Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 14:00

 

Pas question de ... on ne touchera pas à ...  c'est une fâcheuse habitude de ce pouvoir de "déminer" quand, mesure par mesure, les promesses de Sarkozy tombent une à une. Pas franchement pour l'un des volets de sa loi TEPA (Travail Emploi et Pouvoir d'Achat) concernant l'exonération des heures supplémentaires ... mais ce n'est peut-être qu'une étape.

Pour une mesure reconnue comme inefficace, injuste et très coûteuse, ce serait mérité !

 

jean-louis-bianco---la-provence.jpg 

Jean-Louis BIANCO  -  le 25 août 2011

 

Nicolas Sarkozy,

l’homme de tous les revirements

 

Nicolas Sarkozy s’apprête à supprimer ou à rogner la mesure emblématique de son mandat : la défiscalisation des heures supplémentaires. Rappelez-vous : "travaillez plus pour gagner plus !".

 

Les Français sont obligés de travailler plus pour payer leur retraite et beaucoup, sauf les amis du pouvoir, gagnent moins. Idem pour le bouclier fiscal que lui, son Premier ministre, ses ministres vantaient sur tous les tons, avant de l’abandonner, tout en faisant un cadeau fiscal aux plus riches.

 

Nicolas Sarkozy avait promis à Toulon, il y a trois ans, la disparition des paradis fiscaux et la fin de la spéculation financière. Les paradis fiscaux sont toujours là et la spéculation se porte comme un charme, merci.

 

Nicolas Sarkozy avait reçu en grande pompe le colonel Kadhafi, l’autorisant même à planter sa tente à l’Élysée et maintenant il se pose comme l’incarnation du bien (lui) face au mal (Kadhafi). Nicolas Sarkozy avait fait du président syrien, Bachar Al Assad, l’invité d’honneur du 14 juillet et maintenant il veut prendre la tête de la croisade (verbale) contre lui.


Comment peut-on encore lui faire confiance ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande