Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 22:00

logo TOTAL 

Juste avant une audience,

Total tente de négocier

la fin des actions judiciaires

Source : La Voix du Nord  -  le 15 septembre 2010

 

Vendredi, les organisations syndicales de la raffinerie de Fort-Mardyck, menacée de fermeture, ont appris qu'elles avaient rendez-vous avec des responsables de Total. " Soi-disant, ils avaient des annonces à nous faire", explique Éric Sellini, délégué syndical central CGT.

Hier, de 10 h à 16 h, c'est donc avec Jean-Christophe Gribot, directeur des relations sociales venu spécialement de Paris, Jérôme Dupont, responsable du pôle développement régional, et Erwan Keromest, directeur de la raffinerie, que se sont entretenus les représentants syndicaux.

 

Le discours a été clair : les trois responsables de Total leur ont proposé de stopper toutes les actions judiciaires, y compris celle de Nanterre (recours déposé par Total), qui a lieu dans deux jours.

Le tout stipulé par écrit par les deux parties. Leurs arguments ? "La présentation du plan de reconversion que l'on connaît déjà", reprend Éric Sellini, tandis que Philippe Wullens (SUD) renchérit : "Il n'y a pas eu de révélations majeures. Tout ce dont ils nous ont parlé a déjà été présenté en CE et en CCE." Avant de reprendre : "La direction a ouvert une porte, mais bien trop tard. On ne fait pas une réunion trois jours avant une plaidoirie."

Les deux syndicalistes s'accordent à dire que pour entamer une négociation maintenant, c'est que Total n'est pas certain de gagner.

 

Un vote aujourd'hui ?

Une réunion d'information au personnel aura lieu aujourd'hui à 14 h 30, à la raffinerie. "Je ne pense pas que SUD appellera à un vote pour savoir si oui ou non le personnel accepte cet accord. Il aurait fallu que l'ensemble des salariés votent", affirme Philippe Wullens, tandis qu'Éric Sellini estime que "la direction tente de nous faire porter le chapeau en disant aux salariés : 'regardez, ce n'est pas nous qui bloquons, ce sont les organisations syndicales', mais pendant la réunion, on leur a rappelé toute l'histoire."

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande