Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 09:00

 

Le 1er décembre, lors du scrutin interne aux sections PS, le "ticket" que j'avais constitué avec ma camarade Odile LESAGE a recueilli 12,5% des voix.

C'est un résultat somme toute encourageant si on considère les éléments suivants :

- par notre candidature, nous avons acté que des premiers pas étaient possibles vers une véritable démocratie au PS, permettant à des militants "de base" d'entrer en lice, et de le faire dans une campagne interne menée avec sérénité et respect mutuel (... ce ne fut pas le cas partout !)

- à l'image de toutes les circonscriptions du Nord et d'ailleurs, cette élection nous mettait en présence de candidats ayant une notoriété bien supérieure à la nôtre, assise sur la détention de mandats (en l'occurrence maire et conseiller général)

- ils étaient assurés d'une large victoire, les deux sections où ils sont implantés (Gravelines et Hondschoote) représentant la moitié des votants. D'autant plus que la mobilisation y a été très forte (près de 70%), bien supérieure à toutes les autres sections (50% en moyenne)

- nous avions mis en avant les impératifs de rénovation voulus par le Parti Socialiste, en tout état de cause annoncés comme tels, et dont seule notre candidature s'inspirait : renouvellement des représentants, diversité, parité.

Le chemin est long, il faut en être conscient, pour arriver à la concrétisation de cette volonté. Comme ce fut le cas pour le non cumul des mandats, qui a pris tant d'années avant de commencer à s'appliquer !!!

- nous avions autant, et probablement davantage de crédibilité sur plusieurs terrains : combat pour la parité réelle, connaissance du monde de l'entreprise, des luttes sociales.

Cela n'a pas suffi pour convaincre, sur des thèmes revêtant pourtant une certaine importance chez nos concitoyens. Mais le résultat n'altère en rien nos convictions, nous continuerons de travailler pour les mêmes causes que nous avons défendues au cours de cette courte campagne.

 

VOTE DU 1er DECEMBRE 2011

DESIGNATION DES CANDIDATS / LEGISLATIVES 2012

14 ème circonscription

Resultats-vote-du-1er-dec-2011---14eme.jpg

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Législatives 2012
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 11:00

urne--lectorale.jpg 

            Le site du PS dédié aux listes électorales  :  ICI

 

Elections 2012 : plus qu'un mois pour s'inscrire sur les listes

Source : L'EXPRESS.fr  -  le 30 novembre 2011

 

Les Français qui veulent voter aux élections présidentielle et législatives de 2012 n'ont plus qu'un mois, jusqu'au samedi 31 décembre, pour s'inscrire sur les listes électorales, et des centaines de milliers d'entre eux vont le faire d'ici là, selon les spécialistes.

A l'approche de cette échéance, associations et partis politiques s'activent pour inciter les électeurs potentiels à faire les démarches nécessaires auprès de la mairie de leur domicile - ou à s'inscrire en ligne, une innovation - et rejoindre les 43,2 millions de personnes déjà inscrites.

L'inscription sur les listes est obligatoire, selon le code électoral. Mais le défaut d'inscription n'est assorti d'aucune sanction. Entre deux et cinq millions de personnes, selon les sources, ne seraient pas inscrites, soit par oubli, négligence - suite à un déménagement par exemple -, soit par choix.

C'est dans le dernier mois de l'année précédant le scrutin qu'affluent les demandes d'inscription. En 2010, plus de deux demandes sur dix ont été déposées entre le 20 et le 31 décembre, selon l'Insee.

Le 31 décembre tombant cette année un samedi, le ministère de l'Intérieur invite les mairies à assurer une permanence d'au moins deux heures ce jour-là.

Juste avant la présidentielle de 2007, le mouvement avait été très significatif: près de 1,4 million de personnes figuraient pour la première fois sur les listes, soit 3,4% du corps électoral, a recensé l'Insee. Outre les inscriptions automatiques des jeunes ayant atteint l'âge de 18 ans en 2006, 830.000 électeurs avaient fait eux-mêmes la démarche d'aller s'inscrire en mairie.

Pour 2012, "le nombre d'inscriptions sera vraisemblablement deux à trois plus important à l'automne 2011 (qu'en 2010, ndr) et pourrait atteindre cinq millions", y compris les réinscriptions consécutives à un changement de domicile, estime l'Insee.

Se déplacer en mairie n'est pas indispensable partout. Le site internet mon.service-public.fr offre la possibilité de s'inscrire en ligne, à condition de fournir des justificatifs numérisés (carte d'identité et preuve du domicile) et que la commune de résidence se soit associée à l'opération.

En principe, depuis 1997, tous les jeunes Français sont automatiquement inscrits à l'âge de 18 ans, grâce au recensement lors de la Journée Défense et Citoyenneté (JDC) à laquelle ils sont astreints. Mais 15% des jeunes passent au travers de cette procédure automatique.

Quant aux jeunes qui atteindront 18 ans d'ici la veille du 1er tour (22 avril pour la présidentielle, 10 juin pour les législatives), ils seront inscrits d'office.

Selon un sondage récent de l'Ifop pour une association de jeunesse, 75% des jeunes qui ne sont pas inscrits comptent faire le nécessaire (39% "certainement", 36% "probablement").

Pour le moment en tout cas, ce n'est pas l'affluence dans les mairies. Pour chacun des mois de septembre, octobre et novembre, à peine plus de 2.000 inscriptions à Lille, par exemple (contre 13.665 en décembre 2006).

A Paris, "le service des inscriptions n'a pas constaté de subite accélération. Tout va se jouer en décembre".

Pas d'engouement non plus à Clichy-sous-Bois, malgré l'appel du collectif ACLEFEU, lancé par Jamel Debbouze, Grand Corps Malade ou le rappeur La Fouine.

Au plan national, l'association Civisme et démocratie (Cidem), en partenariat avec le ministère de l'Intérieur, édite affiches et dépliants. Le PS a ouvert un site dédié. Marine Le Pen (Front national) a enregistré une vidéo spécifique.

.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Législatives 2012
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 18:00

 

  Voici le texte diffusé aux adhérents PS de la 14ème circonscription du Nord,

à l'approche du vote en section le jeudi 1er décembre :

profession-de-foi---1.jpgprofession-de-foi---2.jpgprofession-de-foi---3.jpgprofession-de-foi---4.jpg

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Législatives 2012
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 17:00

 

Avec  la géographie de la nouvelle 14ème circonscription (en vert), nous avons un territoire très diversifié, rassemblant d’une part d’importantes zones rurales, et d’autre part  des zones urbaines, des zones balnéaires, et de grands secteurs industriels et portuaires : 

 

Circonscriptions 2012 - Nord - 14ème

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Législatives 2012
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 15:00

Candidatures 14ème - article La Voix du Nord

Avec Odile LESAGE, nous avons fait campagne commune en 2006-2007 au moment de la présidentielle, puis en 2008 au moment du Congrès.

Nous avons aussi travaillé ensemble lors des européennes, et lors d'autres élections dans lesquelles elle était candidate : législatives en 2007, régionales en 2010, cantonales en 2011.

C'est donc très logiquement que nous partons ensemble dans cette compétition interne.

Dans la constitution des "tickets", même si la parité n'était pas obligatoire, nous l'avons considéré comme incontournable.

Au Congrès de Reims, novembre 2008

Odile et Daniel à Reims - nov 2008 - m

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Législatives 2012
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 18:00

 

Danielle-Mitterrand.jpg

Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 15:00

 

Danielle Mitterrand : C’est une grande dame qui s’éteint

Ségolène ROYAL  -  le 22 novembre 2011


J’apprends avec tristesse la disparition de Danielle Mitterrand.

C’est une grande dame qui s’éteint, une militante inlassable des droits humains, une passionnée de la défense des grandes causes comme l’accès à l’eau potable, une résistante dès la première heure contre toutes les formes d’oppression.

La vie lui a réservé des épreuves qu’elle a surmontées avec dignité et courage.

 

Je transmets à toute sa famille, ses enfants et ses petits-enfants mes condoléances attristées.


S.Royal : Danielle Mitterrand, "un exemple pour les femmes"

Danielle Mitterrand : "L'accès à l'eau est un droit" :
 
par PartiSocialiste
.
Repost 0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 12:00

najat---lemonde.jpg 

La porte-parole de François Hollande

refuse un parachute du PS

Source : LePoint.fr  -  le 18 novembre 2011

 

Najat Vallaud-Belkacem sera candidate aux législatives à Lyon, dans l'ex-fief de Raymond Barre aujourd'hui tenu par l'UMP Dominique Perben. 

En ces temps d'investiture pour les législatives de juin 2012, où la pratique du parachute passe pour une discipline olympique, la décision de Najat Vallaud-Belkacem pourrait bien faire figure d'exception. Le PS lui proposait une circonscription réputée imperdable, la 6e du Rhône, située dans Villeurbanne. Mais la toute nouvelle porte-parole de François Hollande a annoncé, lundi, à la commission électorale de son parti qu'elle déclinait l'offre et préférait partir au casse-pipe dans la 4e circonscription de Lyon (ville dont elle est adjointe au maire), tenue par l'ancien garde des Sceaux, l'UMP Dominique Perben.

"J'ai deux motivations convergentes", confie-t-elle. "La première, c'est que j'ai dans cette circonscription une légitimité politique, l'avantage de la durée, de la constance." Lors des législatives de juin 2007, elle s'était en effet déjà présentée sur ce territoire ancré à droite - c'est l'ex-fief de Raymond Barre - face à Perben. Elle s'était inclinée au second tour avec 43,43 % des voix.

"Je trouve qu'il y a une beauté du geste à relever le gant dans une circonscription difficile, à la faire tomber dans l'escarcelle de la gauche", développe-t-elle.

Surtout que, depuis leur dernier affrontement, Perben a perdu toutes les élections intermédiaires, les municipales de 2008 face à Gérard Collomb qui l'avait emporté au premier tour, et les cantonales de mars 2011. La socialiste avait, elle, été élue conseillère générale du Rhône à cette occasion.

 

L'"enthousiasme" de Hollande et de Royal

"La deuxième raison, c'est que le parachutage se fait toujours au détriment d'un autre." Si Najat Vallaud-Belkacem avait opté pour Villeurbanne, la députée PS sortante Pascale Crozon aurait été priée de s'effacer. Pour Vallaud-Belkacem, proche de Ségolène Royal - elle était sa porte-parole en 2007 -, qui défend la parité, aller déloger une femme était gênant.

Sa décision n'a pas réjoui tout le monde au PS, car son accession à l'Assemblée nationale en 2012 serait une triple victoire pour un parti qui promet éternellement sa rénovation : celle de la jeunesse (34 ans), de la diversité et de la parité. En se présentant à Lyon, ses chances de victoires sont considérablement réduites.

Mais Najat Vallaud-Belkacem a au moins reçu deux soutiens : ceux de François Hollande et de Ségolène Royal, qu'elle a informés en début de semaine. "Ils ont réagi avec enthousiasme", souligne-t-elle.

"Ils se souviennent qu'eux aussi sont allés chercher leur circonscription. François Hollande, c'était la Corrèze, alors il sait ce que c'est, les circonscriptions ingagnables !" Il s'y était en effet repris à deux fois avant d'être élu député. Un modèle.

Repost 0
Published by CORDIEZ Daniel - dans Législatives 2012
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 09:00

sur le site DA44 - 19 oct 2011

 

 

Nucléaire : Ségolène Royal demande

"d'éviter les cacophonies"

Source : LEMONDE.FR  -  le 17 novembre 2011

 

La présidente socialiste de la Région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a jugé jeudi 17 novembre à Tours qu'"il faut éviter les cacophonies", en commentant les négociations entre le PS et EELV sur l'avenir du nucléaire.

Après plus d'une journée d'incertitude sur le point précis du MOX, le Parti socialiste et Europe Ecologie-Les Verts (EELV) ont annoncé dans un communiqué commun avoir aplani leurs divergences sur le volet nucléaire de leur accord pour 2012.

>> Lire : Nucléaire : le PS et EELV s'accordent sur le sort de la filière MOX

 

"Il faut éviter les cacophonies", a déclaré devant la presse l'ancienne candidate PS à la présidence de la République, en marge du congrès de l'Association des régions de France (ARF). "Je crois qu'il faut mettre mettre les choses à plat, mais éviter les cacophonies", a-t-elle répété, jugeant que "cela fait le jeu de la droite".

 

"IL FAUT SORTIR DU NUCLÉAIRE MAIS PAS AUX DÉPENS DES EMPLOYÉS"

"D'autant, a-t-elle ajouté, que nous avons des solutions intelligentes sur la mutation énergétique, ce que la droite n'a pas". "Bien sûr qu'il faut sortir du nucléaire, a-t-elle insisté, mais il ne faut pas le faire aux dépens des employés de la filière du nucléaire", qu'il faut associer au débat.

"Je souhaite d'ailleurs que tous les Français soient associés à ce débat et en comprennent les enjeux", a-t-elle poursuivi, relevant que "tout l'argent mis dans le nucléaire pèse beaucoup sur les factures d'électricité et cela il faut que les Français le sachent".

"Les discussions [entre socialistes et EELV] sont normales, et il faut faire attention de ne pas se quereller sur ce thème, d'autant que les objectifs poursuivis sont les mêmes", a-t-elle souligné.

Mme Royal a par ailleurs confirmé qu'elle serait "bien sûr" candidate aux législatives à la Rochelle, "en accord avec Maxime Bono", le maire de la ville dont elle vise la circonscription. "Il n'y a pas de raison de polémiquer et je ne polémiquerai pas sur ce sujet", a-t-elle ajouté, pour répondre aux acccusations locales de parachutage.

.

Repost 0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 15:00

 

Haro sur les 35 heures, la retraite à 60 ans, et tous ces salauds de fraudeurs qui enfoncent la France, alors que notre protecteur en chef veut la sauver.

C'est clair, en novembre il n'y a que le beaujolais qui est nouveau !!!

lutter contre la fraude --- des pauvres

Sarkozy et ces salauds de Français !

Source : NOUVELOBS.COM  -  le 16 novembre 2011

 

La "divisionnite", cet art de déchirer le lien social au bazooka, s’est à nouveau emparée du chef de l'Etat.

On croyait qu’il avait changé, qu’avec l’âge et l’expérience, il avait acquis une certaine forme de sagesse. Un point d’équilibre. La crise, pensait-on, l’avait enfin hissé au rang d’un président au dessus des partis, des émotions et des petites bassesses des politiciens ordinaires. Ces derniers temps, au cours du G20, il paraissait presque apaisé, serein, adoptant un profil churchillien pour nous préparer à lutter contre l’invasion inexorable d’une armée invisible, mais aux conséquences sociales dramatiques : celle de la rigueur. Ses vieilles habitudes de taper dans le tas, de montrer d’un doigt vengeur toutes ces catégories sociales qui profitent du modèle français comme des enfants gâtés semblaient l’avoir quitté.

Et puis, depuis quelques jours, il rechute. La "divisionnite", cet art de déchirer le lien social au bazooka, qui lui avait permis de gagner en 2007, s’est à nouveau emparée de lui. Le Président sortant s’est remis à cogner comme un sourd sur tous les soi-disant profiteurs, les tire-au-flanc, et, bien sûr, les fonctionnaires qui n’en finissent pas de se coller en arrêt maladie au moindre éternuement. Pauvre France, livrée à ces salauds de tricheurs. La corporation des médecins du travail a beau crier qu’elle passe son temps à proposer des congés à des salariés qui refusent en masse de partir traîner dans les hamacs, rien n’y fait. Les mêmes s’indignent de voir stigmatiser des travailleurs en situation précaire, rappellent les taux de suicide, l’affaire France Télécom, et quelques autres. La perte des repères en entreprise, l’éthique en berne, l’humanisme oublié. Balivernes, nous répond le premier magistrat du pays. Les Français, tous des planqués.

Il faut s’y faire, l’ancien Sarko est de retour. Il revient à sa marque de fabrique, à son ADN originel, celui de l’incendiaire qui crie au loup. Mais le fait-il avec autant de fougue et de détermination qu’auparavant ? Certes, il fustige tous les traînards, les apathiques, les indolents avec une ardeur intacte. Mais, cette fois, il semble radoter, user d’une recette éculée. Il joue un film déjà vu. Un peu à la manière de Ségolène Royal durant la primaire socialiste, qui n’avait pas senti les temps nouveaux, trop engluée dans la nostalgie de les incantations de sa campagne passée. Le Président de la République est-il en train de commettre la même erreur ? Est-ce le signe d’une certaine panique chez lui ? Son incapacité à se caler dans le costume du Protecteur de la Nation, du Grand Rassembleur, qui le met à des années lumière de ses racines gaullistes, est révélatrice du malaise qui le gagne.

En entrant trop tôt dans la campagne présidentielle, il révèle une forme de fébrilité, une nervosité qu’il devrait déléguer à ses lieutenants. Là encore, Nicolas Sarkozy veut jouer lui-même les snipers et nous refaire le coup de "c’est moi qui fais l’actualité- l’opposition et les journalistes n’ont qu’à me suivre". Face à la "tortue" Hollande, il joue le lièvre pour occuper le terrain. A ce petit jeu, il risque non seulement de se faire coiffer sur le poteau, comme dans la fable de La Fontaine, mais aussi de s’essouffler trop tôt. L’élection présidentielle est un marathon. On ne court jamais les premiers kilomètres au sprint…

Repost 0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande