Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

2 mai 2007 3 02 /05 /mai /2007 15:48

 

Entendu ce matin sur FRANCE INFO une actualité, pas très loin de chez nous puisqu'il s'agissait de CALAIS. Il était question d'une manifestation d'associations humanitaires, d'un collectif de soutien aux réfugiés.

  

Les propos mêmes de la journaliste : 

 

"la fermeture de SANGATTE n'a rien réglé"

  

Et pourtant, Sarko ose dire :

j'ai réglé le problème !

  

Ce n'est pas l'avis de Serge PORTELLI  -  extrait de son livre "RUPTURES"  -  mars 2007

(au passage : censuré par son éditeur ... tiens, tiens !!!) :

  

Inefficacité et mensonges de la politique spectacle :

  

L'affaire de Sangatte en est l'illustration caricaturale de cette impuissance et de ce mensonge.

  

Chacun se souvient de ce centre de SANGATTE dans le Pas-de-Calais.

Le nouveau ministre voulait marquer sa différence avec le précédent gouvernement socialiste. Il se rend trois fois sur place, avec force caméras et CRS, promettant : il n'y aura plus de problèmes d'ici quelques semaines . Novembre 2002, le Centre est fermé. Tout serait réglé. Il y avait 3000 personnes dans un hangar, expliquera Nicolas Sarkozy. Peu de ministres y sont allés avant moi dans le Calaisis. On ne peut pas dire que je ne m'en suis pas occupé. J'ai fermé Sangatte, j'ai divisé par dix le nombre de migrants, j'ai multiplié par deux les places dans les centres d'hébergement.

 

Aujourd'hui rien n'a changé. Les réfugiés sont toujours là... Plus que jamais. Le centre n'existe plus mais aux alentours de Calais se pressent des réfugiés qui continuent d'affluer et errent dans les rues. Les actes de délinquance, vols, agressions, dégradations, se multiplient.

 

Les associations humanitaires se mobilisent, on les poursuit devant le tribunal correctionnel : elles seraient coupables d'avoir aidé des étrangers en situation irrégulière sur le territoire français ! Le procureur de la République de Boulogne est obligé de reconnaître qu'il s'agit d'une activité illégale, mais non répréhensible et le tribunal, bien embarrassé, prononce une simple dispense de peine.

 

 

 

 

 

Pinocchio vous ment !!!

 

 

 

Ca se voit comme le nez

au milieu de la figure !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article

commentaires

Daniel Cordiez 03/05/2007 00:36

A "816" :
La mention d'un extrait de "Ruptures" n'avait pas, évidemment, pour but d'effectuer la promotion du livre ! Il est cité dans l'article, dans la mesure où ce qu'on y lit est très proche des commentaires entendus dans le reportage à Calais. Sans plus ...
Il reste que dans cette campagne électorale, c'est tout de même le moment de rappeler que Sarkozy, muet sur son bilan à l'Intérieur, nous a pas mal "bassiné" avec ses coups médiatiques, avec la complaisance des médias, non ?

816 02/05/2007 20:42

Bon DA intervient quand pour donner un coup de main aux assos ? ;-)

Sarko n'a rien réglé, un mensonge de plus.

Par contre Portelli se fout de la G..... du monde et fait un coup médiatique. L'éditrice a échangé avec lui, il n'y a pas censure, en plus le livre se trouve partout sur le net, je l'ai reue une quantité industrielle dans ma boîte et il a un autre éditeur l'harmattan... Pour moi l'éditrice a raison j'ai lu et je pense également que le bouquin est mauvais et redondant.
Attention une fausse info discrédite votre info vraie sur le Sarko menteur :

Bonjour Monsieur,

pour répondre à votre question, on essaie en général de publier des livres bons, et non "pas mauvais".

Le livre que je suis censée avoir censuré n'a jamais été imprimé, il n'y a même pas de contrat.
J'ai fait savoir à Serge Portelli le 9 février que je trouvais les chapitres envoyés brouillons, décevants (alors que l'introduction était alléchante), parce qu'on avait l'impression de l'avoir déjà lu, dans la presse et dans son précédent livre, et qu'en plus ses propositions de gauche étaient plutôt bayrouïstes (du genre "on créé des commissions") ; je termine ce mail en disant "on en reparle quand tu sors de séance". Réponse : "ok, on laisse tomber, je publie sur le net. Merci. Serge."

Puis, plus de nouvelles, sauf par le commérage sur Internet et la campagne de presse qu'un magistrat soi-disant de gauche, plus sûrement méga ambitieux, a décidé d'engager pour satisfaire un ego trip en prenant en otage une maison d'édition qui publie La France rebelle (une encyclopédie bien connue pour être un repaire de chercheurs d'extrême droite !!) ou Apologie du casseur de Serge Roure, qui ne va pas franchement dans le sens de Sarkozy.

Serge Portelli fait courir cette rumeur parce que c'est plus glorieux de dire qu'on a été censuré par Sarkozy (ce qui, dans cette campagne tendue, avec cet ex ministre survolté, est parfaitement plausible) plutôt que de dire qu'on a été retoqué parce que le texte n'est pas bon (ce qui est très fréquent dans une maison d'édition, le métier d'éditeur consistant souvent à dire non). Nous avons publié en mai 2006 un livre de Serge Portelli, Traité de démagogie appliqué, un texte assez virulent sur le bilan de Sarkozy, nous n'avons pas jugé utile de republier un livre très semblable alors que les stocks du premier sont loin d'être épuisés : vous pouvez donc l'acheter pour la modique somme de 12 euros et vous pourrez constater que notre maison est peu complaisante à l'égard du candidat de l'UMP. Votre grand sens de l'observation vous fera également remarquer que nous avons dans notre catalogue Serge Portelli et non Nicolas Sarkozy.

J'ai certainement, comme vous le soupçonnez, de grandes lacunes professionnelles et intellectuelles, mais pas sur ce coup-là.

Hélène de Virieu Editions Michalon


Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande