Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 14:00

envoyé par  DA-Orange
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 09:00

Georges Frêche : "Une minute de silence pour les partis politiques"

envoyé par  lemondefr

Georges Frêche (ex-PS) qui a remporté brillamment les élections régionales en Languedoc-Roussillon, a estimé que Martine Aubry n'y est pour rien dans le résultat de dimanche, mais que  c'était "une victoire des présidents de région".

Le meilleur résultat, ce sera probablement celui de Ségolène ROYAL dans un duel en Poitou-Charentes, et c'est la seule région où Martine Aubry n'est pas allée ...
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 07:00

logo site DA - 2010
Discours de Ségolène Royal - Poitiers, le 21 mars 2010


Je remercie chaleureusement toutes celles et ceux qui m’ont renouvelé massivement leur confiance.

J’accueille ce magnifique résultat avec une profonde gratitude. Je le prends comme la reconnaissance du considérable travail accompli avec mes équipes et auquel ont participé tous les habitants de la région qui se sont aussi engagés pendant six ans par leur activité et leurs idées pour faire avancer la région.

J’avais appelé dimanche dernier, à un vote d’espérance. Vous avez répondu, c’est pourquoi je m’engage auprès de chacun et de chacune de vous ainsi qu’auprès de ceux qui n’ont pas voté pour moi à faire tout pour que cette espérance se transforme en action.
Cette unité nous donne un souffle, une nouvelle chance pour accélérer la bataille pour l’écologie, pour les emplois et pour la justice sociale, les trois piliers de notre bon bilan et de notre projet moteurs avec la croissance verte.

C’est aussi une belle victoire des présidents de région de gauche et de leurs équipes. J’ai ce soir pour chacun d’entre eux une pensée très affectueuse.

Les régions ont tenu  avec autant  de  leur force qu’elles le pouvaient leur rôle de rempart contre les effets d’une politique inefficace et injuste. Et le vote d’aujourd’hui montre que notre capacité de résistance a été reconnue.

Il nous appartient désormais de faire en sorte que cette victoire ne soit pas la victoire d’un camp, mais qu’elle soit la victoire pour tout le pays. Nous y parviendrons par l’analyse lucide des résultats de ce scrutin.

Le président de la république et son gouvernement doivent comprendre que leur politique épuise la France et que les Français n’en veulent plus.
Si cette sanction est l’une des raisons de la hauteur de nos scores, il est clair qu’elle a pris, pour la droite, l’allure d’une déroute. Pourquoi ?

Parce que le message du premier tour, qui était un avertissement clair et ferme n’a pas été entendu.

Oui, dimanche dernier les Français ont fait un vote d’avertissement aujourd’hui, c’est une sévère mise en demeure qui est faite au gouvernement de Nicolas Sarkozy.    

Le Président de la république, le gouvernement et la majorité parlementaire doivent prendre toute la mesure de cette défaite cinglante et reconnaître leur échec, modifier radicalement leur orientation en renonçant aux régressions que la France subit dans tous les domaines : salaires, emploi, pouvoir d’achat, retraite, santé, éducation, agriculture, logement, service public et sécurité.  Tout recule. Tout se précarise et nous ne l’acceptons plus.

Dans ces circonstances, notre victoire n’est ni un dû, ni un triomphe. C’est une responsabilité.

A ceux qui ont peur pour l’avenir de leurs enfants, à ceux qui  souffrent, qui endurent, qui tiennent pourtant ; à ceux qui se demandent comment ils boucleront le mois ; à tous ceux qui pensent qu’un bulletin de vote ne sert à rien quand on n’a pas de bulletin de paye décent, à toutes les classes moyennes qui se sentent menacées par le déclassement et à bien d’autre, je dis que nous n’acceptons pas tous ces dégâts, toute cette injustice.

Le peuple français nous envoie aussi un message d’espérance. Sachons le saisir, avec courage, avec enthousiasme.

Il nous demande de rouvrir la route oubliée, la route de la Justice, de l’Egalité, de la Fraternité. Cette route que justement le pouvoir avait cru pouvoir barrer et dans l’indifférence générale. Ouvrons-la, cette route. Prenons-la ensemble tous unis.

A la Gauche à nouveau réunie, les Français, à nouveau, confient leur attente parfois découragée et même désespérée d’une société nouvelle, d’une vie meilleure pour tous. D’une vie qui aurait le droit de s’appeler Vie et pas seulement survie.

Ici dans les régions nous prouvons que la politique est efficace pour s’occuper de la vie quotidienne tout en préparant l’avenir, par la formation, l’éducation l’innovation pour construire un avenir, un Désirs d’avenir à tous et à chacun. C’est ce que j’appelle la morale de l’action.

Par exemple dès demain je vais à nouveau m’atteler à des dossiers urgents qui ont un écho national et qui en disent long sur l’exigence de justice et d’efficacité.

-    l’entreprise Heuliez, dans laquelle les ouvriers ne comprennent pas pourquoi un gouvernement qui vient de lancer les états généraux de l’industrie ne trouve pas 20 millions d’euros pour la voiture électrique là où la région en a apporté 5, alors que des milliards ont été déversés sur les banques.
-    Les suites de la tempête meurtrière et l’attente des sinistrés qui ne comprennent pas pourquoi après deux visites du Président de la République et une dizaine de ministres, les aides d’urgence ne sont toujours pas arrivées, seule la région ayant apporté des secours immédiats grâce notamment aux dons des autres présidents de Région que je remercie. Si les promesses ne sont pas rapidement concrétisées, on aura la preuve que seule la mise en scène de la détresse a motivé ces déplacements dont le seul coût en hélicoptères et jets privés dépasse aujourd’hui les aides arrivées qui ne sont toujours pas arrivées.
-    Je n’accepte pas que les travailleurs de la terre et de la mer soient laissés à l’abandon dans la souffrance de leur disparition annoncée alors que là aussi des promesses ont été faites pour répondre à la crise laitière et la crise de la pêche sans qu’aucun acte concret n’ait suivi.

Oui les Français ont dit aujourd’hui leurs espoirs et leur colère et l’urgence d’en finir avec le fossé qui sépare les discours et les actes.  Cela s’appelle la demande de respect. Nous sommes les témoins dans toutes nos régions que tous les talents et les énergies de notre pays peuvent se développer et nous remettre debout, nous faire avancer et relancer la croissance et l’emploi et la mutation écologique. Ici, nous transformons les paroles en actes au plus près des citoyens, nous construisons envers et contre tout, la République du Respect et nous allons continuer.
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 10:00

Jean-Luc MELENCHON : "la légitimité de 2007 est dissoute"

envoyé par lemondefr

Pour Jean-Luc Mélenchon, "la légitimité de 2007 est dissoute dans l'abstention et le vote sanction".

Après la défaite de la droite, il faut que le président de la République dise : "Je ne touche pas aux retraites et je ne touche pas à la TVA sociale, je ne mets pas ça en place parce que j'ai entendu le message des Français".
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 09:00
sarko - le choc des élections
Le FN rappelle sa capacité
de nuisance locale

Source : LEMONDE.FR  -  le 21 mars 2010

Le Front national, présent dans douze triangulaires pour ce second tour des élections régionales, s’affirme comme un acteur au pouvoir de nuisance renforcé. Il voit ses résultats augmenter par rapport à 2004 dans la plupart des régions où il se maintient.
A droite, dans la lignée des scrutins précédents, il continue d’être un empêcheur d’élire en rond. Par sa présence en triangulaire, il prive les candidats de droite de duels où ils auraient pu prétendre à la victoire. C’est le cas en Bourgogne, en Champagne-Ardenne, en Franche-Comté ou en Picardie.


Autre enseignement, la progression du FN dans des régions phares pour ce parti. Le FN, avec 22 % en Nord-Pas-de-Calais, gagne huit points sous la conduite de Marine Le Pen ; en Languedoc-Roussillon, avec 19 %, il en gagne plus de quatre. En PACA, Jean-Marie Le Pen, avec près de 23 % des suffrages, améliore son score du second tour de 2004 d’environ huit points.

Conséquence inédite, le FN gêne en ce second tour la progression électorale de la gauche dans certaines régions.
Dans le Nord, la liste de la gauche solidaire stagne, réalisant le même score qu’en 2004 (51,8 %).

E
n Languedoc, la progression du FN limite celle de la liste Frêche, qui réunit 53 % des voix contre 51 % en 2004. Enfin en PACA, c’est la liste PS qui fait les frais électoraux de la poussée du FN : avec 43,7 %, la liste du président sortant Michel Vauzelle baisse de près de neuf points, la droite se maintenant à son étiage de 32 % (score identique à 2004).

Enfin le FN, volontairement ou non, se transforme en faiseur de rois. En Alsace, son score relativement faible de second tour laisse à penser qu’une partie des voix de l’extrême droite locale a aidé l’UMP à conserver la région. Avec 14 % des voix, le FN fait moins que le total des voix FN et extrême droite de premier tour (18 %) et beaucoup moins que son score de second tour en 2004 (22 %). Pourtant l’Alsace reste un de ses bastions.

Droite et gauche doivent de nouveau prendre en compte la réalité du FN, celle d’une implantation géographique durable. Elle va du quart nord-est déshérité (Nord, Champagne, Lorraine, Picardie) aux régions frontalières (Alsace, PACA, Franche-Comté, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon).
Donné agonisant en juin 2009 avec moins de 7 % des voix, le FN confirme avec ce second tour une sorte de renouveau. Il continue de peser sur la vie politique, au point d’être à la fois une force de nuisance et un possible faiseur de barons locaux. Pour qu’il puisse jouer un rôle national, il devra confirmer un ancrage durable, sociologique cette fois, dans les catégories populaires et au-delà.

 

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 08:00
sarko et ses réserves de second tour


Le Front National avait réussi à se maintenir dans douze régions au soir du premier tour. Première triste nouvelle ...


En ce 21 mars 2010, les dégâts électoraux pour la droite et la gauche parlementaires s'aggravent, avec un FN obtenant un score moyen de 17 % dans ces régions.



Le FN signe son retour
dans le jeu politique

  LEMONDE.FR  -  le 21 mars 2010


C'est sans doute une autre défaite de l'UMP : les régionales de 2010 marquent le retour d'un Front national fort en France. Présent au second tour dans 12 régions, le FN y réalise un score moyen de 17 %, soit son étiage de 2007. Bien loin, en tous cas, des 6,45 % des européennes 2009.

La famille Le Pen n'est pas pour rien dans ce succès. En région PACA, Jean-Marie réalise un score de 23 %, le meilleur de son parti pour toute la France. En Nord-Pas-de-Calais, sa fille Marine s'en rapproche avec 22,8 %. Bien plus que le résultat de son rival interne, Bruno Gollnisch, qui fait 18 % en Rhône-Alpes. A 81 ans, Jean-Marie Le Pen peut songer à prendre sa retraite : sa fille reprendra le flambeau.


"RETOUR AU BERCAIL"

Ce succès renouvelé s'explique sans doute en partie par le "retour au bercail" des électeurs d'extrême droite qui furent séduits par Nicolas Sarkozy en 2007. Malgré un discours qui est resté musclé sur l'immigration et la sécurité, le chef de l'Etat a déçu ces électeurs, qui ont préféré donner à nouveau leurs voix au FN. Le Front a également su manier avec succès un double discours, à la fois anti-immigrés et fortement teinté de social et de dénonciation des dérives du capitalisme, à même de séduire un électorat populaire déçu des politiques traditionnels.

Au-delà de la résurgence du parti d'extrême droite, l'UMP est renvoyée à un échec : en voulant canaliser ces électeurs grâce à un débat sur l'identité nationale loin d'être exempt d'arrière-pensées électorales, elle a finalement plutôt contribué à relever le FN, tout en se distanciant d'une partie de son électorat plus centriste et parfois choqué par des dérapages et des postures. Jean-Marie Le Pen ne s'est pas privé, dès 20 heures, d'annoncer : "C'est l'effondrement du sarkozysme. Il faut à présent se préparer à la succession." Il a appelé les militants de son parti à "se préparer à la présidentielle et à la législative".

S'il est à nouveau candidat en 2012, Nicolas Sarkozy devra désormais s'employer à renouer avec cet électorat, qui avait contribué à sa victoire de 2007.

Mais dans tous les cas, entre la forte abstention au premier tour et le retour de l'extrême droite, c'est toute la classe politique des partis de "gouvernement" qui est désavouée.


Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 07:00

sarko encore plus amôché
régionales 2010- 2ème tour - carte
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 23:00

NORD
régionales 2010- 2ème tour - 59PAS-DE-CALAIS
régionales 2010- 2ème tour - 62Pour consulter les résultats officiels :
NORD / PAS-DE-CALAIS  :  http://elections.interieur.gouv.fr/031/031.html

Global département et consultation des résultats dans chaque ville :
http://elections.interieur.gouv.fr/031/059/059.html
http://elections.interieur.gouv.fr/031/062/062.html
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 22:30
régionales 2010- 2ème tour - Nord Pas-de-Calais
Un rapprochement avec les résultats nationaux :

- une participation sensiblement inférieure à la moyenne nationale (51 %)
- un score de la gauche sensiblement inférieur à la moyenne nationale (54 %)
- un résultat UMP des plus bas, très inférieur -- de 10 points ! -- à la moyenne nationale (36,1 %)

- le FN qui progresse encore de 4 points  ... et qui se situe dans la région à un niveau bien supérieur à la moyenne nationale calculée pour les 12 régions où il était présent (17 %)


Pour consulter tous les résultats officiels
2ème tour et rappel du 1er tour :


NB : en cliquant sur l'information du nombre de sièges, vous obtenez la liste des élus

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 22:00

Ségolène ROYAL : "une victoire pour tout le pays"


envoyé par lemondefr

Régionales : Ségolène Royal parle d'un "vote d'espérance"
Source : NOUVELOBS.COM  -  le 21 mars 2010


La présidente socialiste sortante de Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a parlé dimanche soir d'un "vote d'espérance" à l'issue du second tour des élections régionales, appelant à faire de la victoire de la gauche une "victoire pour tout le pays".

"J'avais appelé dimanche dernier à un vote d'espérance. Vous avez répondu", a-t-elle déclaré depuis Poitiers. "Je m'engage auprès de chacun et chacune de vous, ainsi que ceux qui n'ont pas voté pour moi, à tout faire pour que cette espérance se transforme en action", a-t-elle ajouté.

"Cette unité nous donne un souffle, une nouvelle chance, pour accélérer la bataille pour l'écologie, pour les emplois et la justice, les trois piliers de notre beau bilan et de notre projet", a encore dit Mme Royal, tout en saluant la "belle victoire des présidents de région à travers toute la France".

Elle a rappelé "le rôle de rempart" tenu par les régions "contre les effets d'une politique inefficace et injuste". Selon elle, "le vote d'aujourd'hui montre que notre capacité de résistance a été reconnue.

Il nous appartient désormais de faire en sorte que cette victoire ne soit pas la victoire d'un camp, mais qu'elle soit la victoire pour tout le pays".

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Régionales 2010
commenter cet article

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande