Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 20:00


Dans la série
"Les-candidats-UMP-s’engagent-à-être-présents-au-Parlement-européen"

et "devant les français' s'il vous plait  ... et sous vos applaudissements !

... sous-titre : "On nous prend pour des cons" :




La vie rémunératrice de Rachida Dati
par Jean QUATREMER - Coulisses de Bruxelles - Libération.fr, le 29 juin 2009


Exilée à Strasbourg par la volonté du Prince, l’ex-ministre de la Justice va sans aucun doute briller par son absence. Procès d’intention ? Que nenni. Que l’on en juge :

La nouvelle députée européenne UMP a déjà fait savoir qu’elle resterait maire du 7e arrondissement de Paris et, selon Les Échos de ce matin, elle se prépare à rejoindre le cabinet d’avocats américains Willkie Fart & Gallagher.


Je sais bien que les politiques sont des surhommes, mais là, il ne faut quand même pas exagérer. Si la jeune maman qu’est Rachida Dati veut en plus assumer sa vie familiale, on voit vraiment mal comment elle va pouvoir jouer son rôle de parlementaire européenne qui nécessite une forte présence à Bruxelles et à Strasbourg.

Mais cela n’a guère d’importance : elle percevra quand même son salaire de 7661 euros bruts par mois plus les diverses indemnités liées à son statut (298 euros par jour de présence, 4202 euros par mois pour ses frais généraux, etc.) qui s’ajouteront aux 4808 euros bruts mensuels plus les 1208 euros de frais de représentation de son mandat de maire.
Sans parler de ses honoraires d’avocate. Les années à venir s’annoncent donc très confortables pour Rachida Dati.

On est content pour elle. Mais la France n’aura pas gagné une eurodéputée d’influence dans l’affaire.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Européennes 2009
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 12:00

Un camarade, Freddy (que je remercie), m'a envoyé le lien d'une vidéo ... édifiante.

"Le Président", film de Henri Verneuil, a été réalisé en 1961, c'est-à-dire 48 ans avant les  récentes élections européennes, la perception que nous avons des difficultés à construire une Europe des citoyens ... et l'arrivée de la crise, les effets visibles et désastreux des excès du capitalisme ...

Ecoutez Jean Gabin dans cette scène célèbre  (et visionnaire !), sur des dialogues de Michel Audiard.
Epoustouflant !

Vidéo envoyée par  europeenne2009

 

 

Le mot de la fin, dans cette séquence-là : "Cette Europe-là, vous la ferez sans moi, je vous laisse"

Il s'agit de l'Europe, mais je trouve dans ce film que l'on peut aisément extrapoler au périmètre national, comme au périmètre international. Et qu'il est question plus généralement de la moralité en politique ...


Le discours est sévère, très sévère. Mais plusieurs années après, il y a de cela !  :

"Tout le monde parle de l'Europe, mais c'est sur la manière de faire cette Europe que l'on ne s'entend plus, c'est sur les principes essentiels que l'on s'oppose ..."

"Constitution de trusts horizontaux et verticaux, groupes de pression, qui maintiennent sous leur contrôle non seulement le produit du travail, mais les travailleurs eux-mêmes ..."

"Cette Europe des maîtres de forge et des compagnies pétrolières ... l'Europe de la fortune contre celle du travail ..."

" Une assemblée où les partis politiques ne sont plus que des syndicats d'intérêts ..."

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Européennes 2009
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 08:00

Déclaration de Ségolène ROYAL
en introduction de l'Université Populaire Participative
"Quel nouveau modèle de développement pour l'après-crise"
Paris  -  15 juin 2008

 

Chers amis,

Notre université populaire sur "comment sortir de la crise ?" a été fixée il y a bien longtemps mais force et de constater qu’elle intervient dans un contexte politique que l’on ne peut pas passer sous silence. D’autant qu’elle renforce notre volonté de travail, de dialogue, d’écoute et de proposition.

 

Et d’abord l’abstention, quelles leçons en tirer ?

En effet, l’abstention record en France (60 %) comme en Europe (57 %) avec des pointes à 80 % dans les départements d’outre-mer et à près de 90 % dans de nombreux quartiers de banlieues en passant par 70 % chez les 18-30 ans, 70 % chez les ouvriers et employés, cette abstention appelle un sursaut, une audace nouvelle, surtout ici à Désir d’Avenir où notre raison d’être a toujours été la démarche participative c'est-à-dire la conviction que toute politique qui se fait sans le peuple, sans les citoyens, est une politique qui finit par se faire contre les peuples.


Pour en revenir à notre sujet d’aujourd’hui, ce sont ceux qui souffrent le plus de la crise qui sont le moins venus voter.

Ce n’est pas de l’incivisme ni de la négligence contrairement à ce qui a pu être dit par des commentateurs pressés ou condescendants. C’est un message politique de la part de ceux qui attendent parfois désespérement des solutions porteuses d’espoir.

 

Sur le Parti Socialiste je dirai juste un fait non polémique qui est un fait précis et incontestable : ce sont 6,7 millions de voix qui ont été perdues depuis le premier tour de l’élection présidentielle. Surtout chez les jeunes, les femmes et les quartiers populaires.  Ce qui veut dire que ceux qui subissent la crise sont ceux qui ce sont détournées du vote.

Face à cette situation nous devons avoir l’audace d’espérer, le courage de reconstruire, la générosité pour changer de système.

Vidéo envoyée par  segolene-royal

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Européennes 2009
commenter cet article
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 08:00
Ouh les menteurs !!!

Voilà ce que j'ai entendu à la télé sarkozienne (ne cherchez pas quelle chaîne, c'est la tendance générale) ...
Des ministres UMP, le sous-chef UMP Xavier Bertrand (le chef c'est Sarko) qui disent tous la même chose à propos des résultats aux européennes : c’est la première fois depuis 30 ans que le parti au pouvoir arrive en tête.

Qu'est-ce qu'ils sont forts, à l'UMP, et quel super chef ils ont !!!


Objection votre honneur, 3 cas ont précédé :

1979 : 27,61%   pour l'UDF,    parti au pouvoir

1994 : 25,58 %  pour le RPR,  parti au pouvoir (avec l'UDF)

1999 : 21,95 % pour le PS,     parti au pouvoir (avec le PRG et le MDC)


Evidemment, pas un journaliste ne contredit ces messieurs, comme d'hab ...
C'est dûr, ce métier !

Mais ce qui est étonnant, c'est qu'aucun représentant de l'opposition n''a relevé le mensonge, m'a t-il semblé.

Il ne suffit pas de dénoncer les médias serviles, on le sait et on n'a pas vraiment les moyens de changer cette situation.
Il serait bon quand même, chaque fois que l'occasion se présente, de répliquer  en démontant l'argumentation sarkozienne défaillante et grossière.
Ce n'est pas faire de l'antisarkozysme primaire, c'est donner la bonne information aux citoyens ... et mettre en évidence l'enfumage !
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Européennes 2009
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 19:00

Tous les résultats sur le site leparisien.fr  :  ICI


Rappel des résultats 2004 :


Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Européennes 2009
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 18:00

Tous les résultats sur le site leparisien.fr  :  ICI



Rappel des résultats 2004 :

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Européennes 2009
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 17:00

Tous les résultats sur le site leparisien.fr  :  ICI

Le Pas-de-Calais , l'un des rares départements (3) où le PS est arrivé en tête :



Rappel des résultats 2004 :

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Européennes 2009
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 16:00

Tous les résultats sur le site leparisien.fr  :  ICI


Rappel des résultats 2004 :

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Européennes 2009
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 14:00

Tous les résultats sur le site leparisien.fr  :  ICI


Rappel des résultats 2004 :

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Européennes 2009
commenter cet article
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 07:00

Voici le billet de Michèle DELAUNAY, peu avant l'annonce des résultats quasi définitifs du scrutin européen.
Que faut-il ajouter à cela ? Il traduit l'écoeurement que nous sommes nombreux à ressentir, et le doute persistant vis-à-vis d'un parti figé.
Oui, Michèle a raison :
Nous ne pouvons pas continuer ainsi.

 

Souffrance et révolte

Souffrance et révolte en écoutant les "sondages sortis des urnes", nationaux, Ile de France, Sud Est..


Souffrance de notre incapacité à porter des idées fortes, des grands projets, de les mettre en ligne, comme des petits soldats, de les formuler de manière simple et compréhensible, de manière à ce que , sur les marchés, chacun sache les enrichir de sa propre expérience, selon ce qu'il sait et qu'il connait. Révolte que nous sachions si mal (que nous ne sachions plus) nous ranger nous-mêmes derrière ces petits soldats, nous effacer devant les idées, pour les porter avec nos personnalités, nos talents, notre chaleur, nos compétences, mais en serviteurs de ces idées.


Oui, j'ai entendu de nos responsables dire qu'ils ne bougeraient pas le petit doigt pour ces élections, oui j'ai souffert de disposer de si peu de matériel électoral (tracts, présence de nos candidats..), oui j'ai souffert de voir Jacques Delors se ranger à la tête du comité de soutien de Vincent Peillon au lieu d'agir de tout son poids sur le plan national ; et pire encore de le voir "penser à Juppé" pour remplacer Barroso.


Mon habitude n'est pas de tirer contre mon camp. Ce blog ne porte je crois aucune trace de ces balles-là. Plus que beaucoup, j'ai souffert de la composition de nos listes, de l'éviction de Gilles Savary, je l'ai exprimé clairement, avec autant de force que me donne mon mandat de député. Mais à aucun moment, je n'ai fait de ce scrutin, une arme à usage interne.


A Reims, qui était mon premier congrès, j'ai dit que c'était aussi le dernier. Le dernier sous cette forme, où nous retournons les armes contre nous pour la supposée gloire de l'un ou de l'autre, quand nous nous sabordons collectivement.


J'ai tracté sur mon canton les 800 (huit-cent!) tracts dont je disposais pour 23 000 habitants, avec deux de mes très proches.

 

Souffrance et révolte. L'une est bien souvent mère de l'autre. Nous ne pouvons pas continuer ainsi.

Souffrance et révolte au carré

Le carré c'est pour les résultats locaux (encore non définitifs)

UMP 31%     VERTS 23%     PS 15%     MoDem 9%

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Européennes 2009
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande