Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 10:00
DA37-090708.jpg
Comment Ségolène Royal a conquis le vote
ouvrier et rural...

Source : LePost.fr  -  le 15 mars 2010

Le chiffre définitif de l'abstention est donc tombé ce matin : un énorme 53,64% (ministère de l'Intérieur).

Parmi ces abstentionnistes, on observera un très large pan du peuple français, celui des gens les plus modestes. Celui-là même qui refuse de redonner sa confiance à la gauche et à la politique en général depuis bien longtemps et notamment depuis 2002. Ainsi à Bobigny en Seine-Saint-Denis, l'abstention atteint un chiffre phénoménal de 70,7%, 67% à la Courneuve dans la même proche banlieue de Paris! Dans le Nord à Roubaix, l'abstention atteint un même chiffre de 71,7%. En Moselle, à Gandrange, l'abstention atteint 61%, etc...


Voilà qui a sans doute amené Martine Aubry à une toute relative modestie lors de sa déclaration télévisée et qui l'aura poussé à lancé un appel aux "infirmières, retraités, ouvriers, employés menacés de licenciement, chômeurs, agriculteurs abandonnés, PME à qui on refuse des prêts" autant de franges d'un électorat perdu, et toujours pas revenu.

Dans ce paysage électoral, seule Ségolène Royal est arrivée à redresser la barre et commence à attirer ce vote populaire sans lequel il ne peut y avoir de vraie victoire de la gauche.
Le score de 39% de 10 points supérieur à la moyenne nationale du PS et une participation supérieure de 5% valide la stratégie politique de Ségolène Royal que l'on aurait tort d'analyser uniquement à l'aune des alliances. La presse se concentrant sur le rassemblement dès le premier tour d'une gauche unie, du mouvement ouvrier en passant par les écologistes et les centristes, prêts à faire barrage à la droite.


Cet excellent score, que même la droite est obligée de reconnaître, tient d'abord à une manière de faire de la politique : notamment une cohérence entre les paroles et les actes qui font que Ségolène Royal a donné des exemples tangibles pour les citoyens en matière d'excellence environnementale, de lutte pour l'emploi comme des filières agricoles menacées, comme pour la mise en oeuvre de la démocratie participative.

Une politique différente qui amène à ses côtés des personnalités différentes, qui renouvellent et renouveleront à l'avenir la politique.
Guy Eyermann, l'ex-délégué syndical CGT de New-Fabris, déclarait hier à la Charente Libre : "Je sais que mes anciens camarades m'allument mais je leur réponds qu'elle a réussi à créer une unité. Si je n'avais aucune affinité pour elle jusque-là, plus je la vois, plus elle me séduit politiquement. Malgré les critiques et les attaques, elle est debout. Je continuerai à me battre pour elle."

C'est cette manière de faire de la politique qui fait que Ségolène Royal réalise ce joli score y compris dans des communes ouvrières, populaires ou rurales de sa région. Ainsi Ségolène Royal obtient un résultat de 40% à Soyaux en Charente, de 47% à St Michel toujours en Charente, commune ouvrière où se concentre l'industrie papetière de la région et de 50,7% dans la commune de Cerizay où se situe l'entreprise Heuliez ! Elle rassemble même 40% des voix dans une commune rurale comme Coulonges-sur-l'Autize dans les Deux-Sèvres...

Les résultats sont donc là pour Ségolène Royal qui recueille le fruit de son travail et des luttes engagées. Ils sont malheureusement souvent absents ailleurs. Voilà pourquoi je n'arrive pas tout à fait à me réjouir de ce premier succès de la gauche. Un succès qui ouvre des portes et donne de l'espoir mais sur lequel la gauche doit bâtir une alternative qui séduisent ceux qui désespèrent de la politique depuis trop longtemps.

Comme l'écrivait un journaliste sur Twitter :

« Il ne faudrait quand même pas que la victoire annoncée du PS le dispense d'évoluer sinon  Bernard-Henri Lévy finira par avoir raison ! »

 

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 07:00

Ségolène ROYAL sur France 2 - Régionales 2010


par  DA-Orange

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 18:00
L'Express - 14 mars 2010


Grand succès pour Ségolène Royal
en Poitou-Charentes

Source : NOUVELOBS.COM  -  le 14 mars 2010




C'est mathématique: Ségolène Royal ne pouvait pas renouveler en 2010 sa performance de 2004. Voilà 6 ans, elle avait obtenu un score extraordinaire au premier tour: 46,3%. Cette-fois, elle devrait se contenter de 40% des suffrages, selon des estimations Opinion Way.

Logique: malgré ses efforts, elle n'a pu empêcher cette année la constitution d'une liste autonome d'Europe écologie (11%), du Front de gauche (5%) et du Modem (4,7%).

Résultat : les voix de la gauche se sont en partie dispersées.


Il n'empêche. Dans ces conditions, les 40% en question recueillis ce 14 mars représentent un incontestable succès pour la présidente sortante. Ils lui laissent donc espérer une confortable victoire la semaine prochaine dans la mesure où la gauche atteint un niveau assez ahurissant, supérieur à 60%. A condition, bien sûr, qu'elle parvienne à sceller un accord en bonne et due forme avec ses partenaires.

Paradoxalement, ce ne sera pas le plus simple. En effet, l'ancienne candidate à la présidentielle a, dès le premier tour, placé sur sa liste des représentants des écologistes, du Front de gauche et du Modem. En accueillir davantage encore supposera soit de sacrifier ceux qui l'avaient déjà rejointe -peu probable- soit de sacrifier certains de ses amis socialistes -ce qui ferait grincer bien des dents dans son propre camp.

De son côté, Dominique Bussereau n'obtient, avec 29%, qu'un score médiocre. C'est-à-dire un niveau encore inférieur à celui de l'UMP en 2004 (32,9%), alors même qu'il bénéficiait cette année du renfort des chasseurs (5,8% en 2004) dès le premier tour. Son fief de Charente-Maritime ne lui aura donc pas suffi à compenser son principal handicap: un titre de ministre de Nicolas Sarkozy, que les électeurs ont visiblement voulu sanctionner ce dimanche. Sauf énorme surprise, les réserves de voix du Front national qui, avec 7,7%, ne pourra pas se maintenir au second tour (contrairement à 2004) ne lui permettront pas, à inverser la tendance.


Pourtant, Ségolène Royal se doit de réussir l'alliance avec les écologistes. Pour une raison simple: à l'occasion de ces régionales, la "dame blanche" ne veut pas simplement être réélue; elle cherche aussi à se relancer dans la course à la présidentielle au sein du PS. Pour y parvenir, elle a donc besoin non d'une simple victoire, mais d'un triomphe éclatant. Ce qui suppose un large accord avec les écologistes, le Modem et le Front de gauche étant d'ores et déjà éliminés, n'ayant pas franchi la barre des 5%. A la place de certains de ses colistiers socialistes, on s'inquiéterait...

 

[ juste une remarque sur le final : qu'y a t-il de surprenant, ce n'est pas spécifique au Poitou-Charentes, à Ségolène : du moment qu'une alliance pour le second tour se dessine, il y a forcément des colistiers qui bougent, d'autres qui disparaissent; la liste n'est pas extensible ! ]

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 17:00

Message de Désirs d'avenir Paris : spécial élections
le 15 mars 2010

Désirs d'avenir Paris 2


Cher(e) ami(e),


Au niveau national, le premier tour des élections régionales se caractérise par un effondrement de la droite parlementaire avec 26,5% des voix et un franc succès des gouvernances de région emmenées par les socialistes avec en moyenne 30% des voix.


Dans ce contexte général nous saluons l'excellent score de Ségolène Royal avec 38,98 % des voix en Poitou Charente. Elle devance de près de dix points le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau (UMP), qui obtient 29,46% des voix, et Françoise Coutant (Europe Écologie), à 11,92%.


Notons que Ségolène Royal réalise un de ses meilleurs scores (50,68 %)

dans la petite ville de Cerizay, au nord des Deux-Sèvres,

siège du groupe HEULIEZ qu'elle a défendu bec et ongles.


La forte abstention révèle l'énorme scepticisme des Français sur la capacité des politiques à pouvoir agir sur le cours des événements dans le cadre d'une économie mondialisée. Elle révèle aussi la crise de la démocratie représentative.

D'où l'impérieuse nécessité de faire de la politique autrement.


Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 16:00

régionales 2010- 1er tour - Poitou-Charentes

C'est le 2ème meilleur score, après celui obtenu par le PS dans la région Midi-Pyrénées
(Martin MALVY, avec 40,9 %)

Un rapprochement avec les résultats nationaux :


- une participation supérieure à la moyenne nationale (46,4 %)
- le représentant de Sarkozy distancé de près de 10 points 


- un score PS supérieur de près de 10 points à la moyenne nationale

- Europe-Ecologie à 11,9 %, susceptible de se  maintenir ... mais les négociations sont en cours

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 15:00

régionales 2010- 1er tour - 62
Pour consulter les résultats officiels :

NORD / PAS-DE-CALAIS  :  http://elections.interieur.gouv.fr/031/031.html

Département du PAS-DE-CALAIS : global et consultation des résultats dans chaque ville :

http://elections.interieur.gouv.fr/031/062/062.html
.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 14:00

régionales 2010- 1er tour - 59
Pour consulter les résultats officiels :

NORD / PAS-DE-CALAIS  :  http://elections.interieur.gouv.fr/031/031.html

Département du NORD : global et consultation des résultats dans chaque ville :  http://elections.interieur.gouv.fr/031/059/059.html
.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 13:00

régionales 2010- 1er tour - Nord Pas-de-Calais

Un rapprochement avec les résultats nationaux :

- une participation inférieur à la moyenne nationale (46,4 %)
- un score PS au niveau de la moyenne nationale
- un résultat UMP des plus bas, historiquement le plus bas semble t-il
- le FN qui talonne l'UMP, avec un résultat qui donne à réfléchir !
- Front de Gauche et Europe-Ecologie au dessus de 10%, susceptibles de se  maintenir ... mais les négociations sont en cours avec la liste PS-PRG -MRC
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 10:00
3 bulletins dans l'urne
Régionales : abstention et interrogations
Source : LePost.fr  -  le 14 mars 2010

Ca fait mal quand même. Mal que les Français se désintéressent à ce point des élections de leur conseillers régionaux. Je n’ose même pas imaginer le carnage que ce doit être chez les 18-25 ans.

 

Bien sûr, l’UMP nous dit que le scrutin est régional, certainement pas national et que l’abstention est trop importante pour tirer des conclusions hâtives, surtout pour 2012, ce en quoi ils n’ont pas totalement tort, je dois dire. Comme il n’y a qu’une seule liste à droite, leur électorat déçu à mi-mandat n’a pas vraiment d’autre choix que de voter nul ou de s’abstenir, s’ils ne veulent pas voter FN ou à gauche.

Et le PS, tout fier, a 80% de chances de se reposer sur ses lauriers, ce qui corrobore l’hypothèse précédente. Pourtant, on ne peut pas dire qu’une abstention de 52% signe une adhésion massive au premier parti de gauche.


Il y a quand même une ombre au tableau pour le PS, et une grosse : le Languedoc Roussillon. Je vous rappelle pour information que c’est la seule région où la direction du PS et Martine Aubry ont mis le nez pour la constitution de la liste et le choix de la tête de liste, sur la base d’une déclaration de Georges Frêche pseudo-antisémite. Et cela après la validation du vote locale de la tête de liste (Didier Cordoniou qui avait annoncé haut et fort qu’il allait se désister pour Frêche –pas de surprise) et de la liste elle-même (conseil national du 12 décembre).

Hélène Mandroux est donc à 7%. Derrière EE et… le front de gauche !

Je trouve que c’est quand même une sérieuse claque, même si elle était annoncée, mais comme le PS a rayé la région Langedoc Roussillon de la carte de France, ça ne semble pas leur poser de problème particulier. Martine Aubry n’avait aucun mal à parler de grand chelem possible, dans les médias avant le vote, alors même que cette région était d’avance perdue par « son » PS. On comprend que les électeurs locaux aient pu moyennement apprécier.

 

Très bon score pour Ségolène Royal en Poitou Charentes avec 39% des voix, probablement le meilleur score au premier tour pour le PS -comme en 2004-.

La primaire risque d'être chaude.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 09:00

Je sais, ce n'est pas une analyse fine de la situation ...
mais un croquis vaut mieux qu'un long discours !


foutons-lui une bonne gauche
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande