Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 12:00

 

Ségolène ROYAL sur France 2 - le 17 juillet 2011


S. Royal : Rassembler de l'extrême-gauche aux gaullistes   par segolene-royal

 

"Un pronostic sur les primaires. Vous serez en tête, selon vous ?" a demandé Laurent Delahousse.

"Je vais juste vous faire une confidence : j’ai confiance quand je vois ce qui se passe sur le terrain, quand je rencontre les Français, quand je les vois dans les salles, dans les rues, sur les marchés, dans les quartiers, j’ai plutôt confiance dans le résultat.", a répondu Ségolène Royal en fin de JT de France 2 hier soir, après le reportage sur le Tour de France, très disputé et qui soulève les espoirs.

Plus tôt dans le journal, Ségolène Royal a déclaré :

"D’abord je rassemblerai les socialistes... Et nous rassemblerons ensuite bien sûr les écologistes, l’extrême gauche, mais aussi les centristes humanistes, mais aussi la droite gaulliste. Pourquoi la droite gaulliste ? Parce que comme le disait le général de Gaulle : "La politique, c’est se tenir droit et regarder en avant". Et aujourd’hui je crois qu’une certaine droite a perdu cette tradition gaulliste, et moi je veux rassembler tous ceux qui veulent réussir le changement à gauche, mais dans le rassemblement des valeurs républicaines."

La dernière partie de cette déclaration, la main tendue à la droite gaulliste, a suscité un véritable buzz médiatique toute la journée d’aujourd’hui, les commentateurs oubliant souvent de mentionner les conditions de cette main tendue : "le changement à gauche, mais dans le rassemblement des valeurs républicaines".

Le député villepiniste Jean-Pierre Grand s’est déclaré plutôt favorable à un tel rassemblement :

"Je crois effectivement que le prochain président de la République, quel qu’il soit, devra prendre en compte la nécessité d’une large majorité."

Au PS, Benoît Hamon a déclaré que "la priorité, et je crois que là-dessus nous sommes tous d’accord […] c’est le rassemblement de la gauche pour commencer", tandis que Harlem Désir appelait "qu’ avant cela il faut rassembler les socialistes et l’électorat de gauche".

Preuve qu’ils n’avaient pas du tout écouté Ségolène Royal ou avaient autre chose en tête, car la candidate a pris soin de commencer par le PS, puis "les écologistes" et "l’extrême gauche", et que Ségolène Royal, qui a toujours prôné un large rassemblement depuis 2006, l’a mis en œuvre avec succès autour de son projet dans sa Région, allant du PS au Modem en passant par le PRG, les divers gauche (ouvriers syndicalistes notamment), et les écologistes, dès le premier tour, en mars 2010.

Bien sûr, ceux qui ne sont plus de vrais gaullistes, les UMP sarkozystes, ont poussé des cris d’orfraie devant ce nouveau risque – un de plus – de perdre des électeurs, allant jusqu’à la blague sexiste de la ménagère et de son aspirateur et à l’attaque pleine de mauvaise foi contre les primaires, dans la bouche de l’inénarrable Xavier Bertrand :

« On aura tout vu et tout entendu, hein, de la part de Madame Royal. Mais je crois que ça montre bien, c’est que, leurs primaires ne sont pas en définitive, une idée de renouvellement de la vie politique, c’est la course à l’idée la plus sotte qui soit, c’est la course à la démagogie, c’est la course à la surenchère, et en définitive, on est aujourd’hui avec Madame Royal, c’est un peu comme si elle mettait son aspirateur en marche pour essayer de glaner des voix, et de dire, ce sont des primaires, venez voter. Cela n’a aucun sens ..."

Partager cet article

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Présidentielles 2012
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande