Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mémoire ...

Recherche

Contact

Archives

Intro

10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 16:00

 

Le dimanche 8 mai 2011, Ségolène ROYAL et Désirs d’Avenir organisaient, sous les couleurs de la France, une Université Populaire destinée à tirer les enseignements politiques des combats de François MITTERRAND, deux jours avant le 30e anniversaire du 10 mai 1981.

Dominique BERTINOTTI, maire du 4ème arrondissement de Paris, historienne et mandataire des archives présidentielles de François Mitterrand, a rendu le premier hommage à l’ancien Président : 

 

 

Charles FITERMAN, ministre communiste du premier gouvernement d’union de la gauche de François MITTERRAND : 

 

 

Yvette ROUDY, ministre des Droits de la Femme de 1981-1986 a rappelé le soutien continu de François Mitterrand au combat des femmes : 

 

Jean-Louis BIANCO, secrétaire général de l’Elysée aux côtés de François MITTERRAND 1982 à 1991, a dit la nécessité de retrouver la confiance de l’électorat populaire et les forces de la jeunesse pour pouvoir incarner l’espérance : 

 

 

Lauriane DENIAUD, présidente des jeunes socialistes a rendu hommage à François Mitterrand au nom des générations qui n’étaient pas nées en 1981 (Laurianne Deniaud est en effet née en 1982 ) : 

 

Partager cet article

Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 09:00

 

Ségolène ROYAL rend hommage à François MITTERRAND

et en appelle à la force citoyenne

par l'Equipe de Ségolène ROYAL  -  le 9 mai 2011

 

Sous le drapeau tricolore, Ségolène Royal a rendu un vibrant hommage à François Mitterrand et repris ce dimanche le flambeau républicain en invitant les Français à s’emparer de nos couleurs et à se mettre en mouvement dans une force citoyenne pour le changement.

 

 

Il s’agissait pour cette université populaire de tirer les enseignements politiques des combats de François Mitterrand, deux jours avant le 30e anniversaire du 10 mai 1981. Mais dans la salle surchauffée des Blancs-Manteaux (IVe arrondissement de Paris), le discours de la candidate à la primaire socialiste avait tous les airs d’un meeting de campagne des plus offensifs.
Ségolène Royal arrivée sous les applaudissements avec la chanson de Barbara "Regarde" écrite pour célébrer l’élection de François Mitterrand à l’Elysée, a d’abord renoué avec un thème de sa campagne de 2007 : les valeurs républicaines. Elle a demandé de s’emparer des couleurs bleu-blanc-rouge, car "elles appartiennent à tous", et le Front national ne doit pas s’en attribuer "le monopole".
Les promesses de liberté, égalité, fraternité, ce sont "trois valeurs, trois couleurs dont vous vous êtes emparés et vous avez bien fait", a-t-elle encore dit, devant au moins 900 participants selon les organisateurs, dont certains brandissaient des fanions tricolores ou rouges.
Aux jeunes des quartiers populaires ou issus de l’immigration, elle a assuré : "ce drapeau, c’est aussi le vôtre, soyez en fiers !"  du haut d’une estrade derrière laquelle étaient hissés trois triangles représentant le drapeau français.
En mars 2007, Mme Royal avait suscité la critique en affirmant que, si elle était élue présidente, elle ferait en sorte qu’il y ait un drapeau dans toutes les familles.
Elle s’est ensuite employée à citer quelques-unes des leçons  à retenir de Mitterrand, parmi lesquelles: "répondre à l'espoir", avoir de la  "fidélité à des valeurs", "l’amour de la France", "avoir de la tenue, du courage" ...

Avant d’embrayer sur 2012 : "dans un an, nous devons renouer avec la victoire de la gauche !"

 

Dénonçant le chômage de masse, la précarisation généralisée, les "citoyens qui prennent des coups", elle a réclamé que se "mette en mouvement" partout en France une "force citoyenne", de sorte que 2012 permette de "changer d’époque", sous les ovations de ses supporteurs scandant "Ségolène, présidente !".
Exemple de cette force citoyenne, elle a notamment lancé, aux jeunes victimes de discriminations et qu’on ne veut pas embaucher: "regroupez-vous et créez vous-mêmes votre petite entreprise".

 

"Le vrai successeur de François Mitterrand s’appelle Ségolène Royal", a déclaré l’homme d’affaires et mécène Pierre Bergé, venu s’exprimer à la tribune.
Il faut "faire pousser de nouvelles branches sur l’arbre de la démocratie, dans le droit fil de la victoire de François Mitterrand (…) que nous fêtons aujourd’hui, et c’est tout naturel, autour de Ségolène Royal" a dit Charles Fiterman, un des ministres communistes du gouvernement Mauroy (1981-84).

Partager cet article

Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 10:00

bandeau MEAG avec Ségolène Royal

par Philippe ALLARD  -  le 4 mai 2011

 

Interrogée ce mercredi par Christophe Barbier sur LCI, Ségolène Royal, candidate socialiste, est revenue sur sa position sur l’immigration.

Sur l’immigration légale, la socialiste a trouvé "étrange" que le pouvoir en place de Nicolas Sarkozy veuille "un coup de frein sur l’immigration légale" alors qu’il est responsable. C’est lui qui "l’autorise" donc "qu’il le fasse". La socialiste montre ainsi, une fois de plus, qu’au lieu d’agir sur des dossiers dont il a la responsabilité, le pouvoir en place préfère les effets d’annonce. 

Sur l’immigration illégale, la situation est d’autant plus délicate que, depuis les révolutions arabes, l’Europe est confrontée à une immigration illégale de jeunes, pour la plupart, venus de ces pays en révolution. Confrontés au chômage, ils quittent ces pays vers "le mirage" européen du nord.

Mais la socialiste, veut maintenir une position claire sur ce sujet et malgré le contexte elle ne veut pas "faire exception". L’immigration illégale, selon elle, ne peut pas être acceptée et elle s’explique :


Accepter cette immigration illégale, ce serait accepter la mise en concurrence des travailleurs au profit de certaines entreprises "sans foi ni loi". Ce sont les catégories les plus fragiles qui subissent cette immigration illégale, martèle la présidente de région, car elle pèse sur les salaires. Les immigrés légaux et les catégories populaires sont les victimes de la baisse des salaires qu’entraîne l’immigration illégale.

sur-MEAG-SR-le-4-mai-2011.jpg

 

Il faut donc pour la socialiste lutter contre cette immigration illégale mais avec "humanité" rappelle-t-elle et notamment en aidant l’économie de ces pays à redémarrer pour donner des emplois à ces jeunes.

Ségolène Royal se démarque, une nouvelle fois, de "la gauche cuillère d’argent" prompte à prendre des positionnements mondains pour salons parisiens.

La socialiste s’était ainsi déjà opposée à la taxe carbone, malgré l’assentiment de la classe politique, expliquant que cette taxe toucherait les travailleurs obligés de prendre leur véhicule pour se rendre à leur travail. En somme, pour la socialiste, la politique ce n’est « faire bien » mais apporter « des solutions efficaces ».

 

Interrogée sur les Primaires, la socialiste veut aller jusqu’au bout et n’a pas peur d’affronter, dans le débat des idées, les autres candidats.

"J’ai des choses à défendre" lance la socialiste et elle appelle les socialistes à débattre avec "dignité", avec "sérieux" et avec " responsabilité".

Après tout n’est-ce pas cela la démocratie, le débat des idées pour permettre les choix responsables des citoyens et des citoyennes, plutôt que les petits arrangements d’arrière cuisine entre leaders qu’ils se fassent ici ou sous le soleil de Marrakech ?

Partager cet article

Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 18:00

 

Le député-maire socialiste de Denain Patrick Roy est mort cette nuit

Source : lavoixdunor.fr  -  le 3 mai 2011

 

Le député-maire de Denain Patrick Roy, qui souffrait d'un cancer du pancréas, est mort cette nuit à l'hôpital de Valenciennes. Il était âgé de 53 ans.

Patrick Ollier, le ministre chargé des Relations avec le Parlement, a annoncé la triste nouvelle dans un communiqué ce mardi matin. "C'est avec une profonde émotion et une grande tristesse que nous apprenons le décès de Patrick Roy. L'Assemblée Nationale perd un parlementaire haut en couleurs qui servait les intérêts de ses convictions avec toute la verve et la passion qui l'habitaient. Outre ses tenues vives et les décibels puissants du rock métal qu'il aimait tant écouter et défendre, nous retiendrons surtout l'immense leçon de courage et de dignité qu'il nous a donnée lors de son dernier combat face à la maladie." 

Le 15 mars, Patrick Roy avait fait son retour à l'assemblée nationale, après une absence de plusieurs mois. Vêtu de son habituelle veste rouge, très amaigri, il avait prononcé un discours qui avait ému l'ensemble des députés, de droite comme de gauche. "J'ai cru ne jamais pouvoir revenir ici et puis je me suis dit que je le devais et je suis revenu !" avait-il dit, et, à l'adresse de ses amis comme de ses adversaires : "Alors que je vous vilipende à longueur de séances, vous avez été à mon côté, sans faille. Je suis très fier d'appartenir à cette belle démocratie française. Face à la mort redoutée, il y a la vie espérée. Ce souffle, vous me l'avez donné, jamais je ne l'oublierai. Je vous aime tous et toutes, la vie est belle."

Maire de Denain en 2008 et député de la 19e circonscription depuis 2002, Patrick Roy était un personnage haut en couleur, "sniper" du groupe socialiste à l'assemblée, et qui ne perdait pas une occasion de défendre les minorités musicales, en particulier le métal, qu'il adorait.

retour Patrick Roy par Samuellegoff

 

En décembre dernier, l'élu avait fait un aller-retour depuis l'hôpital Georges-Pompidou dans une ambulance médicalisée pour pouvoir parler à ses électeurs. Il avait évoqué publiquement sa maladie, devant les Denaisiens et les habitants de la 19e circonscription. Un moment d'une rare émotionnbsp;pour lui qui n'aurait "jamais voulu être maire d'une autre ville que Denain".

Lors d'une interview à La Voix du Nord, en février, il disait : "Quand je mourrai, à plus de 90 ans, je me souviendrai des deux plus beaux jours de ma vie : le 9 mai 1992, la naissance de mon fils et le 17 décembre 2010, avec un théâtre aussi ému que moi."

Martine Aubry a salué ce matin "un vrai homme du Nord, dont il portait toutes les valeurs : la simplicité, la ténacité, la fidélité".

Partager cet article

Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 10:00

 

Ségolène ROYAL soutient activement le mouvement citoyen, tel le combat actuel des parents d'élèves occupant des écoles, pour protester contre les fermetures de classes.

 

Claude Askolovitch (qui n'est pas spécialement un ségoléniste, mais qui constate les actions de terrain ...) le relève dans son édito politique sur Europe1 :

 

"Sa vraie différence avec ses 'petits camarades' ?

Tous les politiques classiques fonctionnent selon le modèle d'un mouvement du haut vers le bas, là où 'le grand chef à plumes' nous balance son programme ...

 

Ségolène ROYAL fait le contraire : un mouvement du bas vers le haut ...

Elle se nourrit de la société, porte la parole des gens.

 

De tous les leaders socialistes, Ségolène ROYAL est la seule à ne pas avoir l'air ridicule quand elle va accompagner les gens en lutte, la seule à être la plus à l'aise avec 'les gens ordinaires' ... c'est un atout".

 

 

"La meilleure à gauche pour porter les diagnostics ou pour porter les colères" 

 

Ségolène Royal dans plusieurs écoles occupées par Europe1fr

Partager cet article

Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 09:00

bandeau blog Segolene Royal 2012

 

Chers amis, Chères amies,

Ségolène Royal, à la rencontre de parents d’élèves girondins mobilisés contre la suppression d’une classe maternelle, a déclaré vendredi qu’en 2012 "nous redonnerons à l’Éducation nationale les moyens de fonctionner".

"J’encourage les parents d’élèves à se mobiliser et s’ils n’ont pas gain de cause, chacun prend date et en 2012 nous rendrons à l’Éducation nationale les moyens de fonctionner", a déclaré la Présidente de la Région Poitou-Charentes en visite à Ambarès-et-Lagrave, accompagnée par la députée de Bordeaux Michèle Delaunay, la députée de Floirac, Conchita Lacuey, le maire d’Ambarès-Lagrave Michel Heritié et la maire de Parempuyre Béatrice De François.

"Les gens sentent bien qu’il y a une dégradation du niveau scolaire à cause de la suppression des postes et c’est la même mobilisation partout en France", a déclaré Ségolène Royal.

"Pour un adulte seul, s’occuper de près de trente élèves par classe ce n’est pas acceptable. Et qui vont être les victimes de cette coupe portée à l’Éducation nationale ? Ce sont les élèves déjà en difficulté et même les élèves moyens. On observe de plus en plus d’échec scolaire chez les élèves moyens", a-t-elle estimé.

Ségolène Royal, qui avait rencontré mardi à Paris des parents d’élèves qui réclament l’ouverture d’une classe supplémentaire et avait demandé "aux Français de résister, de tenir bon, de continuer les occupations d’école, de continuer les protestations, d’exiger les non-fermetures de classe", espère qu’à Ambarès-et-Lagrave "ils obtiendront gain de cause".

Des parents d’élèves sont mobilisés depuis le mois de janvier contre la fermeture d’une des six classes de l’école maternelle du bourg et d’un poste de Rased.

 

L’Equipe de Ségolène ROYAL

Partager cet article

Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 09:00

 

par l’équipe de Ségolène ROYAL  -  le 29 avril 2011

 

Deux informations aussi choquantes l’une que l’autre viennent d’être publiées et de s’entrechoquer pour démontrer le niveau d’injustice inacceptable dans lequel se trouve la société française  : 

- Les patrons du CAC 40 ont gagné en moyenne 152 fois le Smic en 2010, soit 2,46 millions d'euros (fixe et variable, hors stock-options et actions gratuites), soit 208.300 euros par mois. Le total des rémunérations des dirigeants du CAC 40 a  ainsi atteint 98,3 millions d'euros, en hausse de 24% par rapport à 2009.

A titre de comparaison, le salaire moyen d'un dirigeant de PME est de 50.000 euros par an et le SMIC est actuellement à 1365 euros bruts mensuels. Pour rappel, en 2008, après plusieurs scandales autour d'indemnités de grands patrons, le Medef avait adopté un code éthique, qualifié de "révolution" par la patronne des patrons Laurence Parisot…

- Un rapport récent de la Banque de France que vient de révéler la presse relève qu’en février 2011, le nombre de dossiers de surendettement est en augmentation de 17% par rapport à décembre 2010.

900 000 ménages sont concernés. La Banque de France pointe les principales raisons de cette explosion : stagnation des retraites et explosion des loyers, de l’énergie et des frais de santé.

 

S’exprimant ce matin, Ségolène Royal a fait trois propositions concrètes pour lutter contre le surendettement qui frappe de plus en plus de personnes :

- Supprimer les intérêts sur les découverts bancaires lorsque les comptes ont été en excédent une partie de l’année. Parce qu’il n’est pas juste que les banques ne rémunèrent pas un compte en excédent alors qu’elles frappent avec des taux d’intérêt très lourds les comptes à découvert.

 

- Interdire les publicités quasi-mensongères sur le crédit facile

 

- Lutter contre la hausse des prix, en gelant le prix de l’essence et de l’électricité, et en bloquant le prix de cinquante produits alimentaires et d’entretien de première nécessité.

 

L’intervention de Ségolène ROYAL sur BFM-TV / RMC :

Partager cet article

Repost0
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 08:00

 

J'ai lu il y a quelques jours dans la presse régionale un compte-rendu succinct d'un déplacement effectué par Dominique de Villepin à LILLE.

Soit, ce n'est pas mon candidat. Mais un passage de l'article a attiré mon attention et aiguisé ma réflexion. Si si, ça m'arrive : 

"Dans le sillage du candidat potentiel à l'Elysée, une poignée de fidèles mais aucun élu de haut rang".

 

Ceux qui comptent n'étaient pas là, quoi. Seulement des militants, autant dire ... rien !

C'est assez révélateur de l'air ambiant, qui consacre l'élite, et seulement l'élite.

grognard-de-napoleon.jpg

Pour ceux qui ne tiennent pas le haut du pavé, je pense à ce passage fameux de notre littérature : 

"Et nous, les petits, les obscurs, les sans-grades.

Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, malades.

Sans espoir de duchés ni de dotation."

 

(dans "L'Aiglon", d'Edmond Rostand)

 

Impossible d'échapper à la comparaison avec les militants, les "simples" militants, sur le front dans les diverses campagnes, notamment depuis 2006.

Et aussi aux motivations qui les animent, éloignées de tout petit avantage mesquin et d'enjeux de pouvoir pour eux-mêmes.

 

Certes, les personnalités "de haut rang" ont un certain pouvoir. Et une capacité d'influence démesurée : à un an des présidentielles, on peut constater qu'il n'est question que d'elles, lançant des appels de soutien à tel ou tel candidat, voire non candidat.

A base de sondages qui veulent imposer un candidat avant même que les militants se prononcent, dans le cadre des primaires (d'ailleurs contestées par certains).

 

En comparaison, Ségolène ROYAL (ma candidate, cette fois !) est seule ... puisque tout le monde le dit, ça doit être vrai !

Beaucoup d'élus "de haut rang" se sont éloignés, pour certains avec "espoir de duchés ou de dotation" ! Comme avait dit Ségolène ROYAL à la Fête de la Fraternité à Montpellier en 2009, ils sont allés "faire leur marché ailleurs".

Elle n'a pas les élites répètent en choeur certains médias. Elle n'a que nous ... autant dire rien !!!

..........ts, les obscurs, les sans-grades, – Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, ma Rostand Edmond | Dico - Citations - Dico citations

Et nous les petits, les obscurs, les sans-grades, – Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, ma Rostand Edmond


Source : Et nous les petits, les obscurs, les sans-grades, – Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, ma Rostand Edmond | Dico - Citations - Dico citations

nous qui marchions fourbus blesses crottes malades - sans espoir de duches ni de dotation.


Source : Citation - Et nous les petits, les obscurs, les sans-grades, - Nous qui marchions - Dicocitations - citation

Partager cet article

Repost0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 14:00

 

Il excelle Fabius, mais dans la perfidie. Son ex-ami (ça change très vite dans cette mouvance) Claude Bartolone n'est pas mal non plus. Ce dernier avait déclaré il y a un an :

"A partir du moment où on a réussi à ne plus se traiter de noms d’oiseaux, nous avons commencé à être de nouveau audibles".

Raté !!!  (je parle de l'incantation ... quoi que ?) 

peau-de-banane.jpg 

 

Laurent Fabius :

"Hollande président de la République ? On rêve !"

Source : SUDOUEST.fr  -  le 18 avril 2011 

 

Laurent Fabius était jeudi après-midi l'invité des Rencontres Sciences Po/ Sud Ouest, à Bordeaux.


Après son intervention, il a dîné au Café Français avec la dizaine d'étudiants qui avaient préparé l'événement. Au cours du repas, il s'est livré à un petit questionnaire avec eux en leur demandant ce qu'ils feraient s'ils avaient à choisir au deuxième tour entre Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen. Quelques étudiants ont répondu qu'ils voteraient Sarkozy, mais la plupart ont choisi l'abstention ou le vote blanc. Tout comme Laurent Fabius, d'ailleurs. "En 2002, j'ai voté Chirac même si je ne l'aimais pas. Mais, en 2012, je n'aime tellement pas Sarkozy ni sa politique qu'il me serait impossible de voter pour lui."

Toujours lors de ce dîner au Café Français, Laurent Fabius a estimé que, si la gauche revenait au pouvoir, le Conseil constitutionnel ne manquerait pas de lui glisser des bâtons dans les roues. "Ça va être très difficile, les onze membres du Conseil constitutionnel sont tous de droite." "Il y a quand même Michel Charasse, il n'est pas de droite, lui", fait remarquer un étudiant. Réplique immédiate : "Si, Charasse est de droite, bien sûr." Entre anciens fidèles de François Mitterrand, c'est visiblement l'amour parfait.

Une autre partie de ces confidences de jeudi soir a porté sur François Hollande. Entre l'ancien premier secrétaire du PS et l'ancien Premier ministre, les relations ont toujours été plutôt parfumées au vinaigre qu'au miel. Et ça ne s'arrange visiblement pas. Pour Laurent Fabius, la bonne cote de François Hollande n'est qu'un leurre destiné à ne pas parler en permanence du duel virtuel entre Martine Aubry et DSK.

C'est ce qu'il a confié jeudi. Et d'ajouter :

"Franchement, vous imaginez Hollande président de la République ? On rêve !"

Cela dit, François Hollande pourrait se consoler en entendant ce que Laurent Fabius dit de son ex-compagne, "notre amie Ségolène", comme il la baptise avec un gros brin de perfidie.

Partager cet article

Repost0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 17:00

 

Qui a encore un temps d'avance ???

Nouvelle illustration avec le "Pass'contraception" : les élèves d'Ile-de-France disposent depuis ce mardi 26 avril de ce Pass pour accéder quelques mois gratuitement à la contraception, dispositif régional approuvé par l'Education nationale, par son ministre Luc Chatel ...

la girouette politique

... lequel s'était pourtant élevée en 2009 contre une initiative similaire de Ségolène ROYAL en Poitou-Charentes  !

 

Dans le dispositif francilien, autorisation a été donnée aux infirmières scolaires de délivrer le "pass". C'est justement ce à quoi s'opposait le ministre dès l'initiative lancée par Ségolène ROYAL.

Pour masquer son retournement de veste, il avance trois "différences" plutôt fumeuses.

 

Ca n'a pas leurré Jean-Paul HUCHON, président PS du Conseil Régional, qui en rendant "hommage" à sa collègue a déclaré : 

"Nous nous sommes inspirés de l'esprit de ce qu'avait lancé ma collègue de Poitou-Charentes Ségolène Royal". 

Il s'est dit enfin "certain que maintenant, en Poitou-Charentes, les choses vont se débloquer".

 

Dans la presse, un article de Libération.fr : Luc Chatel retourne sa veste 

 

Beaucoup de commentaires. Sur un tel sujet, évidemment, un déferlement de plaisanteries douteuses, de propos salaces ... hélas. 

Et inévitablement, des ségophobes visant leur cible favorité : miss Poitou, cruche et autres niaiseries.

Un satisfaction toutefois : beaucoup d'internautes, fustigeant le msinistre sarkozyste, rendent à Ségolène ce qui appartient à Ségolène !!!

Partager cet article

Repost0

Articles Récents

Européennes 2009


...

Ma sélection musicale

Musique à la demande