Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 13:29

Il y aurait beaucoup à dire sur cette actualité : partout dans le Monde, les droits bafoués pour d'innombrables femmes, hommes, et bien sûr les enfants.

Je me suis déjà exprimé sur la concomitance de cette journée "Droits de l'Homme" et de la scandaleuse invitation de Kadhafi lancée par Sarkozy.

Je reviendrai ici, une nouvelle fois, sur les violences faites aux journalistes, qui subissent l'atroce loi de tyrans, de dictateurs assoiffés de pouvoir, qui ne supportent pas d'opposition. 

 

Reporters sans frontières

130 journalistes sont actuellement emprisonnés dans le monde pour avoir voulu nous informer 

Ce chiffre varie malheureusement peu. Tous les ans, à la même date, Reporters sans frontières dresse le même constat : une trentaine de gouvernements dans le monde continuent de faire enfermer les journalistes qui les dérangent.

Pour ces dirigeants d'un autre temps, l'emprisonnement reste la seule réponse aux critiques formulées par les hommes et les femmes de presse.

Mais cette année, la situation s'est encore aggravée. Parmi les quinze détenus en Erythrée, quatre sont présumés morts. Ces quatre hommes ont très certainement perdu la vie en raison de leurs conditions de détention effroyables. Le gouvernement érythréen se tait, malgré les appels de détresse des familles et des proches de ces quatre journalistes.

A ces 130 journalistes emprisonnés, il faut ajouter 6 collaborateurs des médias (traducteurs, chauffeurs, techniciens, agents de sécurité, etc.) et 63 cyberdissidents également détenus.

Trois femmes journalistes sont actuellement emprisonnées dans le monde : Agnès Uwimana Nkusi (Rwanda), la française Nguyen Thi Thanh Van (Viêt-Nam), et Fetiha Khaled (Erythrée).

L'immense majorité des journalistes détenus travaillent pour des organes de presse écrite de leur pays et ont été condamnés pour des motifs ayant trait à la sécurité nationale tels que "trouble à l'ordre public", "déstabilisation de l'Etat" ou "atteinte à la sécurité intérieure".

La Chine (33 journalistes emprisonnés) et Cuba (24) sont, depuis quatre ans maintenant, les deux plus grandes prisons du monde pour les professionnels de la presse.

Les gouvernements de Pékin et de La Havane libèrent les journalistes au compte-gouttes, souvent quelques mois seulement avant la fin de leur peine.

Et d'autres les remplacent aussitôt.

  

L’Azerbaïdjan et l’Iran sont les deux pays qui comptent le plus grand nombre de nouveaux prisonniers. La majorité des journalistes détenus ont été arrêtés au cours de l’année 2007. En Iran, cette situation se répète chaque année. Des journalistes sont arrêtés, puis libérés quelques mois plus tard en échange d’une lourde caution. En Azerbaïdjan, en revanche, il s’agit d’une nouveauté qui reflète une vraie dégradation de la situation de la liberté de la presse et un durcissement des autorités envers les journalistes les plus critiques.

Le plus ancien journaliste emprisonné est le Libyen

Abdullah Ali Al-Sanussi Al-Darrat.

Il serait détenu depuis 1973. Les autorités libyennes, interrogées à de nombreuses reprises sur ce sujet, n’ont jamais répondu.

Reporters sans frontières dédie cette journée du 10 décembre à tous les journalistes emprisonnés pour leurs idées. L’organisation appelle les médias qui parrainent un confrère à se mobiliser pour présenter sa situation. En rompant le silence qui entoure souvent les arrestations de journalistes et en faisant état de leurs conditions de détention déplorables, nous espérons les protéger de leurs geôliers.

Le 5 décembre à Paris, Reporters sans frontières et la Fondation de France ont désigné l’Erythréen Seyoum Tsehaye "journaliste de l’année 2007". Les autres lauréats récompensés sont : l’observatoire irakien de la liberté de la presse, Democratic Voice of Burma, le blogueur égyptien Kareem Amer et le couple chinois Hu Jia et Zeng Jinyan.
Reporters sans frontières publie son 26e album de photographies. Consacré au travail de la photographe Sabine Weiss, il présente 100 photos tendres en N&B.

Pour accèder au site :  rsf.org  

Repost 0
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 09:57

 

 

 

 

 

Y' parlent

d' la redevance,

 

ou du prés...identateur

qui cause dans l'poste

à longueur de journée

 

???

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 22:24

 

JT de France3 et France2 - 8 décembre 2007


.
Visite Kadhafi - réactions de ROYAL, BAYROU, MOSCOVICI
envoyé par daniel-c   (vidéo 2mn 03)

 

Pour Ségolène ROYAL, cette visite n'est pas justifiée.

C'est une forme de provocation. Kadhafi a justifié le recours au terrorisme. Son pays a servi de base arrière à des organisations terroristes.

 

Pour François BAYROU, l'accord sur les infirmières Bulgares a consisté à payer la rançon, à donner des armes, et en plus à tirer un coup de chapeau aux preneurs d'otages.

 

Pour Pierre MOSCOVICI, cette visite est un excès d'honneur, une reconnaissance d'un régime qui reste encore un régime douteux.

Ce nouvel ami de Sarkozy est bien payé pour avoir, pendant des années, torturé ... et il y a encore des femmes et des hommes qui sont torturés dans ses geôles.

Repost 0
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 21:09

 

JT France3 - 8 décembre 2007

complété de mes commentaires, principalement sur

le dictateur Kadhafi


.
Sommet euro africain - 8 dec 2007 - JT France3 - Kadhafi   (vidéo  4mn 24)
envoyé par daniel-c
 
Repost 0
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 14:43

Lundi 10 décembre 2007 :

JOURNEE MONDIALE DES DROITS DE L'HOMME

 

 Le geste de Sarko : l'invitation de Kadhafi !!!

 

 

Le plus ancien journaliste emprisonné est le Libyen Abdullah Ali Al-Sanussi Al-Darrat. Il serait détenu depuis 1973. Les autorités libyennes, interrogées à de nombreuses reprises sur ce sujet, n’ont jamais répondu.   (source : site rsf.org)

 

Emprisonné depuis vingt-huit ans, Abdullah Ali Al-Sanussi Al-Darrat est le journaliste incarcéré depuis le plus longtemps dans le monde. Écrivain et journaliste, il n'a fait l'objet, en 1973, au moment de son arrestation, d'aucune inculpation. Il n'a jamais été traduit devant la justice. Personne ne connaît son lieu de détention ni son état de santé. Pourtant, sa famille continue d'espérer.

Né dans les années quarante dans la région de Benghazi, Abdullah Ali Al-Sanussi Al-Darrat est marié et père de plusieurs enfants.


L'exemple d'Abdullah Ali Al-Sanussi Al-Darrat illustre de manière flagrante la façon dont le régime libyen bafoue la liberté de la presse. Depuis l'instauration du régime militaire, en septembre 1969, le colonel Muammar Khadafi contrôle l'ensemble des médias écrits et audiovisuels. Aucune critique à l'égard du régime ou du "Guide" n'est tolérée et la presse est utilisée à des fins de propagande. Les visas pour les journalistes étrangers sont accordés au compte-gouttes.

Aux nombreuses critiques formulées par les organisations internationales des droits de l'homme, le régime libyen répond en niant catégoriquement l'existence de détenus politiques ou d'opinion dans ses prisons. Les autorités de Tripoli refusent néanmoins la présence d'observateurs internationaux qui enquêteraient sur les violations des droits de l'homme, notamment sur les conditions de détention dans les prisons.

Repost 0
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 10:05

 

 

 Ségolène ROYAL

aux militants socialistes :

.

"ne pas baisser les bras"

.

(source LEMONDE.FR)

 

 

Ségolène ROYAL a assuré, jeudi soir 7 décembre, sur France 2, qu'elle restait "au premier rang" de la vie politique, sans dévoiler ses intentions vis-à-vis du Parti socialiste.

 
 
"Mon devoir me commande (...) d'être au premier rang avec d'autres, attelée à ce travail de reconstruction du Parti socialiste et de la gauche", a déclaré l'ancienne candidate à l'Elysée, invitée de l'émission "A vous de juger", deux jours après la sortie de son livre-bilan sur la campagne, Ma plus belle histoire, c'est vous, et sept mois après sa défaite face à Nicolas Sarkozy.
 
Elle a exhorté ceux qui avaient voté pour elle et tous les militants du Parti socialiste à ne pas "baisser les bras". "Restez là ! Ceux qui sont partis, revenez ! 

Le Parti socialiste va se remettre en mouvement. Les militants seront de toutes façons, à un moment ou à un autre, consultés et moi, j'ai confiance", a-t-elle assuré, un peu plus d'un an après sa désignation par plus de 60 % des militants socialistes lors d'une primaire qui l'opposait à Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius.

Comme elle l'avait fait pour les législatives, pendant la campagne des municipales, Ségolène ROYAL ira "là où [elle sera] demandée" mais pour le reste, "n'attendez pas de moi ce soir une quelconque candidature à je ne sais quelle candidature", a-t-elle prévenu.

MANQUE DE "COHÉRENCE AU SOMMET" DU PS.

Interrogée sur une éventuelle rivalité entre elle et le maire de Paris, Bertrand Delanoë, pour la tête du PS, elle a répondu que "ce scénario ne correspond(ait) pas à (s)a vision des choses".

De plus, l'ex-candidate socialiste ne varie pas quant à la principale explication de l'échec socialiste à la présidentielle, le troisième consécutif : il est à mettre sur le compte d'un manque de "cohérence au sommet".

Pour l'emporter lors de la prochaine présidentielle, "la gauche doit apprendre à être disciplinée" et la discipline "c'est la reconnaissance du fait majoritaire", a-t-elle insisté.

La sortie de son livre, mardi, a provoqué des remous au sein du PS, où de nombreux dirigeants estiment qu'elle s'exempte de toute responsabilité dans l'échec. "Je ne m'épargne rien" dans l'ouvrage, a-t-elle estimé, mais "je ne vais pas rentrer dans un je ne sais quels calculs d'apothicaire d'autocritique".
 
"PRENDRE DANS CHAQUE COURANT DE PENSÉE CE QU'IL Y A DE MEILLEUR"

Ségolène ROYAL n'a pas dévié non plus sur sa stratégie d'ouverture au centre entre les deux tours, au lendemain des vives critiques de François Hollande. Le premier secrétaire du PS a reproché à son ancienne compagne d'avoir improvisé sa main tendue à François Bayrou, à qui elle révèle dans son livre avoir proposé Matignon. Il fallait cette "prise de responsabilité" pour remporter la présidentielle. "A un moment, l'histoire s'accélère", a-t-elle fait valoir. S'allier avec le centre, ce n'est "pas une dérive vers la droite, c'est un dépassement de la gauche et du socialisme".

Du centre à l'extrême-gauche, il faut "prendre dans chaque courant de pensée ce qu'il y a de meilleur", a déclaré celle qui parlait d'une coalition "arc-en-ciel" pendant la campagne. "J'ai plus de respect pour l'extrême-gauche que l'extrême-gauche n'en a pour le Parti socialiste".

Assurant être "la même, une expérience dense en plus" et "totalement libre" des "anciens dogmes" socialistes, elle est également revenue sur l'augmentation du SMIC à 1 500 euros - une mesure issue du programme présidentiel du PS qu'elle avait intégrée à son "pacte présidentiel" pour ensuite expliquer, une fois la campagne terminée, qu'elle n'y croyait pas. "Il a fallu que je compose, que je garde le marqueur symbolique de la hausse des bas salaires", a-t-elle reconnu.

Repost 0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 22:49

 

Ségolène ROYAL :

"J'ai reconquis ma totale liberté de pensée, d'action et de parole"

.

(source : les echos.fr)

 

 

Invitée jeudi soir de l'émission "A vous de juger" sur France 2, Ségolène ROYAL a insisté : 
"J'ai reconquis ma totale liberté de pensée, d'action et de parole".
 Quitte à assumer une nouvelle fois ses divergences avec François Hollande sur la stratégie d'alliances politiques. 

"Je n'ai pas improvisé, j'ai regardé ce qu'ont dit les Français dans les urnes", a-t-elle expliqué pour justifier sa main tendue en direction de François Bayrou, ajoutant que "la question des coalitions" de l'altermondialisme au centre "se posera" à nouveau. 
 
Soucieuse de montrer qu'elle avait de bonnes idées pendant la campagne, elle a listé celles reprises par Nicolas Sarkozy : un nouvel indice des prix, un " bouclier logement" et des négociations sur les régimes spéciaux, insistant sur le fait que le président avait "perdu sept mois" avant de s'y mettre. 

"L'inaction" depuis deux ans a aussi été son angle d'attaque sur les banlieues. 

Alors que le PS s'insurge contre la vente d'une partie du capital d'EDF pour financer les universités, elle a jugé que ce n'était "pas une mauvaise idée". 
 
In fine, elle a souligné que, sur bien d'autres points de la politique, et notamment la répartition capital-travail, "il y a des choix politiques qui auraient été très différents"

Repost 0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 22:26

 

Pour Ségolène ROYAL,

Sarkozy "oppose les petits aux petits"

depuis son élection

 

 

Ségolène ROYAL a estimé jeudi soir que Nicolas Sarkozy avait fait perdre sept mois aux Français en matière de pouvoir d'achat, déplorant qu'il ait repris avec beaucoup de retard des idées qu'elle avait développées pendant la présidentielle.

"On a un pouvoir qui dresse les Français les uns contre les autres quand il annonce ceux qui vont avoir droit aux heures supplémentaires, ceux qui n'y auront pas droit, ceux qui se lèvent tôt et ceux qui se lèvent tard, ceux qui ont des régimes spéciaux et ceux qui n'en ont pas".

"Il oppose les petits aux petits. Il a donné aux gros, il reprend aux petits et il entretient la jalousie entre les petits et moi ce n'est pas ma vision ni ma conception de la France", a-t-elle affirmé.

Dans le domaine du pouvoir d'achat, préoccupation prioritaire des Français, Nicolas Sarkozy s'était "moqué" selon elle de ses propositions pendant la campagne.

Sur le nouvel indice des prix, "le B-A-BA", ce sont "sept mois de perdus car moi je l'aurais fait tout de suite", a-t-elle affirmé. La suppression des mois de caution, "je l'aurais déjà fait", a-t-elle assuré.

Au total, les mesures annoncées par le président seront "inefficaces" et "n'iront pas très loin", a jugé la présidente de Poitou-Charentes, déplorant la méthode Sarkozy autant que le fond. 

"Aucun pays industrialisé moderne ne fonctionne plus de cette façon-là : asséner d'en haut" les mesures et dire ensuite qu'on va en discuter.

Après la grève de neuf jours dans les transports publics contre la réforme des régimes spéciaux de retraite, "il a fait ce que j'avais recommandé", a-t-elle poursuivi.

"On n'assène pas une réforme sur la tête des salariés sans poser sur la table l'ensemble des données concernant les salaires, la croissance, le pouvoir d'achat et les retraites. Donc sept mois de perdus et une grève pour rien qui a fait souffrir les salariés et les usagers", a insisté Ségolène ROYAL.

REUTERS   06.12.2007

Repost 0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 18:49

  

Emission "Ripostes" du 10 décembre 2006 :

Une réaction à la mort de Pinochet ?

   … pas de réaction ! 

 

 

quelques secondes révélatrices !

.

Gérard FILOCHE réagit à sa place,

sur les crimes de la dictature Pinochet envers le peuple chilien ...

.


PINOCHET : héros secret de Sarkozy ?
envoyé par jlpujo
 
Repost 0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 12:11

VOUS N'AVEZ PAS ENVIE DE VOMIR ?

 

 

 

Les félicitations de Sarko

pour la victoire de Poutine

.

Alors là ! Sarko, il nous en BUSH un coin !!!

Il a "chaleureusement félicité" Vladimir Poutine pour la victoire de son parti aux élections législatives russes ... et il trouve qu'il n'y a pas de quoi en faire toute une histoire !

 

Les conditions de ce scrutin ont pourtant été contestées par l'opposition russe, et plusieurs capitales occidentales ont exprimé des inquiétudes ou des réserves quant à son déroulement.

L'Allemagne a même dénoncé un scrutin ni libre ni démocratique. "Il ne peut y avoir de doute : si l'on prend en compte nos critères et nos normes, ce n'étaient pas des élections libres, équitables et démocratiques", a déclaré un porte-parole du gouvernement allemand. 

 

 

 

 

 

"La realpolitik devient un cynisme difficilement supportable qui va culminer lors de l’accueil du colonel  Kadhafi pour une visite d’Etat, contrairement à ce que font tous les pays de l’Union européenne ...

Cette visite en France est intolérable alors que les tortures en prison sont désormais connues de tous."

(Ségolène ROYAL)

Repost 0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande