Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 07:00

Michel Delebarre - mon blog
Michel DELEBARRE :
"J'accuse le Gouvernement de vouloir tromper les Dunkerquois"

En présentant l’investissement de Total dans un futur terminal méthanier à Dunkerque comme l’une des principales contreparties à la fermeture possible de la raffinerie des Flandres à Dunkerque, le Gouvernement veut tromper l’opinion publique.

Nous assistons actuellement à la télévision et à la radio à une véritable campagne de désinformation sur ce thème.

Or, il faut rappeler :

  • que cela fait plus de 2 ans que EDF, le Port de Dunkerque et les responsables du Dunkerquois ont élaboré et défendu le projet d’un terminal méthanier dans l’agglomération dunkerquoise ;
  • que ce projet est reconnu comme le projet de terminal le plus crédible sur le territoire français ;
  • qu’une décision définitive doit être prise très rapidement indépendamment de l’avenir de la raffinerie des Flandres.

Si le groupe Total décide aujourd’hui d’investir dans ce projet c’est certainement parce qu’il juge que celui-ci est un bon investissement pour lui en termes financiers et de diversification.

Il faut savoir :

  • qu’en termes d’emplois permanents (au delà de la période de chantier) ce terminal créera moins de 100 emplois, à comparer aux quelques 400 emplois de la raffinerie actuelle et plus encore d’emplois en sous-traitance ;
  • que le terminal méthanier – si la décision est prise rapidement - ne sera en fonctionnement que dans 4 ans ;
  • que pendant ce temps Total n’a toujours pas annoncé ce qu’était le véritable projet industriel pour sauver les emplois directs et indirects sur le site de Dunkerque en cas de fermeture de la raffinerie
  • que rien n’est indiqué pour ce qui concerne les pertes financières du Port dès la fermeture envisagée ;
  • que rien n’est précisé s’agissant du soutien indispensable au développement de l’agglomération en contrepartie de l’éventuelle fermeture de la raffinerie.

Si le Comité Central d’Entreprise de Total lundi, qui doit traiter du devenir du site dunkerquois, devait se voir annoncer que le terminal méthanier est la contrepartie principale à la fermeture du raffinage, il y a fort à parier que cette réunion sera considérée par les salariés comme un leurre, une tromperie et l’annonce d’un véritable gâchis.

A force de répéter que le terminal méthanier serait la compensation à la fermeture de la raffinerie des Flandres, le Gouvernement entraînera inévitablement le Dunkerquois à réclamer le maintien en activité de la raffinerie de Dunkerque jusqu’à la mise en service effective du terminal, c’est à dire pendant au moins 4 ans.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande