Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 12:00

calimero-sarko-portrait 

A défaut de ne pas détenir le record des ventes à l'export (c'est pourtant ce qu'il nous chante !), Sarko est probablement le champion des annonces de contrats... non signés !!!

 

SARKOZY, PRESIDENT DES CONTRATS FICTIFS

Libye, Brésil, Kazakhstan : retour sur fausses annonces...en rafale

Source : arretsurimages.net  -  un article du 25 août 2010

 

"Depuis 2007, la France a signé chaque année deux fois plus de grands contrats à l’export que durant les dix années précédentes. Deux fois plus !" s'enthousiasmait Nicolas Sarkozy en début d'année, dans un grand élan d'humilité. Depuis son élection, Sarkozy se vit comme le VRP de luxe de la France, celui qui va chercher (parfois avec les dents) la croissance et les contrats à l'étranger. 

Mais la remise en cause de la vente de navires Mistral à la Russie, vente que Sarkozy avait pourtant présentée comme acquise aux ouvriers des chantiers de Saint-Nazaire, a illustré de manière criante la fâcheuse tendance de Sarkozy à annoncer des contrats qui ne sont pas encore signés. Car la vente fictive du Mistral n'est pas un cas isolé. A plusieurs reprises, Sarkozy a annoncé comme acquis des contrats qui n'étaient en fait que de simples accords de principe pouvant facilement être remis en cause. Deux ans après, certains contrats pourtant annoncés en grande pompe par Sarkozy n'ont d'ailleurs toujours pas été signés. A croire que l'annonce du contrat semble plus importante que le contrat lui-même.

Illustration avec les cas libyen, brésilien et kazakh.


Le précédent libyen : une rafale de contrats à 10 milliards d'euros ?

Dans la série "Sarkozy annonce des contrats fictifs", l'exemple libyen est le plus emblématique. En décembre 2007, le dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, est en visite officielle en France. Sarkozy le reçoit avec tous les honneurs, ce qui ne manque pas de susciter la colère des militants des Droits de l'homme. Pour justifier la présence de Kadhafi, Sarkozy dégaine donc l'argument économique

Au-delà du fait que certains contrats avaient été négociés sous la présidence Chirac comme l'avait rappelé nouvelobs.com, certains journaux comme Libération s’interrogent sur la réalité de ces contrats soi-disant signés pour 10 milliards d'euros. En réalité, à l'exception de la commande ferme de 21 airbus pour 2,7 milliards d'euros, tous les autres dossiers évoqués n’étaient alors qu’au stade des négociations : "aujourd'hui, on n'a aucun élément précis sur les volumes, les types d'appareil et donc les montants d'un contrat. On ne sait pas très bien ce qui va remonter de cette négociation globale" relevait un cadre d'Eurocopter, cité par Libération. Même son de cloche du côté de Veolia : "On n'a rien signé du tout. Sur l'annonce de l'Elysée, on ne souhaite pas faire de commentaire".

Le contrat le plus emblématique est celui de la vente de 14 avions Rafale. Ce devait être le premier contrat à l'export pour cet avion commercialisé par Dassault et encore jamais vendu à l’étranger. Sauf que ce qui apparaissait comme acquis... ne l'est pas du tout. En juin 2008, six mois après la visite de Kadhafi, Les Echos annoncent que le dossier avance : "les discussions se poursuivent normalement, et Dassault peut raisonnablement espérer conclure d'ici à l'automne". Dassault n’est pas inquiet, la signature du contrat de vente de ces fameux 14 Rafale devant intervenir d’ici à l’automne 2008. L'automne arrive, et rien n'a été signé. Ni en 2008, ni en 2009. Et en 2010 ? La Tribune annonce en juillet dernier que "Paris tente de propulser le Rafale en Libye". Plus de deux ans après, il est temps... Selon le quotidien Les Echos, qui a le sens de la formule, on assiste à "une accélération des négociations" (sic) mais il ne faut pas se réjouir trop vite car... "tout dépend du guide".

 

Totalité de l'article, très étoffé  :  ICI

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande