Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 20:08

 

BOGOTA (AFP) — La guérilla des FARC a fait mardi un geste spectaculaire avec l'annonce de la libération de trois otages dont Clara ROJAS, l'assistante d'Ingrid BETANCOURT, tout en opposant une fin de non-recevoir aux dernières propositions du président colombien Alvaro Uribe. 

 

 

Le secrétariat des Forces armées révolutionnaires colombiennes (FARC), organe dirigeant de la guérilla marxiste, affirme avoir donné pour instruction de relâcher Clara ROJAS, son fils Emmanuel, conçu en captivité avec un guérillero, ainsi qu'une parlementaire colombienne, Consuelo GONZALES. 

"L'ordre de les libérer en Colombie a déjà été donné", selon un communiqué publié mardi à La Havane par l' agence de presse cubaine Prensa Latina. 

Avocate de 44 ans, Clara ROJAS était la directrice de campagne de la Franco-Colombienne Ingrid BETANCOURT, candidate écologiste à la présidentielle en Colombie, quand elles ont été enlevées le 23 février 2002 par les FARC près de Florencia, à 600 km au sud de Bogota. 

Selon les FARC, il s'agit d'"un geste de reconnaissance envers les familles des otages", le président vénézuélien Hugo Chavez et la sénatrice colombienne d'opposition Piedad Cordoba, anciens médiateurs dans ce dossier, dont la mission a été annulée fin novembre par Bogota.

.

POUR INGRID

Vidéo vue sur www.betancourt.info


ingrid
envoyé par sukyo
 
Repost 0
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 10:30

Est-il si difficile de tenir une ligne de conduite claire ?

En toutes choses, et particulièrement en politique. 

 

Suis-je à classer dans les donneurs de leçons si je demande : "Mais où sont donc les repères ?". Car je fais partie de ceux qui pensent qu'ils sont nécessaires, alors que d'autres claironnent (au nom de "l'ouverture" par exemple) que "tout évolue" ...pour justifier le "n'importe quoi" !

 

 

Il me revient cette phrase de George ORWELL, que j'ai déjà citée dans ce blog :

EN CES TEMPS DE TROMPERIE UNIVERSELLE,

DIRE LA VERITE EST DEVENU UN ACTE REVOLUTIONNAIRE

 

Des tromperies, des trahisons, nous en avons eu notre lot en 2007.

Si j'étais le seul à le penser, je pourrais en conclure que j'ai décidément l'esprit mal tourné ! Mais ce n'est pas le cas, rien que dans le réseau de correspondants Désirs d'Avenir, constitué après MELLE le 25 août, et dans lequel nous échangeons fréquemment, c'est hélas un thème récurrent. 

Au sommet du hit parade, évidemment, l'arnaque suprême, celle du candidat devenu président de notre République, que certains n'hésitent pas à voir en pleine déliquescence.

Inutile de rappeler ici tous les mensonges, les revirements du personnage.

Inutile d'insister sur son oeuvre de destruction sociale. 

Voilà pour la Droite, brièvement, c'est fait !. 

Au Centre, même si Bayrou n'a pas prononcé le mot, il me semble, les traîtres ont sévi ...

.

A Gauche, nous avons été servis.

La campagne présidentielle menée par Ségolène ROYAL a laissé un arrière-goût désagréable. On a vu des timides, on en a aperçu d'autres qui savonnaient la planche. Le résultat du 6 mai aurait-il pu être différent sans cela ? J'ai ma conviction : oui, probablement. 

Il y a les "ex". Les médias font l'effort, quand même, de dire "ex-socialiste", quand ils parlent du traître en chef, Besson, et de Kouchner. Et puis, il y en a bien d'autres qui ont rejoint Tsarkozy, dans l'intérêt supérieur de la France, évidemment. 

Ils sont courageux, ils avalent de grosses couleuvres, ils se font "remonter les bretelles" par le maître, mais ils sont persévérants. Le ridicule ne tue pas. 

C'est certain, sous le règne de qui vous savez, on a changé de style. De style, c'est beaucoup dire. Plutôt de manières, peu stylées. 

Si seulement le PS cherchait davantage à être exemplaire. Mais, sollicitées par les médias, des têtes d'affiche commencent déjà à s'exprimer sur le prochain match interne ... Attention au retour des petites phrases assassines ! Quant aux municipales, de partout viennent des insatisfactions sur la préparation des listes, dans l'opacité habituelle. 

Et que dire de certains revirements, époustouflants ? Pour citer un événement récent, pourquoi le champion du non-cumul des mandats, Arnaud MONTEBOURG (dont j'apprécie par ailleurs les positions), a-t-il maintenant choisi de se présenter aux cantonales, avançant des arguments, des prétextes mille fois exprimés ?

.

Dans ce climat morose, une note optimiste : IL RESTE LES ADHERENTS, LES MILITANTS.

C'EST VRAI ... ILS EXISTENT TOUJOURS.

Ils étaient là, les plus motivés étaient en plein dans la campagne présidentielle. Et ils sont d'autant plus déçus, sans doute malheureux.

Ils attendent autre chose que la cacophonie habituelle. Ils attendent de redevenir fiers de leur parti. Ils espèrent de futures victoires.

 

2008 arrive. Faites un voeu.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans da59-flandre-littoral
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 10:05

  

  

Lettre à Ingrid BETANCOURT

(Source site Désirs d'Avenir  -  le 17.12.2007)

 

 Chère, très chère Ingrid,


Je vous écris de femme à femme. Souvent, j'ai pensé à la peine qui devait être la vôtre, empêchée de voir grandir vos enfants. L'épreuve les a mûris bien tôt. Vous pouvez être fière d'eux.

Vous voir si affaiblie m'a bouleversée. Aujourd'hui, c'est en tant que mère que je m'adresse à tous ceux qui ont le pouvoir de contribuer à ce geste d'humanité que serait votre libération, celle de Clara Rojas et de tous les otages. Je leur demande de vous rendre enfin à Mélanie et Lorenzo. J'espère pouvoir vous serrer dans mes bras. Vite. Très vite.

Repost 0
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 09:10

 

  MUNICIPALES :

.

Yvette ROUDY dénonce le "recul" de la féminisation des têtes de listes

 

Dans un communiqué publié samedi 15 décembre, Yvette ROUDY dénonce le "recul" de la féminisation des têtes de listes du PS pour les élections municipales. 

"Le secrétaire national, Bruno Le Roux, pronostique un peu moins de 25% de têtes de listes féminines dans les 400 villes de plus de 20.000 habitants [mais] combien sont en position éligibles, à peine 28 sur 91", pointe Yvette ROUDY, soulignant qu'"en dépit de ses promesses de veiller à la progression de la féminisation de ses têtes politiques, le PS est rattrapé par un de ses vieux démons : le laissez-faire". 

"Petits arrangements" 

"La direction s'en remet au bon vouloir, aux petits arrangements et intérêts de ses barons locaux qui ne supportent pas qu'on vienne les déranger", accuse Mme ROUDY. 

Si "'un effort avait été fait au moment des législatives (?) en s'approchant graduellement des 30%" de femmes au sein du groupe, Yvette ROUDY regrette que "cet effort ne se retrouve pas au moment des municipales". 

Et l'ancienne ministre PS de conclure : "La parité est un combat, susceptible d'avancées, mais capable aussi de recul dès l'instant où l'on baisse les bras". 

(Source : Nouvelobs.com)

Repost 0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 14:03

 

 

 

 

Une victoire de Delanoë

ne "déplairait pas" à Kouchner

 

 

Polémique autour du soutien de Kouchner à Delanoë 

 

(Source NOUVELOBS.COM  16.12.2007)

 

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré qu'une réélection du maire de Paris "ne lui déplairait pas".

"Il faudra s'habituer à ce que Kouchner dise n'importe quoi", regrette Claude Goasguen, tandis que François Hollande souligne "la contradiction" dans laquelle se trouve le ministre. 

 

 

 

 

Plusieurs candidats UMP à Paris ont réagi aux propos de Bernard Kouchner, après qu'il a déclaré, dimanche 16 décembre, son soutien implicite à l'actuel maire PS de la capitale Bertrand Delanoë. Le ministre des Affaires étrangère a affirmé sur Radio J qu'une réélection de Bertrand Delanoë "ne lui déplairait pas", avant d'ajouter: "je ne vous ai pas dit que (la candidate UMP) Françoise de Panafieu me déplaisait". 

"Ça ne déplaît pas" à François HOLLANDE

Lundi, le premier secrétaire du Parti socialiste François HOLLANDE s'est félicité du soutien implicite de Bernard Kouchner à Bertrand Delanoë, soulignant toutefois "la contradiction" dans laquelle se trouve le ministre des Affaires étrangères, ancien socialiste.
"Je comprends que Bernard Kouchner trouve le bilan de Bertrand Delanoë bon et pense qu'il fait un excellent maire de Paris. Après, c'est sa contradiction d'être dans un gouvernement UMP", a déclaré François Hollande sur RMC/BFM-TV. "C'est vrai qu'aujourd'hui voir un membre du gouvernement Sarkozy appuyer l'action et le bilan de Bertrand Delanoë finalement je ne m'en plains pas. Ca ne me déplait pas", a-t-il ajouté.
"S'il y a d'autres ministres du gouvernement Sarkozy qui veulent apporter leur soutien mais pas simplement à Bertrand Delanoë, aussi à d'autres élus de gauche, eh bien tant mieux, qu'ils fassent campagne," a ironisé le député de Corrèze.
"Nous ne refusons aucun concours mais nous le faisons sur la base d'une action et d'un projet", a tout de même ajouté le numéro un socialiste.

"S'habituer à ce que Kouchner dise n'importe quoi"
Claude Goasguen, tête de liste UMP dans le XVIème arrondissement de Paris, a déploré "les écarts de langage permanents" de Bernard Kouchner et l'a appelé à "en tirer les conséquences". "Décidément, Kouchner aura cette caractéristique de mal contrôler ses propos. Jusqu'à présent, il n'avait fait que des bévues en matière de politique étrangère. On voit désormais qu'il ne connaît pas les enjeux politiques" nationaux, a-t-il déclaré.
"Il faudra s'habituer à ce que Kouchner dise n'importe quoi et c'est assez gênant au poste qu'il occupe. Ca ne me déplairait pas qu'il tire les conséquences de son acte...", a ajouté Claude Goasguen, sans davantage de précisions.

"Que Kouchner s'occupe de politique étrangère"
Un peu plus tôt, Pierre Lellouche, tête de liste UMP dans le VIIIe arrondissement de Paris, a déclaré que "ça ne lui déplairait pas que Bernard Kouchner s'occupe uniquement de politique étrangère". "Ce qui ne me déplairait pas, c'est que Bernard Kouchner s'occupe uniquement de politique étrangère en soutenant le président de la République, peut-être plus nettement qu'il l'a fait tout récemment et qu'il veuille bien laisser (la candidate UMP) Françoise de Panafieu et toute son équipe UMP gagner les élections à Paris", a-t-il dit.
"S'occuper du droit d'ingérence au Kosovo ne donne pas à Bernard Kouchner les meilleures qualifications" pour s'immiscer dans les affaires parisiennes, "à moins bien sûr qu'il veuille être candidat sur les listes de Bertrand Delanoë", a poursuivi Pierre Lellouche.

"Il ne renonce pas à ses fidélités"
De son côté, Françoise de Panafieu, candidate UMP aux muncipales à Paris, a déclaré ne pas avoir été "choquée" par le soutien implicite du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner à Bertrand Delanoë.
"On est amis, on se connaît bien. Bernard Kouchner m'a appelée pour me dire qu'il fallait lire la totalité de ce qu'il avait dit", a dit Mme de Panafieu.
"Je ne suis pas choquée. C'est quelqu'un qui vient du monde socialiste. Il ne renonce pas à ses fidélités et à ses amitiés personnelles", a déclaré Françoise de Panafieu.

Sacré Bernard, qui hurlait sur un plateau télé :

"Ca fait des années que je suis socialiste ...

ME FAITES PAS CH..." !

Repost 0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 13:34

 

 

 

 

 

Pas mal ... pas mal du tout !

 

C'est autre chose

que du "Gaudin" ...

.

.

.Petit poème

du lundi matin

.

 

 

 

Quand les médias parlent de Sarkozy et de ses petites amies,
D'abord Rachida Dati,
Ensuite Laurence Ferrari, 
Et Maintenant Carla Bruni,
On ne parle pas du RMI, 
De la suppression de nos acquis,
Ni de la  honte pour le traitement des sans-abri,
Ni de la baisse de notre niveau de vie,
Et surtout pas de la visite de Kadhafi !

Repost 0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 10:09

 

ON EST LOIN ... TRES LOIN DE PAGNOL ! 

"Ces journalistes de Libé aux ongles sales"

Source : libelabo.fr   12.12.2007

 

Document sonore. Le président délégué de l'UMP Jean-Claude Gaudin s'est cogné les journalistes de Libération lundi soir, lors d'un discours devant une soixantaine d'étudiants UMP : au contraire de Christian Estrosi, qui a "beaucoup de talents, il est toujours tiré à quatre épingles", les journalistes de Libé se repèrent à "leur pull-over serpillière, leurs cheveux longs et leurs ongles sales".

 

Pour écouter cliquer   ICI       (durée 1mn 46) 

 

 

Après Patrick Devedjian, secrétaire général de l'UMP, traitant l'UDF Anne-Marie Comparini de "salope", voici le président délégué du parti présidentiel Jean-Claude Gaudin qui fait sa bouillabaisse avec les journalistes de Libération. En toute légèreté, il a sévi lundi soir au siège du parti sarkozyste, rue La Boétie, à Paris, devant une soixantaine d'étudiants des grandes écoles encartés à l'UMP. Invité pour parler des prochaines municipales, Jean-Claude Gaudin a fait passer un message politique essentiel : on peut être un cancre pour peu que l'on soit "tiré à quatre épingles". 

 

Pour se mettre les rieurs dans la poche, le sénateur-maire de Marseille a forcé son talent comique : "C'est mieux que les journalistes de Libération que nous reniflons dans les avions avec leur pull-over serpillière, leurs cheveux longs et leurs ongles sales !"

 

Présent dans la salle, son collaborateur Jérôme Clément affirme ne rien avoir entendu de tel.

Sans doute avait-il les oreilles bouchées. Toujours est-il que l'enregistrement des propos de Jean-Claude Gaudin, que Libération a pu écouter, ne prête à aucune confusion?

.

Comme il est dit dans un commentaire : "Ce Gaudin, il est con, putaing !"

.

J'ajoute, mais c'est moins marrant :

On peut avoir les ongles sales ... mais les mains propres

Repost 0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 09:43

 

Après une semaine inter-minable,

comme en France tout finit par des chansons ... 

 

(vidéo  2mn 38)


.
Standing Ovation (La Chanson du Dimanche)
envoyé par lachansondudimanche
 
Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Culture - divertissement
commenter cet article
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 22:09

Le spot d'appel à la mobilisation,

diffusé sur les chaînes de télévision

et dans les cinémas 

 

Les dernières nouvelles rendent nécessaires une pleine mobilisation populaire pour qu'Ingrid et les otages de Colombie retrouvent la liberté dans les plus brefs délais. Afin de faire saisir à chacun cette urgence de l'action, le Comité de soutien a décidé de proposer la diffusion d'un spot aux chaînes de télévisions comme aux cinémas. 

Le spot  -  30 secondes


.
MOBILISONS-NOUS POUR INGRID BETANCOURT
envoyé par agirpouringrid

  

Dans un premier temps, nous y voyons Ingrid, neuf jours avant son enlèvement. A l'occasion des pourparlers de paix avec les FARC, les candidats à l'élection présidentielle colombienne - dont fait partie Ingrid - ont été invités à s'exprimer devant les chefs guérilleros. Ingrid Betancourt y réalise un discours brillant de 27 minutes, face auquel les FARC sont décontenancés. Le cours extrait du spot correspond à la conclusion du discours d'Ingrid. 

La deuxième partie du spot met à l'image, Ingrid, près de 6 ans après son enlèvement. Cette femme a profondément changé et subit, jour après jour, l'usure de sa prise d'otage. Il est grand temps que cette situation cesse.

Mobilisez-vous, participez aux actions,

signez la pétition sur www.agirpouringrid.com

Repost 0
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 20:28

 

 

POUVOIR D'ACHAT

 

 

La vérité sur la hausse des prix

Source NOUVELOBS.COM    le 14.12.2007

 

 

Le Nouvel Observateur s'est procuré un listing retraçant l’évolution des prix, dans un hyper, de plus de 250 produits de grandes marques parmi les plus vendus dans les grandes surfaces. Il en ressort une hausse moyenne de

11,5% sur trois ans, deux fois plus que l'inflation

Nouvelobs.com en publie la liste intégrale.

Cliquez ici pour lire l'article :   nouvelobs.com

Repost 0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande