sur les blogs où pourtant les pseudos abondent.

Dans les blogs, on peut se permettre de dire tout et n'importe quoi sans risque, sans responsabilité aucune (il faut vraiment mettre le paquet pour se faire censurer). Pour certains utilisateurs de pseudo, il s'agit d'une arme qui signifie : "Je vous insulte en toute impunité, je décrète, je critique, bref je vous crache à la figure d'autant plus volontiers que je n'ai pas à assumer mes opinions au grand jour. Personne ne connaîtra mon vrai visage, alors pourquoi me priver ?" Et les plus jeunes qui arrivent sur le net (c'est ainsi, je suis soucieuse des valeurs que nous transmettons aux jeunes générations...) ne connaissent pour la plupart que cette manière d'exprimer leurs opinions ou de commenter celle de quelqu'un d'autre, en particulier si ce quelqu'un d'autre est en total désaccord. Une solution courageuse : rester caché derrière son masque…

Jouer au corbeau... un sport national -international en fait- qui devrait nous inciter à nous poser des questions et attirer le regard des spécialistes sur un phénomène interprété inversement selon qu'on évolue dans le réel ou le virtuel. Il est étonnant qu'aucun sociologue ou anthropologue ne se soit encore penché sérieusement (du moins à ma connaissance) sur ce phénomène.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 09:00


Je vous conseille fortement ce blog.

Je connais Brigitte depuis plus de deux années maintenant, j'apprécie son enthousiasme, et sa résistance ...



... pour dénoncer le personnage et la politique désastreuse de ... qui vous savez !

... et pour soutenir l'action de Ségolène ROYAL et de son équipe.
Et dans cette équipe, même si l'on voit surtout les personnalités nationales,
 il y a aussi ... BRIGITTE !
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 08:00


C'est trop ENÔÔÔRME !

Il faut que je me pince !!!


Voici un document éloquent que m'a transmis Marcel, un ami blogueur :


C'est une note d'un chef de bureau (Constatation et Surveillance des Recettes du Département et de la Ville de Paris) adressée à son Chef de Service, ayant pour objet :


"La désignation des emplois de chefs et de Sous-chefs de bureau qui pourraient être confiés à des femmes"


La date : 21 décembre 1925


Parmi les nombreuses mesures néfastes prises en matière de personnel, soit par le Conseil municipal, soit par l'Administration préfectorale elle-même, l'une des plus regrettables est assurément celle qui a donné accès aux femmes dans le cadre supérieur.

Des inconvénients multiples en découlent, d'autant plus graves qu'avec le grade de Sous-chef et de Chef, la femme aurait à exercer une autorité sur des collaborateurs, parfois plus âgés, ayant fait la guerre ou tout au moins des périodes de service militaire et qu'humilierait profondément une telle subordination.

Ces mêmes inconvénients se présenteraient également, quoique moins aigus, si la femme était appelée à diriger d'autres femmes : la mentalité féminine est de telle nature que les questions de sentiments primeraient certainement celles où n'entreraient que la seule appréciation des qualités professionnelles ou des défauts d'un personnel exclusivement féminin ou mixte à diriger.

De cette antinomie résulteraient des heurts, des froissements, des résistances, préjudiciables à la marche du service et motivant des demandes fréquentes de changement d'affectation.

D'autre part, la femme, être nerveux et impulsif par tempérament, serait-elle bien qualifiée pour prendre une décision administrative dans la mesure où celle-ci est laissée à l'initiative du chef de bureau ?

Le caractère féminin, au cours de ses tentatives récentes d'émancipation, a-t-il déjà montré dans l'administration, l'industrie, la médecine ou le barreau qu'on pouvait faire confiance à la rectitude de son jugement ?

Il est permis d'en douter si l'on interroge ceux qui ont quelque expérience à ce sujet : la notion de la simple justice de la froide raison, du sens juridique, de la franchise sans restriction mentale et de la responsabilité échappe encore, à l'heure actuelle, à la plupart des femmes, même sélectionnées.

Il est hors de doute que de longues années de perfectionnement et d'adaptation sont nécessaires à la femme intellectuelle pour lui permettre d'achever son évolution et de devenir l'égal de l'homme au point de vue social et économique.

Indépendamment de ces causes générales de désorganisation qui s'étendrait à tous les bureaux de la Préfecture de la Seine si les femmes accédaient au grade de Chef ou de Sous-chef de bureau, il existe plusieurs objections à ce que l'une d'entre elles soit désignée pour cet emploi au 2ème bureau du Contrôle central. Ainsi que je l'ai indiqué, chaque fois qu'il s'est agi d'une nomination de rédacteur ou de commis dans mon service, les attributions de surveillance qui lui sont dévolues s'opposent sous peine de n'être ni complètes ni efficaces, à ce qu'elles soient exercées par une femme.

Les rédacteurs sont en effet appelés à effectuer des démarches ou des vérifications dans les Ministères, à la Préfecture de Police, ainsi que dans les bureaux des deux comptables : pour mener à bien l'accomplissement de leur tâche, ils doivent en nombreuses circonstances faire preuve d'initiative et d'assurance, qualités qui n'appartiennent généralement pas à la femme.

Il semblerait donc paradoxal que celle-ci fut désignée pour diriger un bureau dans lequel elle devrait montrer comme ses collaborateurs immédiats les mêmes qualités lorsqu'il s'agira pour elle de faire des démarches et des vérifications analogues ou de résister aux sollicitations pressantes et injustifiées de débiteurs départementaux réclamant l'obtention de délais de paiement ou de sursis de poursuites.

Tels sont les motifs d'ordre divers pour lesquels j'estime nuisible au fonctionnement du 2ème bureau la désignation qui pourrait être faite dans l'avenir d'un chef ou d'un sous-chef de bureau femme.


Le Chef du 2ème bureau du Contrôle central.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 23:00

Pause vacances ...
Reprise du blog le 8 février
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 19:00

Beaucoup d'informations, de liens qui ont perdu de leur actualité.

Notamment, le congrès de REIMS est passé ... ce qui ne signifie pas que l'on oublie !

Plusieurs "Pages permanentes" liées aux contributions et aux motions ont été enlévées.
Dans la rubrique "Mémoire", j'ai tenu à inclure ce texte, qui devait utilement figurer ici pour les combats politiques qui nous attendent. Et aussi au titre de la "mémoire", à bien des égards :



"Nous sommes le socialisme, levons-nous, vertu et courage,

car nous rallumerons tous les soleils, toutes les étoiles du ciel,

nous sommes les socialistes, il reste tant à faire, alors faisons-le,

nous sommes les socialistes, tous ensemble"

Jean JAURES


Phrase sifflée au Congrès de Reims

... parce que prononcée par Ségolène ROYAL !


Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 14:00

On n'a pas cessé de le dire au moment du Congrès  : il fallait une opposition forte , un Parti Socialiste crédible, face à cette Droite implacable, face au pouvoir sarkozyste.
Dans l'intérêt des français qui souffrent, et particulièrement les plus démunis
.

On a vu, c'est raté !
Et ceux qui ont conduit à ce gâchis devraient en avoir honte.
Mais espérons qu'ils se ressaisiront dès les premiers pas dans cette année 2009.



                                                                                  Pour éviter ça ...








    et ça ...







Afin que nous puissons avec fierté    
afficher ça ...        


Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 22:00

Du nouveau avec OVER-BLOG : depuis quelques jours, comme beaucoup de blogueurs, j'ai placé ici ma sélection musicale.

Au gré de mes envies, de mes préférences. Avec quand même quelques idées derrière la tête (si-si, même aux ségolénistes, ça arrive !)



Marie LAZARO : "Tout ce qui nous tue pas nous rend plus fort ...
les coups durs, les coups bas ..."


J'ai des musiques , des paroles dans la tête, et dans le sang ...
n'est-ce-pas Benoit ... le frisson de l'émotion :

- BREL, qui chante JAURES, bien sûr ... j'ai lu quelque part qu'un docte socialiste, un vrai, canal historique, nous reprochait de ne pas connaître l'histoire du parti ... BREL, au moins, je connais !

- Le Plat Pays, bien sûr, toujours chanté par BREL


- Je viens d'ajouter ce jour Jacques DUTRONC - L'opportuniste : "Je retourne ma veste", ça me fait penser à quelque chose, à certains ... vous voulez des noms ?

-
Un autre de mes préférés, Léonard COHEN : The partisan

- Après les malheurs de la guerre entre l'Allemagne et la France, une bien jolie chanson de paix chantée par BARBARA : Göttingen

- "Est-ce que les gens naissent égaux en droit, à l'endroit où ils naissent" ... Maxime LE FORESTIER  : Né quelque part

- Nana MOUSKOURI : Je chante avec toi Liberté ... Egalité ... Fraternité

- "Des années de services ... des années de sévices" : Antisocial, chanté par TRUST

- Graeme ALLWRIGHT : Jusqu'à la ceinture ... histoire d'un ordre imbécile

- Camarade ... enfin, si on veut : bien raconté par Charles AZNAVOUR

- Un mort vivant, journaliste emprisonné pour "délit d'opinion" : Charles AZNAVOUR

- Jean FERRAT, bien sûr ! : Potemkine  et  Nuit et brouillard

- Cesaria EVORA - Sodade ... parce que c'est beau

- Poulailler's song ... "la volaille qui fait l'opinion" : Alain SOUCHON (j'ai cherché "Parachute doré" ... pas trouvé)

-
"Moi je pense à l'enfant entouré de soldats ..." : LES POPPYS - Non non rien n'a changé


Visiteurs de ce blog, si le coeur vous en dit, il m'est possible de créer un autre bloc "A la demande", que j'alimenterai à partir de vos souhaits.

Faîtes-le savoir par vos commentaires ou e-mail.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande