Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 18:00

villepin outragé, mais villepin relaxé

Sarkozy-Villepin : Caramba ! Encore raté !
Source : marianne2.fr  -  le 28 janvier 2010

Sarkozy avait promis de le pendre à un croc de boucher : Villepin vient d'être relaxé dans l'affaire Clearstream. Bon anniversaire monsieur le Président !

Lundi, une intervention télévisée au résultat plus que mitigé — 57% des français ont trouvé le président convaincant… mais il ne les a convaincus sur aucun point. Hier, un prêche dans le désert à Davos devant une assistance indifférente.

La semaine avait mal commencé pour Nicolas Sarkozy. Ç'aurait pu difficilement être pire. Pourtant, ça l'est. Le jour même de ses 55 ans, le président vient de subir un terrible revers : Dominique de Villepin vient d'être relaxé dans l'affaire Clearstream.

Nicolas Sarkozy, qui était partie civile dans ce procès, avait pourtant juré qu'il pendrait son rival "à un croc de boucher". Lors du procès, en septembre dernier, il avait même utilisé le mot "coupables" pour désigner les prévenus : "Deux juges indépendants ont estimé que les coupables devaient être traduits devant un tribunal correctionnel", avait-il déclaré lors d'une interview (voir la vidéo ci-dessous).

Pour Sarkozy Villepin est coupable [news] FR24 220909

De même, lorsqu'à l'heure des réquisitions le procureur avait demandé 18 mois de prison avec sursis à l'encontre de l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac, on pouvait entendre Nicolas bicher. Une condamnation symbolique, c'eût été trop léger. Il fallait la curée.

Raté ! La relaxe de Villepin est d'autant plus difficile à avaler pour Sarkozy que tous les autres protagonistes de l'affaire — à l'exception du journaliste Denis Robert, relaxé lui aussi — ont été condamnés à des peines qui n'ont rien de symbolique. L'ancien vice-président d'EADS Jean-Louis Gergorin a pris 3 ans de prison dont 21 mois avec sursis pour "dénonciation calomnieuse", le mathématicien Imad Lahoud 3 ans dont 18 mois avec sursis pour "complicité de dénonciation calomnieuse", "faux et usage de faux" et "recels d'abus de confiance" et l'ex-auditeur Florian Bourges 4 mois avec sursis pour "abus de confiance".

Ce verdict est plus qu'un soufflet pour le Président. C'est une catastrophe pour son image. Son attitude dans l'affaire Cleartsream passait déjà pour de l'acharnement personnel — indigne d'un chef d'Etat. Le tribunal vient de le confirmer. Le début de la chute de la maison Sarko ?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande