Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 11:00

non cumul des mandats 72 pour cent

 

 

 

NO COMMENT !!!

 

 

 

 

Non-cumul des mandats : les sénateurs PS unanimes

Source : NOUVELOBS.COM  -  le 8 juin 2010

 

Le groupe PS au Sénat a voté unanimement pour l'instauration du non-cumul des mandats par une loi applicable "en 2014".

Le groupe PS au Sénat a voté, mardi 8 juin, à l'unanimité pour l'instauration du non-cumul des mandats par une loi applicable "en 2014", a indiqué son président Jean-Pierre Bel, à quelques heures du conseil national du PS où la direction propose ce principe pour les sénatoriales de 2011.

"On a rappelé la position du groupe et ce qui faisait notre unanimité, ce principe de non-cumul, mais nous souhaitons qu'il soit mis en œuvre par une loi de la République", a indiqué à l'AFP Jean-Pierre Bel à l'issue de la réunion qui comptait quelque 110 membres. "Nous n'avons rien de particulier contre le non-cumul. Nous ne sommes pas les défenseurs des barons", a souligné le sénateur de l'Ariège. "Ce principe a été voté par les militants et je me le suis moi-même appliqué il y a très longtemps", a-t-il ajouté.

Il s'agit d'"une loi en cas de victoire (en 2012, ndlr) car on ne peut pas compter sur la droite pour adopter la PPL (proposition de loi) que nous allons proposer", a-t-il expliqué. "En conséquence, j'ai proposé qu'immédiatement, nous prenions une loi ou un référendum applicable dès 2014 pour le renouvellement de toutes les élections locales", a indiqué Jean-Pierre Bel.

 

"Arriver à se mettre d'accord"

Il n'y a nulle intention de "faire plier Mme Aubry", selon le patron des sénateurs PS. Mais il faut "qu'on arrive à se mettre d'accord car l'objectif est de gagner ensemble et nous gagnerons ensemble aux sénatoriales et aux élections qui précédent, les cantonales, si on arrive à bien nous comprendre les uns les autres et à trouver la meilleure solution qui aille dans ce sens", a-t-il fait valoir.

De son côté, Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, avait plaidé pour un non-cumul des mandats mais pas avant la présidentielle de 2012. La direction du PS fait du non-cumul des mandats un principe majeur de sa rénovation : en octobre dernier, les militants avaient plébiscité le principe de non-cumul d'un mandat parlementaire avec un exécutif local.

Les sénateurs socialistes étaient vent debout contre cette mesure. La question a été au centre des débats au sein de la direction du PS dans la nuit de lundi à mardi. 

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 10:00

Une observation sur la fin de l'échange que je reprends ici dans ce billet :

A la question sur le calendrier dans les jours à venir, le commentateur cite les réunions des instances nationales (bureau, conseil) avec en final la convention du 3 juillet, chargée de "valider" le processus ... 

... sans mentionner le vote des militants le 24 juin !!!

C'EST ASSEZ SIGNIFICATIF, je trouve !

 

Au PS, rénovation piège à cons ?

Source : LIBERATION.fr  -  le 3 juin 2010

 

Primaires, fin du cumul des mandats : c'est "Partis Pris", l'émission politique hebdo de "Libé", avec cette semaine le politologue Rémi Lefebvre.


 

 

Cette semaine en studio :

- Paul Quinio, directeur adjoint de la rédaction

- David Revault d'Allonnes, journaliste au service politique

et notre invité (au téléphone): Rémi Lefebvre, professeur en sciences politiques à l'Université de Reims et chercheur au Ceraps, à l'Université de Lille-2.

 

Rénovation au forceps pour le Parti Socialiste : le processus, engagé depuis plusieurs mois, a franchi une nouvelle étape cette semaine avec la remise du rapport d'Arnaud Montebourg et le débat au bureau national.

Au menu : les primaires, la fin du cumul des mandats et l'objectif d'en finir avec un parti se fossilisant.

Analyse des réformes envisagées -et de leur faisabilité- avec notre invité, spécialiste du PS, et la rédaction de Libé.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 12:00

bannière Lettre d'actualité de Ségolène

 

Cher(e)s ami(e)s,

J'ai souhaité faire des propositions sur la rénovation du parti socialiste dans le cadre de la convention nationale. Je vous les adresse ci-dessous ainsi que le communiqué de presse qui les accompagne.

Amicalement

signatute-SR.jpg 

   Présidente de Désirs d'Avenir

 

COMMUNIQUE DE PRESSE :

 

Ségolène Royal soutient le très bon travail accompli par Arnaud Montebourg pour organiser les primaires. Elle a envoyé à Martine Aubry, à sa demande, des propositions par écrit en insistant sur deux points :

1 – Moderniser la transparence du vote des primaires en communiquant en temps réel les résultats sur internet, bureau par bureau, ce qui permet aux électeurs de suivre en direct les résultats.

2 – Appliquer le non-cumul des mandats dès les élections sénatoriales, comme le souhaite Martine Aubry, Arnaud Montebourg et les militants, afin de permettre l’émergence des femmes à la tête des départements, des régions et des grandes villes.

Elle redit sa volonté de soutenir un dispositif gagnant collectif permettant de sortir la France de la crise en mettant fin à la politique inefficace et injuste d’une droite dure qui fait souffrir des millions de Français.

 

LES PROPOSITIONS :


Mobiliser la confiance des Français en leur donnant une espérance  

Prendre appui sur l'énergie et sur la volonté de changement des Français  

Inventer une nouvelle ère de la démocratie, notamment avec la démocratie participative  

Faire du parti socialiste une force efficace pour battre la droite et sortir la France de la crise 

Instaurer le mandat parlementaire unique pour favoriser l'accession des femmes à la tête des exécutifs locaux 

Des règles éthiques indispensables  

Des primaires ouvertes et transparentes : un tournant historique pour rénover le parti socialiste et déclencher un mouvement populaire

 

Lire le détail du texte  :  ICI

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 10:00

montpellier---noir-et-blanc.jpg

 

 

 

 

Arnaud MONTEBOURG, Président de la Commission de la Rénovation,  pensait-il à la démocratie participative, chère à Ségolène ROYAL, en placant en tête de son "RAPPORT D’ORIENTATION SUR LA RENOVATION DU PARTI SOCIALISTE", en date du 28 mai, ...


pour une République moderne - Pierre Mendès-France



ce préambule extrait d'un ouvrage de Pierre MENDES-FRANCE ???

(Pour une République moderne, 1962) :


"La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans une urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus puis à se désintéresser, s'abstenir, se taire pendant cinq ans.


Elle est action continuelle du citoyen non seulement sur les affaires de l'Etat, mais sur celles de la région, de la commune, de la coopérative, de l'association, de la profession. Si cette présence vigilante ne se fait pas sentir, les gouvernements (quels que soient les principes dont ils se recommandent), les corps organisés, les fonctionnaires, les élus, en butte aux pressions de toute sorte de groupes, sont abandonnés à leur propre faiblesse et cèdent bientôt, soit aux tentations de l'arbitraire, soit à la routine et aux droits acquis ...


La démocratie n'est efficace que si elle existe partout et en tout temps."

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 16:00

 

Oui, le respect du vote, tout simplement !
J'espère qu'elle est sincère (non, ce n'est pas ironique !)
Elle remonterait un peu dans mon estime en ... faisant respecter le vote des militants !
En effet, à près de 72% ils ont plébiscité le principe.
Pour ma part, je peux regretter que les débats n'aient pas été plus nombreux parmi les militants de base, préalablement au vote du 1er octobre 2009. L'influence des élus locaux pesait fortement, mais cela n'a pas empêché l'adoption, et maintenant il s'agit de passer à la pratique.
Dans le cas contraire, ce serait un déni de démocratie.

J'entends bien que certains veulent relancer le débat, qui a pourtant eu lieu (c'est se tirer une balle dans le pied, il faut attendre une loi, pour les sénateurs c'est pas pareil, etc ... etc ...). Il faut refuser ce tour de passe-passe, et appliquer les décisions.

non cumul des mandats 72 pour cent
Non cumul des mandats : Aubry ira "jusqu'au bout"
Source : nouvelobs.com  -  le 23 mai 2010 

Pour la première secrétaire du PS, imposer le non cumul aux sénateurs du parti est "une question de crédibilité".

 

La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a affirmé dimanche 23 mai qu'elle irait jusqu'au bout sur le non cumul des mandats  qu'elle veut imposer aux sénateurs socialistes dès 2011, dans une interview au Parisien Dimanche.

Elle explique ainsi qu'imposer le non cumul aux sénateurs PS est "une question de crédibilité". "Je veux un Parti socialiste qui donne l'exemple", a-t-elle commenté. "Il est difficile aujourd'hui d'être à la fois maire ou président d'un conseil général ou régional, et en même temps élu national et de bien faire ce pour quoi on a été élu".

Martine Aubry doit rencontrer mardi 25 mai les sénateurs socialistes, vent debout contre le non cumul des mandats, confirmant qu'elle ira "jusqu'au bout" pour l'imposer : "nous l'avons décidé et les militants l'ont voté." 

Vote massif pour le non-cumul des mandats

Les militants ont en effet voté massivement en octobre 2009 pour un non cumul applicable "dès les prochains renouvellements" (cantonales et sénatoriales en 2011, législatives en 2012), avec incompatibilité entre un mandat de parlementaire et une présidence d'exécutif local (communes, intercommunalité, conseil général et régional) ou la participation à un exécutif (vice-président, maire-adjoint).

Cependant, la première secrétaire a depuis écarté les cantonales de mars prochain de cette règle.

[ tiens, pas vu, ça ??? ]


Un nouveau vote des militants PS est prévu le 24 juin et une convention nationale du parti sur la rénovation tranchera le 3 juillet.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 15:00


L'équipe de Ségolène ROYAL a diffusé le message suivant, rédigé par Jean-Louis BIANCO, Najat BELKACEM et Gaëtan GORCE, à l'attention des militants de la motion "L'espoir à Gauche, fiers d'être socialistes".

Pas un mot, pas une phrase à retirer. L'essentiel est dit : sur notre éthique en politique,  nos valeurs, notre ambition, notre exigence du respect des militants. Quant au calendrier proposé pour remettre en ordre notre courant, de façon apaisée,  je pense que beaucoup en seront d'accord :


Cher(e)s Ami(e)s, Cher(e)s Camarades,
 
C’est autour de la belle ambition d’une complète rénovation de notre parti qu’est né "L’Espoir à Gauche, fiers d’être socialistes". C’est parce que nous avons voulu porter un projet politique novateur, prônant ouvertement le rassemblement, une éthique du débat et une réflexion politique que nous nous sommes depuis plus d’un an mobilisés et rassemblés.
Cette ambition reste plus que jamais d’actualité.
 
L’Espoir à Gauche est en effet plus qu’un courant : il symbolise, pour toutes celles et tous ceux qui s’y sont retrouvés, un  état d’esprit.
Aussi devons-nous, tout mettre en œuvre, tout entreprendre pour préserver et prolonger cette démarche.
Les évènements de ces derniers jours, plus encore, les déclarations inacceptables qui les ont entourés ont pu faire douter de notre capacité à y réussir.
Pour notre part, au moment même où progressent  plusieurs de nos idées, notamment la démocratie participative et le dépassement du PS,  nous sommes plus que jamais soucieux de défendre ces valeurs.

Cette ambition de rénovation qui nous a réunis, nous devons aussi nous l’appliquer à nous-mêmes. Nous souhaitons  que  la consultation des membres de l’Espoir à Gauche s’étende à l’ensemble des signataires de la motion pour définir la manière dont nous voulons travailler ensemble. Et parce que l’organisation  d’une telle consultation à l’approche d’une grande bataille politique serait source de nouvelles querelles, nous souhaitons que cette consultation ait lieu après les Régionales .

Si l’Espoir à Gauche n’appartient à personne, c’est parce qu’il appartient à tous.
Nous veillerons   à un fonctionnement collégial dans le respect de tous.
L’avenir d’Espoir à gauche est entre les mains de ses militants  et nous souhaitons qu’ils reprennent  la parole en Avril.
Et c’est toutes et tous qui doivent pouvoir décider de l’avenir de notre rassemblement.
D’ici là, aucun vote d’appareil n’a de sens ni de valeur.

C’est ensemble, avec les militants,  que nous dépasserons les querelles médiatiques pour retrouver les bases d’un fonctionnement apaisé et serein qui mettra  la politique au premier plan.

Najat BELKACEM,
Jean-Louis BIANCO,
Gaëtan GORCE
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 08:00

Votes douteux, luttes d'intérêts claniques, chasse aux places,  AG de motion pitoyables, nous dit ce camarade de Dordogne. Si ça peut le consoler - mais j'en doute - à des centaines de kilomètres de chez lui, le long de la frontière belge au pays des ch'tis français, on connaît aussi !

Si les AG de section PS sont désertées, si les courants quels qu'ils soient ont éclatés, si la fuite des militants est incontestable, ce n'est pas pour rien !!!

Départ d'un militant socialiste
Lettre de Jean LACASSAGNE, militant PS de Dordogne

Au Premier Fédéral PS24, au Conseil Fédéral,

Objet : démission du parti socialiste et de mes fonctions au sein de la section de Périgueux, et du conseil fédéral PS24

Le dernier conseil fédéral PS24 (02/11/2009) et la cooptation de notre mandataire motion E Emmanuel Espanol (conseiller régional sortant) dans la commission fédérale de désignation des candidats socialistes départementaux pour les régionales, venant après une AG de motion E pitoyable à Vergt le 22/10/2009 :

- liste d'émargement incontrolable, incertitude sur l'étendue des convocations, inconnue totale sur la qualité des votants et sur les noms / le nombre des candidats (non communiqués au préalable ... alors qu'il était possible de s'inscrire à la fédé jusqu'au 30 (!),
- non communication d'un quelconque compte rendu ou d'un quelconque résultat de vote ...
m'ont fait comprendre, qu'après la succession de votes biaisés et le vote frauduleux ayant conduit Aubry au poste de premier secrétaire du PS, il était plus que temps d'arrêter les frais et de ne plus continuer à demeurer dans un parti où les apparatchiks méprisent les militant(e)s, leur droit de vote, leur action et leur responsabilité...
et où in fine, ne compte trop souvent, qu'une
lutte d'intérêt clanique et primaire pour s'octroyer  "le plus longtemps des postes" en perdant de vue le monde
du travail, la réflexion et l'analyse politique, les votes internes qu'on esquive ...

La fédération PS24 par la nomination d'Emmanuel Espanol le 02/11/2009, sur ta proposition, n'a fait qu'autovalider une suite de pratiques détestables, anti-démocratiques au sein de mon (comme surement d'autres) courant et qui continuent à ne pas être ni dénoncées, ni sanctionnées...elles ont entrainé le départ de bien des militant(e)s, entrainé le mien, et entraineront celui de tant d'autres camarades dans une indifférence fédérale et nationale.

La grande ouverture vers l'extérieur se traduisant curieusement par un baisse significative du nombre des militant(e)s, par de la jubilation à peine contenue devant la candidature départementale de 31 hommes pour 8 femmes, par une faiblesse du renouvellement politique et une frilosité retrouvée qui démontre que nous n'avons pas devant nous un PS rénové, refondé.

Je tiens maintenant, à m'ouvrir à d'autres engagements...tout en gardant mon estime pour les camarades, les élu(e)s et les nombreux militant(e)s socialistes (en particulier de la section de Périgueux) dont je connais la franchise, la sincérité et la droiture.

Cordialement,
Jean LACASSAGNE
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 19:00

Bureau national du PS :
le parti repousse la contre-proposition de Royal

AP  -  le 8 octobre 2009

Ségolène Royal a proposé jeudi à Martine Aubry de nommer l'un de ses proches, Kamel Chibli, au bureau national du PS. Une manière de signifier son refus d'accepter la proposition formulée la veille par la Première secrétaire, qui avait souhaité que la présidente de la région Poitou-Charentes rejoigne elle-même l'instance nationale de direction du parti. Le PS a finalement rejeté cette contre-proposition.

En réponse à la proposition qui lui a été formulée", Ségolène Royal "a proposé que Martine Aubry nomme Kamel Chibli au bureau national du Parti socialiste", précise l'ex-candidate socialiste à la présidentielle dans un communiqué.



"Jeune élu de talent, Kamel Chibli incarne l'avenir et le renouvellement d'un Parti socialiste qui, pour devenir plus fort, doit être à l'image de cette France métissée. Il faut faire avancer la rénovation des idées et des pratiques du PS par des choix très concrets, c'est la rénovation par la preuve".


Membre du conseil national du PS, Kamel Chibli, 32 ans, est adjoint au maire de Lavelanet (Ariège).

Mais François Lamy, conseiller politique de Martine Aubry, lui a répondu non. "Kamel Chibli ne rentrera pas au BN du PS. Nous n'avons pas réussi à joindre en personne Ségolène Royal, il semble donc qu'elle n'a pas compris notre proposition", dit-il sur le site web du "Point".

Face au désir de rénovation avancé par Mme Royal, M. Lamy explique qu'un premier renouvellement des instances a déjà eu lieu l'an dernier. "le renouvellement, c'est bien, mais que nous avons besoin d'expérience et d'unité. C'est comme cela que Bertrand Delanoë et Laurent Fabius l'ont compris.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 16:00





AFP - le 8 octobre 2009

Ségolène Royal a décliné l'offre de Martine Aubry d'entrer dans les instances dirigeantes du PS proposant à sa place Kamel Chibli, adjoint au maire de Lavelanet dans l'Ariège, a indiqué son porte-parole Guillaume Garot.

"Ségolène Royal demande que Kamel Chibli rejoigne le Bureau national", a déclaré M. Garot, député-maire de Laval (Mayenne) faisant valoir que pour sa part l'ex-candidate à la présidentielle assume déjà "avec beaucoup d'énergie la vice-présidence de l'Internationale socialiste".



"Ségolène Royal considère qu'une nouvelle génération doit pouvoir accéder aux responsabilités. Fidèle à l'idée de la France métissée, elle veut confier des responsabilités à des citoyens de toutes origines", a-t-il par ailleurs expliqué.

Pour la présidente de la région Poitou-Charentes, "il faut faire avancer la rénovation des idées et des pratiques du PS par des choix très concrets, c'est la rénovation par la preuve", a-t-il dit.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 14:00


Aubry veut faire du neuf avec des vieux
Source : Marianne2.fr  -  le 7 octobre 2009

La rumeur courait : la Première secrétaire allait annoncer du "gros", du "lourd" lors de sa conférence de presse. Résultat : ce n'est pas tout à fait faux. Requiem pour un scoopinet.

"Il se prépare quelque chose. Ça va être gros, ça va être gros…"
Depuis quelques jours, la rumeur enflait sur la petite planète socialiste : Martine Aubry allait annoncer du "lourd" pendant sa conférence de presse. Devant Solférino, quelques minutes avant que la Première secrétaire ne prenne la parole, un fabiusien en rajoutait une couche : "Ceux qui savent ne parlent pas. Ceux qui parlent ne savent rien…"

On en trépignait d’avance dans les rangs des journalistes. On était excité comme des puces. On était même à deux doigts de défaillir quand la Dame de Lille fit son entrée dans la salle de presse, flanquée de Benoît Hamon, d’Harlem Désir, de Marylise Lebranchu et de Christian Paul. Et puis Aubry-les-bons-tuyaux prit la parole. Les caméras tournèrent, les micros furent ouverts, les stylos coururent sur les blocs-notes. On attendait LE moment. Il ne vint pas. On y crut à nouveau, mais ça ne vint toujours pas.
On se dit
"qu’elle est forte Martine, qu’elle a du métier : elle sait faire planer le suspense et durer le plaisir. On ne lui fait pas à elle !"

Et puis, alors qu'on n'y croyait plus, le "gros", le "lourd" que l’on nous avait tant fait miroiter, finit par tomber. Pour du "lourd", en effet, c'en est.
Du "gros" même. Du bon "gros" éléphant socialiste qui fait son retour : Bertrand Delanoë et Laurent Fabius rejoignent le Bureau national ! La rénovation est en marche. Alléluia !


Le "retour des éléphants" : la recette est éprouvée au PS, mais elle n'est pas toujours un signe de bonne santé, rappelle Jean-Michel Normand, journaliste au "Monde".

 



Je me souviens de novembre 2008 ... 
Au lendemain de ce congrès calamiteux pour le parti, Bertrand Delanoë et Laurent Fabius avaient pourtant indiqué ne pas vouloir siéger au Bureau National pour laisser la place à une nouvelle génération, et donner ainsi le change sur une rénovation et un renouvellement générationnel attendu par nombre de militants. Ils s'étaient donc fait représenter au bureau national. Bertrand Delanoë par Harlem Désir et Laurent Fabius par Guillaume Bachelay.

Je voudrais le 22 à Asnières !
Martine Aubry a indiqué qu'elle n'avait pas encore réussi à joindre à Ségolène Royal, pour lui faire "la même proposition". "C'est pas elle qui est en cause, j'en prends ma part de responsabilité". Lire plutôt entre les lignes "je ne l'ai pas encore appelée". Le but est justement de chercher à l'isoler.


Un tour de passe-passe médiatique, et l'illustration du changement dans la continuité des 10 ans passés ? Le rassemblement de façade pour gérer l'immobilisme ???

Pas de doute, le PS est en marche
et retrouve de belle manière sa crédibilité !!!
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Refondation du PS
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande