Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 08:00

logo-primaires-citoyennes.jpg 

Ségolène ROYAL, le 14 juillet 2011 :


Une petite musique revient en sourdine. Le retour d’un vocabulaire bien connu : les compromis, les "équilibres", les dosages de courants, les listes de soutiens et les organigrammes… Ne nous trompons pas. Ne reprenons pas aux citoyens l’incroyable avancée démocratique que constitue le processus des primaires : celle du libre choix de la candidate ou du candidat qui portera les idées socialistes à l’élection présidentielle.

Les primaires ne sont pas un Congrès du Parti. Ce n’est pas une bataille. C’est la prise de responsabilité pour que nous puissions désigner le meilleur ou la meilleure d’entre nous, et surtout mettre en place les conditions du rassemblement après les primaires pour que le combat que nous avons à mener autour d’un projet de société crédible puisse convaincre une majorité de Français et aussi les enthousiasmer, les soulever, leur redonner un espoir, parce que je crois qu’il y a énormément de souffrance dans notre pays, et en même temps une répartition des richesses tellement injuste, et donc des solutions, je pense, crédibles.

Attention à ne pas filer trop longtemps la métaphore sportive pour les primaires.
Démonstrations de force, équipes de campagnes à grands renforts de soutiens de "poids", je veux juste rappeler qu’il ne faut pas perdre de vue que tous les candidats socialistes sont dans la même équipe.

Les soutiens ne doivent pas se transformer en machines de guerre.
Il faut parler à tout le monde. Chaque candidat doit pouvoir se présenter devant les Français, qui doivent avoir la liberté de choisir les idées et la personnalité qu’ils jugent la mieux à même de les porter, pas l’inverse. Ce n’est pas parce que les soutiens sont nombreux que les Français voteront massivement pour un candidat ou un autre. L’esprit des primaires c’est justement l’inverse. C’est parce que le candidat aura rassemblé les suffrages de la majorité des électeurs des primaires qu’il pourra faire le rassemblement.

Il ne faut pas se tromper d’adversaire. Ni de calendrier.Au risque de rendre le rassemblement difficile et artificiel par la suite. L’heure aujourd’hui n’est pas au combat. Le combat, ce sera la campagne présidentielle. Tous ensemble. Contre la droite. Et contre l’extrême-droite.

La société est aujourd’hui parcourue de rapports de force violents entre ceux qui ont déjà tout et à qui la droite donne encore des privilèges et ceux qui ont perdu et qui ont peur de perdre encore.

Je le dis depuis longtemps : je ne suis pas candidate aux primaires pour vaincre, mais pour convaincre.

Avec mon équipe, je suis allée à la rencontre des Français pendant 4 ans. J’ai effectué plus de 100 déplacements en France et plus de 30 déplacements à l’étranger. J’ai aussi organisé depuis 2009 des universités populaires et participatives parce que la crise globale que nous traversons nous impose de penser le monde que nous voulons et d’inventer l’avenir, parce que le partage des savoirs est un devoir, parce que tous les regards et toutes les réflexions seront utiles pour proposer une alternative politique, pragmatique et radicale.
L’avenir de l’éducation, l’alimentation,  la révolution fiscale, la justice, la crise de l’euro, la politique étrangère de la France, la politique de civilisation ou encore la valeur travail.
Au total, 19 universités populaires et participatives au niveau national et plus d’une centaine d’universités et de débats dans les territoires ont permis de faire émerger les questions essentielles que se posent les Français et m’ont permis de construire des propositions crédibles et structurées.

J’ai rencontré plus de 70 experts lors de ces conférences. Dans tous les secteurs. J’ai recueilli leurs avis. Je les ai consultés.
Mais les intellectuels ne doivent pas être pris en otage par des logiques partisanes. Surtout au stade des primaires. Et l’idée socialiste ne doit pas être morcelée.

Prenons garde. Les primaires ce n’est pas encore l’heure de choisir un camp plutôt qu’un autre.

Les primaires, ce n’est pas le retour à une logique clanique. Plutôt que les soutiens des uns ou des autres, ce sont les débats entre les candidats qui devront être médiatisés. Les primaires doivent se faire sur le terrain des idées. Sur le terrain des propositions.

Dans le respect de chacun. Mon équipe de campagne c'est celle mise en place depuis quatre ans qui au fil des années s'est enrichie de tous ceux qui sont venus réfléchir et travailler pour trouver des solutions. C'est la force citoyenne.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 09:00

 

aux-c-t-s-de-J-L-Bianco---Montpellier.jpg 

Sur le blog de Jean -Louis BIANCO

le 1er juillet 2011 :

 

Alain Duhamel découvre la lune

 

Alors que tous les médias et tous les journalistes nous abreuvent tous les jours de sondages sur les primaires, tout à coup, Alain Duhamel (suite au score d’Eva Joly dans la primaire d’EELV) déclare ce matin sur RTL que "les sondages ne sont pas du tout adaptés à des primaires" ... 

 

 

Monsieur-je-sais-tout ... Monsieur-je-vous-l'aurais-bien-dit ... (après coup)

Alain Duhamel sur RTL, le 1er juillet 2011 :

 

"Je ne suis absolument pas étonné. D'abord à cause des sondages. Les sondages ne sont pas du tout adaptés à des primaires.

Les sondages, ils mesurent la popularité chez les électeurs. Les primaires des Verts et d'Europe-Écologie, c'était chez les militants et chez les très sympathisants -les sympathisants actifs.

Et s'agissant des Socialistes, c'est moins simple mais ça ira dans la même direction. Ceux qui voteront, ce sont déjà des gens qui ont des sympathies affirmées. Ce n'est pas l'électeur de base. S'il y a 1 million ou 3 millions de gens qui votent pour les Socialistes, ce sera de toute façon différent de leur électorat normal.

Donc, le fait que ça n'ait pas correspondu, ça ne m'a pas étonné."

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 10:00

bandeau blog Segolene Royal 2012

Ségolène ROYAL et l’enseignement des résultats de

la primaire écologiste :

 

"Oui, la ‘surprise’ Eva Joly ..."

Ségolène ROYAL y voit deux enseignements :

 

- "les citoyens votent en toute liberté et ne se laissent pas instrumentaliser ni manipuler par des sondages, ou par des appareils politiques, ou par des injonctions médiatiques"

.

- "et cette prime donnée à Eva Joly, c’est ça, c’est l’engagement d’une femme qui est solide sur ses convictions, ses convictions qui remontent à loin, et les militants ne s’y sont pas trompés."

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 08:00

 

"Puisque le peuple vote contre le gouvernement  les sondeurs, il faut dissoudre le peuple"  !!!

 

najat-belkacem---son-blog.jpg 

Réaction aux résultats du premier tour

de la primaire d'Europe Ecologie - Les Verts

 

Communiqué de presse de Najat Vallaud-Belkacem

Porte-parole de Ségolène Royal


Il y a moins de 48 heures, un grand sondage annonçait après tant d’autres la victoire écrasante de Nicolas Hulot au premier tour de la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts.

Eva Joly ne pouvait que rappeler l’évidence : les sondages ne font pas un vote. Sa réaction fut accueillie par le silence habituel, glacial et méprisant des faiseurs d’opinion.
Las ! Les électeurs ont voté : c’est Eva Joly qui arrive aujourd’hui largement en tête du scrutin, dans un renversement de situation que personne n’avait voulu envisager.

Je vois au moins deux motifs, pour tout le monde, de se réjouir de cette nouvelle défaite cinglante des sondeurs, devins et autres arbitres des élégances médiatiques. 
madame-irma.jpg
.
La première concerne la critique que nous sommes quelques-uns à porter contre l’hégémonie des sondages dans l’analyse de la vie politique et ses conséquences néfastes pour le débat d’idées et la liberté d’opinion.
On peut espérer que cette leçon d’humilité forcée aura quelques conséquences vertueuses dans la présentation et le traitement médiatiques des candidats à la primaire socialiste, de leur crédibilité, de leurs propositions et de leurs capacités respectives de l’emporter.

La seconde est évidemment que le résultat de cette consultation récompense – sans préjuger de la qualité des personnes - la constance et la force de conviction contre la toute puissance supposée des cotes de popularité, états de l’opinion, intentions de vote et autres colifichets sondagiers.

Souhaitons que cette "surprise" créée par Eva Joly bénéficie au débat d’idées entre socialistes, libérant les uns et les autres du diktat du sondage quotidien au profit d’une vraie confrontation des valeurs, des convictions et des projets politiques qu’ils défendent pour la France de demain.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 19:00

da37-080916.jpg   

 

Ségolène Royal croit à sa victoire

Source : LePoint.fr  -  le 29 juin 2011 

 

La candidate socialiste à la primaire PS dispose de trois mois pour rattraper son retard sur François Hollande et Martine Aubry.

[ C'est faisable ! Eva JOLY en a fait tout autant en 9 jours,

si on se réfère aux sondages qui l'avaient considérée "larguée" !!! ]

 

Ségolène Royal est convaincue d'emporter la primaire du PS. "Je pense que je vais être désignée", lâche-t-elle, mercredi après-midi, à l'issue de sa conférence de presse hebdomadaire dans la belle salle des mariages de la mairie du 4e arrondissement de Paris. Parmi les événements du jour, la libération des journalistes Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier et le remaniement, ou encore l'excellent score d'Eva Joly à la primaire d'Europe Écologie-Les Verts.

Eva Joly était en effet distancée par Nicolas Hulot dans les sondages. L'avance de la candidate au premier tour n'est pas un "déplaisir" pour Ségolène Royal, c'est même une "bonne péripétie"...

Car pour elle, qui ne cache pas son mépris des instituts de sondage, il s'agit de beaucoup plus :

la preuve que rien n'est joué en politique, que ni Martine Aubry ni François Hollande n'ont en réalité plus de chances qu'elle de l'emporter. "Personne ne peut voler au peuple son pouvoir de voter", lance-t-elle. Celle qui avait été portée en 2006 par une dynamique sondagière souffle aujourd'hui : "Les effets d'images s'évaporent dans l'urne."

"La primaire ne sera pas un congrès"

Forte de sa maîtrise du temps, Royal ne s'accorde que peu de pause. Dimanche, elle était à Arçais (Deux-Sèvres) pour un meeting champêtre. Et, au lendemain de la déclaration de candidature de Martine Aubry, la voilà de nouveau en action. Mercredi, à 16 heures, c'est elle la première qui a fait parvenir rue de Solférino, par courrier, ses parrainages. "J'ai choisi de mobiliser les élus de base", raconte la présidente de la région Poitou-Charentes. Elle a reçu la signature de "100 conseillers régionaux et départementaux issus de 4 régions et de 8 départements différents", précise-t-elle, ajoutant : "Je ne suis pas dans la course aux signatures, car la primaire ne sera pas un congrès du PS."

"Je ne veux pas rentrer dans les polémiques d'appareils, je ne sais pas faire", dit-elle donc lorsqu'on l'interroge sur la succession de Martine Aubry, qui doit se décider jeudi matin lors d'un conseil politique. Bien sûr, elle ira, mais ne s'opposera pas à ce que le numéro deux du parti Harlem Désir, proche d'Aubry, garde la maison socialiste pendant la campagne. "Au départ, ça m'a paru bizarre, mais si ça peut arranger tout le monde, ça ne me dérange pas. Je suis complètement d'accord pour que Harlem remplace Martine", promet-elle.

Ce qui l'intéresse, c'est l'organisation de la primaire, que le PS mette en place "une campagne de mobilisation, pour donner envie aux citoyens d'aller voter". Elle exigera aussi que se tiennent des débats entre les candidats - pour l'instant, Martine Aubry, François Hollande, Arnaud Montebourg et Manuel Valls - à la rentrée.

"Sarcelles, ça, j'irai !"

Mais, avant cela, Royal choisit d'occuper le terrain cet été. Elle prendra du repos en juillet, mais peu. "Il faut s'adapter à la période estivale", dit-elle, car "la période est courte" avant le mois d'octobre et la primaire. Elle compte participer aux festivals de sa région, qui ouvriront par les Nuits romanes à Melle ce week-end. Les Francofolies de La Rochelle, du 11 au 16 juillet, seront une étape obligée, comme l'université d'été du PS dans cette même ville le dernier week-end d'août.

Elle effectuera sa propre rentrée en septembre : "une fête de la République", dit-elle. Et Royal promet de nombreux déplacements estivaux dans les quartiers populaires. Elle qui vient de recevoir le parrainage du très strauss-kahnien député de Paris Jean-Marie Le Guen s'exclame en riant : "J'ai même eu une invitation de Sarcelles. Ça, j'irai !"

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 18:00

Delphine-Batho---portrait.jpg

sur le blog de Delphine BATHO  -  le 29 juin 2011

 

Les résultats du premier tour de la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts démentent bien des pronostics sondagiers.

Ils résonnent comme un avertissement utile quand tant de commentateurs tirent souvent des conlusions hâtives des enquêtes d’opinion.

Ce résultat rappelle qu’en politique les sondages sont une indication et non pas une prédiction.


En matière de primaires aucun institut de sondage ne peut prévoir des intentions de vote fiables  car de trop nombreuses incertitudes existent sur ce que sera le corps électoral final.


C’est une raison supplémentaire pour que l’ensemble des candidats aux primaires socialistes soient considérés avec une stricte égalité.


A propos du sondage Viavoice pour Libération (rappelé dans le billet précédent), une amie se pose maintenant des questions :

 marionnette---le-parrain.png

 

"Mais où sont ces sympathisants écologistes( 63% ) qui soutenaient Hulot ?"


"Ils ont payé ça ? Libé pourrait demander un remboursement !!!

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 16:00

bandeau blog Segolene Royal 2012 

Chers amis, Chères amies,

Depuis l’usine Heuilez de la Mia Electric Ségolène Royal a répondu aux questions des journalistes de iTélé.
Ségolène Royal a évoqué les primaires citoyennes qui débutent. Elles sont ouvertes à toutes et à tous et se dérouleront le 9 et le 16 octobre prochain :

 

 

"Je rappelle que tout le monde peut voter, tous ceux qui veulent le changement à gauche, pas seulement les adhérents du parti Socialiste".

 

"Venez choisir, venez comparer nos solutions, nos façons d’être, nos bilans dans l’exercice de nos responsabilités, nos valeurs morales.

Venez choisir parce que le candidat ou la candidate que j’espère être aura d’autant plus de force pour battre Nicolas Sarkozy et battre l’extrême-droite, si vous êtes des millions à venir voter lors de ces primaires que nous vous offrons, comme un grand moment de débat, de haut niveau."


"C’est à vous de vous en saisir, citoyens, citoyennes, dans cette force citoyenne que j’appelle de mes voeux, pour qu’il y ait un changement à gauche et que la vie quotidienne des Français change tout de suite en 2012."

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 15:00

 

Source : lesprimairescitoyennes.fr

 


Vous voulez agir ? par PartiSocialiste

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 08:00

 

Alors que l'avancement des travaux de préparation de la primaire socialiste laisse à désirer dans certains départements (notamment le Nord et le Pas-de-Calais, ce qui est quand même paradoxal !), l'organisation semble bien engagée dans d'autres.

C'est ainsi que le site "Primaires citoyennes" met en avant les exemples de l'Oise et de la Vienne.

Quand c'est bien, il faut le dire. 

 

Source : lesprimairescitoyennes.fr

 


Primaires citoyennes: au moins un bureau de vote par canton  -  par PartiSocialiste

 

La géolocalisation d'un bureau de vote repose sur différents critères :
.
- au moins un bureau de vote par canton (parfois plusieurs quand la densité de population est plus importante).
   Il y aura 64 bureaux de vote dans le département de la Vienne .
.
- proche des grands axes
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 18:00

primaires---comment-ca-marche---juin-2011.jpg

Avec un groupe de camarades, nous allons actuellement à la rencontre de citoyens dans certains quartiers du dunkerquois, afin d'expliquer cette démarche, l'importance d'y participer, les conditions de réussite.

Nous constatons - ce qui n'est pas une surprise - que tout cela est fort méconnu.

 

Nous sommes interrogés, à l'occasion de cette action, sur les modalités pratiques telles que les lieux précis où auront lieu le vote. A ce jour nous ne pouvons répondre, ce qui est regrettable.

Il est urgent, sur ce plan, que les informations nous soient fournies par les responsables chargés de l'organisation.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Primaires
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande